En dehors de Saint Seiya > Discussions

Droit d'auteur, etc.

(1/235) > >>

hugo:
EDIT modo : Fait suite à ce message ainsi qu'à ceux précédant.

C'est hallucinant, les liens que tu as postés, Rincevent [:homer1] : du coup, en gros, c'est même plus possible pour tout un chacun de faire genre une critique de film/série/whatever étayée par des extraits [:tsss]

Ceci dit, ça ne date pas de Youtube tout ça : dans le genre, la politique de la Fondation Hergé n'est pas mal, non plus....

AZB:

--- Citation de: hugo le 22 mai 2015 à 10:04:56 ---dans le genre, la politique de la Fondation Hergé n'est pas mal, non plus....
--- Fin de citation ---

La Fondation Hergé c'est encore pire, le type à sa tête ( le mari de la veuve d'Hergé, je me rappelle plus son nom et j'm'en fous ) est un vrai connard avide de pognon qui fait des procès à tour de bras dès lors qu'on ose ne serait-ce que citer Tintin quelque part [:petrus yes] Ça l'aurait déjà foutu mal si c'était l'auteur lui-même qui avait ce genre de comportement, mais alors venant d'une pièce rapportée...  [:tsss]

De toute façon, faudrait revoir de fond en comble le système des droits d'auteur parce que c'est juste devenu n'importe quoi: on en arrive à des extrémités du genre une école primaire qui s'était pris une amende parce qu'elle avait fait chanter à ses élèves je ne sais plus quelle chanson sous copyright sans reverser son obole à la Sacem [:facepalm] ( si si )

Vincent, sans pseudo:

--- Citation de: hugo le 22 mai 2015 à 10:04:56 ---C'est hallucinant, les liens que tu as postés, Rincevent : du coup, en gros, c'est même plus possible pour tout un chacun de faire genre une critique de film/série/whatever étayée par des extraits
--- Fin de citation ---
Oui, ce que les anglophones appellent le "fair use" n'est pas reconnu en France et est même combattu comme la peste par les sociétés de droits d'auteurs françaises. Il y a même un auteur de vidéo qui, pour avoir utilisé dix secondes de vidéo protégée (sur une vidéo de 10 minutes), a vu sa vidéo monétisée... pour le compte total de l'ayant droit des dix secondes, et bien sûr, l'auteur de la vidéo n'a plus aucun droit sur la dite vidéo (il ne peut pas la supprimer, la modifier, etc.).
En gros, toutes les chaînes qui se sont développées ces dernières années sur Youtube (Joueur du grenier, What The Cut...) sont menacées de ne plus pouvoir exister. Et désormais, ceux qui voudront faire ce genre d'émissions, ben faudra qu'ils démarchent les studios et chaînes de télé qui eux ont les moyens de gérer du droit d'auteurs. Plus de place pour les petits qui veulent faire des vidéo tranquilles dans leur cave, ou alors il faudra qu'ils fassent très attention à là où ils mettent les pieds (même une affiche de film, pourtant un outil promotionnel, utilisée en miniature d'une vidéo peut valoir un strike).

Rincevent:
Voilà. On verse dans le HS, mais oui les majors mettent un tour de vis considérable à l'utilisation de leurs œuvres (voir ce qui se prépare ces temps-ci), et dans le même temps font du lobbying intense contre le domaine public. Par exemple, Nick Rodwell (Mister Tintin) a annoncé qu'ils sortiraient un album de Tintin juste avant la fin des droits pour prolonger ces mêmes droits. Ou bien alors d'autres pourraient tenter de faire glisser un personnage du domaine de la création vers le domaine des marques (où là le domaine public n'existe pas).

Asclépios:

--- Citation de: AZB le 22 mai 2015 à 10:16:29 ---

De toute façon, faudrait revoir de fond en comble le système des droits d'auteur parce que c'est juste devenu n'importe quoi: on en arrive à des extrémités du genre une école primaire qui s'était pris une amende parce qu'elle avait fait chanter à ses élèves je ne sais plus quelle chanson sous copyright sans reverser son obole à la Sacem [:facepalm] ( si si )

--- Fin de citation ---

C'était "Adieux monsieur le professeur" et c'était à l'occasion du départ à la retraite d'un instit.

Navigation

[0] Index des messages

[#] Page suivante

Utiliser la version classique