Auteur Sujet: Mes écrits (romans, témoignage, fictions sans rapport avec Saint Seiya)  (Lu 3750 fois)

Hors ligne Iris-Ardell

Je le crois aussi, mais sans doute, selon moi, avec une dominance dans l'un ou l'autre. Et un peu de l'autre chose, c'est pour ça que je ne me considère pas totalement exclusivement comme jardinière, même si c'est ce qui revient le plus souvent pour moi.

Hors ligne Pulsion73

Bon alors "Tistou les pouces verts", on en est où ? Syndrome de la page blanche ? J'attends le manuscrit pour hier ! :D

Sérieusement, tu t'en sors ?
"Monsieur le Comte voudrait savoir si l'assassin prendra aussi du café"

Hors ligne Iris-Ardell

[:lol]

J'en suis toujours à remanier et à corriger. Je dois faire certains choix, c'est compliqué. Sauf que là, ça fait quelques jours que je n'ai pas écrit...  [:fufufu]

Hors ligne Pulsion73

Certains choix à faire dans ce genre-là ? Ou plus compliqué que cela?







« Modifié: 16 août 2019 à 20:58:16 par Pulsion73 »
"Monsieur le Comte voudrait savoir si l'assassin prendra aussi du café"

Hors ligne Iris-Ardell

Plus compliqué... Je dois savoir ce que je laisse et ce que je censure, parce que ce que j'ai écrit pour l'instant c'est pas jojo...  [:sweat] J'aimerais bien le laisser, avec un avertissement pour prévenir les éventuelles maisons d'édition que je tenterai quand j'aurais fini. Mais en même temps j'ai peur que ce soit too much et que ça les rende frileuses. D'où le fait que je vais peut-être bien faire des coupes pour la version présentée, et me garder un fichier pour moi seule, où je me lâche. Sauf que quand on a commencé à écrire un truc, ben c'est compliqué de le supprimer ensuite...  [:mouaisok] Je suis partagée entre le "suggéré", ce que je fais dans le premier tome et où je trouve que c'est très bien comme ça, et le besoin de montrer dans le deuxième, car là aussi ça me plait.

Vu que mon deuxième tome est assez horrifique, une ME m'avait dit d'uniformiser les deux tomes ; ainsi j'essaie de rendre le premier horrifique lui aussi, afin que le lecteur ne soit pas perdu. Parce qu'avant il commençait avec un récit limite pour jeunesse, et tout à coup bam ! il se retrouve avec un deuxième tome plutôt horrifique et dur. J'avais pas fait exprès, moi j'écris comme j’imagine. Mais en ce moment j’essaie de corriger ça.

Hors ligne Pulsion73

Si tu rends le 1er horrifique pour être plus raccord avec le 2e dans le ton, ne crains tu pas de lui faire perdre de sa substantifique moelle, et changer son identité peut nuire à un récit que tu as voulu ainsi à la base ? Peut-être rendre le 1er un peu plus sombre et le 2e un moins pour lier les 2 tomes plus naturellement. Qu'en penses-tu ?
"Monsieur le Comte voudrait savoir si l'assassin prendra aussi du café"

Hors ligne Iris-Ardell

Oui je pourrai, sauf que c'est presque tout le deuxième qu'il faudrait modifier dans ce cas, pour le rendre moins horrifique. Et vu ce que je suis en train d'y ajouter... C'est plus facile pour moi d'assombrir le premier que d'éclaircir le second en fait.  [:petrus] L'éditrice m'a dit d'ailleurs que ce serait plus simple pour moi de mettre plus d'horrifique dans le premier, où ça commence à l'être vers la fin, que de tout changer le deuxième. Pour ce qui est de l'identité du premier et du deuxième, ce sera toujours la même histoire. Juste racontée différemment des premières versions.

Hors ligne Pulsion73

Oui, comme un film, une histoire "légère" qui gagne progressivement en intensité, en dramaturgie, des angles de vues s'ajoutent aux autres pour offrir au lecteur une autre perception de l'intrigue. Ou tout simplement prendre à contre pied le lecteur.
"Monsieur le Comte voudrait savoir si l'assassin prendra aussi du café"

Hors ligne Iris-Ardell

Je ne sais pas du tout si je fais tout ça... J'ai justement décidé de rendre le premier plus horrifique car le changement entre le premier et le deuxième pouvait perturber le lecteur. Du coup c'est compliqué pour moi de jongler entre le "créer un effet de surprise et prendre le lecteur à contre-pied", et le "faire gaffe de ne pas perdre le lecteur en route car le ton du deuxième serait trop différent du premier"... Pour certaines choses, j'en suis encore à me tâter, savoir si je laisse des trucs ou si je les supprime. C'est compliqué.  [:onion no]

Hors ligne Pulsion73

J'ai lu "L'Aveu" une de tes fanfics qui date du mois d'avril je crois. Seiya en avait gros sur la patate dis moi? :D

Toutes les étapes sont assez bien décrites. Juste une petite critique. Il aurait fallut peut-être plus d'émotion dans cet aveu justement afin de gagner en intensité. Le personnage pouvait s'impliquer davantage. Pas trop quand même.  [:dawa]

Un aveu qui repose moins sur une description que sur une déclaration sentimentale. Malgré les épreuves traversées on le ressent presque comme un observateur, alors que paradoxalement il a bien mouillé sa chemise le bougre.  :D

Tu montres bien, tout de même, l'évolution de ses sentiments pour Saori, grosso modo, de l'antipathie justifiée à l'Amuuuur. De révélations en prises de conscience ( c'est la mode en ce moment les prises de consciences) et épreuves dramatiques diverses, la jeune femme s'est en effet transformée , acceptant son destin, face aux lourdes responsabilités qui reposaient à présent sur elle, tel un Atlas sous le poids du monde. 

J'ai lu également ton récit sur les armures d'or. Il ne leur manquait plus que la parole effectivement.  :D
"Monsieur le Comte voudrait savoir si l'assassin prendra aussi du café"

Hors ligne Iris-Ardell

Je te remercie d'avoir lu deux de mes fanfics.  [:jap] Pour "l'aveu" tu dois avoir raison, j'aurais dû effectivement davantage impliquer Seiya, peut-être en parlant de ses combats, du fait qu'il en a bavé et ce, pour elle (du moins pour l'idéal qu'elle représente, c'est comme ça que je le vois, il y a de l'amour, oui mais c'est bien parce que Saori symbolise quelque chose, un mélange d'amour, de foi et d'admiration).  [:fufufu] Comme d'habitude, j'ai été trop vite...

Pour "Murmures d'or", j'espère que tu as un peu rigolé... C'était vraiment du n'import'nawak mais ça m'a amusée d'écrire ça.  [:dawa]
« Modifié: 24 août 2019 à 13:54:08 par Iris-Ardell »

Hors ligne Pulsion73

Sur Archive of our own :
"Tu devrais arrêter de fermer les yeux quand tu parles, Virgo, ça te donne un air snob..."  :D. Elles ne se ratent pas ces armures.

"Hé ! protesta le Lion, ceux qui n'ont plus de porteurs vivants n'ont pas droit au vote !"

On ne fait pas voter les morts, exact.  [:jap]


Autre passage : "Et bien je vais te donner mon avis quand même, riposta le Gémeau. Je dis que la guerre doit arriver le plus vite poss.. Non, il ne vaut mieux pas la faire. Il pourrait y avoir des morts, des blessés... La guerre, c'est mal. Attends, non, on doit la faire, c'est important de montrer à ses ennemis ce que l'on vaut. On va les écharper, les réduire en bouillie... Heu, finalement..." . Saga a bien déteint sur elle.  :D
"Monsieur le Comte voudrait savoir si l'assassin prendra aussi du café"

Hors ligne Iris-Ardell

C'est dommage que je n'ai plus du tout d'idées. Ni pour celle ci ni pour une autre fanfic...  [:fufufu]

Tags: