Sondage

Qu'en pensez-vous?

C'est nul. La musique dématérialisée n'a aucun charme.
C'est dommage. Mais c'est inévitable à terme.
M'en fous.
C'est très bien. Plus de CDs encombrants et inutiles.
C'est quoi un CD?

Auteur Sujet: La disparition du CD  (Lu 7409 fois)

En ligne Rincevent

Re : La disparition du CD
« Réponse #50 le: 03 janvier 2015 à 12:29:20 »
Nous passerons ce soir avec les sacs poubelle. [:pfft] (et des mouchoirs pour sécher tes larmes)
L'important n'est pas de savoir vers où on s'enfuit, mais de savoir ce qu'on fuit.

Hors ligne cacaman

  • Victime du médiator
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 5451
  • Total likes: 147
  • Chuck lives on.
    • Voir le profil
Re : La disparition du CD
« Réponse #51 le: 03 janvier 2015 à 12:33:59 »
Tu peux passer dans 50 ans que mes beaux disques marcheront toujours :o
En ce moment au bureau : Portrait.

"Je veux une bonne fois tenter l'épreuve qui fera voir jusqu'à quel point nos semblables, si fiers de leur liberté de pensée, supportent de libres pensées" Nietzsche

Hors ligne Mysthe

  • Âme incunable
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 15424
  • Total likes: 634
  • La virilité c'est faire preuve de gentillesse©Kuru
    • Voir le profil
    • Parfois j'écris...
Re : La disparition du CD
« Réponse #52 le: 03 janvier 2015 à 12:38:54 »
:)) Il n'y a pas plus de réponses fiables que "à quel âge vais-je mourir ?" En moyenne, un CD vit dans les 25 ans, tu en as qui vivent plus, d'autres moins. Bonne nouvelle, les plus vieux ont une peinture qui s'oxyde moins que les plus récents. Je souhaite vraiment que ta collection dure longtemps, hein. ;)

(Et Xéna x Gabrielle, Rincevent, c'est génial, déconne pas. :o)
Président du fan-club de Shun.
Je soutiens le couple Hyôga / Shun !  Ikki boy. Adorateur de Sorrento.
J'ai craqué, je rejoins le camp de Poséidon... ^^ Gloire à l'océan !
Merci de ne pas présumer de ce que je peux penser... Je suis loin d'être si simpliste...
http://www.fanfiction.net/~mysthe

Hors ligne cacaman

  • Victime du médiator
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 5451
  • Total likes: 147
  • Chuck lives on.
    • Voir le profil
La disparition du CD
« Réponse #53 le: 03 janvier 2015 à 13:20:31 »
 [:delarue3]
Donc si on prend au hasard 100 CDs pressés avant 1990 et encore sous cellophane, un certain %age d'entre eux sont devenus illisibles aujourd'hui?

Est-ce que la fréquence de lecture impacte directement la durée de vie du CD? (si tu fais l'analogie avec "à quel âge vais-je mourir", je suppose que oui mais je préfère demander puisque jusqu'à présent la notion d'usure n'a pas été abordée)
« Modifié: 03 janvier 2015 à 13:22:44 par cacaman »
En ce moment au bureau : Portrait.

"Je veux une bonne fois tenter l'épreuve qui fera voir jusqu'à quel point nos semblables, si fiers de leur liberté de pensée, supportent de libres pensées" Nietzsche

En ligne Rincevent

Re : La disparition du CD
« Réponse #54 le: 03 janvier 2015 à 13:44:32 »
Oui je pense, tout lot de marchandises a dès le départ une partie de défectueux, et le vieillissement du support et le contexte de conservation (entrepôt humide ou où il fait trop chaud) fait que des cd anciens mais "neufs" sont peut-être illisibles.

De même, oui l'utilisation impacte le cd lui-même. L'appareil peut également être défectueux (on a eu le cas avec un DVD neuf qui est revenu de son premier prêt complètement rayé, car il avait été lu dans un ordi placé à la verticale et le cd avait oscillé un peu... mais il était encore "lisible" selon la dame...) mais il y a surtout la manipulation entre le boîtier et le lecteur, les petits chocs qui répétés laissent des traces, la façon dont on l'enlève du boitier (j'avais déjà parlé de ça) mais j'avoue que j'ignore si le laser lui-même a un impact.
L'important n'est pas de savoir vers où on s'enfuit, mais de savoir ce qu'on fuit.

Hors ligne cacaman

  • Victime du médiator
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 5451
  • Total likes: 147
  • Chuck lives on.
    • Voir le profil
La disparition du CD
« Réponse #55 le: 03 janvier 2015 à 14:08:51 »
Bon, il faut croire que j'ai beaucoup de bol, ainsi que toutes mes connaissances atteintes de collectionnite aigüe qui pullulent dans des forums spécialisés [:dawa]


ou alors les estimations sont fausses [:petrus]

J'ai l'impression que ceux qui ne possèdent pas beaucoup de CDs sont enclins à leur estimer une durée de vie inférieure à 25 ans, alors que ceux qui en possèdent (surtout des anciens) sont plus enclins à croire que ça va durer entre 50 et 200 ans (dixit wikipédia) ; forcément ils basent leur estimation sur leur collection perso et celle-ci ne bouge toujours pas. On attend toujours, donc :D
En ce moment au bureau : Portrait.

"Je veux une bonne fois tenter l'épreuve qui fera voir jusqu'à quel point nos semblables, si fiers de leur liberté de pensée, supportent de libres pensées" Nietzsche

Hors ligne Alaiya

Re : La disparition du CD
« Réponse #56 le: 03 janvier 2015 à 14:23:27 »
Rapporté aux 300 et quelques CD que je possède, depuis le premier acheté (il y a bien 27 ou 28 ans) jusqu'au dernier, un seul n'a pas survécu: celui qui un jour a été malencontreusement oublié dans le lecteur CD d'une voiture de service au boulot et que mes collègues ont remisé dans la boite à gants (sans sa boîte évidemment). je l'ai retrouvé par hasard un an après dans la même voiture: le revêtement avait sauté par endroits à force de frottements contre le contenu de la boîte à gants, il était bien évidemment rayé en sus. Tous les autres se portent fort bien  [:jap]

Ceci dit, il se trouvera toujours des généralistes en tout qui sont in fine spécialistes en rien pour ergoter en boucle sur ce qui n'est en l'occurrence pas le sujet.

Citer
Et objet avec artwork, photos, textes (quand la maison de disques se sort un minimum les doigts et c'est de plus en plus le cas).

je confirme: autant je râle contre le fait que les boitiers sont de plus en plus en souvent en carton ces dernières années (plus écologique, c'est vrai, mais moins résistants: :/ ), autant on a des niveaux de finition en contenu qui dépassent de loin le pire du pire qu'on a pu connaitre dans les années 80/90 avec des livrets réduits à leur plus simple expression (le truc plié en deux). Et je trouve que c'est une excellente chose.

En ligne megrez alberich

Re : La disparition du CD
« Réponse #57 le: 03 janvier 2015 à 14:55:12 »
Mysthe parlait des CD/DVD enregistrables, et c'est son domaine en tant qu'archiviste, donc il sait parfaitement de quoi il parle lorsqu'il dit que ce support a une durée de vie limitée.

Et je confirme que certains de mes CD gravés sont devenus illisibles au bout de 4 ou 5 ans. Mais effectivement, ce n'était pas le sujet de départ.

Sinon, j'ai fait récemment le ménage dans ma CDthèque et viré pas mal de trucs que je n'écoutais plus depuis une éternité. En tout il me reste très exactement 414 CD (quasiment que des originaux), dont certains ont été achetés il y a près de 30 ans, et tous passent nickel. Faut dire que j'en prends grand soin.

Pour revenir à la question initiale, je ne suis pas du tout intéressé par le dématérialisé. Je comprends ses avantages, notamment le gain de place, mais rien à faire. J'aime avoir l'objet entre mes mains, avec une belle cover et un beau livret.
Je veux mourir malheureux pour ne rien regretter

En ligne Rincevent

Re : La disparition du CD
« Réponse #58 le: 03 janvier 2015 à 14:57:33 »
J'ai l'impression que ceux qui ne possèdent pas beaucoup de CDs sont enclins à leur estimer une durée de vie inférieure à 25 ans, alors que ceux qui en possèdent (surtout des anciens) sont plus enclins à croire que ça va durer entre 50 et 200 ans (dixit wikipédia) ; forcément ils basent leur estimation sur leur collection perso et celle-ci ne bouge toujours pas. On attend toujours, donc :D
Je dirais que les mélomanes sont les plus à mêmes de faire durer le plus longtemps possible leurs collections, puisque par définition ce sont des fans, donc des gens qui s'efforcent de conserver leurs biens dans des conditions optimales. Ça n'enlève rien à la durée de vie moyenne du support lui-même. Laquelle durée de vie est probablement prise en compte par les industriels de la musique, notamment pour ce qui est de l'investissement.

Par contre, corrigez-moi si je me trompe, mais il n'existe pas encore d'équivalent musical au blouré ? J'ai un vague souvenir d'un truc appelé SACD mais je sais pas si c'est pareil.
L'important n'est pas de savoir vers où on s'enfuit, mais de savoir ce qu'on fuit.

Hors ligne cacaman

  • Victime du médiator
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 5451
  • Total likes: 147
  • Chuck lives on.
    • Voir le profil
La disparition du CD
« Réponse #59 le: 03 janvier 2015 à 15:03:59 »
Mysthe parlait des CD/DVD enregistrables

Donc il souhaitait longue vie à ma collection.... de CD-R? [:lol]

Ça n'enlève rien à la durée de vie moyenne du support lui-même.

C'est quand même bizarre de ne pas avoir entendu parler de CD déteriorés "sans raison" depuis le temps que je fréquente des zigotos dans mon genre... Si la durée de vie du CD était si faible (25 ans soit disant pour un truc vendu à la base comme éternel) ça ferait au moins 10 ans que les mélomanes de tous poils auraient hurlé au scandale en voyant leurs beaux disques partir en couille.
Or ce n'est pas le cas.
Pourquoi?
En ce moment au bureau : Portrait.

"Je veux une bonne fois tenter l'épreuve qui fera voir jusqu'à quel point nos semblables, si fiers de leur liberté de pensée, supportent de libres pensées" Nietzsche

Hors ligne Max

Re : La disparition du CD
« Réponse #60 le: 03 janvier 2015 à 15:14:07 »
J'ai aucun problème sur mes cd (audio) gravés d'il y a 10 ans, vous faites la vaisselle avec ?  [:aie]

Après j'allais dire une connerie, p'tet que plus on a de CD, plus faire un roulement prends du temps donc moins ils s'abiment vite ?  [:aie]
J'en chialerais !

Hors ligne AquariusVintage

Re : La disparition du CD
« Réponse #61 le: 03 janvier 2015 à 15:33:42 »
Pour les CD-R, j'ai entendu dire que plus on utilise une grande vitesse de gravure, moins grande est la durée de vie.
Et perso j'ai pas mal de CD-R (de données, pas les audios) qui sont devenus illisibles (au début que ça m'arrivait ça restait lisible sur Mac, mais plus maintenant).

Hors ligne Max

Re : La disparition du CD
« Réponse #62 le: 03 janvier 2015 à 15:56:22 »
Ah oui, j'ai toujours utilisé une vitesse de gravure faible, c'est vrai, j'avais aussi entendu que la vitesse de gravure était une composante importante.
J'en chialerais !

Hors ligne Alaiya

Re : Re : La disparition du CD
« Réponse #63 le: 03 janvier 2015 à 16:03:25 »
Ah oui, j'ai toujours utilisé une vitesse de gravure faible, c'est vrai, j'avais aussi entendu que la vitesse de gravure était une composante importante.

Et la qualité du support aussi: entre les CD-R (et c'est pareil pour les DVD) premier prix de marque obscure, et les CD-R de marque reconnue qui coûtent trois fois plus cher, suivant ce qu'on veut en faire, mieux vaut mettre le prix si c'est pour essayer de les garder. Et c'était la même chose à l'époque pour les cassettes audio d'ailleurs.

Je suis toujours partie du principe de faire des copies de trucs originaux, fabriqués par des professionnels, impliquait obligatoirement une baisse dans la qualité dans le support et la conservation, sûrement parce que c'est quelque chose que j'ai observé très tôt, lorsque j'étais gamine et que je faisais mumuse avec les cassettes.  Du coup, au fond, ça ne m'a jamais surpris si une cassette copiée décidait de partir en vrille ou si un CD gravé se retrouvait avec des données corrompues: j'ai toujours trouvé ça normal XD

Mais plus que la musique, ce qui est emmerdant, c'est la sauvegarde des données professionnelles: entre les K7 à bandes, les DVD, les disques durs externes, rien n'est fiable à 100 %. Et ça a bien d'autres implications et conséquences. Mais bon, on a salement dérivé, là...


Hors ligne Nicodémüs

Re : Re : La disparition du CD
« Réponse #64 le: 03 janvier 2015 à 18:13:02 »
En réalité, les CD ont une très mauvaise survie (demandez aux archivistes...) Un format numérique peut toujours se convertir facilement si besoin est au moins.

Oué, enfin, en 28 ans, j'ai plus souvent vu des PC et des disques durs crever en emportant toutes leurs données que la pile de CD qui trône fièrement à côté de ma radio. :o

Après, si on parle de CD/DVD enregistrables, là, il est vrai que ce sont des produits nettement moins fiables (j'en utilise au boulot et certains sont inutilisables avant même d'avoir gravé un truc dessus (d'ailleurs, la gravure plante avant la fin)). D'autant plus lorsqu'ils sont bas de gamme.
L'Epervier réussit là où les pirates !

Hors ligne Mysthe

  • Âme incunable
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 15424
  • Total likes: 634
  • La virilité c'est faire preuve de gentillesse©Kuru
    • Voir le profil
    • Parfois j'écris...
Re : Re : La disparition du CD
« Réponse #65 le: 03 janvier 2015 à 18:44:48 »
Mysthe parlait des CD/DVD enregistrables, et c'est son domaine en tant qu'archiviste, donc il sait parfaitement de quoi il parle lorsqu'il dit que ce support a une durée de vie limitée.
Non, je parlais des CD du commerce pour les 25 ans ;), mais oui en effet, je ne parle pas sans savoir, car oui, si si c'est mon métier de savoir ce genre de choses. Les CD-R, c'est un peu moins. Alors les stats, je sais qu'on les a faites, des constations à grande échelle aussi, le fait qu'on choisisse de numériser se base aussi sur le fait que transférer sur un autre disque dur est vite fait (le fichier dure, je n'ai pas forcément parlé du disque dur, non non ce n'est pas la même chose) et que la prévention est la règle absolue.
Maintenant je vais arrêter là, libre à vous d'aller voir les archivistes de la BNF par exemple pour leur expliquer que vous connaissez mieux leur job qu'eux (ils risquent d'être moins polis que moi). Je ne voulais que dire que si on a choisi de numériser un peu tout, c'est justement parce que ça permet une meilleure pérennité des données. Libre à vous de préférer le CD pour plein d'autres raisons. :)
Président du fan-club de Shun.
Je soutiens le couple Hyôga / Shun !  Ikki boy. Adorateur de Sorrento.
J'ai craqué, je rejoins le camp de Poséidon... ^^ Gloire à l'océan !
Merci de ne pas présumer de ce que je peux penser... Je suis loin d'être si simpliste...
http://www.fanfiction.net/~mysthe

En ligne megrez alberich

Re : La disparition du CD
« Réponse #66 le: 03 janvier 2015 à 18:49:58 »
On n'est plus trop dans le cadre du CD musical, mais il n'y a pas longtemps, une de mes anciennes élèves me disait justement que certains de ses DVD tout ce qu'il y a plus officiels sont devenus complètement illisibles au bout d'à peine 10 ans....

Ensuite, je ne saurais dire si elle en prenait bien soin. Just saying...
Je veux mourir malheureux pour ne rien regretter

Hors ligne Diamond Saint

Re : La disparition du CD
« Réponse #67 le: 03 janvier 2015 à 20:26:50 »
Moi le cd me manque sur un point, la jaquette, les images, les remerciements, ça j'aimai bien.
A part ça, pas de regrets, les mp3, ça gagne de la place, ça peut être lu, ou plutôt écouté, sur tout supports,
où on veut, quand on veut... et sinon quand on sait ce qu'un cd rapporte à un artiste, hein...
Si on veut soutenir un artiste qu'on aime, mieux vaut aller le voir en concert, ça lui rapportera plus.
« Modifié: 03 janvier 2015 à 20:29:06 par Diamond Saint »
Que la force soit avec Abrams.

Hors ligne Sojiro

Re : La disparition du CD
« Réponse #68 le: 03 janvier 2015 à 20:38:33 »
Vous débattez sur un truc qui n'est même pas rationnel en sortant des arguments rationnels, y'a pas un petit problème :o ?

Ceux qui vont aimer le côté matériel c'est ni pour le côté plus de durée de vie ni pour le côté plus pratique c'est plus pour le côté j'ai un truc solide entre les mains, je passe devant mon étagère je vois ma jolie collec ( je cherche ceux qui sont rares et j'ai une certaine fierté à l'avoir pour les collectionneurs ) je veux l'écouter je dois le prendre, le chercher dans ma collec, regarder la jolie boîte, l'ouvrir, toussa toussa, c'est pas rationnel c'est un peu sa petite "magie" personnelle qu'on aime avoir ou pas du tout pour d'autres :o

Donc osef que le CD a une durée de vie de 17 jours sous un éléphant ou 199 ans dans une cave sous cellophane en fait, c'est un peu évident qu'une durée numérique pourra être quasi infini alors qu'un CD non, c'est pas pour ça que le côté "magie du cd matériel" s'enlèvera de ceux qui aiment ça  [:pfft]

Hors ligne cacaman

  • Victime du médiator
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 5451
  • Total likes: 147
  • Chuck lives on.
    • Voir le profil
La disparition du CD
« Réponse #69 le: 03 janvier 2015 à 20:48:05 »
Non, je parlais des CD du commerce pour les 25 ans ;), mais oui en effet, je ne parle pas sans savoir, car oui, si si c'est mon métier de savoir ce genre de choses.

Si la durée de vie du CD était si faible (25 ans soit disant pour un truc vendu à la base comme éternel) ça ferait au moins 10 ans que les mélomanes de tous poils auraient hurlé au scandale en voyant leurs beaux disques partir en couille.
Or ce n'est pas le cas.
Pourquoi?
En ce moment au bureau : Portrait.

"Je veux une bonne fois tenter l'épreuve qui fera voir jusqu'à quel point nos semblables, si fiers de leur liberté de pensée, supportent de libres pensées" Nietzsche

Hors ligne AquariusVintage

Re : La disparition du CD
« Réponse #70 le: 03 janvier 2015 à 22:46:07 »
Or ce n'est pas le cas.
Pourquoi?

Parce que tu n'as pas cherché assez loin peut-être?
Personnellement, mes CD audios fonctionnent toujours à l'heure actuelle, ce n'est pas pour autant que je nie le fait que les CD puissent se détériorer seuls (j'y connais rien en chimie mais je parie qu'il y a des trucs qui jouent tels que la température, le taux d'humidité, etc.), je l'ai d'ailleurs vécu avec des CD-R de données.

http://www.rfgeneration.com/news/Disc-Rot/An-important-note-to-Video-Game-Sellers-and-Buyers-1337.php
http://www.clir.org/pubs/reports/pub121/sec4.html
http://www.cd-info.com/archiving/degradation/
http://news.bbc.co.uk/2/hi/entertainment/3940669.stm
http://www.brainwashed.com/common/htdocs/discrot.html

Je ne crois pas qu'on ai déjà trouvé de support qui soit éternel (le papier brule, la pierre s'érode, etc.)
« Modifié: 03 janvier 2015 à 22:48:46 par AquariusVintage »

Hors ligne cacaman

  • Victime du médiator
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 5451
  • Total likes: 147
  • Chuck lives on.
    • Voir le profil
La disparition du CD
« Réponse #71 le: 03 janvier 2015 à 23:12:24 »
Parce que tu n'as pas cherché assez loin peut-être?

C'est-y pas qu'il me prend de haut le garçon [:lol]
A ce qu'on dit je suis également très fort à ce jeu :o
Tes liens de celui-qui-cherche-loin ne répondent pas à la question que je pose (et que tu reliras au besoin - comme quoi avant de chercher loin il faut savoir ce qu'on cherche).

Ils parlent de défauts de pressage (disc rot), de comment-c'est-la-merde-avec-les-CD-R ou des facteurs environnementaux qui dégradent les CDs (facteurs qui existent et que personne ne conteste).
La question (que j'ai posée à Mysthe) est de savoir pourquoi les collectionneurs de supports manufacturés censés durer "en moyenne 25 ans" n'observent pas ou extrêmement peu ce terrible phénomène sur leur collection personnelle (comme je l'ai dit, à titre perso j'ai eu 1 seul "disc rot") qui date pour partie de presque 30 ans.

Je veux bien qu'on me dise que je ne suis pas fort en maths, ce serait vrai, mais si "en moyenne" le CD crame au bout de 25 ans, je devrais avoir un % de ma collec qui serait affectée. Et si j'additionne les collecs de mes potes zicos ça commence à faire du monde et j'aurais du mal à gober qu'on a tous le cul bordé de nouilles à avoir 2 ou 3 disc rots sur un total de trouze mille CDs censés claquer en 25 ans - en moyenne : donc on devrait avoir du dégât au bout de 15 / 20 ans déjà.

Bref, je ne conteste pas le fait qu'un CD ne soit pas éternel. Mais dire que c'est foutu en 25 ans en moyenne, alors que je ne l'observe pas du tout chez les gros mangeurs de CDs qui m'entourent, et que pas un seul sujet de ce genre n'est ou n'ait été ouvert sur les forums de musique que je fréquente ou ai fréquenté, c'est ça que j'aimerais comprendre ; donc je demande à quelqu'un dont c'est le métier n'est-ce pas :o

(en plus l'un de tes liens stipule une L.E. de 100 à 200 ans dans de bonnes conditions, ce qui me paraît déjà plus probable)
« Modifié: 03 janvier 2015 à 23:14:57 par cacaman »
En ce moment au bureau : Portrait.

"Je veux une bonne fois tenter l'épreuve qui fera voir jusqu'à quel point nos semblables, si fiers de leur liberté de pensée, supportent de libres pensées" Nietzsche

Hors ligne Sbaka

Re : La disparition du CD
« Réponse #72 le: 04 janvier 2015 à 00:37:24 »
Après faut voir ce qu'on appelle durée de vie. Un cd musical peut s'abîmer physiquement mais rester lisible grâce aux codes correcteurs d'erreur. J'ai des cd rayés avec des rayures peu profondes qui se lisent sans souci. Si ces codes ont été implantés c'est parce que le fabriquant sait qu'il y a des 0 et des 1 qui vont être mal pressés ou qui vont se détériorer et bien sûr les petits aléas de la lecture.

En revanche si le besoin de Mysthe c'est une intégrité des données respectée à 100%, même 25 ans ça me semble une belle performance. Et en effet le stockage numérique est pratique, il y a aussi les bandes mais j'imagine que leur problème c'est le coût par rapport au numérique.
« Modifié: 04 janvier 2015 à 00:43:03 par Sbaka »

Hors ligne AquariusVintage

Re : La disparition du CD
« Réponse #73 le: 04 janvier 2015 à 10:46:36 »
J'ai bien vu ta question qui est déjà posée de manière ironique : Alors dans combien de temps ma CDthèque va-t-elle partir en fumée?

A ce qu'on dit je suis également très fort à ce jeu :o

Ça c'est clair que tu es fort à ce jeu là et tu le prouves encore une fois avec ceci :

donc je demande à quelqu'un dont c'est le métier n'est-ce pas :o


Je suis sûr que tu connais la réponse à ta question : il n'y a pas de réponse exacte (un peu comme toute prédiction, comment être sûr qu'elles sont exactes tant qu'on n'y est pas arrivé? J'imagine qu'il y a tellement de paramètres à prendre en compte que les prévisions ne peuvent pas être précises. Tu nous rediras dans 100 ou 200 ans (c'est très précis) si ta collection est toujours aussi intacte. Tu parles d'ailleurs de "moyenne" que tu mets entre guillemets, ça montre bien l'inexactitude).

Et au final on dirait vraiment que tu persistes à poser tes questions juste pour montrer aux autres qu'ils ont tort. Je n'ai pas dit que c'est ce que tu fais, mais c'est en tout cas l'impression que tu laisses. Donc ne t'étonne pas de la réaction des autres membres suite à ça alors qu'à la base le sujet était un débat intéressant.
« Modifié: 04 janvier 2015 à 10:49:47 par AquariusVintage »

Hors ligne cacaman

  • Victime du médiator
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 5451
  • Total likes: 147
  • Chuck lives on.
    • Voir le profil
La disparition du CD
« Réponse #74 le: 04 janvier 2015 à 13:55:31 »
J'ai bien vu ta question qui est déjà posée de manière ironique : Alors dans combien de temps ma CDthèque va-t-elle partir en fumée?

Encore raté, ce n'était pas la question-là puisqu'il y a déjà répondu :D
Cf avant-dernier message si tu veux vraiment t'y pencher au lieu de me bourrer dedans. C'est pas efficace en plus parce que tu tapes à côté.

Ça c'est clair que tu es fort à ce jeu là et tu le prouves encore une fois avec ceci

Ouais mais là j'ai pas la tête à faire un concours avec toi :o


En fait je ne dis pas que Mysthe a tort, je pose une question par rapport à l'observation de mon environnement pour tester les limites du raisonnement, tout le monde le fait -à raison- sur ce forum, et sur des sujets divers et variés. Et d'ailleurs j'ai moi-même largement eu ma part [:lol]
Et la réponse à la question c'est Sbaka qui la donne. Merci à lui d'ailleurs au passage.

En examinant à la loupe mes plus vieux CDs, je remarque sur certains (les deux premiers Malmsteen, pressés en 1984 et 1985) de minuscules points correspondant au disc-rot. Ils réussissent parfaitement le test de lecture. Donc il y a bien un écart entre ce que l'on appelle "le début de l'usure" et le moment où le disque est "perdu" car illisible. Donc 25 ans de moyenne avant l'apparition de la 1ère "perte", et X années de plus à vivre pour le CD en tant que disque à écouter normalement sans plantage.
« Modifié: 04 janvier 2015 à 13:57:23 par cacaman »
En ce moment au bureau : Portrait.

"Je veux une bonne fois tenter l'épreuve qui fera voir jusqu'à quel point nos semblables, si fiers de leur liberté de pensée, supportent de libres pensées" Nietzsche

Tags: