Auteur Sujet: Mes poésies  (Lu 56 fois)

En ligne Alain

Mes poésies
« le: 03 janvier 2021 à 18:16:05 »
Histoire

Tout petit, je faisais des rimes que je scandais et qui s’évanouissaient vite. Pendant le premier confinement, je me suis lancé le défi d’écrire des petits textes et de les garder. Le but est de mettre des mots à mes émotions. J’en ai parlé à des amis et ils ont aimé ma démarche. Je leur ai lu certains de mes travaux.  Ils en ont trouvé des qualités et des défauts. 

Ils m’ont dit « pourquoi ne pas les publier quelque part pour voir ce que les gens en pensent ? ». Voilà, je franchis le Rubicon et je crée ce topic sur SSP. [:fufufu]

Je précise que je fais cela sans prétention et ce qui compte est que je prenne du plaisir en écrivant mes textes. Si on me dit que c’est nul, je survivrai. :o

Bon, je pleurais quand même un coup.

Style

Mes textes vont de la prose à ce qui ressemble à de la poésie.

En effet, je n’ai pas la prétention de dire que mes créations sont de véritables poésies.  La prose sonne sans doute moins bien à l’oreille que la poésie mais celle-ci est plus contraignante dans le sens où il faut être à la recherche de la rime qui fait mouche et du rythme. J’ai abandonné l’idée de versifier. J’ai tenté de faire des alexandrins, mais no way. La prose est plus malléable.

J’ai lu pas mal de poésies et j’ai conscience que certaines de mes créations ont pu être influencées involontairement par ces lectures. Je cherche aussi à faire des rimes originales (pas du genre « bonheur » avec « cœur » ou « amour » avec « toujours ») mais pas toujours facile.

On m’a dit que j’avais le « gnangnan style » [:aie]   : sentimental, fleur bleue, beaucoup de références à la pluie, à la mer, à l’eau … Ai-je été traumatisé étant petit par les ondes bleues ? [:lol] Quand je me relis, j’en ai conscience, mais je suis ainsi. :o

Élaboration

Elle se déroule en quatre phases :

Phase 1 – L’idée :
J’ai des idées ou des sentiments de base et je prends un papier. Je commence à écrire ce que je ressens. Dans cette phase, il y a des mots clés ou des rimes qui me viennent spontanément.  Cette phase est plutôt rapide, deux heures maximum.

Phase 2 – Je creuse :
Je divise mon texte en plusieurs morceaux et je travaille sur chacun d’eux séparément. Là, je réfléchis davantage aux rimes, aux jeux de mots ou à la longueur du paragraphe. Cela peut me prendre 2-3 jours et je fais toujours cela sur papier.

Phase 3 – l’uniformisation :
Je me retrouve avec des morceaux de texte que je rassemble. Là, je vois qu’ils ne peuvent pas bien aller ensemble. Pour idée, je sors de chez moi avec des chaussures rouges, un pantalon vert, un chapeau jaune et une chemise bleue. Je les aime séparément mais le tout ne se marie pas bien.

Là, je délaisse le papier et je travaille sur ordinateur ou sur mon téléphone. 

Pour uniformiser le tout, je fais attention aux temps, aux adverbes pour lier le texte, je regarde s’il n’y a pas de redondance, etc. Je relis à voix haute mes textes jusqu’à l’écœurement pour m’en imprégner et analyser le rythme global. Cette phase peut durer une semaine. 

Phase 4 – Le peaufinage :

Je travaille encore sur ordinateur, j’essaie de prendre du recul et je laisse « reposer » mon texte quelques jours.

Puis, je le lis à des proches et ceux-ci me disent honnêtement ce qu’ils en pensent. Je fais soit des modifications subtiles, soit, tout simplement, je recommence tout.

Il m’est arrivé pour un de mes textes « Maîtresse » de recommencer quatre fois car aucune version ne me convenait à 100 %.

Je cherche aussi la concision. Je n’écris pas des mots juste pour écrire des mots. Je regarde aussi l’aspect visuel du texte si, à l’œil, il me plaît. Une fois qu'il me convient parfaitement, je suis enfin apaisé.

Cette phase est élastique, elle peut durer une semaine ou même un mois.

Here I go

Pour l’instant, j’ai fait cinq textes (deux sont personnels, dans le sens où je les ai faits pour moi-même), ce sont « le ciel bleu » et « la voile solitaire ». Les trois autres ont été composés en l’honneur de proches.  Ce sont  « Maîtresse », « Le phare » et « Millésime ».

Le ciel bleu

Spoiler (click to show/hide)

La voile solitaire

Spoiler (click to show/hide)

Millésime
Spoiler (click to show/hide)

Le phare

Spoiler (click to show/hide)

Maîtresse

Spoiler (click to show/hide)
Un gros wouf de soulagement.

"Teshirogi s'est totalement imprégnée de l'univers de Saint Seiya, maintenant ce monde est le sien, et même Kurumada n'y est plus qu'un visiteur !"

Tags: