Auteur Sujet: Français et autres langues mortes et vivantes (évolutions, morts, acculturations)  (Lu 39261 fois)

Hors ligne Nicodémüs

Hier, je suis tombée sur cette vidéo durant ma pause déjeuner. :D



J'adore le français. [:dawa]

Spoiler (click to show/hide)
L'Epervier réussit là où les pirates !

En ligne Rincevent

Amusant, en effet il y a de beaux pièges. Mais ils se débrouillent pas trop mal.
L'important n'est pas de savoir vers où on s'enfuit, mais de savoir ce qu'on fuit.

Hors ligne Pulsion73

Re : Français et autres langues mortes et vivantes (évolutions, morts, accultura
« Réponse #1527 le: 13 février 2020 à 08:27:57 »
Le fait de comprendre ou non ce qu'on lit peut influer sur la façon de prononcer le mot.
S'ils comprenaient davantage de quoi il est question pour "tilleul" par exemple ou le fait d'avoir une pub ou un docu où il était question de ce produit ( comme par hasard), est-ce que le fait d'être inconsciemment aiguillé, n'aiderait pas certains à mieux gérer la prononciation ?  [:fufufu]
Et si, et si, et si ma tante en avait on l'appelerait mon oncle... :D
Faudrait leur soumettre : "rhododendron".  [:trollface]

 
"Monsieur le Comte voudrait savoir si l'assassin prendra aussi du café"

En ligne Bouloche Le Foufounet

Rigolo !
Tout problème a sa solution qui pose problème...

Hors ligne Pulsion73

Re : Français et autres langues mortes et vivantes (évolutions, morts, accultura
« Réponse #1529 le: 13 février 2020 à 18:44:28 »
"Monsieur le Comte voudrait savoir si l'assassin prendra aussi du café"

Hors ligne Nicodémüs

En fait, on leur a surtout présenté des mots qui comportent des "pièges" typiques de la langue française (des lettres muettes en début ou en fin de mot, un E dans l'O, des double-consonnes, etc.) donc ce ne sont pas nécessairement des mots très compliqués (je pense qu'avec "orchestre", "baptême", "tranquille" ou "chrysanthème", on aurait pu avoir des trucs tout aussi rigolo).

Ceci étant, le Turc se débrouille très bien. [:jap]

Mais le "Queen Céleri" me fait beaucoup rire, j'avoue. [:lol]

Ceci étant dit, dans les autres suggestions YouTube autour du thème, y'avait l'inverse : des parisiens à qui on a proposé des mots en anglais (genre : "jewelery"). Eh bien, c'est tout aussi drôle. :D

Et dans une autre, on demandait à des Américains de lire des noms de marques françaises. "Au bon pain", ça passe. Par contre, "La grenouille", c'était assez douloureux. [:aie]
 
Pulsion73 >> Compte tenu du contexte de la phrase, je pense que c'est la fille qui était saoule (sa mère se payant sa fiole parce qu'elle faisait n'importe quoi, de fait).   
L'Epervier réussit là où les pirates !

Hors ligne Dizzy

Ou alors la mère étant saoule elle fait n’importe quoi et se moque de sa fille.
Si c'est rond c'est point carré.

Hors ligne Pulsion73

Re : Français et autres langues mortes et vivantes (évolutions, morts, accultura
« Réponse #1532 le: 14 février 2020 à 11:11:29 »
le contexte est assez limité, alors automatiquement, et c'est le plus simple, on se dit que c'est la fille qui est saoule. Si on élargit le contexte, ça peut être la mère.
Mais franchement, quelle mère se moquerait de sa fille parce qu'elle est saoule ? Bon, il y a quelques rares cas où cela serait possible, lors d'une fête, une célébration, etc.
Je pense plus logique que la mère soit beurrée pour se moquer apparemment sans raison de sa fille. Et quand on est beurré, on rigole pour un rien.  :D
Je donne un sens à tout cela mais l'explication est peut-être tout simplement grammaticale.
« Modifié: 14 février 2020 à 11:13:29 par Pulsion73 »
"Monsieur le Comte voudrait savoir si l'assassin prendra aussi du café"

En ligne Bouloche Le Foufounet

Mais franchement, quelle mère se moquerait de sa fille parce qu'elle est saoule ?
TOUTES les mères ?
Certes, je ne suis pas une mère, mais si un jour mon gamin ou ma gamine rentre pété(e), je me foutrai allègrement de sa gueule !
Mais je ne suis probablement pas une référence... ::)

Après, par rapport à la phrase, je pense que c'est la mère qui est saoule. C'est la 1ère personne qui est désignée dans la phrase et donc je pense que le pronom personnel "elle" se rapporte à elle.
Mais, c'est juste un feeling (I got a feeling... wooooh wooooh). Je ne sais pas s'il existe une vraie règle de français à ce sujet.

Il aurait été tellement plus simple d'écrire :
Une mère s'est moquée de sa fille parce que cette première était saoule = la mère s'est moquée
ou
Une mère s'est moquée de sa fille parce que cette dernière était saoule = la fille s'est moquée

Tout problème a sa solution qui pose problème...

Tags: