Auteur Sujet: Histoire du Futur - les cycles d'Isaac Asimov  (Lu 2099 fois)

Hors ligne cacaman

  • Victime du médiator
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 5461
  • Total likes: 148
  • Chuck lives on.
    • Voir le profil
Histoire du Futur - les cycles d'Isaac Asimov
« Réponse #25 le: 30 novembre 2015 à 15:04:35 »
Hari Seldon



Si le robot Daneel Olivaw (voir plus haut) peut être considéré comme étant le personnage principal de toute l'Histoire du Futur, son influence s'étendant sur des millénaires avant même la naissance de Hari Seldon, ce mathématicien prend une place prépondérante dans les évènements galactiques lorsqu'il atteint l'âge de 30 ans : en effet, il parvient à créer de vagues espoirs mathématiques permettant d'entrapercevoir les rêves de "Psychohistoire" formulés par Han Fastolfe quasiment 20 000 ans auparavant ; il en garde même le terme, pensant en être l'inventeur.

Cependant son génie n'est plus à démontrer et il parviendra, avec l'aide de nombreux collaborateurs au sein de l'une des universités de la planète-ville Trantor (capitale galactique - si vous y voyez un parallèle avec Coruscant dans Star Wars c'est normal, Lucas s'étant nettement inspiré de Trantor), à construire un modèle de calcul de probabilités des comportements humains à l'échelle des populations.

C'est un homme sympathique, foncièrement bon et humaniste, acharné de travail, rompu aux arts martiaux de sa planète natale, et aussi un brin manipulateur lorsque la situation l'exige. Il passera quasiment toute sa vie à l'élaboration de "sa" Psychohistoire, et deviendra un demi-dieu pour toute la population galactique bien après sa mort. Encouragé par le journaliste Chetter Hummin et poursuivi par l'étrange Eto Demerzel (le 1er ministre de l'Empereur), Hari Seldon, de son vivant, se retrouvera pris entre plusieurs feux : pressions politiques incessantes provenant de personnes assoiffées de pouvoir prêtes à tout pour s'approprier les fondements de la Psychohistoire et ainsi manipuler les peuples.

Difficile de développer davantage sans spoiler, mais on peut dire que pour un mathématicien, sa vie n'a pas été "de tout repos" physiquement et politiquement parlant.
Le cycle de Fondation débute à la fin de sa vie, lorsque son oeuvre est sur le point de s'accomplir [:onion tears]
Ayant prévu la chute de l'Empire Galactique, Seldon préparera la nouvelle ère de chaos à venir, et organisera la concentration des savoirs de l'Univers afin que l'Humanité puisse se relever le plus rapidement possible : ce sera la naissance de la Fondation.



Spoiler de la mort qui tue, à lire si vous ne comptez pas découvrir les aventures de Seldon dans "Prélude à Fondation" et "Aube de Fondation" :
Spoiler (click to show/hide)
« Modifié: 30 novembre 2015 à 15:23:28 par cacaman »
En ce moment au bureau : Portrait.

"Je veux une bonne fois tenter l'épreuve qui fera voir jusqu'à quel point nos semblables, si fiers de leur liberté de pensée, supportent de libres pensées" Nietzsche

Hors ligne cacaman

  • Victime du médiator
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 5461
  • Total likes: 148
  • Chuck lives on.
    • Voir le profil
Histoire du Futur - les cycles d'Isaac Asimov
« Réponse #26 le: 01 décembre 2015 à 09:52:57 »
Dors Venabili



Dors Venabili est une historienne travaillant sur Trantor, capitale de l'Empire Galactique pendant environ 12 000 ans (l'année terrestre est utilisée comme "temps galactique standard", l'origine de cette utilisation s'étant perdue). Elle est chargée d'aider Hari Seldon dans ses recherches psychohistoriques, lui étant mathématicien et ne connaissant rien à l'histoire. Au fil des déplacements de Seldon pour échapper à ceux qui essayent de s'arroger cette "science prédictive", elle devient son garde du corps, puis sa femme.

De nature fermée, impassible, Dors peut laisser libre cours à ses émotions de temps à autre. Passée maîtresse dans l'art du maniement des couteaux, elle se construit une réputation de guerrière froide et dangereuse, à tel point qu'elle sera connue sur Trantor sous le surnom de "la Tigresse". Agile, intelligente, extrêmement rapide, d'une force qui peut paraître surprenante de la part d'une femme, elle remplit parfaitement sa besogne ; ce qui laissera maintes fois Hari perplexe quant à l'origine de tels talents sans rapport visible avec l'étude de l'histoire de la Galaxie.

Spoiler (click to show/hide)
En ce moment au bureau : Portrait.

"Je veux une bonne fois tenter l'épreuve qui fera voir jusqu'à quel point nos semblables, si fiers de leur liberté de pensée, supportent de libres pensées" Nietzsche

Hors ligne cacaman

  • Victime du médiator
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 5461
  • Total likes: 148
  • Chuck lives on.
    • Voir le profil
Re : Histoire du Futur - les cycles d'Isaac Asimov
« Réponse #27 le: 11 janvier 2016 à 00:06:28 »
Salvor Hardin

Hari Seldon étant arrivé au bout du projet auquel il aura consacré sa vie entière, la planète Terminus accueille la 1ère Fondation, située aux bords du disque galactique donc le plus loin possible de la capitale de l'Empire, Trantor.
Terminus regroupe énormément de spécialistes de diverses sciences et connaissances, qui ont la mission d'élaborer l'Encyclopédie Galactique. Celle-ci est censée compiler tout le savoir de l'humanité afin de raccourcir l'âge de ténèbres à venir, l'Empire Galactique s'effondrant sur lui-même, promis à la destruction. Ainsi, la planète Terminus est-elle dirigée par scientifiques et chercheurs, à vrai dire peu doués pour l'administration d'un monde et ne percevant pas les enjeux géopolitiques bouillonnants dans leur voisinage stellaire immédiat.

Salvor Hardin, natif de Terminus, s'impose comme représentant du peuple de la planète et parvient à se faire élire Maire très jeune. Intelligent, habile, manipulateur et ne s'embarrassant pas de scrupules, son but est d'évincer les Encyclopédistes de l'administration de Terminus, ayant compris que les mondes les plus proches n'étaient plus sous la coupe de l'Empire et avaient simplement pris une indépendance qui leur tendait les bras. Hardin réussit à renverser sans violence le pouvoir en place et devient le premier personnage d'envergure de la Fondation. Seulement, les mondes environnants privés d'un Empire en décrépitude et livrés à eux-mêmes, régressent et retombent dans un âge inférieur ; l'intérêt de Terminus, située à quelques encablures et bourrée de technologies alléchantes (pour se simplifier la vie et, le cas échéant, à guerroyer pour créer et élargir un nouveau royaume), devient alors évident et la tâche de Salvor Hardin sera alors de sauvegarder les intérêts de la Fondation tout en évitant la guerre et asseoir une domination sur ces voisins envieux.

Spoiler (click to show/hide)
En ce moment au bureau : Portrait.

"Je veux une bonne fois tenter l'épreuve qui fera voir jusqu'à quel point nos semblables, si fiers de leur liberté de pensée, supportent de libres pensées" Nietzsche

Hors ligne cacaman

  • Victime du médiator
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 5461
  • Total likes: 148
  • Chuck lives on.
    • Voir le profil
Re : Histoire du Futur - les cycles d'Isaac Asimov
« Réponse #28 le: 09 mars 2016 à 23:49:20 »
Le Mulet

On ne sait que peu de choses sur le Mulet, qui va pourtant s’avérer être l’un des plus grands conquérants que la galaxie ait connu. Il fait son apparition subitement vers 322 EF (donc 322 années standards après la naissance de la 1ère Fondation sur Terminus), en faisant main basse, quasi instantanément et presque sans violence, sur la planète Kalgan, pourtant initialement dirigée par un seigneur réputé pour sa poigne de fer. Les rares personnes prétendant l’avoir vu décrivent un colosse à la musculature puissante, cruel, et dont les yeux, toujours recouverts d’épaisses lunettes, pourraient tuer en un regard.

Hari Seldon est mort depuis plus de 3 siècles mais continue à être vénéré tel un dieu et la Fondation, persuadée de la toute-puissance du Plan Seldon (destiné à créer un Second Empire seulement 1000 ans après la chute de Trantor), se laisse aller à des dérives dignes de l’ancien empire agonisant : les Maires commencent à se succéder de père en fils et non plus démocratiquement, le gouvernement devient autoritaire et certains mondes marchands font sécession. Les marchands vont d’abord essayer de s’attirer les faveurs du Mulet dans l’espoir de voir cette Fondation partie à la dérive être renversée, mais de victoire en victoire, le Mulet semble être une menace pour la galaxie entière puisqu’il compte tout simplement se l’approprier.

Hari Seldon, si génial fut-il, croyait fermement que seules les mathématiques psychohistoriques, basées sur les grandes échelles de populations, pouvaient influencer le cours de l’histoire ; or, un seul homme, une donnée considérée comme négligeable, s’apprête à renverser le Plan. D’ailleurs, les discours que Seldon avait enregistrés avant sa mort et apparaissant régulièrement sous forme d'hologramme dans la "Crypte Seldon" sur Terminus ne correspondent plus à la réalité et toute la Fondation vacille soudain.
Pendant ce temps, dans l’ombre, veille l’énigmatique Seconde Fondation, créée elle aussi par Hari Seldon et située « à l’autre extrémité de la galaxie ».

Spoiler (click to show/hide)
« Modifié: 11 mars 2016 à 23:00:35 par cacaman »
En ce moment au bureau : Portrait.

"Je veux une bonne fois tenter l'épreuve qui fera voir jusqu'à quel point nos semblables, si fiers de leur liberté de pensée, supportent de libres pensées" Nietzsche

Hors ligne cacaman

  • Victime du médiator
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 5461
  • Total likes: 148
  • Chuck lives on.
    • Voir le profil
Histoire du Futur - les cycles d'Isaac Asimov
« Réponse #29 le: 11 mars 2016 à 22:59:55 »
Bayta Darell


Source illustration : http://darthcrotalus.deviantart.com/

Bayta est une descendante du célèbre marchand Hober Mallow, personnage iconique de la Fondation (mais dont je ne dis rien ici, tout simplement parce que je n’ai pas trouvé son histoire passionnante, contrairement à celle de Salvor Hardin). Mariée à Toran Darell, fils de Franssart Darell et neveu de Randu Darell, deux des marchands indépendants les plus influents à cette époque, elle est invitée par ces derniers à passer officiellement sa lune de miel en compagnie de son mari sur Kalgan, officieusement dans l’espoir de contacter le Mulet pour s’allier à lui et renverser le régime despotique en cours sur Terminus.

Femme intelligente, débrouillarde et courageuse, sa petite escapade sur Kalgan se révèle fructueuse puisqu’elle et son mari réussissent coup sur coup à recueillir un ancien esclave du Mulet (son bouffon), et à rencontrer Han Pritcher, capitaine des renseignements de la Fondation. Toujours sous leur couverture de couple bien sous tous rapports, ils se laissent entraîner dans une aventure d’espionnage qu’ils ne maîtrisent absolument pas, et tout ce joli petit monde se retrouve prisonnier sur Terminus, aux premières loges pour assister à la conquête de la Fondation par le Mulet, sans coup férir…

Spoiler (click to show/hide)
« Modifié: 11 mars 2016 à 23:04:49 par cacaman »
En ce moment au bureau : Portrait.

"Je veux une bonne fois tenter l'épreuve qui fera voir jusqu'à quel point nos semblables, si fiers de leur liberté de pensée, supportent de libres pensées" Nietzsche

Hors ligne cacaman

  • Victime du médiator
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 5461
  • Total likes: 148
  • Chuck lives on.
    • Voir le profil
Histoire du Futur - les cycles d'Isaac Asimov
« Réponse #30 le: 25 mai 2016 à 19:06:36 »
Bail Channis

Citoyen de la planète Kalgan sous le règne du Mulet, son ascension à travers les différentes strates du pouvoir impressionne. Agréable au regard, beau parleur, limite arrogant, intelligent et empli de l’énergie et de la hardiesse de la jeunesse, son profil intéresse le Mulet, qui compte lui confier une mission : trouver la mystérieuse Seconde Fondation dans le but de la détruire. Bail Channis représente néanmoins une sorte d’électron libre et est associé, pour plus de prudence, à un général fidèle au maître de Kalgan. Difficile de donner davantage de détails sans spoiler, mais impossible de passer sous silence ce chouette personnage, pivot d’une intrigue à plusieurs niveaux.

Spoiler (click to show/hide)

Là on rentre vraiment dans l’epicness de haut niveau.
Et c’est pas fini.
« Modifié: 25 mai 2016 à 19:14:10 par cacaman »
En ce moment au bureau : Portrait.

"Je veux une bonne fois tenter l'épreuve qui fera voir jusqu'à quel point nos semblables, si fiers de leur liberté de pensée, supportent de libres pensées" Nietzsche

Tags: