Auteur Sujet: Un peu de classique dans un monde de brute  (Lu 3979 fois)

Hors ligne Mystic Shun

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2072
  • Total likes: 13
  • "Let the Shun shine, let the Shun shine in"
    • Voir le profil
Re : Un peu de classique dans un monde de brute
« Réponse #25 le: 06 octobre 2013 à 22:30:57 »


B.O de "Caligula", entendue dans une pub du moment, je savais pas qu'à l'origine c'était du classique.
Spoiler (click to show/hide)
C'est sur les mers les plus noires que j'ai vu les phares les plus brillants.

Hors ligne pippoletsu

Re : Un peu de classique dans un monde de brute
« Réponse #26 le: 07 octobre 2013 à 10:05:41 »
Quand j'ai besoin d'un peu de raw energy, j'écoute ça
YUKE YUKE TAIGA !!!

Hors ligne cacaman

  • Victime du médiator
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 5451
  • Total likes: 147
  • Chuck lives on.
    • Voir le profil
Re : Re : Un peu de classique dans un monde de brute
« Réponse #27 le: 07 octobre 2013 à 10:20:11 »
B.O de "Caligula", entendue dans une pub du moment, je savais pas qu'à l'origine c'était du classique.

L'utilisation de cette musique de Prokofiev dans la pub date de 1990 (je crois... si y'a une pub plus ancienne qui l'utilise je ne la connais pas).

En ce moment au bureau : Portrait.

"Je veux une bonne fois tenter l'épreuve qui fera voir jusqu'à quel point nos semblables, si fiers de leur liberté de pensée, supportent de libres pensées" Nietzsche

Hors ligne Max

Re : Un peu de classique dans un monde de brute
« Réponse #28 le: 07 octobre 2013 à 10:29:49 »
Haha," égoïste", j'ai failli la faire aussi  [:lol]
J'en chialerais !

Hors ligne Mystic Shun

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2072
  • Total likes: 13
  • "Let the Shun shine, let the Shun shine in"
    • Voir le profil
Re : Un peu de classique dans un monde de brute
« Réponse #29 le: 07 octobre 2013 à 14:54:38 »
Ah oui en effet je ne connaissais pas cette pub. En fait je me suis trompée, c'est dans une bande annonce que je l'ai entendue  [:aloy]

Allez en ce milieu d'après midi, un autre morceau de Saint-Saens, extrait de son "Carnaval des animaux"; "le Hyoga Cygne"  :D


Et un deuxième pour la route:


Dieu que j'aime Rachmaninov  [:onion tears]
C'est sur les mers les plus noires que j'ai vu les phares les plus brillants.

En ligne Rincevent

Re : Un peu de classique dans un monde de brute
« Réponse #30 le: 21 novembre 2013 à 22:25:12 »
Très surprenant ! [:chiyo1]
"Il y a 500 ans Leonard de Vinci inventait l'instrument le Viola organista, mélange d'un piano et d'un violoncelle, sans jamais concrétiser l'objet. C'est aujourd'hui chose faîtes par Slawomir Zubrzycki. Le Viola organista est surprenant, car c'est un instrument à clavier qui donne le son d'un instrument à cordes. "
L'important n'est pas de savoir vers où on s'enfuit, mais de savoir ce qu'on fuit.

En ligne Oiseau Vermillon

Re : Un peu de classique dans un monde de brute
« Réponse #31 le: 21 novembre 2013 à 23:28:23 »
Mais le piano, c'est pas déjà un instrument à cordes ?

En ligne Rincevent

Re : Un peu de classique dans un monde de brute
« Réponse #32 le: 21 novembre 2013 à 23:39:06 »
À cordes frappées, et non à cordes frottées ! (si c'est bien comme ça qu'on dit) [:aloy]
L'important n'est pas de savoir vers où on s'enfuit, mais de savoir ce qu'on fuit.

En ligne Damien

  • Seigneur du Stupre
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 9891
  • Total likes: 357
  • Un film qui vieillit a-t-il des pellicules ?
    • Voir le profil
Re : Un peu de classique dans un monde de brute
« Réponse #33 le: 22 novembre 2013 à 01:09:22 »
Un mélange de clavecin et de violoncelle. Très joli !

D's©
Life is theater, theater is everywhere...

En ligne Rincevent

Re : Un peu de classique dans un monde de brute
« Réponse #34 le: 12 avril 2014 à 22:55:28 »
J'ai kiffé ça : le quatuor Salut Salon composé de 4 musiciennes allemandes (Angelika Bachmann et Iris Siegfried au violon, Sonja Lena Schmid au violoncelle et Anne-Monika von Twardowski au piano) jouent la 4ème saison de Vivaldi avec humour.


L'important n'est pas de savoir vers où on s'enfuit, mais de savoir ce qu'on fuit.

Hors ligne villan

Re : Un peu de classique dans un monde de brute
« Réponse #35 le: 28 mai 2014 à 14:28:02 »
Elles font quand même "jme la pète, regarde je joue du violon avec mes dents".
J'aime pas trop cette démonstration de force. Ca manque vraiment d'humilité. On se demande si c'est du cirque ou de la virtuosité musicale.
Par contre je trouve cela assez fin et amusant, et surtout original. Et beaucoup de talent malgré tout.

Hors ligne cacaman

  • Victime du médiator
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 5451
  • Total likes: 147
  • Chuck lives on.
    • Voir le profil
Un peu de classique dans un monde de brute
« Réponse #36 le: 28 mai 2014 à 14:31:49 »
Elles font quand même "jme la pète, regarde je joue du violon avec mes dents".
J'aime pas trop cette démonstration de force. Ca manque vraiment d'humilité.

A côté de ça, j'espère que tu n'es pas fan de Jimi Hendrix :D
En ce moment au bureau : Portrait.

"Je veux une bonne fois tenter l'épreuve qui fera voir jusqu'à quel point nos semblables, si fiers de leur liberté de pensée, supportent de libres pensées" Nietzsche

En ligne Rincevent

Re : Re : Un peu de classique dans un monde de brute
« Réponse #37 le: 28 mai 2014 à 15:48:45 »
On se demande si c'est du cirque ou de la virtuosité musicale.
C'est entre les deux, c'est ça qu'est rigolo. [:lol] Ça m'a rappelé un truc identique. Y avait un groupe de mecs qui faisait ce genre de trucs dans les cirques. Leur nom m'échappe... Ils faisaient les cons, fringués en queue-de-pie, genre "et maintenant, je vais mettre ma tête dans la gueule de l'animal (le pavillon du tuba)".
L'important n'est pas de savoir vers où on s'enfuit, mais de savoir ce qu'on fuit.

Hors ligne ayun

Re : Un peu de classique dans un monde de brute
« Réponse #38 le: 28 mai 2014 à 17:05:27 »
Comme pas mal d'entre vous j'aime beaucoup Vivaldi, Paganini (qui n'était pas "qu'un violoniste"), Bach, Chopin etc... Mozart et Beethoven aussi bien sur même si je suis loin de connaitre ou d'apprécier tout ce qu'ils ont fait.

Cacaman ton choix pour Vivaldi ne m'étonne pas du tout et me fait rire car on dit souvent que Vivaldi aurait été un metaleux si il aurait vécu à notre époque  [:lol]

Sinon bah moi vais vous partager quelques morceaux aussi tiens. Des super connu mais si c'est connu c'est pour de bonnes raisons

Un des tout premier morceau classique qui m'a plu. Depuis il a une place spéciale chez moi


Une des plus belle musique au monde


Classique mais efficace


Il y a aussi le célèbre requiem de Mozart ... Mais je vais m'abstenir sinon je pourrais mettre une dizaine de morceau  [:lol]

Ah et ça, ça compte?  :D


Carpe diem

Hors ligne cacaman

  • Victime du médiator
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 5451
  • Total likes: 147
  • Chuck lives on.
    • Voir le profil
Un peu de classique dans un monde de brute
« Réponse #39 le: 28 mai 2014 à 17:20:21 »
on dit souvent que Vivaldi aurait été un metaleux si il aurait vécu à notre époque  [:lol]
Tu m'étonnes, ce mec était d'une grandiloquence musicale...  [:love] comme Beethoven d'ailleurs. Ces deux-là tu leur collerais aujourd'hui une guitare électrique entre les mains, de l'or coulerait dans les oreilles.

Ah et ça, ça compte?  :D

Evidemment :o
Grandiose :o
Ce truc est sorti en 1998, à l'époque je n'étais pas trop fan de Malmsteen... mais ce disque m'a collé une de ces baffes.... [:blessure2]
« Modifié: 28 mai 2014 à 17:25:40 par cacaman »
En ce moment au bureau : Portrait.

"Je veux une bonne fois tenter l'épreuve qui fera voir jusqu'à quel point nos semblables, si fiers de leur liberté de pensée, supportent de libres pensées" Nietzsche

En ligne Rincevent

Re : Un peu de classique dans un monde de brute
« Réponse #40 le: 28 mai 2014 à 22:28:28 »
J'aime beaucoup le premier morceau qui va immédiatement dans ma playlist. Les autres, mouais...
L'important n'est pas de savoir vers où on s'enfuit, mais de savoir ce qu'on fuit.

Hors ligne cacaman

  • Victime du médiator
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 5451
  • Total likes: 147
  • Chuck lives on.
    • Voir le profil
Un peu de classique dans un monde de brute
« Réponse #41 le: 29 mai 2014 à 00:36:46 »
Déconne pas... Prelude To April, Andante, Adagio, Fugue, Cavallino Rampante... du miel auditif [:aloy]
Ne mésestime pas les compos qui n'accrochent pas dans la seconde, et méfie-toi davantage des morceaux immédiats. De mon expérience, les 1ères ont une "durée de vie" bien plus importante que les 2nds.

Par contre il y a 2-3 morceaux plus dispensables où le père Yngwie tombe un peu dans la démo, comme Toccata.
« Modifié: 29 mai 2014 à 01:22:52 par cacaman »
En ce moment au bureau : Portrait.

"Je veux une bonne fois tenter l'épreuve qui fera voir jusqu'à quel point nos semblables, si fiers de leur liberté de pensée, supportent de libres pensées" Nietzsche

En ligne The Endoktrinator

Re : Un peu de classique dans un monde de brute
« Réponse #42 le: 29 mai 2014 à 13:04:15 »
C'est immédiat, La 9° de Beethoven ?

Shit still Happens, so deal with it - psychanalysm

Hors ligne Max

Re : Un peu de classique dans un monde de brute
« Réponse #43 le: 29 mai 2014 à 13:20:18 »
Oui, mais c'est aussi extrêmement répétitif (de toute façon Beethoven pour moi c'est avant tout les sonates au piano).

Cela dit il y a aussi pas mal de morceaux accessibles qui tiennent parfaitement la distance.
J'en chialerais !

Hors ligne cacaman

  • Victime du médiator
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 5451
  • Total likes: 147
  • Chuck lives on.
    • Voir le profil
Un peu de classique dans un monde de brute
« Réponse #44 le: 29 mai 2014 à 13:33:08 »
Ce qu'on appelle communément "la 9ème de Beethoven", c'est un petit passage intégré dans une compo de plus d'une heure.
La 9ème fait réellement 65 minutes et des brouettes et est tout sauf répétitive : http://fr.wikipedia.org/wiki/Symphonie_n%C2%BA_9_de_Beethoven#Structure_g.C3.A9n.C3.A9rale

Sinon, d'une manière générale, les morceaux immédiats ne sont pas à mettre à la benne, c'était pas clair mais ce n'est pas ce que j'ai voulu dire. Simplement globalement je trouve qu'ils tiennent moins bien la distance que les morceaux qui ont exigé un effort de compréhension et d'adaptation. Ces derniers recèlent souvent des petites subtilités qui ne nous apparaissent parfois que bien des écoutes plus tard. On peut évidemment continuer à aimer un titre immédiat pendant des années, mais pour garder les sensations intactes il faudra naturellement diminuer la fréquence d'écoute sous peine de s'en lasser.
Le 1er mouvement de la Symphonie de Malmsteen Rincevent, moi aussi je l'ai aimé dès le début, et je l'aime toujours, et malgré tout je le zappe souvent désormais.
En ce moment au bureau : Portrait.

"Je veux une bonne fois tenter l'épreuve qui fera voir jusqu'à quel point nos semblables, si fiers de leur liberté de pensée, supportent de libres pensées" Nietzsche

En ligne The Endoktrinator

Re : Un peu de classique dans un monde de brute
« Réponse #45 le: 29 mai 2014 à 14:00:02 »
Quelque part si, c'est exactement ce que tu veux dire. Plus clairement.

Ben moi je trouve que ça ne sert à rien d'insister quand un morceau, tu ne le trouves pas terrible, immédiat ou non. Et penser qu'on trouvera ces fameuses subtilités en appuyant comme un malade sur la touche "repeat", en espérant rentrer dans une élite et alors que le premier degré était peu fructueux, je trouve ça un peu vain [:pfft]. Les subtilités sont grandes quand déjà au départ, le premier degré était sympathique ("tiens, c'est sympa" puis "ah il y avait ça aussi ? Encore mieux", etc).

Tiens, parlons-en de la durée, justement. Au contraire, je pense que, compréhension ou non, ça tient le temps quand les discussions autour du disque continuent. Beethoven correspond à ça : des puristes peuvent expliquer encore aujourd'hui que c'est nul à chier, vulgaire et tout. D'autres disent que Deep Purple est chiant avec ses impros mal branlées et ses soli de 2 heures (encore aujourd'hui aussi). Pour moi, s'il y a ce caractère intemporel, c'est grâce à ça aussi (et puis "Smoke on the Water" et "Highway to Hell n'ont justement pas traversé le temps pour rien : il y avait UN truc, le riff, le solo).
Après, on peut déterrer des trucs que personne n'a remarqué évidemment (Van Der Graaf Generator n'a eu aucun succès au départ et il a fallu attendre, Voivod non plus, Coroner relativement), mais si le truc était sympa à l'époque et que maintenant tout le monde s'en fout, c'est que ce n'est pas si grandiose que ça (pitié, ne ressortez pas la phrase des gouts et de la nature).

Citer
il faudra naturellement diminuer la fréquence d'écoute sous peine de s'en lasser

C'est plutôt le contraire : un grand titre c'est celui où tu ne te lassera JAMAIS. Cela tourne en boucle encore et encore : en un mot, in-o-xy-da-ble.

Shit still Happens, so deal with it - psychanalysm

Hors ligne cacaman

  • Victime du médiator
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 5451
  • Total likes: 147
  • Chuck lives on.
    • Voir le profil
Un peu de classique dans un monde de brute
« Réponse #46 le: 29 mai 2014 à 14:29:28 »
Quelque part si, c'est exactement ce que tu veux dire.

Merci mais je sais encore ce que je pense [:lol]

Ben moi je trouve que ça ne sert à rien d'insister quand un morceau, tu ne le trouves pas terrible, immédiat ou non. Et penser qu'on trouvera ces fameuses subtilités en appuyant comme un malade sur la touche "repeat", en espérant rentrer dans une élite et alors que le premier degré était peu fructueux, je trouve ça un peu vain

Sans ça je serais passé à côté de plein de trucs, c'est mon expérience et tu ne peux pas y faire grand-chose :D
Et appuyer sur la touche repeat n'a pas grand-chose à voir avec "rentrer dans une élite", tu dis un peu n'importe quoi [:petrus] Ce genre d'attitude se retrouve plutôt chez ceux qui disent aimer un truc alors qu'en vérité c'est juste une posture. Un peu comme goûter un vin de 50 ans d'âge en levant le petit doigt et dire qu'il a du slip alors qu'en fait tu trouves ça infect parce que t'aimes pas le pinard, tout simplement. Y'en a pas mal qui font ça avec la musique classique d'ailleurs [:fufufu]

Simplement, ça ne coûte rien (à part un peu de temps) de réessayer de rentrer dans un morceau que l'on a pas compris sur l'instant.
J'ai échoué pas mal de fois, mais j'ai aussi réussi et j'ai été remboursé au centuple.
Et redonner 5-6-7.. 10 chances à une composition sera toujours plus payant au final que n'en donner que 2 ou 3. Dans le pire des cas ton avis n'a pas changé, et dans le meilleur tu t'ouvres des portes supplémentaires.


Les subtilités sont grandes quand déjà au départ, le premier degré était sympathique

Pas forcément. Du tout. J'ai détesté des tas d'artistes avant de les adorer une fois une certaine expérience d'écoute emmagasinée.

C'est plutôt le contraire : un grand titre c'est celui où tu ne te lassera JAMAIS. Cela tourne en boucle encore et encore

Je n'ai jamais expérimenté ça. Mais si toi oui, je ne vais pas te contredire.
M'est avis que ça doit être rare de ne jamais se lasser d'un truc en l'écoutant en boucle.
« Modifié: 29 mai 2014 à 14:32:48 par cacaman »
En ce moment au bureau : Portrait.

"Je veux une bonne fois tenter l'épreuve qui fera voir jusqu'à quel point nos semblables, si fiers de leur liberté de pensée, supportent de libres pensées" Nietzsche

En ligne The Endoktrinator

Re : Un peu de classique dans un monde de brute
« Réponse #47 le: 29 mai 2014 à 15:20:32 »
Cela revient au même :

"Je vais me forcer à penser que c'est génial même si je n'aime pas sur le moment parce que moi, je n'écoutes pas la musique du pékin de base" (tiens encore lui) C'est ce que tu dis avec ton exemple du vin.

C'est le discours de ceux qui disent qu'il faut appréhender une œuvre, comme si le compositeur a volontairement caché les qualités sous un vernis répulsif. Une fois sur un forum (le même où t'as écris des papiers), je me suis fais engueuler parce que je n'aimais pas le premier Immolation sous prétexte que je ne l'appréhendais pas assez. Je ne vais pas m'amuser à écouter plein de fois en me disant qu'il va y avoir une révélation.
Il existe même des groupes complexes (Blue Oyster Cult, Orphaned Land, Magma, King Crimson) qui peuvent accrocher dès le départ. Moi, en tout cas.

Citer
Simplement, ça ne coûte rien (à part un peu de temps)

Ben si : le temps. Dans ce cas, cela en coute vachement. Je ne suis pas persuadé que tu ais trouvé Operation Mindcrime superbe au bout de ces dix écoutes, justement. Moi, Grin, il m'a fallu une écoute (et je ne connaissais que Punishment, pas des groupes comme Helmet). Ceux qui ont lâché l'affaire se sont dis "Ah super, ils se prennent pour Prong maintenant. Allez, stop, suivant" ce qui se comprend quand on écoute "Lethargic Age".

Ce sera payant pour le musicien mais pour toi ? C'est surtout comme ça que les radios fonctionnent : j’appelle ça plutôt du lavage de cerveau.




Pas forcément. Du tout. J'ai détesté des tas d'artistes avant de les adorer une fois une certaine expérience d'écoute emmagasinée.



C'est comme les rencontres : la première impression est la bonne (je pourrais difficilement accepter de fréquenter plein de fois un type qui a été un gros connard).  Et la réciproque reste valable.
Shit still Happens, so deal with it - psychanalysm

Hors ligne cacaman

  • Victime du médiator
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 5451
  • Total likes: 147
  • Chuck lives on.
    • Voir le profil
Un peu de classique dans un monde de brute
« Réponse #48 le: 29 mai 2014 à 17:16:14 »
"Je vais me forcer à penser que c'est génial"

Jamais je ne dis ça [:aloy]
Toi tu le vis comme ça mais dans mon esprit c'est totalement différent. Je peux me forcer à écouter davantage, pas parce que "ça doit être génial" mais parce que je pense que j'ai pu rater un truc. C'est pas du snobisme au contraire, c'est de l'humilité par rapport à une oeuvre.
Et je n'ai jamais dit non plus qu'il n'y a pas d'échecs. Des fois ça rate, on reste sur la même impression, mais au moins on a essayé.


C'est le discours de ceux qui disent qu'il faut appréhender une œuvre, comme si le compositeur a volontairement caché les qualités sous un vernis répulsif.

Non, mais sa vision de l'art peut nous apparaître répulsive au départ, ce qui est totalement différent.


Une Je ne vais pas m'amuser à écouter plein de fois en me disant qu'il va y avoir une révélation.

Non, pas "qu'il va y avoir une révélation", mais plutôt qu'il pourrait en avoir une.
C'est sûr que si tu écoutes un truc 1 fois et que tu passes à autre chose si cette 1ère fois te gonfle, tu te prives de certaines choses, forcément, mais moi je m'en fous c'est toi le perdant dans l'affaire :D


Ben si : le temps. Dans ce cas, cela en coute vachement.

Tu gagnes du temps et tu perds en ouverture. Sur la somme de musique que tu as recalée à la 1ère écoute, il y a forcément un % qui t'aurait plu au bout d'un peu d'efforts et d'ouverture d'esprit. Cette musique-là est perdue au prétexte d'avoir gagné du temps sur celle qui aurait continué à te déplaire. Pour ceux qui considèrent la musique comme un simple divertissement, ça leur suffit. Mais pour ceux qui se disent passionnés, je n'appelle pas ça une bonne affaire...


Moi, Grin, il m'a fallu une écoute

Il m'a fallu 3-4 scéances de 3-4 écoutes chacune sur au moins 5 ans.
Si j'avais raisonné en terme de temps gagné, aujourd'hui je te dirais que c'est de la merde.
Le parcours d'auditeur est aussi important. On n'est pas forcément prêt à écouter et apprécier les mêmes choses en fonction de notre expérience musicale.


Ce sera payant pour le musicien mais pour toi ?

Bien sûr que c'est payant pour moi aussi.


C'est surtout comme ça que les radios fonctionnent : j’appelle ça plutôt du lavage de cerveau.

Ca doit donc être pour ça qu'on appelle ça de l' "easy listening" [:lol]
Les radios fonctionnent sur le matraquage certes, mais surtout et avant tout sur des titres immédiats et formatés. Les gens habitués à cette immédiateté seront justement réticents à aller chercher plus loin dans les oeuvres plus complexes comme le jazz, le classique ou le prog :haha: Ca va les faire chier, ils vont trouver ça soporifique... "ah merde c'est chiant ça ne vient pas tout seul :o"

Et pour en revenir à ce que je disais, quelque chose qui ne t'a pas forcément plu au 1er abord peut prendre une importance gigantesque et procurer un plaisir sans cesse renouvelé, souvent bien plus jouissif qu'un truc qui ne t'a demandé aucun effort et à durée de vie plus réduite (c'est comme ça que les radios fonctionnent après tout). Mais je ne dévalorise pas pour autant les trucs accrocheurs dès le départ, j'en ai plein dans ma CDthèque que j'adore, simplement je mets en garde Rincevent contre les 1ères impressions, parfois elles se vérifient, parfois non, et dans ce dernier cas on augmente forcément son ouverture d'esprit et son expérience musicale.
« Modifié: 29 mai 2014 à 17:19:00 par cacaman »
En ce moment au bureau : Portrait.

"Je veux une bonne fois tenter l'épreuve qui fera voir jusqu'à quel point nos semblables, si fiers de leur liberté de pensée, supportent de libres pensées" Nietzsche

En ligne Abaddon

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3646
  • Total likes: 118
  • 服とは罪!人間の原罪!
    • Voir le profil
Re : Un peu de classique dans un monde de brute
« Réponse #49 le: 29 mai 2014 à 18:14:01 »
Parmi les morceaux qui me parlent, je citerai pour le baroque:

"Tönet, ihr Pauken!" [BWV 214] de Bach
Spoiler (click to show/hide)

Toccata et fugue [BWV 565] de Bach
Spoiler (click to show/hide)

Te Deum de Zelenka
Spoiler (click to show/hide)

Air contre fugué : Vivement du Second Concert de Couperin (22:13 à 24:30)
Spoiler (click to show/hide)

Te Deum de Lully
Spoiler (click to show/hide)

Et dans le classique

Nocturnes de Chopin
Spoiler (click to show/hide)

Sonate au clair de lune - Beethoven (surtout le mouvement 3 à partir de 07:40)
Spoiler (click to show/hide)

La symphonie N°9 de Dvorak
Spoiler (click to show/hide)

Et un bon coup de Schubert
Spoiler (click to show/hide)

Je me lasserai jamais de ce type d'écoute  :o
Se déshonore quiconque meurt escorté des espoirs qui l'ont fait vivre - Emil Cioran... en parlant de la licence Saint Seiya

Tags: