Auteur Sujet: Apres-ski, la bande-son de toutes vos libations  (Lu 730 fois)

Hors ligne Bal-Sagoth

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 179
  • Total likes: 0
  • Hey Ho, Hey Ho, On revient du Chaos
    • Voir le profil
    • ForumHentai.Net
Apres-ski, la bande-son de toutes vos libations
« le: 04 janvier 2013 à 23:19:09 »
Un titre court (à la base. J'ai étoffé après quelques verres), et pas la queue d'une idée de ce que ça peut être? Oh, pas de panique, il ne s'agit là pas d'un spam ni d'un bot.

Il s'agit de parler d'un genre musical qui est moins un genre musical en fait qu'un crossover et une réactualisation.

Tout ce qui est musique de bal musette de vos grands parents, dépassé? Mais pas chez nos amis allemands voyons.

L'accordéon, has been? Mais pas du tout!

Les chansons à boire, oubliées? Les oberbayern, délaissées? Pas pour tout le monde.

Car en gros, vous prenez tout ça, musique de bal tyrolien, de bal musette, de fête de la bière et autre festival campagnard. Agrémenté de polkas et parsemés de vieux hits de variété allemande des années 60 et 70.

Vous mixez tout ça ensemble avec un brin d'eurodance, ça vous fait de "l'apres-ski" (pour faire comme les vrais, prononcez "aprèshi").

Ce genre est surtout en vogue, comme vous l'aurez deviné, dans les fêtes montagnardes après une journée au ski, lorsqu'il est question de se bourrer la gueule au coin du feu avec des boissons traditionnelles comme le bière, l'apfelkorn (liqueur de pomme) et le glühwein (vin chaud épicé).

Mais également chez nos amis du plat pays, j'ai nommé... La HOLLANDE! Ceux qui ont dit la Belgique peuvent aller se déchirer les mollets en remontant la vallée du Landoir à Namur en courant. (seule la Flandre est plate en Belgique, la Wallonie ça monte! Oui Brel parlait de la Flandre, pas de la Belgique en entier. En revanche la Hollande c'est très plat)

Parce que pour la zik souvent Hollande et Allemagne sont cul et chemise. Ca perce un peu chez moi dans le nord du pays, sans doute, mais je ne passe pas en territoire ennemi pour vérifier :p

Ca marche aussi relativement bien dans les pays de l'est, qui font moins les tapettes que nous quand il s'agit de boire un coup.

Alors donc, pourquoi est-ce que je viens vous emmerder avec mes affaires? Bah, pour vous faire découvrir ce genre festif entre tous qui agrémentera sans problème n'importe laquelle de vos soirées arrosées aussi bien sinon mieux que Patrick Sébastien et Michel Sardou.

Avis préliminaire : non c'est pas fort recherché ni très exceptionnel, m'en même temps c'pas fait pour, c'pour écouter quand t'es pompette. Hum? Moi, là? Oh moi ça va dis, j'en suis qu'à la deuxième bouteille, la nuit est encore jeune :p

Donc, voilà, le genre connaît ses stars, qui, de manière amusante, se produisent toute l'année, donc même quand y faut chaud et qu'y a pas de neige.

Un des grands noms de cette scène c'est... Markus Becker, le bien nommé. S'en suit un spoiler facultatif qui explique ce qu'est un becker chez les belges.

Spoiler (click to show/hide)

Markus se reconnaît à sa chemise blanche et son imitation de Stetson bavarois rouge pétant.

Je vais mettre mes vidéos en spoil parce que vu le nombre qu'il va y avoir sur cette page, ça risque d'être dur à charger pour les honnêtes pangolins que vous êtes. (et je tiens à dire que je tiens les pangolins en très haute estime)

Die Bunte Küh (la vache bariolée)

Spoiler (click to show/hide)

Das Rote Pferd (le cheval rouge)

Spoiler (click to show/hide)

Notez au passage que chaque fois qu'un type passe ce morceau, Edith Piaf fait des 360 dans sa tombe. (vous reconnaissez pas "Milord"?)

Hörst du die Regenwürmer Husten? (entends-tu les vers de terre tousser?)

Spoiler (click to show/hide)

Cette chanson est, paraît-il, l'hymne de Raimi de Worm. A la base c'est une chanson pour enfants. Oui, ça aussi ça fait l'affaire pour une adaptation en apres-ski. (attendez que je vous parle de trance japonaise, vous verrez qu'il y a aussi con avec Genkotsu Yama no Tanuki-san)

Ca, c'était l'aspect intellectuel de l'Apres-ski avec cette star qu'est Markus Becker. A noter qu'il est signé par EMI, puisque ce sont ces fils de pute qui font bloquer les vidéos de Markus sur YouTube ^^

Maintenant, l'apres-ski c'est aussi une dimension traditionnelle, de bons gros airs bavarois de jadis remis au goût du jour, ou d'airs qui n'ont rien de bavarois mais qui ont été récupérés par les boches ou les flaminds.

Comme "Wat Zullen We Drinken" (qu'allons-nous boire?)

Spoiler (click to show/hide)

Le célébrissime et intemporel "Rosamunde", ici repris par Sixx-Pack

Spoiler (click to show/hide)

On dirait André Rieu avec un ecsta. Mais c'est voulu!

Au passage on observera que même des chanteurs oubliés comme le notorious big blanc, Ivan Rebroff, sont favorisés par ce genre, mais là je peux pas vous donner le remix de cossack patrol parce que, voyez-vous, il n'est pas apres-ski même s'il est eurodance / trance.

La nuance? Oh. Le degré d'alcoolisation des remixeurs je dirais, et le contexte :p sans montagnes ou neige, ça n'est pas de l'apres-ski. Désolé, .

Ivan (du Troll), reviens, les Noël sans toi c'plus le même :p

Sinon, les classiques revisités, cette fois en Metal, existent aussi. Il suffit de consulter la disco de Onkel Tom Angelripper, spécialiste du Metal fortement alcoolisé et à la délicate saveur nostalgique.

Alors, on pourrait croire que c'est fini, mais non, car comme je l'ai dit l'apres-ski est aussi une réactualisation, avant que ça s'appelle apres-ski, c'était juste de la vieille variété allemande.

[mode Patrick Sébastien on]Et là, là mesdames et messieurs, je voudrais que vous fassiez une grosse ovation à un homme qui est pour moi comme un ami, un homme, qui a dédié toute sa vie aux plaisirs teutons et aux différentes variétés d'alcool qui peuvent s'ingérer sans trop de conséquences, mesdames et messieurs, je vous présente, Heino[/mode Patrick Sébastien off]

Heino, c'est l'aryen de base, le cheveu platine, l'oeil indéfini (il louche comme pas possible et a des problèmes aux yeux, ergo il porte toujours de grosses lunettes noires. On l'appellera le Stevie Wonder blanc même s'il est pas aveugle)

Il a chanté dans les tendres années 60 et 70, et même encore aujourd'hui (rien n'arrête Heino, RIEN), des classiques tels que

Blau Blüht der Enzian (j'ai cru piger que c'était sur l'alcool de gentiane)

Spoiler (click to show/hide)

Rrrr cette voix :3 Il est le dieu des Oktoberfest. Si une Oktoberfest ou vous vous rendez ne passe pas au moins une fois du Heino, exigez un remboursement.

Karamba, Karacho ein Whisky

Spoiler (click to show/hide)

Mais il y avait aussi le très oublié Paul Kuhn et ses Javeliners.

Et donc, en plus d'avoir subi les honneurs de Tom Angelripper, l'apres-ski n'a pas manqué de rendre hommage à ces géants de la variété allemande des années 60 et 70.

Je vais vous présenter ce que, personnellement, j'estime comme l'hymne officieux de l'apres-ski : es Gibt Kein Bier auf Hawaii (initialement de Paul Kuhn)

Spoiler (click to show/hide)

Notez que le titre signifie "il n'y a pas de bière à Hawaii" et vante les mérites d'un pays possédant de quoi se torcher la gueule par rapport à un pays où il fait bon, certes, mais où y'a rien à boire en dehors du Hula-Hula.

Amis allemands, je vous ai compris *regarde la pluie tomber par la fenêtre et remonte le feu*

Dans les stars de l'apres-ski, il y en a encore bien d'autres, des "noms" qui animeront vos plus beaux faits de poivrotude.

Jeunes humains, vous vous souvenez sans doute de DJ ötzi, qui a repris "Life is Life" de Opus dans les années 90 avec le Hermes House Band.

Eh bien lui, il est apres-ski à la base, issu du Tyrol autrichien, mère patrie des chants tyroliens :

Anton aus Tirol

Spoiler (click to show/hide)

Du coup ça m'oblige à faire un crochet par les figures folkloriques locales chantées, par exemple, ici, Heidi, qui a passé du bon temps au Tyrol d'après la chanson :

Spoiler (click to show/hide)

Je me souviens plus ou moins du sens des paroles mais je n'ai pas grand mérite, j'avais le maxi-CD qui contenait une version anglaise dans le temps.

L'après-ski, tant qu'on y est, essaime aussi parfois des mascottes et des clips comiques, comme la Penguin Tanz! La version originale est hollandaise, mais je préfère la version allemande. (il y a une version dans plus de 10 langues différentes)

Spoiler (click to show/hide)

Parce que les canards, c'est trop mainstream.

Dans les "stars" allemandes et hollandaises de l'apres-ski on notera aussi les Double DJ's

Boven op de Berg (Sur la Montagne)

Spoiler (click to show/hide)

Si cette chanson ne vous donne pas envie de boire de la Chouffe, je ne m'appelle plus Jean-Robert (il est préférable que vous ayez goûté la Chouffe au préalable)

Spoiler (click to show/hide)

Ou encore les Zware Jongen : "Jodeljump" (avec clip!)

Spoiler (click to show/hide)

J'aime bien les bons vivants. (dans ce clip, ils montrent qu'ils aiment bien le fast food, qu'ils aiment bien les bêtes, et qu'ils aiment faire des biestries comme des djônes, et aussi qu'ils aiment les tyroliens, et qu'ils s'entendent bien avec les petits jeunes qui jumpent)

Hoog is de Zolder

Spoiler (click to show/hide)

Finalement, car voyez-vous, toutes les bonnes choses ont une fin et que j'ai fini ma bouteille et que je dois aller à la cave en chercher une autre, l'apres-ski se démarque aussi par son tempérament à remettre au goût du jour l'accordéon, la star du musette, la guitare électrique de nos grands-parents (enfin. De vos arrières-grands-parents dans votre cas sûrement)

Alors là, nous avons DJ Goldfinger, un petit jeune en plus, qui se spécialise dans l'adaptation de classiques de l'accordéon.

Ecoutez donc Zirkus Renz. Mes amis, ce morceau, lancé sous un chapiteau bien éméché et repu, créait des miracles je vous l'assure. Et des farandoles, aussi. Il nécessite une dextérité hors pair car il s'agit comme vous le verrez dans d'un morceau qui nécessite de pianoter beaucoup sur votre accordéon et vite avec ça. Il y a moyen d'aller plus vite. C'est un peu la Danse du Sabre de l'Accordéon (et Dieu sait que en avaient donné une version impressionnante dans nos mes bonnes vieilles seventies [bon en fait ça date de quand je suis né... Mais j'ai connu! Je te vois le jeune chevelu dans le fond! Je me moque de ce que fait Herman Li dans Dragon Force! *Lalalalllalla je n'entends rien*]

Spoiler (click to show/hide)

Et sa reprise d'une polka polonaise

Spoiler (click to show/hide)

Ca fait musique de kermesse, mais ça aussi ça se retrouve dans l'apres-ski.

Et ici le Orange Blossom Special :

Spoiler (click to show/hide)

Plus connu dans les musiques de cowboy à l'harmonica.

Mais souffler dans un accordéon c'est plus dur.

Et enfin, un dernier petit jeune pour finir ça (oui c'est de la musique de jeune chez nos amis montagneux ou au contraire, planiteux de Hollande)

Qui reprend cette chanson bien connue de Maya l'Abeille (ah bah oui, vous me dites pour les plus vieux "c'est un dessin animé japonais". Ah ah, mais il faut connaître ses classiques jusqu'au bout petit homme! Maya l'Abeille est une histoire de Waldemar Bonsels, 1880-1952, portée à l'écran par les japs en 75, il y a d'ailleurs un un fort engouement des japs pour la littérature jeunesse occidentale, portée à l'écran via les World Masterpiece Theater - Sekai Meisaku Gekijou -,le principe étant de prendre une histoire et l'adapter en un anime diffusé durant un an au Japon, différent chaque année, mettant en scène un chef d'oeuvre de la littérature jeunesse européenne! Rémi Sans famille, c'est eux, Marco, c'est eux, Un Chien des Flandres, c'est eux, Tom Sawyer, Flo et les Robinson Suisse, dans les Alpes avec Annette, Heidi, Princesse Sarah... Tous des classiques de la littérature jeunesse portés en animes japonais de 1969 à 1997)

Kommt aus euren Häusern raus...

Spoiler (click to show/hide)

Voilà. Ca vous fait un bon aperçu. N'hésitez pas à piocher dans le registre apres-ski pour vos prochaines beuveries, plusieurs triples ou quadruples compils sortes en Allemagne chaque année.

Ce post a été lu et approuvé par Félix le Chat :



(c'mon matou)
« Modifié: 04 janvier 2013 à 23:22:58 par Bal-Sagoth »
"Cher Grand Pope, moi et mes chevaliers, on vient vous tabasser la gueule le 6 juin. Notre avion devrait arriver vers 11h. Merci de vous laisser abattre gentiment. Cordialement, Saori Kido"

(Par je sais plus qui ici, mais ça m'a fait bidonner)

Tags: