Auteur Sujet: [Beaux-arts/Archéo/Histoire] Entre luxures et découvertes...  (Lu 22617 fois)

Hors ligne Damien

  • Seigneur du Stupre
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 9891
  • Total likes: 357
  • Un film qui vieillit a-t-il des pellicules ?
    • Voir le profil
On connaît tous de grands artistes : Jean-Marie Bigard, Léonard de Vinci, Pablo Picasso, Vincent Van Gogh, et ainsi de suite.

L'objectif de ce sujet n'est pas de dire "mon préféré c'est celui qui a le même nom que ma tranche de bacon au petit-déjeuner [:petrus]" ou encore "Vinci, il meule Raphael en fresque et sans son stuff de mage lvl 54 d'abord ! :P".

L'objectif est de faire découvrir à autrui des pépites artistiques inédites.

Un artiste qui vous plaît n'est pas connu à sa juste valeur sur la place publique ? Présentez-le nous !
Il vit de nos jours ou a passé l'arme à gauche il y a 7 siècles ? Aucun soucis !
Il est natif de Melun ou originaire des Galapagos ? Faites-nous voyager !

----

Je vous donne un exemple d'artiste fantastique mais inconnu du commun des mortels : Wang Yidong (né en 1955)

- Il vit et travaille à Pékin (à la fois artiste et enseignant)
- Il appartient à un mouvement (China Realism) composé d'artistes chinois ultra-talentueux dont Ai Xuan ou Li Guijun (c'est, sans conteste, ma toile favorite 8)!).
- Il n'a jamais exposé en France ou en Belgique
- Il a une maîtrise des techniques de la peinture à l'huile et de la sanguine comme on en voit rarement de nos jours.
- Il est fortement influencé par les grands courants occidentaux : la Renaissance (Pisano, Rapahël) le Néo-classicisme (Ingres, David), le caravagisme (Georges de la Tour) et le post-classicisme (Manet).
- Il peint surtout des jeunes filles en âge de se marier (donc vêtues de rouge, couleur du mariage traditionnel chinois) dans sa province natale du Shandong.
- Il nous invite dans un voyage hors du temps, hors du stress. Un monde serein, apaisant, chaleureux.

Son site officiel
Le site China Realism pour découvrir d'autres peintres chinois épatants !

Deux œuvres significatives de son art :
Spoiler (click to show/hide)

Attention cependant : acquérir une de ses toiles réclame de grosses sommes d'argent :o
Au début du mois d'octobre, un de ses tableaux a dépassé le million d'euros, finger in the nose !

D's©
« Modifié: 10 avril 2016 à 08:33:09 par Damien »
Life is theater, theater is everywhere...

Hors ligne SVGS

Merci Damien pour ce topic très intéressant et pour ces informations sur cet artiste chinois ! Point culture super intéressant (je ne peux malheureusement pas faire "découvrir" quelqu'un ; ma culture est encore trop conventionnelle ou sentiers battus je pense. M'enfin j'y réfléchirai).

En attendant belle idée de topic  :)

Hors ligne Damien

  • Seigneur du Stupre
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 9891
  • Total likes: 357
  • Un film qui vieillit a-t-il des pellicules ?
    • Voir le profil
Il vous en prie

J'ai élargi le champs des découvertes en intégrant l'archéologie. Ce qui signifie que ce tacos peut également servir à promouvoir une civilisation millénaire/culture vernaculaire disparue sans avoir laissé la moindre trace de popularité dans le cœur des hommes ou bien partager une actualité sur une découverte qui vous paraît majeure, quelque soit la civilisation concernée.

Exemple de culture méconnue : la culture Lapita (le site est môche mais clair dans son contenu) au niveau de l'arc mélanésien qui montre, au-delà de la production de poterie, qu'il existait à cette époque d'excellents navigateurs. Concernant la Nouvelle-Calédonie, une exposition sur l'art kanak a lieu actuellement au Musée du Quai Branly.

Exemple de découverte archéologique majeure (ou pas) : Sortez tabliers et perruques !

D's©
Life is theater, theater is everywhere...

En ligne Rincevent

Ah ! Le voilà donc, ce sujet artistique que j'avais commandé.
Donc je le redis, j'aime beaucoup ces toiles de M. Wang. L'ambiance très douce et lumineuse de la neige, le contraste fort de la jolie demoiselle en rouge, ça donne quelque chose de très agréable à voir. Et pourtant je suis un pourceau généralement insensible à l'art. [:aloy]
L'important n'est pas de savoir vers où on s'enfuit, mais de savoir ce qu'on fuit.

Hors ligne Damien

  • Seigneur du Stupre
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 9891
  • Total likes: 357
  • Un film qui vieillit a-t-il des pellicules ?
    • Voir le profil
Ah ! Le voilà donc, ce sujet artistique que j'avais commandé.
Ca fera 15$, m'sieur !

Bon, un autre ? Allez, un autre.

Voyons voir...

Changement d'époque, changement de style, changement de pays.

Giovanni Canavesio. Artiste et prêtre. Il peint des fresques et des tableaux à la gloire de Dieu. Jusqu'ici, ça roule. Et puis, en 1492, il participe à la réalisation d'une fresque dans une chapelle située en région niçoise. Il s'occupe notamment de représenter la trahison de Judas. Mais d'une façon assez... brutale. Ici, pas de bisou à la Giotto. Non, non, non. Il faut quelque chose qui frappe les esprits et qui transmette un message fort à la plèbe. Et comme les pécores de l'époque sont généralement ignares, on leur fait apprendre la Bible avec les images des lieux saints. N'oublions pas que les églises, et surtout les cathédrales, étaient les panneaux publicitaires de Dieu.

Et le message dans tout ça ? Oh, trois fois rien. Quelque chose comme : "Si vous ne priez ni ne vous confessez, voilà ce qui va vous arriver ! Mouahahaha !"

Spoiler (click to show/hide)

Ce monsieur était prêtre. Je le soupçonne aussi d'avoir été Inquisiteur (peut-pas pas au niveau d'un Gui mais ayant un bon potentiel de winner).

D's©
Life is theater, theater is everywhere...

Hors ligne Adelys

Belle idée de topic Damien ! J'essayerai d'y contribuer quand j'aurais un peu plus de temps et surtout si des idées me viennent...

J'ai trouvé le lien sur l'introduction du chocolat en Angleterre très intéressant. Cela m'a rappelé des explications de textes faites au lycée sur la marquise de Sévigné, qui se plaignait dans ses Lettres des palpitations données par le chocolat. Un comble pour quelqu'un dont le nom est devenu une marque de pralines...

Spoiler (click to show/hide)
« Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d’eux.  » René Char

Hors ligne Vincent, sans pseudo

http://mcalp.fr/post/letrange-immeuble-du-145-rue-la-fayette/
Ca alors, ça me donne envie d'aller voir de mes propres yeux.

Hors ligne Damien

  • Seigneur du Stupre
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 9891
  • Total likes: 357
  • Un film qui vieillit a-t-il des pellicules ?
    • Voir le profil
Oh oui, belle curiosité !

Puisqu'on est dans les immeubles exceptionnels, restons-y avec celui de l'avenue Rapp :
Spoiler (click to show/hide)
Édifié en 1901 par Jules Lavirotte, c'est un pur produit de l'Art Nouveau. Non seulement, il est encore habité (bureaux et probablement appartements) mais il n'a jamais été remanié ou reconstruit comme ce fût malheureusement le cas pour pas mal d'immeubles de cette époque, notamment à Bruxelles.

Il n'est pas visitable en dehors de la cour intérieure (il suffit de prendre la petite allée sur la droite).

D's©
Life is theater, theater is everywhere...

Hors ligne Vincent, sans pseudo

Joli, on dirait du Gaudi (je sais, c'est une comparaison de profane). La façade est étrangement asymétrique.

En ligne Rincevent

Surprenant, l'immeuble-bidon ! [:delarue1]
L'immeuble art nouveau est intéressant. Personnellement, l'architecture "moderne", comprendre tout ce qui commence vers les années 20, me donne simplement envie de gerber. Bon ça veut pas dire que je n'aime que le vieux, mais je suis parfois choqué des étrons que pondent les architectes. Je comprends pas comment les municipalités peuvent autoriser des horreurs qui tranchent trop avec le bâti existant. J'aime la cohérence visuelle, ce qui donne une identité architecturale à une ville ou une région.
« Modifié: 21 novembre 2013 à 22:24:28 par Rincevent »
L'important n'est pas de savoir vers où on s'enfuit, mais de savoir ce qu'on fuit.

Hors ligne Damien

  • Seigneur du Stupre
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 9891
  • Total likes: 357
  • Un film qui vieillit a-t-il des pellicules ?
    • Voir le profil
Personnellement, l'architecture "moderne", comprendre tout ce qui commence vers les années 20, me donne simplement envie de gerber. Bon ça veut pas dire que je n'aime que le vieux, mais je suis parfois choqué des étrons que pondent les architectes. Je comprends pas comment les municipalités peuvent autoriser des horreurs qui tranchent trop avec le bâti existant. J'aime la cohérence visuelle, ce qui donne une identité architecturale à une ville ou une région.
Vous êtes bien dure, mon brave. L'architecture Art Déco propose de belles choses pourtant (l'ancien musée des Arts d'Afrique et d'Océanie ou encore les bâtiments issus du revival égyptien comme le cinéma du Louxor à Paris). Pour tout le reste, c'est-à-dire l'architecture après les années 1940 :
Spoiler (click to show/hide)

D's©
Life is theater, theater is everywhere...

En ligne Alaiya

Excellent!  [:lol]

Côté architecture, j'ai zéro formation dans le domaine, je suis plutôt dans le "j'aime/j'aime pas" basique, ceci étant dit, à force de travailler avec des urbas et des archis, directement ou indirectement, j'ai fini par m'y intéresser un chouilla et puis c'est toujours intéressant de discuter avec ces gens-là. Bref, tout ça pour dire qu'aujourd'hui, les archis pondent des choses vraiment chouettes (quand ils veulent :o) et que même dans des centres historiques classés qui vont bien, certains éléments contemporains s'y intègrent de façon assez intéressante, je trouve. Moi aussi j'aime l'harmonie générale mais ma vision a évolué si bien qu'à présent, je peux réellement apprécier certaines réalisations. Peut-être aussi parce que j'en connais (de loin) les contraintes techniques et réglementaires.

Bon, après, il y a eu des périodes immondes dans l'architecture, je pense aux maisons individuelles des années 50/60 (vous savez, le garage au RDC, l'escalier extérieur avec la partie à vivre au premier, le tout dans un cube?), le tout béton des années 60/70 (quartier Mériadeck à Bordeaux - non content d'être laid et minéral à pleurer, c'est un vrai labyrinthe et quand j'y ai un RDV, je me prends toujours 20 mn de battement histoire de semer des cailloux tel le petit Poucet pour retrouver l'entrée du parking :o), la maison individuelle des années 80, c'était pas forcément beaucoup mieux d'ailleurs.

Bref, à l'occaz', faudrait que je fasse une descente sur Bordeaux pour prendre quelques photos ;)

En ligne Rincevent

Vous êtes bien dure, mon brave. L'architecture Art Déco propose de belles choses pourtant
Mouais, déjà l'art déco je trouve ça froid et limite carnavalesque... (dans les limites de ce que j'en connais, c'est à dire très peu).

Citer
Pour tout le reste, c'est-à-dire l'architecture après les années 1940 :
Spoiler (click to show/hide)
Ouais ! Ouais ! [:sparta1] [:sparta2]


Côté architecture, j'ai zéro formation dans le domaine, je suis plutôt dans le "j'aime/j'aime pas" basique
Moi je suis globalement dans le j'aime pas du tout. [:kred]

Citer
Bon, après, il y a eu des périodes immondes dans l'architecture, je pense aux maisons individuelles des années 50/60 (vous savez, le garage au RDC, l'escalier extérieur avec la partie à vivre au premier, le tout dans un cube?)
Ben après ça dépend de la gueule de l'ensemble. La maison de mes parents, c'est exactement ça. Elle est pas jolie, elle fait même riquiqui quand on la voit de la rue, mais en fait elle est très spacieuse et confortable (bon ils ont fait pleins de travaux pour l'améliorer aussi). Faut reconnaitre que toutes les maisons du coin avaient été bâties pareilles pendant des décennies jusqu'à ce que de petits rigolos se mettent à raser de vieilles baraques pour construire des légos orange ou jaune à toit plat (des toits plats... on est dans le Finistère, bon sang...) avec le combo infernal : immenses pièces à vivre où tu te les gèles plus grandes baies vitrées sans rideaux pour que tout le monde puisse bien voir leurs beaux salons ou leurs piscines intérieures. [:wtf0] [:eh]

Bon ceci dit, on a aussi tendance à idéaliser le bâti ancien, qui représente certainement des contraintes d'entretien ahurissantes. Travaillant dans une ville rasée à plus de 80% pendant la guerre, je ne peux que constater qu'elle est grise, moche, stalinienne. Il n'empêche que la plupart des témoignages de ceux qui ont connu l'avant décrivent une ville-cloaque plus crapoto que versaillaise.

Citer
le tout béton des années 60/70 (quartier Mériadeck à Bordeaux - non content d'être laid et minéral à pleurer, c'est un vrai labyrinthe et quand j'y ai un RDV, je me prends toujours 20 mn de battement histoire de semer des cailloux tel le petit Poucet pour retrouver l'entrée du parking :o), la maison individuelle des années 80, c'était pas forcément beaucoup mieux d'ailleurs.
L'important n'est pas de savoir vers où on s'enfuit, mais de savoir ce qu'on fuit.

En ligne Alaiya

Citation de: Rincevent
Ben après ça dépend de la gueule de l'ensemble. La maison de mes parents, c'est exactement ça. Elle est pas jolie, elle fait même riquiqui quand on la voit de la rue, mais en fait elle est très spacieuse et confortable (bon ils ont fait pleins de travaux pour l'améliorer aussi).

Il en existe pléthore de ces maisons, partout en France. Je me rappelle en avoir visité une il y a 7 ans, quand on était dans notre phase d'achat. C'est vrai que les pièces sont très spacieuses, et qu'il y a vraiment de l'espace à l'intérieur. Par contre, voilà les travaux qu'il y avait à faire. Extérieurement, ce sont des maisons qui, pour notre génération en tout cas, ne passent pas, esthétiquement parlant, faut bien l'avouer ^^;

Et je me rappelle qu'en 2006 donc, cette maison (à 50 m de la voie ferrée qui plus est!) était proposée à... 300 K€  [:lol]

EDIT: sinon, pour rester dans le sujet, voilà le genre de trucs qui, perso, m'interpelle:

http://www.urbanews.fr/2013/07/09/34124-habitat-insolite-house-of-hiyoshi/#.Uo87YCcil5o

et sinon, ça, plus proche de nous (en tout cas, de moi XD):

http://www.lexpress.fr/region/aquitaine/begles-invente-le-lotissement-vertical-modulable_1264436.html

Sur ce dernier projet, je ne cache pas que je suis dubitative, notamment sur l'entretien et le vieillissement. ca a l'air sympa sur le papier mais en terme de conception, ça va être coton.


 
« Modifié: 22 novembre 2013 à 12:14:49 par Alaiya »

En ligne Rincevent

C'est vrai que c'est vraiment un modèle de base, sans aucune fioriture.
<HS>Mes parents ont acheté cette baraque y a 17 ans, et tout était à refaire. Huisseries, faux plafond, cuisine, salles de bain, chaufferie, isolation, papiers. Juste tout. Je sais pas combien ils ont lâché mais au final on a un truc bien isolé, tranquille (jardin ou espaces verts sur trois cotés). Alors tant pis pour le look (qui n'est d'ailleurs pas si vilain que ça, même si ça décrocherait aucune mâchoire au monde.</HS>

EDIT : deux exemples typiques de ce que je voudrais dynamiter ! [:onion blah]
L'important n'est pas de savoir vers où on s'enfuit, mais de savoir ce qu'on fuit.

Hors ligne Nini Mousse

J'aime beaucoup les deux d'Al' :D Le problème de tous bâtiments modernes hyper épurés, c'est le côté monochrome et, pour le coup, ça tranche trop violemment avec l'ancien. Trop de blanc/gris tue :o
M'enfin, ce n'est qu'un avis de profane :D

En ligne Alaiya

je me rappelle un jour, en discutant avec un archi, d'avoir dit que les trucs contemporains tout blanc, c'était "froid". Il m'a répondu qu'il fallait dire "neutre"  [:pfft]

Sinon, tiens, un projet pour du logement étudiant plutôt insolite mais sympathique:

http://www.tengbom.se/en-US/projects/207/smart-student-units

Et sinon, il y a des trucs parfois originaux en terme de réhabilitation dans l'ancien, sur ce site:

http://www.home-designing.com

On y trouve également des beaux projets architecturaux, qu'il s'agisse de maisons ou de trucs plus imposants.

Mais aussi de quoi pleurer toutes les larmes de son corps, parce que, hein: luxe, calme et volupté.


En ligne Rincevent

Nan mais le clapier à lapins étudiants... [:delarue5]
La restauration est sympa, mais on voit que c'est pas en France. Je me demande si ça atteint même la surface minimale.
Sinon j'aime bien la transformation de la cathédrale en librairie, même si je suis extrêmement réticent à toucher aux monuments historiques. D'ailleurs c'est marrant ce blanc / crème qu'ils ont choisi quand les églises de l'époque étaient entièrement peintes en couleurs vives. [:nicenice]
« Modifié: 22 novembre 2013 à 14:29:53 par Rincevent »
L'important n'est pas de savoir vers où on s'enfuit, mais de savoir ce qu'on fuit.

Hors ligne Sojiro

Rincevent est grincheux sur l'architecture moderne dit donc, il aime rien  [:lol]

En ligne Rincevent

Rincevent est grincheux sur l'architecture moderne dit donc, il aime rien  [:lol]
Eh bien...
Personnellement, l'architecture "moderne", comprendre tout ce qui commence vers les années 20, me donne simplement envie de gerber.
[:aloy]
L'important n'est pas de savoir vers où on s'enfuit, mais de savoir ce qu'on fuit.

Hors ligne Sojiro

Mais ça m'a fait marrer car ça m'a fait penser à l'image du petit vieux à qui tu essayes de proposer de la bouffe pour qu'il mange et qu'il te répond des trucs du genre à tout ce que tu lui proposes "J'aime pas ou C'est quoi cte bouze "  :D

En ligne Alaiya

Citer
Nan mais le clapier à lapins étudiants... [img alt=[:delarue5]]http://forum.saintseiyapedia.com/Smileys/custom/delarue5.gif.jpg

Ben ch'ais pas, mais entre ça et la chambre de cité U de 9 m2 des années 70, humide, mal chauffée, délabrée, sans sanitaire, sans cuisine, comment dire...  [:lol]

Citer
D'ailleurs c'est marrant ce blanc / crème qu'ils ont choisi quand les églises de l'époque étaient entièrement peintes en couleurs vives.

Alors là, je ne sais pas dans quelle mesure ce choix est fait pour éclaircir l'intérieur d'un monument potentiellement sombre, ou si c'est parce qu'on a pris l'habitude de voir les anciennes églises en pierre apparente (grise ou beige) du fait justement de la disparition des peintures et décorations? Mais c'est vrai qu'à l'origine les églises, mais aussi les temples de l'antiquité grecque par exemple, étaient très colorés. On retrouve de superbes plafonds dans le tarn-et-garonne par exemple (pour ce que j'ai visité - entre autre la cathédrale d'Albi), entièrement bleus et richement mis en valeur, et dans la cathédrale St André de Bordeaux, il y a tout un exposé sur la façon dont les colonnades étaient décorées à l'origine, sachant qu'on en voit encore aujourd'hui, mais c'est assez fade (et sombre d'ailleurs, pour la partie d'origine de l'édifice, contrairement à la partie plus récente, très claire).

En ligne Rincevent

Ben ch'ais pas, mais entre ça et la chambre de cité U de 9 m2 des années 70, humide, mal chauffée, délabrée, sans sanitaire, sans cuisine, comment dire...  [:lol]
Oui, c'est sûr, m'enfin je me pose quand même des questions sur le chauffage de ce truc. On dirait que c'est conçu pour des étudiants québecois ou norvégiens assiégés par un ours sur le campus. [:lol]

Citer
Alors là, je ne sais pas dans quelle mesure ce choix est fait pour éclaircir l'intérieur d'un monument potentiellement sombre, ou si c'est parce qu'on a pris l'habitude de voir les anciennes églises en pierre apparente (grise ou beige) du fait justement de la disparition des peintures et décorations?
Je pense que c'est la première option. Même sans couleur et en enlevant les vitraux, les pierres sont souvent sombres et noircies par des siècles de fumées de cierge. Non, ça rend pas mal, je l'admets, c'est tout en luminosité. Ça ferait presque plus solennel qu'une vraie église.

Mais ça m'a fait marrer car ça m'a fait penser à l'image du petit vieux à qui tu essayes de proposer de la bouffe pour qu'il mange et qu'il te répond des trucs du genre à tout ce que tu lui proposes "J'aime pas ou C'est quoi cte bouze "  :D
[:delarue4] [:fufufu] [:beuh]
Merde je me transforme en mes grands-parents !
L'important n'est pas de savoir vers où on s'enfuit, mais de savoir ce qu'on fuit.

Hors ligne Nini Mousse

je me rappelle un jour, en discutant avec un archi, d'avoir dit que les trucs contemporains tout blanc, c'était "froid". Il m'a répondu qu'il fallait dire "neutre"  [:pfft]
Pinaillages et chichitages [:kred]

Hors ligne Damien

  • Seigneur du Stupre
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 9891
  • Total likes: 357
  • Un film qui vieillit a-t-il des pellicules ?
    • Voir le profil
Mouais, déjà l'art déco je trouve ça froid et limite carnavalesque... (dans les limites de ce que j'en connais, c'est à dire très peu).
Le soucis avec cet art est qu'il vient juste après un art extrêmement sensuel et chaleureux de par son jeu d'asymétrie enivrante, végétale, terrestre. Quelque chose qui communique avec notre psyché la plus profonde, bref un art quasi-sexuel.

Pourquoi sexuel ?

Prenons l'exemple des bouches de métro d'Hector Guimard. Quand on les voit, on pense à quelque chose de léger et rayonnant. Un peu comme une libellule. Cette comparaison n'était pas au goût de plusieurs critiques dont un prêtre, Augustin Cottard (un lien de parenté avec celui de Perros-Guirec ?) qui écrit dans le journal La Croix en 1902 que ces entrées sont une personnification purement pornographiques de demoiselles de verre et de métal sans pudeur qui soulèvent leurs linges de corps. Tu prends le métro, tu prends donc la madame. :o
Même si le Bernardo Gui de service harangue son lectorat en conspuant cette architecture, j'aime beaucoup son parallèle, aisément abordable de nos jours.

Je bave sans cesse devant le mobilier de cette période. Mon royaume pour un bureau de Vallin, un buffet de Brunot ou une verrière de Gruber !! [:disko]

D's©
Life is theater, theater is everywhere...

Tags: