Auteur Sujet: Droit d'auteur, etc.  (Lu 5709 fois)

Hors ligne hugo

Droit d'auteur, etc.
« le: 22 mai 2015 à 10:04:56 »
EDIT modo : Fait suite à ce message ainsi qu'à ceux précédant.

C'est hallucinant, les liens que tu as postés, Rincevent [:homer1] : du coup, en gros, c'est même plus possible pour tout un chacun de faire genre une critique de film/série/whatever étayée par des extraits [:tsss]

Ceci dit, ça ne date pas de Youtube tout ça : dans le genre, la politique de la Fondation Hergé n'est pas mal, non plus....
« Modifié: 22 mai 2015 à 14:57:10 par Oiseau Vermillon »
- "Pourquoi rejetez-vous les ténèbres ?"
- "Nous ne les refusons pas. Nous vivons plongés dans les ténèbres. Et c'est pourquoi... Nous faisons briller nos lumières !"

Hors ligne AZB

dans le genre, la politique de la Fondation Hergé n'est pas mal, non plus....

La Fondation Hergé c'est encore pire, le type à sa tête ( le mari de la veuve d'Hergé, je me rappelle plus son nom et j'm'en fous ) est un vrai connard avide de pognon qui fait des procès à tour de bras dès lors qu'on ose ne serait-ce que citer Tintin quelque part [:petrus yes] Ça l'aurait déjà foutu mal si c'était l'auteur lui-même qui avait ce genre de comportement, mais alors venant d'une pièce rapportée...  [:tsss]

De toute façon, faudrait revoir de fond en comble le système des droits d'auteur parce que c'est juste devenu n'importe quoi: on en arrive à des extrémités du genre une école primaire qui s'était pris une amende parce qu'elle avait fait chanter à ses élèves je ne sais plus quelle chanson sous copyright sans reverser son obole à la Sacem [:facepalm] ( si si )
Je ne m'attendais à rien... et je suis quand même déçu.

Hors ligne Vincent, sans pseudo

C'est hallucinant, les liens que tu as postés, Rincevent : du coup, en gros, c'est même plus possible pour tout un chacun de faire genre une critique de film/série/whatever étayée par des extraits
Oui, ce que les anglophones appellent le "fair use" n'est pas reconnu en France et est même combattu comme la peste par les sociétés de droits d'auteurs françaises. Il y a même un auteur de vidéo qui, pour avoir utilisé dix secondes de vidéo protégée (sur une vidéo de 10 minutes), a vu sa vidéo monétisée... pour le compte total de l'ayant droit des dix secondes, et bien sûr, l'auteur de la vidéo n'a plus aucun droit sur la dite vidéo (il ne peut pas la supprimer, la modifier, etc.).
En gros, toutes les chaînes qui se sont développées ces dernières années sur Youtube (Joueur du grenier, What The Cut...) sont menacées de ne plus pouvoir exister. Et désormais, ceux qui voudront faire ce genre d'émissions, ben faudra qu'ils démarchent les studios et chaînes de télé qui eux ont les moyens de gérer du droit d'auteurs. Plus de place pour les petits qui veulent faire des vidéo tranquilles dans leur cave, ou alors il faudra qu'ils fassent très attention à là où ils mettent les pieds (même une affiche de film, pourtant un outil promotionnel, utilisée en miniature d'une vidéo peut valoir un strike).
« Modifié: 22 mai 2015 à 11:34:20 par Vincent, sans pseudo »

En ligne Rincevent

Voilà. On verse dans le HS, mais oui les majors mettent un tour de vis considérable à l'utilisation de leurs œuvres (voir ce qui se prépare ces temps-ci), et dans le même temps font du lobbying intense contre le domaine public. Par exemple, Nick Rodwell (Mister Tintin) a annoncé qu'ils sortiraient un album de Tintin juste avant la fin des droits pour prolonger ces mêmes droits. Ou bien alors d'autres pourraient tenter de faire glisser un personnage du domaine de la création vers le domaine des marques (où là le domaine public n'existe pas).
L'important n'est pas de savoir vers où on s'enfuit, mais de savoir ce qu'on fuit.

Hors ligne Asclépios



De toute façon, faudrait revoir de fond en comble le système des droits d'auteur parce que c'est juste devenu n'importe quoi: on en arrive à des extrémités du genre une école primaire qui s'était pris une amende parce qu'elle avait fait chanter à ses élèves je ne sais plus quelle chanson sous copyright sans reverser son obole à la Sacem [:facepalm] ( si si )

C'était "Adieux monsieur le professeur" et c'était à l'occasion du départ à la retraite d'un instit.

En ligne Rincevent

Toujours HS, mais dans son cas c'était un système qui existait depuis un moment et selon lequel chaque enseignant doit demander une autorisation (payante il me semble). Bref c'est pas super pour le principe mais l'instit aurait dû le savoir.

EDIT : dans le même genre en France on a pas le droit de photographier les bâtiments et les sculptures.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Libert%C3%A9_de_panorama#En_France
« Modifié: 22 mai 2015 à 12:05:37 par Rincevent »
L'important n'est pas de savoir vers où on s'enfuit, mais de savoir ce qu'on fuit.

Hors ligne Diditoff

C'était "Adieux monsieur le professeur" et c'était à l'occasion du départ à la retraite d'un instit.
Et Hugues Aufray avait d'ailleurs pris la défense de l'école et avait payé lui même l'amende.

Hors ligne AZB

Ha voilà, c'était ça.  De toute façon, même quand ça ne gêne pas l'artiste concerné, faut quand même que y'ait des casse-couilles pour appliquer leur droit à leur place  [:petrus]
Je ne m'attendais à rien... et je suis quand même déçu.

En ligne Oiseau Vermillon

Disons que le droit se doit d'être généraliste. Si tu commences à ajouter des exceptions pour les lubies des uns et des autres, tu n'en finis plus de tout réécrire et te retrouves avec des règles caduques.

Hors ligne AZB

C'est bien pour ça que je disais plus haut qu'il faudrait sérieusement revoir tout ce qui a trait au droit d'auteur. Notamment en rajoutant, par exemple, une clause qui stipulerait que l'artiste concerné doive forcément être consulté au préalable, puisque c'est quand même SON oeuvre à la base.

Parce que bon, le droit c'est bien gentil, mais l'exercer par réflexe alors que y'a pas lieu, hein bon.
Je ne m'attendais à rien... et je suis quand même déçu.

En ligne Rincevent

Re : Re : Saint seiya: La série abrégée (Parodie par StateAlchemist)
« Réponse #10 le: 22 mai 2015 à 13:54:01 »
C'est bien pour ça que je disais plus haut qu'il faudrait sérieusement revoir tout ce qui a trait au droit d'auteur. Notamment en rajoutant, par exemple, une clause qui stipulerait que l'artiste concerné doive forcément être consulté au préalable, puisque c'est quand même SON oeuvre à la base.
Oui mais non. Surveiller ses droits c'est une très lourde tâche que ne pourraient supporter l'immense majorité des créateurs sans nuire à leur temps de création. C'est justement pour ça qu'existent les sociétés de perception de droits, pour gérer ce très lourd aspect administratif. Et dès lors qu'un artiste confie la protection de ses droits à une telle société, celle-ci n'a pas besoin de le consulter. Le problème c'est l'approche agressive du droit d'auteur et les atteintes constantes aux exceptions.
L'important n'est pas de savoir vers où on s'enfuit, mais de savoir ce qu'on fuit.

Hors ligne AZB

Re : Re : Saint seiya: La série abrégée (Parodie par StateAlchemist)
« Réponse #11 le: 22 mai 2015 à 14:02:11 »
Bah disons que faudrait quand même arriver à trouver un moyen pour éviter des aberrations du genre de celle de l'école mentionnée plus haut. Bientôt on va en arriver à ne plus pouvoir fredonner un air ou faire une imitation d'un acteur dans un film sans se faire agresser par un avocat à cheveux bleus et ses deux gorilles  [:aie]



Mr Simpson, je représente les héritiers de Jimmy Durante. J’ai un ordre du tribunal exigeant l’arrêt de cette imitation non autorisée :o
« Modifié: 22 mai 2015 à 14:05:46 par AZB »
Je ne m'attendais à rien... et je suis quand même déçu.

Hors ligne Vincent, sans pseudo

Re : Re : Saint seiya: La série abrégée (Parodie par StateAlchemist)
« Réponse #12 le: 22 mai 2015 à 14:05:23 »
La solution serait le fair use (usage limité d'extraits dans le cadre de critiques/détournements), mais ça les sociétés françaises ne veulent pas en entendre parler. "Pourtant ça fait partie des nouveaux usages de l'Internet, c'est tout une culture qui ne va faire que s'accroître et qu'il serait dommage de tuer dans l'oeuf - Ranafout, ça nous ferait moins de fric épicétou."

Hors ligne AZB

Re : Re : Saint seiya: La série abrégée (Parodie par StateAlchemist)
« Réponse #13 le: 22 mai 2015 à 14:10:27 »
"Pourtant ça fait partie des nouveaux usages de l'Internet

Oh ben ça il s'en foutent total, tu penses... faudrait déjà qu'ils y comprennent quelque chose  [:trollface]
Je ne m'attendais à rien... et je suis quand même déçu.

En ligne Rincevent

Re : Re : Saint seiya: La série abrégée (Parodie par StateAlchemist)
« Réponse #14 le: 22 mai 2015 à 14:19:04 »
Bientôt on va en arriver à ne plus pouvoir fredonner un air ou faire une imitation d'un acteur dans un film sans se faire agresser par un avocat à cheveux bleus et ses deux gorilles  [:aie]
Je te cite un intervenant qu'on a eu une fois : "Avec une œuvre, quelle qu'elle soit, c'est simple : par principe tout est interdit sauf très rares exceptions comme consulter des œuvres dans le cadre familial (mais pas avec des amis ou au boulot ni chanter au point qu'on puisse t'entendre de la rue), faire une courte citation, parodier. En dehors de ça vous n'avez le droit de rien faire."
http://fr.wikipedia.org/wiki/Droit_d%27auteur#Exceptions_au_droit_d.E2.80.99auteur
L'important n'est pas de savoir vers où on s'enfuit, mais de savoir ce qu'on fuit.

En ligne Oiseau Vermillon

Re : Re : Saint seiya: La série abrégée (Parodie par StateAlchemist)
« Réponse #15 le: 22 mai 2015 à 14:53:39 »
Je verrouille juste le temps de faire une séparation du sujet parce que pour le coup, ça par vraiment sur autre chose.

EDIT : Je laisse le sujet dans cette section pour le moment.
« Modifié: 22 mai 2015 à 14:58:18 par Oiseau Vermillon »

Hors ligne Miss Piggy

Re : Droit d'auteur, etc.
« Réponse #16 le: 22 mai 2015 à 16:54:14 »
Sur le thème des droits d'auteur une association qui est intéressante est celle de Romaine Lubrique ... pour le domaine public.

Il y a eu des histoires complètement folles. Celle-ci donne envie de se taper la tête contre un mur :
http://romainelubrique.org/hussalonia-copyfraud-domaine-public

Enfin, Saint Seiya ne risque pas d'être concerné par le domaine public avant longtemps.

En ligne Rincevent

Re : Re : Droit d'auteur, etc.
« Réponse #17 le: 22 mai 2015 à 16:57:19 »
Enfin, Saint Seiya ne risque pas d'être concerné par le domaine public avant longtemps.
À supposer que Kurumada nous quitte cette année, il faudrait attendre 2086. [:petrus jar]
L'important n'est pas de savoir vers où on s'enfuit, mais de savoir ce qu'on fuit.

Hors ligne Mai~sunadokei

Re : Re : Re : Droit d'auteur, etc.
« Réponse #18 le: 22 mai 2015 à 19:34:35 »
À supposer que Kurumada nous quitte cette année, il faudrait attendre 2086. [:petrus jar]

Nos petits enfants pourront faire des séries abrégées... sur une série que personne ne connaîtra, cool.
Du coup quand tu fais une soirée karaoké avec tes potes chez toi, c'est illégal ? Les AMVs sont clairement illégales puisqu'on en voit qui se font supprimer sur youtube, mais le concept est sympa et fait surtout beaucoup de pub aux oeuvres originales (musicales ou autres). Interdire tout systématiquement, c'est vraiment abusé, par moments. S'ils ne peuvent pas faire des lois adaptées à chaque situation, autant faire des lois réalistes.

Je m'y connais très peu en ces choses, et j'imagine bien que l'auteur d'une oeuvre ne doit pas être bien calé sur le domaine du droit pour la protéger lui-même, mais ça ne serait pas possible que chacun écrive (avec assistance d'une personne bien renseignée) une licence (similaire aux licences logicielles ou la Creative Commons ou je ne sais quoi d'autre) où il pourrait clairement préciser ce qui le gêne et ce qui ne le gêne pas. En clair, ils défendent ses droits un minimum selon son point de vue ? C'est quand même fort, que l'auteur paye l'amende sur son propre travail x.x (juste une question, il devait toucher combien de l'amende lui-même ? )
/!\ a tendance à disparaître sans aucun préavis. /!\

En ligne Rincevent

Re : Re : Re : Re : Droit d'auteur, etc.
« Réponse #19 le: 22 mai 2015 à 22:17:49 »
Du coup quand tu fais une soirée karaoké avec tes potes chez toi, c'est illégal ?
Oui. Les chances d'avoir des ennuis sont quasi nulles mais c'est illégal.
Citer
Les AMVs sont clairement illégales
Oui, aussi.
Citer
Interdire tout systématiquement, c'est vraiment abusé, par moments. S'ils ne peuvent pas faire des lois adaptées à chaque situation, autant faire des lois réalistes.
Ah ça... Ils préfèrent faire des lois qui rapportent.

Citer
ça ne serait pas possible que chacun écrive (avec assistance d'une personne bien renseignée) une licence (similaire aux licences logicielles ou la Creative Commons ou je ne sais quoi d'autre) où il pourrait clairement préciser ce qui le gêne et ce qui ne le gêne pas. En clair, ils défendent ses droits un minimum selon son point de vue ?
Pour te donner un exemple, il y a des auteurs étrangers qui avaient délibérément placés certaines de leurs œuvres dans le domaine public, et à leur mort leurs héritiers ont fait casser sans sans problème car le droit d'auteur ou copyright prenait le pas sur ces décisions.
http://scinfolex.com/2012/04/21/joyce-dans-le-domaine-public-mais-toujours-dans-les-fers-pointes-de-s-i-lex/
http://scinfolex.com/2011/01/06/si-jean-giono-avait-connu-les-licences-libres/

Citer
il devait toucher combien de l'amende lui-même ? )
Honnêtement j'en ai aucune idée. Pas grand chose, sans doute.
L'important n'est pas de savoir vers où on s'enfuit, mais de savoir ce qu'on fuit.

Hors ligne AZB

Je ne m'attendais à rien... et je suis quand même déçu.

En ligne Rincevent

Re : Droit d'auteur, etc.
« Réponse #21 le: 23 mai 2015 à 10:48:01 »
Et ouais. On appelle ça du copyfraud.
L'important n'est pas de savoir vers où on s'enfuit, mais de savoir ce qu'on fuit.

Hors ligne Miss Piggy

Re : Droit d'auteur, etc.
« Réponse #22 le: 23 mai 2015 à 10:53:12 »
Le domaine du copyright c'est quand même un terrain envahi pas les hyènes ...

Une petite pensée pour les fans de Candy Candy qui n'ont pas eu droit à des produits dérivés pendant toutes ces années parce que la scénariste et la dessinatrice se sont attaquées en procès. Pas de réédition du manga, de jouets ou quoi. Lorsque quelqu'un en a pris l'initiative, la Toei a fait opposition pour contrefaçon. D'où peut-être un tentative de retour dans des scènes wtf curieusement chargée en sucre çà et là au beau milieu de Soul of Gold ... je plaisante.

Sinon pour ta soirée entre amis ça va Mai : tant que ce n'est pas pour une manifestation, une école ou une commercialisation au grand public, c'est de l'ordre du privé, on peut diffuser.

En ligne Rincevent

Re : Re : Droit d'auteur, etc.
« Réponse #23 le: 23 mai 2015 à 10:57:18 »
Le domaine du copyright c'est quand même un terrain envahi bâti pas les hyènes ...
[:aloy]

Citer
Sinon pour ta soirée entre amis ça va Mai : tant que ce n'est pas pour une manifestation, une école ou une commercialisation au grand public, c'est de l'ordre du privé, on peut diffuser.
Non. Techniquement c'est restreint au cadre familial. Ou alors faut lâcher du pognon pour les droits. Après personne ne viendra l'emmerder, mais elle reste hors-la-loi.
L'important n'est pas de savoir vers où on s'enfuit, mais de savoir ce qu'on fuit.

Hors ligne AZB

Re : Droit d'auteur, etc.
« Réponse #24 le: 23 mai 2015 à 11:12:11 »
Ou alors faut lâcher du pognon pour les droits.

Nan mais l'expression "dans le cadre du cercle familial", ça inclut les amis qui viennent chez toi, non?

Parce que bon, devoir raquer des droits à des vampires juste pour avoir le droit de passer une soirée entre amis devant un film ou à karaokéter, euh voilà quoi  [:delarue4]
Je ne m'attendais à rien... et je suis quand même déçu.

Tags: