Auteur Sujet: DBZ, Saint Seiya, Hokuto no Ken... À partir de quel âge ?  (Lu 8603 fois)

Hors ligne megrez alberich

DBZ, Saint Seiya, Hokuto no Ken... À partir de quel âge ?
« le: 01 février 2016 à 21:32:00 »
Oui, ben c'est guère glorieux, hein.

Et visiblement, personne ne s'en offusque. Et d'un autre côté, ça dégénère sur DBM parce que Kakarotto traite son adversaire de "sale p*te", beaucoup de lecteurs mécontents arguant que c'est un scandale un tel langage dans une série pour enfants.

Mais d'un autre côté ça les dérange pas le moins du monde qu'une Bulma de 16 ans montre sa culotte à un vieux pervers et le laisse la peloter en échange de services, ou qu'un militaire homo dans le manga devienne pédo dans le DA et drague et tente d'embrasser un enfant. Non, ça c'est normal. Tout comme la violence et le gore, le sadisme, pas de problème, roule ma poule, ça ne traumatisera pas les mioches.

Mais qu'un perso balance un juron plus vulgaire que d'ordinaire, et tout de suite ça crie à la trahison de l'esprit de la série et ça parle de protéger ces chères têtes blondes innocentes. [:haha pfff]
チンチンを掻くな!!

Hors ligne Weldar

Re : DBZ, Saint Seiya, Hokuto no Ken... À partir de quel âge ?
« Réponse #1 le: 01 février 2016 à 21:38:17 »
E-Euh... Le Japon défend la dérive sexuelle, mais pas la vulgarité.

Je n'ai pas du tout suivi cette affaire, mais j'imagine que la communauté s'offusque parce que Goku n'est pas vulgaire à la base.
Cela dit, Blue était sous-entendu comme pédophile dans la version animé?

Et pas mal le t-shirt de C-18 qui subit le pelottement du vieux maître des tortues, bien que je me souviens pas de ça dans le manga. C'est l'un des rares personnages où il y avait peu, ou pas, de gags de autour d'elle.

Hors ligne megrez alberich

Re : DBZ, Saint Seiya, Hokuto no Ken... À partir de quel âge ?
« Réponse #2 le: 01 février 2016 à 21:49:30 »
Dans Dragon Ball, il y a des jurons, mais ça se limite à des bakayaro, kuzuyaro et kusottare (connard, ordure, salopard...). Rien du niveau de p*te, excepté dans Sparking! Neo, où l'on voit C-18 traiter Zangya de "poufiasse" ou "salope", parce que cette dernière lui dit trouver Kuririn mignon. Enfin, dans le chapitre de DBM qui cause la polémique, c'est Kakarotto le Saiyan qui s'exprime, pas Gokû ;)

Pour Blue, oui il a des penchants ouvertement pédophiles dans le DA. Lorsqu'il rencontre Obotchaman, il fond littéralement et dit que c'est tout à fait son type de garçon avant de tenter de l'embrasser.



Quant à Kame Sen'nin qui fait pouêt pouêt à C-18, c'est un rajout de l'animé, pendant l'arc Majin Boo.


« Modifié: 01 février 2016 à 22:18:58 par megrez alberich »
チンチンを掻くな!!

Hors ligne Weldar

Re : DBZ, Saint Seiya, Hokuto no Ken... À partir de quel âge ?
« Réponse #3 le: 02 février 2016 à 12:42:15 »
Oh, c'est assez drôle de voir ce genre de mésaventure arriver à C-18.  [:aloy]

C'est vrai que ce rajout autour de Blue le rend assez... perturbant.

Hors ligne titi

Re : DBZ, Saint Seiya, Hokuto no Ken... À partir de quel âge ?
« Réponse #4 le: 02 février 2016 à 23:03:21 »
Perso , cette scène de Blue pédophile est dérangeante... [:beuh]...C’est pas rien la pédophilie où qu’on soit ( japon ou ailleurs)...Si j me trompe pas, dans le manga , Blue est plutôt une folle...Ce qui est aussi dérangeant...Comme si tous les gays étaient pervers....bref...J’aime bien DB mais j’aurai aucune envie de montrer ces scènes à des gamins.  ::)
J trouve ça marrant quand on regarde en tant qu’ado mais avec une approche d’un enfant de moins de 10 ans , c'est « zarby »....

Sinon, j sais pas qui est le directeur d’animation de l’épisode DBS 29, mais il dessine pas mal et ça ressemble à du DBZ.
« Modifié: 02 février 2016 à 23:35:41 par titi »

Hors ligne megrez alberich

Re : DBZ, Saint Seiya, Hokuto no Ken... À partir de quel âge ?
« Réponse #5 le: 03 février 2016 à 01:13:55 »
Blue est juste homo dans le manga, certes un peu "chochotte", mais ça ne va pas plus loin.

Très, très, très mauvaise faute de goût d'en avoir fait un pédophile dans l'animé, et amalgame malheureux pédé/pédo. Déjà que c'est plus que limite avec l'attrait malsain de Kame Sen'nin pour les jeunes filles parfois à peine nubiles, sans parler de ses mains baladeuses (heureusement qu'il se fait souvent défoncer la tronche)...

Mais bon, on revient à ce que je disais sur DBM. Ça râle parce que Kakarotto traite son adversaire de "sale p*te" (je reconnais que cette vulgarité n'était pas nécessaire), ça joue les vierges effarouchées, certains disent carrément qu'ils ne laisseront plus leur petit frère/fiston/neveu lire DBM, mais visiblement ils n'ont aucun problème avec la violence, le gore, le côté scabreux, glauque de l'œuvre originale.

Kakarotto qui dit "p*te", ah non, pas de ça chez nous ! En revanche, les nombreuses agressions sexuelles de Kame Sen'nin, Blue pédophile, le sang, la tripaille, le sadisme, ça, pas de problème !  [:tsss]

Si Dragon Ball/DBZ a eu des ennuis avec le CSA en France, et a causé la controverse en Belgique à cause de Kame Sen'nin qui veut que Bulma lui montre sa culotte, et ensuite le laisse la peloter, c'est qu'il y a une raison.

D'ailleurs, il n'y a pas qu'en France et en Belgique. La série a été censurée et édulcorée dans pratiquement tous les pays où elle a été diffusée en dehors du Japon. Parce que, justement, son contenu n'est pas adapté à de jeunes enfants. Ça s'adresse plutôt à des ados et des pré-ados, à partir de 12 ans je dirais.

Le peu que j'ai vu de DB Super, en revanche, semble bel et bien tout public.
« Modifié: 03 février 2016 à 01:22:01 par megrez alberich »
チンチンを掻くな!!

Hors ligne Spadeas

Re : DBZ, Saint Seiya, Hokuto no Ken... À partir de quel âge ?
« Réponse #6 le: 03 février 2016 à 02:43:12 »
Mais ça c'était le problème de l'époque, parce que Saint Seiya et Hokuto no Ken, c'était pas non plus vraiment adapté à des enfants... Mais pour l'époque en france, dessin animé rime avec enfants (il y a encore des restes d'ailleurs...). Maintenant on veux que tous soit tous public et personnellement, ça à tendance à me courir sur le haricot pour rester poli. A quoi bon vouloir à tous pris attiré tous les public, pour gagner plus d'argents ? A avoir le cul entre deux chaise au final personne s'y retrouve et ça fait un flop ou sa gueule (comme pour Legend of Sanctuary par exemple). Proposer quelque chose, mais aller au bout, si vous voulez mettre de la violence aller y, mais ne la camoufler pas et surtout, éviter la censure à la Terraformars... Enfin bon, c'est que mon avis ^^'.

Pour ce que tu dit à propos de la violence oui, mais que l'insulte non, cette façon de juger à deux vitesse, me rappelle la mini polémique Walking Dead qu'il y a eu il y a quelque temps, ou certain parents ce sont plaints et on dit ne pus vouloir laissé leur enfants regardé, a cause d'un baiser homo... Par contre la tripaille ça gène pas ^^' (je précise que je regarde pas WD).

Désolé pour le petit HS.
Je m'applique volontiers à penser aux choses auxquelles je pense que les autres ne penseront pas.

Hors ligne chevkraken

Re : DBZ, Saint Seiya, Hokuto no Ken... À partir de quel âge ?
« Réponse #7 le: 03 février 2016 à 05:44:12 »
Si ce n'était pas le cas de Hokuto no ken, Saint seiya et Dragonball, au japon, ça visait bien les enfants, ça passait le matin au japon. Faut pas oublier aussi que c'était les années 80 et que tout était plus libre. La censure a été terriblement augmenté dans les années 2000.
Sailormoon se genait pas pour mettre ses heroines en maillots de bain ou a faire des Pantyshot, sur Precure c'est interdit (et pourtant c'est la même tranche d'age qui est ciblé).

Les série pour ado des années 80/90 seraient des série nocturne (des titre comme Ranma, Hokuto no Ken ou City Hunter ça passerait plus dans la journée au japon maintenant), un paquet des série enfant aussi d'ailleurs

Le staff n'essaye pas de faire des série non destiné pour les gosses à la base, il vise juste le même age de public qu'à l'époque mais doit gérer avec les censure actuelles

Quant au passage avec le général Blue rajouté, voir ça comme un penchant pedophile est une interpretation, peut être qu'il trouve juste Omochaman trop mignon sans arrière pensée sexuelle.

La difference avec Dolteki dans DBGT (qui là pour le coup a vraiment des penchant Pedophile) dans la réaction est vraiment flagrante
bien que ce soit surprenant, j'ai davantage touché à Korra qu'à Bayonetta, le fait que j'ai Korra dans mon lit le soir avant de dormir et Bayonetta non doit jouer.

Hors ligne Moon

Re : DBZ, Saint Seiya, Hokuto no Ken... À partir de quel âge ?
« Réponse #8 le: 03 février 2016 à 07:16:23 »
Pour le débat, de toute façon sur DBM, il faut rarement lire les commentaires.
Dès qu'on sort un peu des standard DB (graphiquement ou au niveau de l'histoire), ça fait immédiatement débat. Alors au moins, autant je trouvais la plupart des premiers HS insipides car reprenant quasiment toute la trame de l'histoire officielle et un graphisme oscillant entre le bon et le mauvais.
Dernièrement, je trouve qu'on a eu des HS de qualité, qui donnent envie de suivre au moins en attendant l'histoire principale et je trouve qu'il y a des styles intéressants.

Pour le "sale pute", ça m'a fait drôle, j'avoue, mais ça me choque pas et ça se comprend totalement avec la personnalité de Kakarotto. On voit tous les jours bien pire dans la rue, au ciné et dans les mangas, effectivement, si on a pas de vulgarité pour la plupart, bonjour la perversité et ce dans quasi tous les mangas, y compris les plus populaires (bonjour les trips sur les boobs, bains nus dans Fairy Tail, quand il ne fait pas fantasmer sur ses petites filles avec notamment Wendy où tout le monde s'excite dessus sans que personne dise rien, mais c'est loin d'être le seul exemple).

Pour ma part, si je devais participer à de tels projets un peu populaires, en tant que dessinateur, scénariste ou vidéaste, je pense que je lirais jamais les commentaires car c'est certain que ça me dégouterait et me découragerait pour la suite (si je prend trop à coeur, et généralement si t'as 10 commentaires positifs et un commentaire négatif, tu ne vas retenir que celui ci). A  la limite, lire le(s) commentaire(s) les plus populaires comme sur Youtube mais c'est tout (et malheureusement il n'y a pas ce système sur DBM).

Hors ligne ShiroiRyu

Re : DBZ, Saint Seiya, Hokuto no Ken... À partir de quel âge ?
« Réponse #9 le: 03 février 2016 à 08:21:32 »
Après, je lis pas dans DBM mais bon, je vois rien de nouveau sur le fait que ça "gêne" en 2016 de lire qu'un "sale pute"dérange certaines personnes.
J'imagine qu'un "sale connard" passerait mieux pour pas perturber les demoiselles.
J'imagine aussi que si l'extraterrestre avait eut une couleur de peau, ça aurait aussi fait des levers de bouclier.
En clair, bienvenue en 2016 où le moindre mot sur Internet est pris de travers, tourné dans tous les sens et tu as toutes les associations "pro" quelque chose qui te sauteront à la gueule.
Comme on le dit bien souvent : il fait pas bon d'être un homme blanc jeune adulte caucasien en 2016.  [:pfft]

(En clair, pour ceux qui ne saisissent pas : Mon post va sûrement déranger une association ou deux si elles tombaient dessus.
Un peu comme partout.)

La liberté d'expression sur le Net donne surtout des ailes à pas mal de conneries. ^^

Hors ligne AZB

Re : DBZ, Saint Seiya, Hokuto no Ken... À partir de quel âge ?
« Réponse #10 le: 03 février 2016 à 09:31:18 »
Ça râle parce que Kakarotto traite son adversaire de "sale p*te" (je reconnais que cette vulgarité n'était pas nécessaire), ça joue les vierges effarouchées, certains disent carrément qu'ils ne laisseront plus leur petit frère/fiston/neveu lire DBM, mais visiblement ils n'ont aucun problème avec la violence, le gore, le côté scabreux, glauque de l'œuvre originale.

Nan mais de toute façon, espérer que son gosse n'entende ou ne lise de gros mots nulle part, c'est légèrement utopique. Sauf à le conserver à vie dans une bulle insonorisée  [:petrus]

On en arrive à des aberrations avec les programmes qui bipent la moindre grossièreté ( voire qui floutent la bouche pour pas qu'on puisse lire sur les lèvres, des fois que... ) , faut surtout pas qu'Enzo-chou ou Lilou-mamoure entendent "couille", "merde" ou "con", les pauvres chéris...  Alors qu'à la limite, suffit juste de leur expliquer que ça fait partie des mots à ne pas répéter, mais ça impliquerait de devoir leur inculquer quelque chose et donc de jouer son rôle de parent, c'trop chiant  [:tsss]

« Modifié: 03 février 2016 à 09:34:12 par AZB »
Rule number one: AZB is always right.
Rule number two: nothing else matters because AZB is always right
:o

Hors ligne Archange

Re : DBZ, Saint Seiya, Hokuto no Ken... À partir de quel âge ?
« Réponse #11 le: 03 février 2016 à 09:49:03 »
On en arrive à des aberrations avec les programmes qui bipent la moindre grossièreté ( voire qui floutent la bouche pour pas qu'on puisse lire sur les lèvres, des fois que... )

Tu mythonnes AZBoloss, ca peut pas etre vrai ca [:wesh]

Hors ligne AZB

Re : DBZ, Saint Seiya, Hokuto no Ken... À partir de quel âge ?
« Réponse #12 le: 03 février 2016 à 09:52:15 »
Si si  [:petrus] Je sais plus si c'était une émission française ou un extrait d'une émission américaine, mais en plus des bips t'avait un gros floutage sur la bouche, j'ai halluciné  [:aie]
Rule number one: AZB is always right.
Rule number two: nothing else matters because AZB is always right
:o

Hors ligne titi

Re : DBZ, Saint Seiya, Hokuto no Ken... À partir de quel âge ?
« Réponse #13 le: 03 février 2016 à 10:04:37 »
Si une émission veut s'adresser à un public , il faut qu'elle soit un minimum adapté.
Je comprends que tous les "Merde", "Salaud", "Connards" des VO de DB ou Saint Seiya ait été traduit en "Zut","Ordure" Misérable"...
Perso, j laisserait pas un gamin de 7 ans regarder une série où tout le monde s'insulte.
Si DB veut être vu que par des ados minimum, c'est autre chose...

J'adore l'animation japonaise car j'ai grandi avec mais je sais bien reconnaître qu'elle était pas toujours adaptée au public français dans les années 80...L'évolution de la japanime s'est adaptée à l'exportation des licenses.

Hors ligne Spadeas

Re : DBZ, Saint Seiya, Hokuto no Ken... À partir de quel âge ?
« Réponse #14 le: 03 février 2016 à 11:54:11 »
@chevkraken Je veux bien que même au japon, ces séries est été diffusées à des heures "pour enfants", mais ça n'enlève rien au fait qu'en france notamment et au club Do, ça à déjà été dit par les responsables, vue qu'ils n'avaient pas de dessins animé japonais dans leur carton, comparé à FR2 ou 3 qui avait déjà récupéré Albator et d'autre, ils ont pris tous ce qu'ils trouvaient ou marchaient sans avoir regardé un seul épisode ou savoir de quoi ça parle. C'est d'ailleurs comme ça qu'on c'est retrouvé avec ce doublage pour Hokuto no Ken avec des répliques totalement bidon et des jeux de mot pourris pour aseptiser la violence...
Je m'applique volontiers à penser aux choses auxquelles je pense que les autres ne penseront pas.

Hors ligne Sergorn

Re : DBZ, Saint Seiya, Hokuto no Ken... À partir de quel âge ?
« Réponse #15 le: 03 février 2016 à 12:33:04 »
Mouaif perso si je prends mon attitude de "vieux con" actuel je me dis que effectivement faudrait pas que je laisse des gamins regarder Dragon Ball ou Saint Seiya et je serais sans doute regardant si j'avais des gosses.

Mais bon... en attendant je regardais tout ça quand j'étais gamin, on jouait a Ken le Survivant à la récré en primaire à faire des "atatatata" avec les copains et on était pas traumatisés et parfaitement capable de faire la part des choses, idem quand on regardait des trucs gore en douce d'ailleurs.

Donc bon... ne sous estimons pas l'esprit des gosses non plus, et je crois que je préfèrerais encore que mes gamins regardent Hokuto no Ken que Dora l'exploratrice. :o

-Sergorn

Hors ligne megrez alberich

Re : DBZ, Saint Seiya, Hokuto no Ken... À partir de quel âge ?
« Réponse #16 le: 03 février 2016 à 13:13:29 »
Ce n'est pas sous-estimer les gosses que de reconnaître qu'on ne perçoit pas les choses de la même façon à 6, 8, 10 ou 12 ans.

Désolé, mais perso je ne conseillerais pas DB ou StS en dessous d'une douzaine d'années. Mes neveux insistaient pour que je leur montre des épisodes lorsqu'ils étaient petits, pas question !

Mon frère les élève comme il veut, il les a laissé voir Predator, RoboCop, Terminator, TLOTR... quand ils avaient 7 ou 8 ans (si bien que le plus petit en a fait des cauchemars pendant des semaines), et ils ont vu un porno sur internet quand ils avaient même pas dix ans (à cause d'un copain de classe qui leur a donné le lien), et même s'ils n'ont pas été traumatisés et n'ont pas tourné en délinquants maintenant qu'ils sont ados, ÇA N'EST PAS DE LEUR ÂGE, POINT !

Dragon Ball Super, en revanche, a l'air bien calibré pour les gamins de moins de 10 ans et semble tout à fait inoffensif.

@chevkraken

Blue qui dit d'Obotchaman "qu'il est beau, c'est tout à fait mon style de garçon" et tente de l'embrasser, je vois mal comment l'interpréter différemment  [:pedobear2]
チンチンを掻くな!!

Hors ligne AZB

Re : DBZ, Saint Seiya, Hokuto no Ken... À partir de quel âge ?
« Réponse #17 le: 03 février 2016 à 13:21:04 »
Désolé, mais perso je ne conseillerais pas DB ou StS en dessous d'une douzaine d'années. Mes neveux insistaient pour que je leur montre des épisodes lorsqu'ils étaient petits, pas question !

En fait ça dépend. Quand je regardais StS, j'avais 6 ans, j'étais pas choqué, et DB avec Goku gosse c'était plus marrant que violent ou perturbant, par contre je me souviens que certains passages de Ken le survivant me faisaient peur [:shinobu1]

Blue qui dit d'Obotchaman "qu'il est beau, c'est tout à fait mon style de garçon" et tente de l'embrasser, je vois mal comment l'interpréter différemment  [:pedobear2]

Bah c'est juste un esthète, il aime admirer des petits garçons tous nus, t'as vraiment l'esprit mal tourné Albé  [:trollface]

Rule number one: AZB is always right.
Rule number two: nothing else matters because AZB is always right
:o

Hors ligne chevkraken

Re : DBZ, Saint Seiya, Hokuto no Ken... À partir de quel âge ?
« Réponse #18 le: 03 février 2016 à 13:32:18 »
Citer
Mes neveux insistaient pour que je leur montre des épisodes lorsqu'ils étaient petits, pas question !

Mon frère les élève comme il veut, il les a laissé voir Predator, RoboCop, Terminator, TLOTR... quand ils avaient 7 ou 8 ans
Il y a quand même un fossé entre Terminator et Saint seiya ou DBZ. Et la difference est très important, d'un côté on a des acteur et de l'autre des dessins. Faut pas croire, les enfants savent faire la difference entre le réel et le virtuel.
Saint seiya est un peu limite sur certain épisodes (Capella ou l'épisode où l'épisode où on voit les torture au sanctuaire) mais c'est tout.
d'ailleurs, encore maintenant, la majorité des épisode de saint seiya ou DBZ sont diffusé sans avertissement d'age au début (ou au pire le "déconseillé aux moins de 10 ans")
Pour qu'une série ait le interdit au moins de 12 ans sur des dessins animés, même en france, faut arriver au niveau de l'attaque des titan ou de l'épisode sur Nina de Fullmetal alchemist premier du nom.
bien que ce soit surprenant, j'ai davantage touché à Korra qu'à Bayonetta, le fait que j'ai Korra dans mon lit le soir avant de dormir et Bayonetta non doit jouer.

Hors ligne Sojiro

Re : DBZ, Saint Seiya, Hokuto no Ken... À partir de quel âge ?
« Réponse #19 le: 03 février 2016 à 13:36:15 »
J'ai toujours trouvé ça fucked up de faire tout un raisonnement d'adulte sur une scène vu par un gamin quand on veut se mettre à sa place alors qu'il ne fera pas le quart du raisonnement que l'adulte a fait pour se mettre à sa place, l'adulte fera souvent tout une thèse sociétale sur une scène quand l'enfant rigolera sur le truc ou trouvera ça juste sans intérêt en l'oubliant 4 secondes plus tard.

Le cas par cas selon la sensibilité de l'enfant ça peut être pas mal plutôt que de faire du générique genre l'enfant est une poule et il fonctionne et réagit comme tout ces congénères donc on va l'élever en batterie.

Sinon j'en suis à la moitié des DBS sorti et je crois que je vais m'arrêter là ou regarder juste les épisodes ayant de bons retour car je me fais chier les 3/4 du temps durant les épisodes  [:mouaisok]
« Modifié: 03 février 2016 à 13:55:16 par Sojiro »

Hors ligne megrez alberich

Re : DBZ, Saint Seiya, Hokuto no Ken... À partir de quel âge ?
« Réponse #20 le: 03 février 2016 à 13:42:06 »
Pour Dragon Ball, je dirais que la violence est vraiment gênante dans la partie Z, sans être hardcore pour autant.

Dragon Ball, ce qui est problématique à mes yeux, c'est l'obsession malsaine de Kame Sen'nin pour des jeunes filles, qu'il mate nues et ne peut s'empêcher de peloter.

Le message, même humoristique, "t'as vu, la jeune fille a montré sa foufoune au papy et l'a laissé lui tripoter les nénés en échange d'un service" a vraiment du mal à passer. J'étais ado quand la diffusion de DB a commencé dans le Club Do' (j'avais 14 ans je crois) et j'avais donc le recul nécessaire, mais si ça ne m'a pas choqué ni traumatisé, j'ai quand même trouvé ça gonflé et glauque.
チンチンを掻くな!!

Hors ligne Yuto

Re : DBZ, Saint Seiya, Hokuto no Ken... À partir de quel âge ?
« Réponse #21 le: 03 février 2016 à 13:45:01 »
C'est vrai que le délire avec Obotchaman m'avait marqué à la base, mais c'est une maladresse un peu comme avec Shiryû dans le même lit que Kiki.
Disons que c'est là un délire pour Blue en raison de la gentillesse de ce jeune garçon, je ne pense pas que Takao Koyama soit allé cherché plus loin, c'est purement innocent mais très maladroit franchement.

Tout comme AZB, je pense aussi que c'est une peur d'adulte, moi à 5 ans, je ne considérais pas comme Saint Seiya de violent, cela ne me choquait guère. Hokuto no Ken un peu et je détestais les dessins, par contre le manga  [:love]
Mon petit compte rendu sur Pegasus Symphony :
http://sharnalk.com/pegasus-symphonie-palais-congres/

Hors ligne Archange

Re : DBZ, Saint Seiya, Hokuto no Ken... À partir de quel âge ?
« Réponse #22 le: 03 février 2016 à 13:55:47 »
Moui, pareil les scenes avec Kame sennin ou blue ca m'avait pas choqué plus que ca, je pense qu'au contraire une fois ado/adulte on voit trop de choses dans les scènes, là où ca passe complètement au dessus pour un gamin. Blue/Obotchaman je m'en rappelais même pas jusqu'à lire ici, je n'ai jamais du prêter attention au sous entendu. Probablement que ça rentrait du point de vue de gosse dans la même case que le grand méchant loup "ohlalala blablabla mon enfant", l'adulte vilain qui embête le gosse en lui parlant de manière douce, mais je n'y voyais certainement pas le côté pédophile qui va xxx obotchaman. D'ailleurs c'est vrai que puisque je parle du grand méchant loup, c'est pareil, on raconte bien aux gosses les contes de ce genre, et ensuite les adultes y trouvent plein de côtés glauques ou louches qui n'étaient pas si évidents pour les gosses :o

Hors ligne Weldar

Re : DBZ, Saint Seiya, Hokuto no Ken... À partir de quel âge ?
« Réponse #23 le: 03 février 2016 à 13:59:43 »
Kame Sen'nin c'est l'archétype du personnage comique pervers. Je ne le trouverai pas choquant vu qu'en soi, c'est l'humour facile japonais typiquement de l'époque. Honnêtement, je le trouve assez drôle.
Certes, on a toujours de l'humour fan service (coucou Mashima), mais on a moins cet archétype du vieux pervers avec des scènes gratuites.


Par contre, Blue, c'est dommage qu'il incarne la caricature de l'homosexuel dérangé et l'allusion pédophile dans l'animé... bah, on sent que c'était une autre époque (ou alors Toriyama est homophobe).

Hors ligne AZB

Re : DBZ, Saint Seiya, Hokuto no Ken... À partir de quel âge ?
« Réponse #24 le: 03 février 2016 à 14:05:35 »
Kame Sen'nin c'est l'archétype du personnage comique pervers.

Oui c'est typique le personnage du vieux satyre rigolo, et c'est UN malheureux personnage sur des centaines dans l'univers DB; en plus comme Albé l'a dit, il s'en prend quand même plein la poire quand il essaie de faire paf-paf, alors...  [:lol]

Quand à Blue, le fait que ça soit un homo à tendance zazaesque dans le manga me dérange pas spécialement ( c'est pas comme si les personnages de folles tordues étaient une denrée rare dans les mangas et dans l'animation japonaise ), par contre l'aspect pedobear du DA, là pour le coup ça me dérange, je vois pas bien l'intérêt [:aku4]
Rule number one: AZB is always right.
Rule number two: nothing else matters because AZB is always right
:o

Tags: