Auteur Sujet: PURE FUCKING METÔÔÔÔLE  (Lu 74241 fois)

En ligne Bouloche Le Foufounet

Re : PURE FUCKING METÔÔÔÔLE
« Réponse #1050 le: 13 janvier 2021 à 16:52:31 »
Pour DREAM THEATER comme pour RHAPSODY, tu auras bien entendu compris que je carricature/force le trait.
Je sais qu'il y a beaucoup de morceaux de DT qui sont "plus simples" (et je préfère largement ceux-là !).

D'ailleurs mon titre préféré du groupe n'a aucun solo : Finally Free.
Impossible ! Tu bluffes, Martoni !

Concernant RHAPSODY, je dois bien avouer que je connais peu. Mais le peu que j'en ai entendu me bloque totalement.
J'ai vraiment beaucoup BEAUCOUP de mal avec les groupes de ce style (BLIND GUARDIAN, STRATOVARIUS et consorts). En fait, dans le style, j'aime beaucoup le 1er DEMONS & WIZZARD ou certains trucs de SYMPHONY X, précisément parce que c'est plus sombre.


A partir de 2'30"  [:cerveau love] [:smogl] [:f5] [:azu1]
J'essaierai de me prendre le temps d'écouter ça attentivement ! ;)


(d'ailleurs, parenthèse, mais il faudra qu'on se poste ici des clips foireux de metal, car Rhapsody, qui est certes un sérieux candidat, n'a pas victoire assurée face à d'autres groupes)
Woputain ! Ca serait un carnage ! :D [:cronos]
Je pense que CRADLE OF FILTH ou d'autres groupes de black (comme IMMORTAL par exemple) auraient une bonne place ! [:lol]

Thanks, guys. Je prends des notes  [:miam]
[:jap]
Tout problème a sa solution qui pose problème...

En ligne megrez alberich

Re : PURE FUCKING METÔÔÔÔLE
« Réponse #1051 le: 13 janvier 2021 à 17:07:13 »
@cacaman

Forcément, tu as piqué ma curiosité. Chuis en train d'écouter Unquestionable Presence d'Atheist. No spontaneous combustion, I can handle it  [:petrus yes]

*edit

Oh ben, c'est déjà fini ?? Il ne fait qu'une demi-heure cet album ? [:chiyo1] Y'aurait eu un peu plus, j'aurais pas dit non.

Bon, j'men va écouter Black Future de Vektor.

*edit 2

ouh, ça commence bien ! Me like !!!  [:jump]
« Modifié: 13 janvier 2021 à 17:11:58 par megrez alberich »
Les promesses d'un jour, d'un soir
Je les entends comme un psaume

Hors ligne cacaman

  • Victime du médiator
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 5851
  • Total likes: 214
  • Chuck lives on.
    • Voir le profil
PURE FUCKING METÔÔÔÔLE
« Réponse #1052 le: 13 janvier 2021 à 17:23:23 »
(BLIND GUARDIAN, STRATOVARIUS et consorts)

Bah tu vois, voir ces 2 noms dans la même parenthèse, je vais m'évanouir...
Quand on regarde ça de loin, disons que Blind Guardian a plus de points communs avec Stratovarius qu'avec Paradise Lost :D Mais en prenant la loupe les Allemands s'en détachent pas mal. Il y a une vraie mélancolie chez Blind Guardian, et des structures, des cassures rythmiques très éloignées du power metal de base.
Après, j'imagine que c'est comme expliquer la différence flagrante entre Slayer et Megadeth à quelqu'un qui déteste le thrash...

@cacaman
Oh ben, c'est déjà fini ?? Il ne fait qu'une demi-heure cet album ? [:chiyo1] Y'aurait eu un peu plus, j'aurais pas dit non.

Ben vu la densité des informations à traiter, c'est largement suffisant je trouve.
Sinon j'ai repris du Atheist à la gratte, après retranscription d'oreille et partition maison :o Zieute ça si jamais :D

Bon, j'men va écouter Black Future de Vektor.

ouh, ça commence bien ! Me like !!!  [:jump]

C't'une blague [:chiyo1]
"Je veux une bonne fois tenter l'épreuve qui fera voir jusqu'à quel point nos semblables, si fiers de leur liberté de pensée, supportent de libres pensées" Nietzsche

En ligne megrez alberich

Re : PURE FUCKING METÔÔÔÔLE
« Réponse #1053 le: 13 janvier 2021 à 17:26:26 »
Ah non, c'est pas une blague : j'adore ! Je préfère même à Atheist, en toute franchise.

Mais je conçois que passer de Mylène Farmer à Vektor, c'est un putain de grand écart  [:lol]
Les promesses d'un jour, d'un soir
Je les entends comme un psaume

En ligne Bouloche Le Foufounet

Re : PURE FUCKING METÔÔÔÔLE
« Réponse #1054 le: 14 janvier 2021 à 08:27:25 »
Bah tu vois, voir ces 2 noms dans la même parenthèse, je vais m'évanouir...
Quand on regarde ça de loin, disons que Blind Guardian a plus de points communs avec Stratovarius qu'avec Paradise Lost :D Mais en prenant la loupe les Allemands s'en détachent pas mal. Il y a une vraie mélancolie chez Blind Guardian, et des structures, des cassures rythmiques très éloignées du power metal de base.
Non, mais je n'ai jamais dit que c'est la même chose, hein !
C'est juste TRES grosso merdo dans la même famille...

(et pour les points que tu soulignes, je vais bien plus pouvoir apprécier du BLIND GUARDIAN que du STRATOVARIUS)


Tout problème a sa solution qui pose problème...

En ligne The Endoktrinator

Re : PURE FUCKING METÔÔÔÔLE
« Réponse #1055 le: 14 janvier 2021 à 14:59:44 »
Quant à moi ben...

C'est tout con, mais à part Beherit et Metallica, je n'ai acheté les premiers disques qu'en regardant les clips à la TV. J'ai déjà du le raconter, mais comme on avait pris TPS, on avait la brochette M6 music (à une époque où Mangas avait une section fille et la section garçon s'illustrait par un montage avec DBZ, Cobra et Samourai Troopers sur fond de Marilyn Manson). M6 Music Rock avait une émission de clip metal, le vendredi, en pleine nuit, alors on enregistrait.

On regardait en boucle.

Et moi, je suppliais papa de l'acheter ou frangin de le graver. Sauf le premier de la liste.

IRON MAIDEN - The Number of the Beast (1982) :

Alors, celui-là, ce n'était pas avec l'émission parce que j'avais au préalable le DVD "Early Years". Alors forcément, il y avait tous les clips, et le titre de l'album y était. Toujours aussi épique près de quarante après, et ce n'est sûrement pas les rééditions de machins improbables sortis à 300 copies dans le trou de balles de l'Angleterre, du Mexique ou des USA qui vont le détrôner. En revanche, cela pouvait m'induire en erreur parce que la première version de "Hallowed by thy Name" que j'ai entendue était un live de 1993, superposé sur les images du concert de Donington en 1992 (jean michel cohérence).
Le premier album ou encore Powerslave, c'était plus tard et pourtant il y avait "Aces High" dans cette émission et je voulais la guitare d'Adrian Smith dont j'ai su plus tard que c'était un luthier assez confidentiel nommé "Lado" qui avait aussi confectionné sur mesure deux basses pour Steve Harris dont une en bleue flashy et qui ressemblait à une Gibson Firebird.



SLAYER - Seasons in the Abyss (1990) :

Alors là, je voulais TOUT. Leurs guitares, une tignasse, leurs t-shirts, le kit de batterie. TOUT. Le clip de "War Ensemble" m'avait mis à genoux et mon frangin et moi devenions inarrêtables (je me vois encore faire de l'air drums pendant que lui faisait de la guitare). Les autres suivaient comme "Skeletons of Society", "Blood Red", "Dead Skin Masks" (dont j'avais même regardé le faux clip). "Seasons in the Abyss" avait un clip intéressant aussi, même si l'incrustation dans le désert fait franchement cheap.
D'ailleurs à ce propos, je pensais que le concert à Wembley dont sont extraites les images avait été filmé dans son intégralité mais non. Comment j'étais trop dégouté de ne pas recevoir le DVD pirate, obligé de me consoler avec un autre DVD piratant la VHS promo de 1985 avec Venom, Exodus et Slayer. Souvenirs...



METALLICA - Master of Puppets (1986) :

Le clip, c'était "Enter Sandman" mais je n'avais jamais écouté le CD gravé, honnêtement. A la place, j'ai préféré le disque de Master notamment avec "Welcome Home (Sanatorium)" qui est encore aujourd'hui un de mes titres préférés du groupe. J'aimais moins Ride the Lightning parce que j'avais des fois l'impression que Hetfield terminait de muer au niveau de la voix à cette époque. En fait, il chantait juste mal. C'est con.

CARCASS - Necroticism (Descanding the Insalubrious) (1991) :

Le clip de "Incarnated Solvent Abuse" est assez fendard quand on y repense. Michael Amott se tape un maquillage de zombie qui se serait mangé une tarte à la crème, Ken Owen improvise un masque SM et Bill Steer se fond dans un sac poubelle. Seul Jeff Walker se comporte normalement. Ni une ni deux, hop le disque.



SEPULTURA - Arise (1991) :

Même chose pour les Brésiliens. Le clip était marrant, et mon frangin avait même dégotté à peu près le même modèle de guitare qu'avait Max Cavalera (une BC Rich warlock NJ des années 80-90) à l'époque. Il y avait Chaos Rising mais il me plaisait moins.

RAMMSTEIN - Herzelied (1996) :

Alors là, c'était dans les deux sens. J'avais d'abord Lichtepielhaus, un DVD best of des vidéos, avec documentaire, clips et extraits live. Et dans cette dernière section, c'était n'importe quoi. Autant les deux premiers extraits étaient normaux, autant celui du Live Aus Berlin... ils ont mis la version studio avec un montage de tout le concert. Quand j'ai vu le concert en entier, j'ai fait erreur 404 au début. Pour en revenir au début, j'adorais "Rammstein" (superbe clip avec les images de Lost Highway et d'un montage du concert "100 Jahre Rammstein" de 1996 suivant la progression du titre), "Wollt ihr das Bett in Flammen sehen" et "Seemann". En revanche, la chanson qui donne son titre à l'album m'avait déçu par rapport à l'intensité du live :



BEHERIT - Drawing Down the Moon (1993) :

Je vais vous faire une confidence : je n'ai pas Transylvanian Hunger et je ne l'aime pas. Je reconnais un côté épique et désespéré au premier titre, mais jamais été pris par le reste. Peut-être devrais-je retenter, vu que j'ai quand même les trois premiers albums (oui, même Soulside Journey). MayheM et BURZUM c'était pour plus tard.
Non, le premier album que j'ai pris c'était celui-là. Un groupe finlandais moins connu mais dans des titres comme "Sadomatic Rites", "The Gate of Nanna", "Unholy Pagan Fire" ou encore "Lords of Shadow and Goldenwood". Et avec "Summerlands" on sentait que Marko "Nuclear Holocausto Vengeance" Laiho (aucun lien de parenté avec feu Alexis Laiho) avait des envies d'ailleurs. Ce qui l'a poussé à sortir deux disques d'ambient et se barrer en Asie du Sud-Est pour devenir DJ, avant de revenir en 2008, reformer le groupe avec un vieux compère (Jari "Sodomatic Slaughter" Pirinen) et sortir deux autres albums.
Encore aujourd'hui, j'y entends la perversion, le mal. Plus que les groupes norvégiens.



NUCLEAR ASSAULT - Survive (1988) :

Un clip super fendard. Un titre vraiment énervé. Et un disque CHIANT à trouver. Je n'avais pas l'indépendance au niveau des cordons de la bourse et mon père se méfiait des sites d'achat. Mais ça s'est pas trop mal passé et j'ai ou recevoir ce disque d'Amazon.com. Attendu presque un mois si je me souviens bien. Et un bon disque à part "Brainwashed". Pour le reste, j'allais enchaîner avec Game Over acheté en vinyle avec Extreme  Agression de Kreator, Punishment for Decadence de Coroner ou encore The New Machine of Lichenstein de Holy Moses. La période du support vinyle qui s'est estompée depuis.



Il y en eu d'autres, comme Screaming for Vengeance de Judas Priest pour "You've Got Another Thing Coming", 1916 de Motörhead pour "I'm So Bad (Baby I don't Care)" ou encore Extreme Aggression de Kreator pour "Betrayer". Mais je dirais que ceux du dessus sont plus fondateurs.
Shit still Happens, so deal with it - psychanalysm

En ligne Bouloche Le Foufounet

Tout problème a sa solution qui pose problème...

En ligne The Endoktrinator

Re : PURE FUCKING METÔÔÔÔLE
« Réponse #1057 le: 15 mars 2021 à 12:05:03 »


Ceci est la pièce principale de la démo du même nom, groupe Necromantical Invocation, d'origine grecque et donc d'inspiration Rotting Christ ou Necromantia. Mais pas que : du Dark Ambient aussi.

Depuis le temps que j'espérais que le label arrêterait d'éditer du mauvais Darkthrone ou du sous-Blasphemy. Il était temps qu'une superbe sortie voie le jour.

Ah, et achetez son fanzine : ZombiDanz (même nom que le label).
Shit still Happens, so deal with it - psychanalysm

En ligne Bouloche Le Foufounet

Re : PURE FUCKING METÔÔÔÔLE
« Réponse #1058 le: 24 mars 2021 à 15:32:40 »
En août, GOJIRA dévoilait un 1er clip extrait (par ici) de leur prochain album.
Je n'avais franchement pas été emballé.

Mais, vois-t-y pas que le groupe a sorti il y a quelques semaines un autre clip :




Et là ! Ca le fait carrément nettement plus !!! [:love]
Tout problème a sa solution qui pose problème...

Hors ligne cacaman

  • Victime du médiator
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 5851
  • Total likes: 214
  • Chuck lives on.
    • Voir le profil
PURE FUCKING METÔÔÔÔLE
« Réponse #1059 le: 02 avril 2021 à 10:48:06 »
J'ai écouté les nouveaux titres de Gojira...
Ça me passe complètement au-dessus, ou à côté, j'en sais rien, j'accroche pas [:petrus bah]
Ils font partie des groupes ultra plébiscités (sûrement à raison hein) qui ne me font ni chaud ni froid.

En ce moment je suis dans une passe "black metal atmo"... C'est vraiment un style auquel je ne trouvais rien du tout il y a quelques années. Déjà j'étais pas franchement fan de black metal, hormis quelques trucs "accessibles" et/ou thrashisants comme les derniers Cradle Of Filth ou certains Immortal (At The Heart Of Winter ou Damned In Black notamment [:love]), et par-dessus le marché j'ai jamais accroché au metal atmo, j'ai toujours trouvé ça ultra chiant. Donc la combinaison des deux bah [:dawa] non [:mouaisok]

Et puis j'ai découvert The Great Old Ones, un groupe obnubilé par Lovecraft. J'avoue que sans les textes je serais resté insensible à leur délire, et dans le metal c'est un angle de découverte plutôt rare chez moi, de mémoire cela ne m'était arrivé qu'avec King Diamond (pour passer le mur des vocaux). J'ai eu une révélation avec ce groupe Bordelais. Un mur de son, des passages planants, des mélodies complètement malsaines, dissonantes, des montées en puissance sauvages, le tout servant une atmosphère envoûtante dédiée aux Grands Anciens. Les mecs connaissent parfaitement le mythe et font un véritable travail de restitution sonore alliant angoisse, folie et chaos. Leur album "Cosmicism" avait terminé 2ème de mon top 2019.

Un titre de leur 1er disque qui m'avait marqué :


(à partir de 7'50" notamment, dites-moi que ce n'est pas la bande-son parfaite de l'indicible et de l'horreur cosmique [:bave])

En fouillant un peu dans les groupes du genre, j'en ai trouvé quelques-uns qui méritent une attention particulière, comme Mare Cognitum, qui se concentre quant à lui sur les thèmes spatiaux :


oué, titre d'une demi-heure bonhomme :o
Avec une partie de 12'40" à 18'00" très "spatio-planante", suivie par de l'épique jusqu'à 21'40" [:onion tears]

Ou Midnight Odyssey, bien que le côté black metal soit en train de disparaître au fil des disques :


oué, single de 13 minutes, normal :o

Ou encore Ultar, groupe Russe lui aussi admirateur de Lovecraft :



Ou encore Grima (Russes aussi) qui parviennent carrément à marier black metal et ... accordéon [:delarue1] (vers 4'00") :

"Je veux une bonne fois tenter l'épreuve qui fera voir jusqu'à quel point nos semblables, si fiers de leur liberté de pensée, supportent de libres pensées" Nietzsche

Tags: