Auteur Sujet: Astronomie, et actualité scientifique.  (Lu 58911 fois)

Hors ligne Kodeni

Astronomie, et actualité scientifique.
« Réponse #25 le: 07 août 2011 à 15:50:06 »
C'est vrai que mine de rien, beaucoup portent leur regard sur les exoplanètes mais il y a pas mal à faire chez nous.
Et sur notre propre planète également.
Il y a encore tellement d'espèces non identifiées à ce jour (profondeur marine).
Pourquoi ne sommes nous pas immortels ? La menace qui plane sur le monde l'est bien elle !

Hors ligne Char

Astronomie, et actualité scientifique.
« Réponse #26 le: 07 août 2011 à 15:53:29 »
D'ailleurs, hier, il y avait un reportage assez intéressant sur Arte (ou France 5) qui brossait les conclusions actuelles concernant l'existence ou non de vie sur les autres corps célestes du système solaire (planètes et satellites). C'est vrai que mine de rien, beaucoup portent leur regard sur les exoplanètes mais il y a pas mal à faire chez nous. Sans compter que concernant les exoplanètes, on ne peut que distinguer si une existence est possible ou non alors que dans le système solaire, les recherches donneraient des éléments plus tangibles.
Zut, j'ai raté, je pense que ça m'aurait intéressé...

En ligne Mysthe

  • Âme incunable
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 15426
  • Total likes: 634
  • La virilité c'est faire preuve de gentillesse©Kuru
    • Voir le profil
    • Parfois j'écris...
Astronomie, et actualité scientifique.
« Réponse #27 le: 07 août 2011 à 16:01:17 »
Président du fan-club de Shun.
Je soutiens le couple Hyôga / Shun !  Ikki boy. Adorateur de Sorrento.
J'ai craqué, je rejoins le camp de Poséidon... ^^ Gloire à l'océan !
Merci de ne pas présumer de ce que je peux penser... Je suis loin d'être si simpliste...
http://www.fanfiction.net/~mysthe

Hors ligne Char

Astronomie, et actualité scientifique.
« Réponse #28 le: 07 août 2011 à 16:05:27 »
Ah, oui en effet

Hors ligne Don Diego Dallas Vegas

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2257
  • Total likes: 0
  • Hmm... Chacal bien le ventre
    • Voir le profil
Astronomie, et actualité scientifique.
« Réponse #29 le: 07 août 2011 à 16:10:02 »
Quel coïncidence !?  [:chiyo1] J'ai regardé ça hier: http://www.mystere-tv.com/une-planete-pour-nous-accueillir-v1759.html
Plus Chacal, tu meurs!

Hors ligne Dragon des Mers

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4297
  • Total likes: 1
  • Dévoué serviteur de l’Empereur des Mers
    • Voir le profil
Astronomie, et actualité scientifique.
« Réponse #30 le: 23 septembre 2011 à 18:55:14 »
Maintenant que le mythe de la vitesse de la lumière est brisé, cela provoque quelques maux de tête chez mes amis à l'observatoire du coin [:lol].
Pas mal de chose doivent être remisent en question.
Gloire à Kaio Poseidon, l’Empereur des Mers !

Hors ligne Kodeni

Astronomie, et actualité scientifique.
« Réponse #31 le: 24 septembre 2011 à 11:25:48 »
Autant je crois à la vie extraterrestre, autant j'ai du mal à imaginer l'hommer migrer vers une autre planète.
Pourquoi ne sommes nous pas immortels ? La menace qui plane sur le monde l'est bien elle !

Hors ligne Oiseau Vermillon

Astronomie, et actualité scientifique.
« Réponse #32 le: 24 septembre 2011 à 12:10:08 »
Ça prend du temps tout ça, beaucoup de temps.

Cela dit, si l'homme parvient à construire des navettes allant à une vitesse proche de la lumière, les astronautes/colons chargés de la reproduction/scientifiques et autres pourront bénéficier d'une loi physique faisant que le temps passe bien - bien, bien - moins vite à l'intérieur d'un corps fusant à très, très grande vitesse. Du coup, le temps passé dans la fusée/navette/capsule/soucoupe volante/aéronef sera moins long que le temps passé sur Terre, permettant plus de voyages à travers les années-lumières (c'est d'ailleurs le seul voyage dans le temps considéré comme possible par les scientifiques, un voyage dans le futur des autres, et sans retour possible).

Bon, une fois de plus, ça reste une théorie, sujette donc à être remise en question. Et surtout, cela ne règle en rien le problème des avancées technologiques qui, à l'heure actuelles sont loin d'atteindre une telle vitesse. Et surtout, quel pourrait être la demande énergétique d'une telle vitesse de propulsion ? Un truc sans doute énorme, même si on peut supposer que d'ici là, les recherches en renouvellement des énergies auront elles aussi grandement évoluées. Ou alors, on peut imaginer un plan sur plusieurs siècles millénaires avec des bases spatiales sur diverses planètes rocheuses servant pour le relais avec la Terre et l'approvisionnement en énergie permettant à l'engin voyageur de ne pas tomber en rade. Mais bon, je suis très largement dans le domaine de la science-fiction là, je crois.

Hors ligne Dragon des Mers

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4297
  • Total likes: 1
  • Dévoué serviteur de l’Empereur des Mers
    • Voir le profil
Astronomie, et actualité scientifique.
« Réponse #33 le: 24 septembre 2011 à 17:35:15 »
Pour ce qui concerne la source d’énergie nécessaire, les scientifiques pensent que combiner l’annihilation de la matière et l’anti-matière avec la fusion nucléaire devrait faire l’affaire.

Pour le voyage dans le temps : une autre hypothèse est avancée : lorsque l’on se trouve à la limite d’un trou noir géant (p.ex. celle au centre de notre galaxie), le temps s’arrête complètement et l’on voit devant soi l’histoire entière de notre univers (passée, présent, futur). Il ‘suffit’ de marcher dans le moment dans le temps que l’on veut et hop, nous nous trouvons dans cette époque. Pour revenir dans ‘notre’ présent, il suffit de procéder de la même façon.
Mais bon, cela est, bien sur, purement théorique.
Gloire à Kaio Poseidon, l’Empereur des Mers !

Hors ligne Oiseau Vermillon

Astronomie, et actualité scientifique.
« Réponse #34 le: 24 septembre 2011 à 18:45:50 »
J'ignorais totalement l'existence de cette théorie autour des trous noirs.

Je dois malgré tout reconnaître que je reste très dubitatif devant cet énoncé.

En ligne Mysthe

  • Âme incunable
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 15426
  • Total likes: 634
  • La virilité c'est faire preuve de gentillesse©Kuru
    • Voir le profil
    • Parfois j'écris...
Astronomie, et actualité scientifique.
« Réponse #35 le: 24 septembre 2011 à 19:27:16 »
DdM : ça ne serait pas la théorie du trou de ver qui réunirait un trou noir à un trou blanc ?
Président du fan-club de Shun.
Je soutiens le couple Hyôga / Shun !  Ikki boy. Adorateur de Sorrento.
J'ai craqué, je rejoins le camp de Poséidon... ^^ Gloire à l'océan !
Merci de ne pas présumer de ce que je peux penser... Je suis loin d'être si simpliste...
http://www.fanfiction.net/~mysthe

Hors ligne Dragon des Mers

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4297
  • Total likes: 1
  • Dévoué serviteur de l’Empereur des Mers
    • Voir le profil
Astronomie, et actualité scientifique.
« Réponse #36 le: 24 septembre 2011 à 22:03:47 »
@ OV : C’est une des maintes théories de la physique théorique et de l’astrophysique. Une particule qui se déplace à la vitesse de la lumière se voit le temps ‘en arrêt’. A ce moment là, tu vois (théoriquement) toute la structure du temps, c’est-à-dire passée, présent et futur. Également dans la physique théorique, il est dit que, une fois la vitesse de la lumière franchit, le temps coule en arrière et donc la particule se déplace à rebrousse temps.

Spoiler (click to show/hide)

Comme atteindre une telle vitesse n’est pas possible pour le corps humain (voir l’anecdote du spoil pour la raison), la loi de la relativité prévoit une autre possibilité. Il y a un point/endroit bien exact chez un trou noir où le temps est à l’arrêt. Si un objet peut se mettre à cette endroit là, il éprouve le même effet comme ici dessus.
Avec les trous noirs classiques (trous noirs stellaires comme Cygnus X-1), cela est difficile à cause des forces de marées qui existent chez ces phénomènes. Par contre, avec un trou noir supermassif (comme celle que se trouverait au centre de notre galaxie), les forces de marées sont moins violents et donc plus gérable. Il serait possible pour un objet d’exister là-dedans sans perdre son intégrité moléculaire, à condition que l’on calcule cet endroit avec une grande précision…. Enfin, cela est la théorie.

@ Mysthe : Je suis impressionné ! Vraiment, tu es digne de devenir une bibliothécaire. [:jap]
Ce que tu dis là est ce que les astrophysiciens appellent également le 'Einstein-Rosen Bridge'. Le trou de ver relie un point dans l’espace avec un autre… et cela ne se limite pas à l’espace, il pourrait faire la même chose avec le temps et même avec les deux simultanément (question de rendre la totale très complexe). Un trou de ver pourrait donc relier un point dans notre galaxie en l’an 2011 avec un point dans la galaxie d’Andromède d’il y a 10.000 ans !
Il est donc possible de traverser le temps par le biais d’un trou de ver comme tu dis (et cela même en ne quittant pas l’endroit où l’on se trouve), mais nous devrions dès lors être capable de calculer cet endroit dans l’espace-temps avec une exactitude incroyable.

Mais là, Hawking s’est interposé. Un trou blanc et la ‘sortie’ d’un trou noir, qui forme ‘l’entrée’. Pour le relier, il se forme un trou de ver. Par contre, pour traverser la trou de ver, il faut avant tout passer à travers ‘l’entrée’ (le trou noir) de façon intact et cela… est impossible pour cause de la puissance destructrice que génère la singularité qui est propre à un trou noir. Cette singularité est infranchissable (enfin, théoriquement), vu que même la lumière ne peut n’y échapper.

Purée, j'ai l'impression de donner un de mes cours à l'époque au j'étais encore actif en tant que guide et enseignant à l'observatoire de Beisbroek (près de Bruges). J'espère que je ne vous donne pas trop de maux de tête. [:sweat] Et désolé pour le pavé... :-[ [:sweat]
Gloire à Kaio Poseidon, l’Empereur des Mers !

Hors ligne Nini Mousse

Astronomie, et actualité scientifique.
« Réponse #37 le: 24 septembre 2011 à 22:10:05 »
Tout ceci est très intéressant  [:fufufu]

Hors ligne Dragon des Mers

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4297
  • Total likes: 1
  • Dévoué serviteur de l’Empereur des Mers
    • Voir le profil
Astronomie, et actualité scientifique.
« Réponse #38 le: 24 septembre 2011 à 22:20:16 »
Tout ceci est très intéressant  [:fufufu]
Et peut donner une sacrée migraine !  [:lol] [:lol] [:lol]
Chapeau, Nini. Tu as bien du courage pour avoir lu ma brique.
Gloire à Kaio Poseidon, l’Empereur des Mers !

Hors ligne Oiseau Vermillon

Astronomie, et actualité scientifique.
« Réponse #39 le: 24 septembre 2011 à 22:22:12 »
@ OV : C’est une des maintes théories de la physique théorique et de l’astrophysique. Une particule qui se déplace à la vitesse de la lumière se voit le temps ‘en arrêt’. A ce moment là, tu vois (théoriquement) toute la structure du temps, c’est-à-dire passée, présent et futur. Également dans la physique théorique, il est dit que, une fois la vitesse de la lumière franchit, le temps coule en arrière et donc la particule se déplace à rebrousse temps.

Spoiler (click to show/hide)

J'ignorais également qu'un objet perdait de son intégrité dans de telles conditions. A partir de quel seuil de vitesse le seuil de désintégration devient-il critique ?

Ceci mis à part, pour revenir sur un hypothétique "véhicule" se déplaçant à vitesse proche de la lumière, voire même un peu moins, mettons que 100 000/200 000 km/s serait déjà un pas énorme. Je me suis effectivement posé la question du calcul des trajectoires. Comment diriger un tel objet sans aucun risque de rencontrer un autre objet sur sa route ? Sachant qu'en une journée, l'objet allant à la vitesse de la lumière aura parcouru une distance de 25 920 000 000 (soit près de 173 fois la distance Terre-Soleil, une statistique donnant le vertige). Sachant que je pense qu'une collision avec le moindre objet, fût-il aussi gros qu'un caillou de gravier serait catastrophique ? Et ouais, c'est pas comme Yann Solo avec son engin [:lol] .

Hors ligne Kodeni

Astronomie, et actualité scientifique.
« Réponse #40 le: 24 septembre 2011 à 22:23:14 »
Même si j'ai toujours ete passionne, mes capacites de comprehension sur le sujet est malheureusement faible.
Je suis donc vos discussions avec intérêt mais aussi difficulte.
Pourquoi ne sommes nous pas immortels ? La menace qui plane sur le monde l'est bien elle !

Hors ligne Diditoff

Astronomie, et actualité scientifique.
« Réponse #41 le: 24 septembre 2011 à 22:27:52 »
Tout pareil que Kodeni. Je suis fasciné mais franchement j'ai du mal à tout suivre (quoique là vous parler quand même français, j'arrive à saisir un minimum).
Mais ça reste flippant tout ça quand on se voit et qu'on voit ce qui nous entoure.

Hors ligne Nini Mousse

Astronomie, et actualité scientifique.
« Réponse #42 le: 24 septembre 2011 à 22:53:46 »
J'ignorais également qu'un objet perdait de son intégrité dans de telles conditions. A partir de quel seuil de vitesse le seuil de désintégration devient-il critique ?

Ceci mis à part, pour revenir sur un hypothétique "véhicule" se déplaçant à vitesse proche de la lumière, voire même un peu moins, mettons que 100 000/200 000 km/s serait déjà un pas énorme. Je me suis effectivement posé la question du calcul des trajectoires. Comment diriger un tel objet sans aucun risque de rencontrer un autre objet sur sa route ? Sachant qu'en une journée, l'objet allant à la vitesse de la lumière aura parcouru une distance de 25 920 000 000 (soit près de 173 fois la distance Terre-Soleil, une statistique donnant le vertige). Sachant que je pense qu'une collision avec le moindre objet, fût-il aussi gros qu'un caillou de gravier serait catastrophique ? Et ouais, c'est pas comme Yann Solo avec son engin [:lol] .

J'imagine qu'à cette vitesse le moindre gravier risque de finir vaporisé... Alors à la vitesse de la lumière, tu dois pouvoir créer des tunnels dans une planète si tu en croises une sur ton chemin  [:fufufu]

@DdM : Mes cours du lycée sont loin derrière moi mais j'arrive encore à comprendre certaines choses  [:aie]

Hors ligne Dragon des Mers

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4297
  • Total likes: 1
  • Dévoué serviteur de l’Empereur des Mers
    • Voir le profil
Astronomie, et actualité scientifique.
« Réponse #43 le: 24 septembre 2011 à 23:04:47 »
J'imagine qu'à cette vitesse le moindre gravier risque de finir vaporisé... Alors à la vitesse de la lumière, tu dois pouvoir créer des tunnels dans une planète si tu en croises une sur ton chemin  [:fufufu]
Tu as raison. Un gravier n'est même pas nécessaire à cette vitesse, une particule d'hydrogène devrait largement faire la même chose.  :D

@DdM : Mes cours du lycée sont loin derrière moi mais j'arrive encore à comprendre certaines choses  [:aie]
Tu as mon respect éternel, Nini. [:jap]
Gloire à Kaio Poseidon, l’Empereur des Mers !

Hors ligne Kodeni

Astronomie, et actualité scientifique.
« Réponse #44 le: 24 septembre 2011 à 23:08:04 »
Comme le dit Nini, je ne pense pas que le vehicule puisse craindre reellement un caillou. En general, c'est l'objet le plus rapide qui fracasse celui qu'il croise.
Pourquoi ne sommes nous pas immortels ? La menace qui plane sur le monde l'est bien elle !

Hors ligne Dragon des Mers

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4297
  • Total likes: 1
  • Dévoué serviteur de l’Empereur des Mers
    • Voir le profil
Astronomie, et actualité scientifique.
« Réponse #45 le: 25 septembre 2011 à 11:18:07 »
J'ignorais également qu'un objet perdait de son intégrité dans de telles conditions. A partir de quel seuil de vitesse le seuil de désintégration devient-il critique ?
Difficile à dire, car rien qu'en se déplacent dans une voiture (pour donner un exemple) il y a déjà une perte de dimension et de masse (mais elle est insignifiante pour nous). Je n'ai pas les capacités intellectuelles pour réaliser un tel calcul (de plus, les math et moi...). J'ai toujours été un théoricien et non un calculateur. Et nous n'avons pas vraiment des tableaux de comparaisons. Les astrophysiciens se basent sur les règles de la théorie de la relativité. d'ailleurs, tous ces expériences se font avec des particules qui n'ont déjà peu de masse et une dimension négligeable. Malheureusement, Je dois te rester sans réponse. Mais je peux déjà te dire cela : à une vitesse de 100.000 km/s il ne reste déjà pas grand chose d'un être humain ET seul un photon (dont la vitesse minimale est celle de la lumière) n'a plus de masse, ce n'est que de l'énergie ! (aussi, le corps humain il faudrait partir de l'hypothèse qu'il puisse résister au choc de l’accélération ^^) .

@ Nini & Kod : Il me semble que vous oublier les lois sur l’énergie cinétique, l’énergie potentiel, la déformation élastique et la loi sur la quantité de mouvement (ici la même que le mouvement linéaire, ce qui n'est pas toujours le cas) qui règnent durant une collision. Pour faire simple je vais prendre l’exemple qui se rapproche le plus à la réalité : celle de la collision élastique non complète: quand deux objets à vitesse différente se rencontrent, il y a toujours la transmission de ‘quantité de mouvement’ et d’énergie. Durant cette transmission il y a toujours une phase de déformation. C’est par exemple le cas lorsqu’une voiture se cogne contre quelque chose et que le capot se fait accordéon. Une fois cette phase de déformation derrière le dos, il y a le mouvement élastique : les deux objets se meuvent dans la direction de la collision première.
Bon, maintenant il faut aussi tenir compte avec la solidité des objets qui se percutent. Si un véhicule se déplace à la vitesse de la lumière (ou proche de celle-ci) entre en collision avec un planète, et bien, l’énergie dégagé détruira les objets. Le véhicule sera totalement oblitéré, tandis que la planète (de taille bien plus imposante ainsi que de masse) aura des dommages mais gardera la plupart de son intégrité structurelle. De même avec votre caillou et une voiture. La voiture sera endommagée, mais pas détruite, le caillou par contre… risque d’être anéanti en plusieurs morceaux.
Gloire à Kaio Poseidon, l’Empereur des Mers !

Hors ligne Nini Mousse

Astronomie, et actualité scientifique.
« Réponse #46 le: 25 septembre 2011 à 13:44:30 »
@ Nini & Kod : Il me semble que vous oublier les lois sur l’énergie cinétique, l’énergie potentiel, la déformation élastique et la loi sur la quantité de mouvement (ici la même que le mouvement linéaire, ce qui n'est pas toujours le cas) qui règnent durant une collision.
Normal, j'ai arrêté la physique/chimie en seconde moi  [:aie]

Comme le dit Nini, je ne pense pas que le vehicule puisse craindre reellement un caillou. En general, c'est l'objet le plus rapide qui fracasse celui qu'il croise.
Ca dépend aussi de la solidité de l'un et de l'autre. Une moto qui percute un camion à 200 km/h, c'est la moto qui morfle et pas le camion  [:aloy] (exemple de qualité)


Hors ligne Dragon des Mers

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4297
  • Total likes: 1
  • Dévoué serviteur de l’Empereur des Mers
    • Voir le profil
Astronomie, et actualité scientifique.
« Réponse #47 le: 25 septembre 2011 à 14:10:39 »
Normal, j'ai arrêté la physique/chimie en seconde moi  [:aie]
J'avoue qu'il fallait aimer.

Ca dépend aussi de la solidité de l'un et de l'autre. Une moto qui percute un camion à 200 km/h, c'est la moto qui morfle et pas le camion  [:aloy] (exemple de qualité)
Si la moto n'est pas un Kawasaki...  [:lol]
Plus sérieusement, le camion ne morfle pas, mais il n'en sortira pas indemne non plus (sauf s'il est fait d'adamantium). C'est ça que je voulais illustrer avec ma théorie plus haut.
Gloire à Kaio Poseidon, l’Empereur des Mers !

Hors ligne Oiseau Vermillon

Astronomie, et actualité scientifique.
« Réponse #48 le: 25 septembre 2011 à 16:44:21 »
Normal, j'ai arrêté la physique/chimie en seconde moi  [:aie]

Filière ES :o ?



Concernant le point que j'avais soulevé. J'avais surtout en tête un corps quelconque jeté dans l'eau. A un mètre, c'est bon, à trente mètres, faut être bien entraîné, quand Pinochet balançait les opposants à son régime de trois mille mètres, il ne restait plus grand-chose d'eux (et les requins se chargeaient du reste [:lol] ). Pourtant, lesdites personnes étaient en chute libre et l'eau, à la base, ce n'est pas ce qu'on appeler quelque chose de solide.

Hors ligne Sojiro

Astronomie, et actualité scientifique.
« Réponse #49 le: 25 septembre 2011 à 16:56:57 »
Même si j'ai toujours ete passionne, mes capacites de comprehension sur le sujet est malheureusement faible.
Je suis donc vos discussions avec intérêt mais aussi difficulte.

Comme Kod', je suis vos posts avec attention car j'aime bien ce vaste sujet, même si mes connaissances sont très réduites dessus, c'est ça qui le rend si intéressant je trouve. Puis si je peux dormir un peu moins bête chaque jour, je refuse pas  :D

Tags: l'toile kic