En dehors de Saint Seiya > Manga / anime

Bons ou mauvais mangasses : Vos avis lecture

(1/321) > >>

Damien:
Un top 10, c'est chouette.
Un top underground, c'est mieux.

L'objectif est simple : présenter à la populace des titres que vous adorez mais qui n'ont jamais remporté les suffrages face aux avalanches des manga mainstream. Il peut également s'agir de titres plus ou moins connus mais qui, par rapport à vos lectures sur différents sites, vous paraissent manquer de visibilité sur les foras.

Là encore, je ne classe rien. J'espère que ça donnera des envies à quiconque souhaite découvrir des œuvres sacrément fortes mais n'ayant jamais acquis une popularité souhaitée.

C’est ti-par !

Subaru - Delcourt - 11 volumes - Série terminée


--- Citer ---Subaru est une petite fille. Mais contrairement aux autres enfants de son âge, elle prend rarement le temps de jouer. A la fin de ses cours, elle se rend à l'hôpital où elle retrouve son frère, atteint d'une tumeur au cerveau. Chaque jour, la petite Subaru danse pour redonner le sourire à son frère jumeau. Mais très vite, la danse va prendre une importance primordiale dans la vie de la petite fille. Elle lui permet d´extérioriser tout son mal-être. Les bases de l´histoire posée, on retrouve une Subaru qui a bien grandi. Désormais adolescente, elle ne jure plus que par la danse et espère un jour devenir professionnelle. Mais la route est encore longue...
--- Fin de citation ---
Warning : Gros crush !!
Cette série est un puissant cylindré en tutu ! Nous suivons les périples de l’impertinente Subaru qui est confrontée au dur monde de la danse, manufacture d’élastiques anorexiques où il faut savoir être très flexible au ainsi que dans sa démarche morale pour parvenir au sommet avec une bonne dose d’égoïsme logique et impitoyable. Au-delà de la danse, Subaru est tout surtout confrontée au monde et à la vie. Même si le manga n’en donne pas l’impression, la danse devient par moment secondaire lors des longs dialogues sur le combat à mener en soi pour réussir. C'est une quête de soi, par soi, pour soi et sans bankai pour aider à passer le level supérieur... La danse, vecteur universel pour exprimer ses peurs, ses joies et sa rage de trouver son étoile, seule. Le graphisme des ballets, exquis et renversants, transfigure le combat de Subaru au moyen de pleines pages et doubles pages qui se lisent avec le cœur. Le trait approximatif (pour ne pas dire souvent brouillon) cache injustement la force psychologique éblouissante d'une fille se détachant du protocole pour diffuser sa rage et trouver son étoile, seule. Oui, toujours seule.  Ses réactions virulentes et démesurées font le charme de cette renégate épanouie, respectueuse de ses pairs et ignorant ceux qui la manipulent. Attirant ou méprisant, le manga Subaru ne laisse personne indifférent. En suivant une stratégie précise (surélever le degré de compétition sous l’effet de l’adrénaline du parquet), l’héroïne met en exergue un adage : le temps, c'est de la danse. Et votre temps, c’est de l’argent à dépenser : ADOPTEZ-LA :o

Best of Golgo 13 - Glénat - 2 pavés - Série toujours en cours depuis 1969 (RESPECT)


--- Citer ---Un homme à abattre? Une œuvre d'art surprotégée à détruire? Lorsqu'une tâche est jugée impossible à accomplir, on fait appel à Duke Togo; Nom de code : Golgo 13. Profession : tueur à gages. Froid et impassible, n'éprouvant aucun remord et prêt à accepter tous les contrats, il vient à bout de toutes les missions qu'on lui confie, moyennant une somme d'argent colossale. Magnats du crime ou de la pègre, politiciens, industriels... tous les "puissants" font appel un jour ou l'autre à ses services.
--- Fin de citation ---
Le père spirituel de Ryô Saeba n’est pas un rigolo. Surnommé Golgo 13, Duke est un homme tout ce qu’il y aurait de plus antipathique : glacial, impitoyable, taciturne et le visage fermé avec ses légendaires cernes sous les yeux, le tueur préserve farouchement son passé à l’abri des journalistes et n’hésite pas à tuer quiconque voudrait trop s’aventurer sur ce terrain en faisant fi de ses avertissements. Pour couronner le tout, ce tueur à l’éthique professionnelle quasi-irréprochable n’a aucune difficulté à se trouver une femme le temps d’une nuit ou d’une heure. Ses connaissances en matière d’armements sont étonnantes. Il ne tergiverse jamais sur le choix et la fabrication du fusil pour éliminer sa cible. Que ce soit à un kilomètre d’un habitacle d’avion pour abattre un terroriste ou lors du concert d’un violoniste, il n’échoue à aucun de ses contrats avec un réel talent de telle sorte que personne ne s’aperçoit de sa présence ni de ce qui a pu se produire exactement. Une hypnose graphique percutante et un suspense haletant font de cette œuvre un incontournable à déguster pendant des heures ! BUY :o

Eden - Panini - 18 volumes - Série terminée


--- Citer ---Un mystérieux virus décime la population de la Terre. On ne compte plus les cadavres, et pourtant les armées continuent de se renforcer et recrutent de plus belle parmi les survivants. Pendant ce temps, les chercheurs tentent désespérément de trouver un remède contre le virus...
--- Fin de citation ---
Aaaah, Eden… Parler d'Eden, c'est comme décrire les Evangiles. Un seinen force 1000 avec de la mort en barre, de la bactériologie consciente, du glauque déconditionné, de la mélancolie sanguinaire et de l'entrejambe capiteuse. Bref, du post-apo mondial comme on en voudrait davantage. Parmi les survivants émerge une famille à la Kennedy. Les Ballade ont tout pour plaire : un père roi de la drogue sur le continent sud-américain, un fils formé dans la meilleure école du crime, une fille kidnappée dont on ne sait pas grand-chose et une mère abonnée aux services hospitaliers… Et nous voilà plongé dans un scénario géopolitique multi thématique et juteux comme du sang par hectolitres. Cette série joue avec les nerfs du lecteur dans une rotation d’histoires et de personnages. Ces derniers sont fauchés sans concession de façon sadique, même les plus attachants. Médias impuissants, régimes cyniques, indépendantistes reconvertis dans le terrorisme contre gré et manipulations à foison en toute impunité. LA TOTALE. Ce manga superbement dessiné et technique, non loin de Moonlight Mile par son aspect mondialisant, ravira les fans des œuvres d’Otomo et de Shirow. FONCEZ :o

Hansel & Gretel - IMHO - One shot


--- Citer ---Il était une fois... Hansel, élève turbulent et bavard, et Gretel, jeune fille impulsive prête à jouer de son sabre en bambou pour défendre la veuve et l’orphelin. Dans un monde si parfait où les épinards poussent dans les cheveux et où les cochons n’ont qu’une seule envie, vous offrir leur côtelette, la vie aurait été trop facile sans l’arrivée de la Reine Maryline et de ses sorts maléfiques. Hansel &Gretel réussiront-ils à sauver le pays des rêves ?
--- Fin de citation ---
Junko Mizuno appartient à mes auteurs fétiches de par ses démarches graphiques atypiques. Sa palette chromatique tantôt flashy tantôt pastel épouse un dessin rétro aussi épais et épuré qu’une œuvre de Roy Lichenstein ou de Nikki de Saint-Phalle. Continuatrice d’un style bigarré à la façon du film «Yellow Submarine», on ressort de ce titre avec des yeux au format de boules à facettes remplies de vamps «kawaii» se battant en tenue légères et prêtes à imploser une féminité outrancière proche de «Vixens» de Russ Meyer où des œuvres du mangaka Oh !Great, l’idolâtrie mammaire en moins. Bref, il était une psychédélique fois un lecteur qui couru aussi vite que possible vers son libraire préféré pour acquérir ce titre :o

Moonlight Mile - Panini - 10 volumes - Série stoppée en France et en pause au Japon (23 tomes)


--- Citer ---Dans un future proche, diverses organisations internationales se disputent le contrôle d'une nouvelle source de minerai découverte sur la Lune...
--- Fin de citation ---
Ce titre a reçu de très mauvaises critiques à cause des premières pages : sexe cru, trop cru. Et c’est bien dommage d’avoir voulu s’arrêter à ce qui n’est qu’un foutu détail.  Sur un fond géopolitique et scientifique réfléchis et instructifs, nous suivons avec sympathie les entraînements et examens des aspirants astronautes (dont font parti notre duo de baroudeur-baiseurs, Lostman et Gôro) pour quitter la Terre et œuvrer au projet Nexus qui consiste en la récupération de l’Hélium III sur la Lune pour subvenir aux besoins énergétiques de l’humanité pendant 10 siècles. Les événements se bousculent rapidement et réveillent de vieux démons (Guerre Froide, Apollo XIII), montant la tension d'un cran de ce manga "mondialisant" (comme ses pairs que sont « Eden » ou « Planètes »). Cette série est un condensé d’actions hallucinantes avec des attentats terroristes, des Chinois constituant une véritable menace destructrice dans la stratégie américaine ou encore divers sabotages. Un titre percutant ! LISEZ :o

C’est tout pour le moment. Si cela vous a plu, je vous en proposerai d’autres.

Your turn [:^^]

D’s©

atlantis:
arata kangatari  17 vol en cour.


de maitre (déesse?) yuu watase (et même tous ses titres en generals, même si certains sont plus connus que d'autres)
halala si elle pouvais nous faire un saint seiya se serrais tout simplement   [:bave]  [:motb]

AndromedaShun:
Je ferai un Top 1  vu que c'est le seul manga que j'ai lu qui est assez peu connu  :D



10 tomes, Série terminée.

C'est kawaii tout plein et présente Cooro, un "+Anima" mi-humain mi corbeau  à la recherche de ses sembables. C'était vraiment mignon ˆ_ˆ

Kodeni:
Parmi tes présentations Dam, Golgo me branche bien.
Il y a une véritable intrigue ou bien est-ce de missions en missions sans spécialement développer le personnage ?

MOERO:
Bon je sais pas si c'est pas connu, mais ça court pas les rues non plus. :o

Ikigami Le thriller manga le plus palpitant que j'ai eu à lire



Real de Takehiko Inoue Ou comment rendre intéressant et divertissant un sujet, à la base dérangeant, j'adore.



Ma Copine Est Fan de Yaoi C'est bien le seul shojo avec "Nana" que j'arrive à lire par tome entier, l'intrigue et les interactions entre personnages sont excellents.



Prophecy Un peu cliché par moment, mais très percutant



I Am a Hero Bon là j'avoue, c'est surtout pour le côté "cru" de la chose :o



Ma femme est une Etudiante Bon faut pas croire que je lis toujours des mangas comme ça, c'est juste que je passais par la FNAC et en voyant la couv, ben j'ai scotché. :o



Après là comme ça, j'en vois pas d'autre, faut dire qu'on est plutôt mainstream, nous, en France. :o

Navigation

[0] Index des messages

[#] Page suivante

Utiliser la version classique