Auteur Sujet: Prêt joueur un ?  (Lu 1388 fois)

En ligne megrez alberich

Prêt joueur un ?
« le: 22 juillet 2017 à 22:08:51 »
Kiki tout dur !!!  [:jump]

En espérant que ça fasse honneur au livre, en tout cas ce trailer me fait méchamment envie. Il est juste dommage que Spielberg ait décidé de gommer les références à ses propres œuvres.

En tout cas, j'ai hâte !!   [:onion tears]



Petit pitch pour ceux qui n'ont pas lu le livre (excellent !) d'Ernest Cline.

Ça se passe en 2045, le monde est ravagé par la pollution, la pauvreté, le chômage... Il faut postuler pendant au moins 2 ou 3 ans pour espérer décrocher un job à Mc Do... Les camping-cars s'entassent les uns sur les autres et s'érigent vers les cieux dans ces bidonvilles du futur.

Tout le monde vit connecté en permanence à un gigantesque réseau virtuel, appelé OASIS, et créé par le génialissime James Halliday. À la mort de ce dernier, son testament est dévoilé au monde entier : il lègue OASIS à quiconque parviendra à résoudre une série d'énigmes retorses, qui exigeront une immense culture video-ludique, cinématographique et plus généralement sur tout ce qui touche aux 80s.

S'ensuit alors une gigantesque chasse au trésor virtuelle, avec comme personnages principaux Wade (avatar: Parzival) un ado orphelin qui vit chez une tante égoïste, son meilleur ami virtuel Aech (prononcé comme la lettre H en anglais) et une autre hardcore gameuse/rivale, Art3mis, dont il tombe vite amoureux.

Egalement intéressé par le testament de Halliday, l'organisme IOI, qui n'hésite pas à débaucher les meilleurs joueurs (à coups de menaces de mort)... Tout cela donne lieu à un gigantesque jeu du chat et de la souris, dans un monde virtuel bourré de références rétro : dungeons & dragons, pacman, les Cosmocats, Mazinger Z, une invocation d'Ultraman, Star Wars, une énigme qui se déroule dans l'univers de Blade Runner, etc.

Bref, un pur bonheur de geek  [:petrus yes]
« Modifié: 22 juillet 2017 à 22:36:22 par megrez alberich »
チンチンを掻くな!!

Hors ligne Jaxom

Re : Prêt joueur un ?
« Réponse #1 le: 23 juillet 2017 à 04:16:33 »
Parmi les nombreux trucs apperçus dans le trailer : le géant de fer, Akira, Retour vers le Futur, etc.
Grève des colos tant que The Lost Canvas continue à être de la daube !

Programming today is a race between software engineers striving to build bigger and better idiot-proof programs, and the universe trying to produce bigger and better idiots. So far, the universe is winning. ~ Rich Cook

Hors ligne Poseidon

Re : Prêt joueur un ?
« Réponse #2 le: 23 juillet 2017 à 17:54:27 »
Z'auraient pu trouver un autre acteur, qqn qui n'a pas une tête de merlan...  8)
Est-ce vous le Maître des clés?

En ligne megrez alberich

Re : Prêt joueur un ?
« Réponse #3 le: 23 juillet 2017 à 18:41:17 »
Dans le livre, c'est un ado pâlichon et obèse, à force de ne manger que de la junk food et de ne pas faire d'exercice physique, vu qu'il passe ses journées connecté au réseau virtuel.

Bon, plus tard il perd du poids et devient musclé...et rasé de partout pour gagner du temps et pour entrer plus facilement dans sa nouvelle combinaison.

Sinon, je constate que tout le monde ou presque ici semble se contrefoutre de ce film  [:aie]
チンチンを掻くな!!

Hors ligne Sergorn

Re : Prêt joueur un ?
« Réponse #4 le: 23 juillet 2017 à 19:22:23 »
Ca a l'air pas mal mais bon les dernières production Spielberg ont eu du mal à pleinement m'emballer.  [:sweat]

Après un film original et ambitieux visuellement ça fait toujours plaisir à voir.

Et donc ça fera surement un four au box office.  [:tsss]

-Sergorn

En ligne 4evaheroesf

Re : Prêt joueur un ?
« Réponse #5 le: 23 juillet 2017 à 19:56:45 »
Sinon, je constate que tout le monde ou presque ici semble se contrefoutre de ce film  [:aie]

C'est surtout le livre que tu as bien vendu qui m'intéresse. [:aie]

En ligne megrez alberich

Re : Prêt joueur un ?
« Réponse #6 le: 23 juillet 2017 à 20:50:32 »
Ah, le livre est excellent et je le recommande vivement.

Le film, j'ai peur d'être déçu parce que forcément, il y aura des omissions (Spielberg a déjà décidé de zapper les références à ses propres films) ou des personnages qui ne correspondent pas à l'image que je m'étais faite d'eux en lisant le livre.

En outre, c'est Spielberg aux commandes. Je l'adore, vraiment, mais il est capable du meilleur comme du pire. Ou a tout le moins il a souvent tendance à aller un peu trop loin à mon goût dans l'entertainment bien family friendly, et ça, ça m'inquiète un peu  [:aie]

Spoiler (click to show/hide)
チンチンを掻くな!!

Hors ligne Poseidon

Re : Re : Prêt joueur un ?
« Réponse #7 le: 23 juillet 2017 à 22:25:38 »
Sinon, je constate que tout le monde ou presque ici semble se contrefoutre de ce film  [:aie]

Ben en fait...  Pour tout dire, je n'en avais jamais entendu parler. Ni du film, et encore moins du livre (pas mon truc  [:petrus])
Ensuite, c'est pas parce que c'est du Spielberg que c'est forcément bon... Comme tu dis, il a un côté très "film familial" gnangnan qui m'horripile.
(Je lui en veux encore de ne pas avoir laissé le tyrannosaure bouffer Lex)

L'acteur (en plus c'est le nouveau Cyclops, pfff...) est sans intérêt.

Et l'histoire ben...  Je ne sais pas, au vu de ce trailer, ça fait très fouilli. Genre "on va compiler plein de trucs qui ont marché ces dernières décennies, le coup de la nostalgie va rapporter un max!"
Alors oui, c'est sympa de voir passer une Delorean ou un perso connu, mais hormis ce côté nostalgie exploité à mort, je n'ai pas compris jusqu'ici l'intérêt du film, son histoire...

Et puis en y pensant, ça me semble improbable comme truc... Un "ado" en 2045 (si j'ai bien suivi) fan de trucs des années 1980?
Ils sont pas nombreux de nos jours en 2017, les ados fans des années 1950...
(Dans le film) y'aura rien eu de valable de 2000 à 2045 comme films? comme jeux?  [:fufufu]

Quand je vois que mes neveux (nés en 2003/2006) n'en ont déjà rien à foutre des jeux des premières années 2000...  [:fufufu] [:lol]
Est-ce vous le Maître des clés?

En ligne megrez alberich

Re : Prêt joueur un ?
« Réponse #8 le: 23 juillet 2017 à 23:28:50 »
Le livre est vraiment très bien, les références rétro sont surtout une cerise sur le gâteau, si tu veux.

Un truc que j'aurais dû préciser concernant l'histoire, c'est que le génie de l'informatique James Halliday, qui a créé OASIS, est un enfant des années 70. Et le gars est tellement adulé dans le monde entier que tous ses millions de fans ont lu sa biographie et se sont intéressés à sa vie, ses loisirs, la musique qu'il écoutait ado, les séries tv et dessins animés qu'il regardait enfant, etc.

Et, surtout, vu que les énigmes à résoudre pour devenir son héritier universel portent justement sur cette culture rétro, beaucoup de "egg-hunters" se sont mis à télécharger du jour au lendemain la musique, films, séries, jeux vidéo que Halliday affectionnait, afin de les décortiquer dans l'espoir de trouver des indices.

Et dans le livre, ils mettent des années à résoudre la première énigme, si bien que beaucoup finissent par croire que tout ceci est un hoax, un dernier gros canular orchestré par Halliday avant sa mort en guise d'ultime pied de nez.

Un autre truc, aussi, c'est que l'accès à OASIS est entièrement gratuit. Donc même les plus défavorisés (c-à-d la majorité de la population) y ont accès. Or, le principal concurrent de Halliday est la firme IOI, une grosse multinationale qui espère bien mettre la main sur OASIS et le rendre payant. Pour cela, ils n'hésitent pas à traquer les meilleurs gamers afin de leur proposer de bosser pour eux et de les aider à résoudre les énigmes. S'ils refusent, ils sont purement et simplement éliminés.
« Modifié: 24 juillet 2017 à 01:29:32 par megrez alberich »
チンチンを掻くな!!

En ligne megrez alberich

Re : Prêt joueur un ?
« Réponse #9 le: 28 mars 2018 à 18:10:38 »
@Ouv

Je ne sais pas ce que vaut le film, étant donné que j'ai évité tout spoiler jusqu'à présent. Mais le livre est excellent : très bien écrit, des personnages attachants, un suspense haletant, c'est un vrai page-turner.

Et comme dit pippoletsu, je doute que le jeune public connaisse toute les références à la culture geek retro : Ultraman, Mazinger Z, Raideen, The Breakfast Club, Evangelion, etc. J'ignore ce qui a été conservé dans le film et ce qui a été modernisé, mais j'espère que Spielberg a gardé la scène qui se passe dans l'univers de Blade Runner. Verdict demain soir !
チンチンを掻くな!!

Hors ligne Chrysos

Re : Prêt joueur un ?
« Réponse #10 le: 29 mars 2018 à 23:18:45 »
Ready player one :

Pur moment de bonheur [:love] ! Ce film est une sorte de Roger Rabbit de la culture Geek, une sorte de festival quasi ininterrompu de références. M'en tape que l'histoire soit vue et revue, qu'on trouve de belles facilités de scénario et des clichés par brouettes entières, voir :

Spoiler (click to show/hide)

... dans un film Spielberg avec des moyens pareils, c'est le pied. Chaque scène mériterait presque un arrêt sur image pour bien voir qui se cache dans le fond du décor. Revers de la médaille, le film est tellement pointu, pour ne pas dire hermétique aux non-Geeks, qu'il va probablement se crouter magnifiquement au box office, comme Pixel et les Mondes de Ralf avant lui. Et comme il n'y a aucune grosse star pour attirer le chaland et une promo franchement timide, je le sens vraiment mal pour la suite. Tant pis, à l'image d'un Watchmen, il deviendra probablement une curiosité mal considérée qui deviendra culte chez une minorité.
Le doré constituant l'individu le plus nocif et le plus difficile à éradiquer de tout Saint Seiya, on peut en déduire que la source d’inspiration première du manga était le staphylocoque.

En ligne megrez alberich

Re : Prêt joueur un ?
« Réponse #11 le: 30 mars 2018 à 01:17:30 »
J'en reviens à l'instant... et je suis hyper déçu. J'aurais peut-être apprécié davantage si je n'avais pas lu -et adoré- le livre, mais en l'état c'est une adaptation décevante...

 
Spoiler (click to show/hide)
« Modifié: 30 mars 2018 à 04:59:39 par megrez alberich »
チンチンを掻くな!!

Hors ligne Ouv

Re : Re : Prêt joueur un ?
« Réponse #12 le: 30 mars 2018 à 01:56:01 »
J'en reviens à l'instant... et je suis hyper déçu. J'aurais peut-être apprécié davantage si je n'avais pas lu -et adoré- le livre, mais en l'état c'est une adaptation décevante...

 
Spoiler (click to show/hide)
Tu me confirmes que j'avais raison de me méfier : c'est exactement ce que je craignais. Un truc niais et aseptisé (en même temps, Spielberg il fait soit du super-sérieux, soit du super-niais).
"If you want to call it pretty, we're made of star dust - or nuclear waste, depending upon your analysis" Hitchens

En ligne 4evaheroesf

Re : Prêt joueur un ?
« Réponse #13 le: 30 mars 2018 à 02:26:17 »
J'en reviens à l'instant... et je suis hyper déçu. J'aurais peut-être apprécié davantage si je n'avais pas lu -et adoré- le livre, mais en l'état c'est une adaptation décevante...

Spoiler (click to show/hide)

En clair, tu confirmes ce que j'avais écrit plus haut. :D
Je pense que je vais commander le livre. [:fufufu]

En ligne megrez alberich

Re : Prêt joueur un ?
« Réponse #14 le: 30 mars 2018 à 04:24:23 »
Voilà les principaux robots géants qui auraient dû s'affronter à la fin de l'histoire. Au temps pour moi, c'était Minerva X et non pas Mazinger Z.

Spoiler (click to show/hide)

Ne restent au final dans le film que Gundam et Mechagodzilla, ainsi que le géant de fer (qui est génial, soit dit au passage, et j'ai bien aimé le clin d'œil à T2). J'imagine que tous les avoir aurait été impossible pour des questions de droits.

Mais vraiment, c'est la résolution des énigmes le plus frustrant. Elles sont torchées en 5 minutes, alors que dans le livre ils passent des semaines à ramer et à aller de fausse piste en fausse piste, les énigmes étant complexes et variées (battre un vieux jeu vidéo rétro, rejouer au mot près une scène de The Breakfast Club ou à la note près un vieux morceau de rock des années 80, dont c'est déjà un casse-tête pour retrouver le nom du groupe et du morceau en question, etc.).

Et le côté Club des 5 on est une joyeuse bande de potes m'a franchement gêné. Dans le livre il n'y a que Parzival et Aech qui sont amis (et encore, amis virtuels : ils ne se sont jamais rencontrés irl), les 3 autres (Art3mis et les Japonais Daito et Shoto) restent avant tout des rivaux. Des rivaux qui filent de temps en temps un coup de pouce, mais qui se la jouent quand même solo et espèrent bien être les vainqueurs de cette gigantesque chasse au trésor. Ce n'est que vers la fin, une fois que l'IOI est à leurs trousses et veut leur peau, qu'ils forment une alliance.

Le traitement de la tante m'est également resté en travers de la gorge. Elle n'a rien à envier aux Dursley de Harry Potter, dans le livre, et là c'est juste une pauvre femme un peu sèche mais pas bien méchante, qui est juste dans la dèche et ne sort qu'avec des ratés qui profitent d'elle.


« Modifié: 30 mars 2018 à 05:06:07 par megrez alberich »
チンチンを掻くな!!

Hors ligne pippoletsu

Re : Re : Prêt joueur un ?
« Réponse #15 le: 30 mars 2018 à 11:19:20 »
Voilà les principaux robots géants qui auraient dû s'affronter à la fin de l'histoire. Au temps pour moi, c'était Minerva X et non pas Mazinger Z.

Confondre Mazinger Z avec Minerva X  :'( :'( :'( :'( :'( :'( :'( :'(
L'amitié entre les peuples

Hors ligne Chrysos

Re : Re : Prêt joueur un ?
« Réponse #16 le: 30 mars 2018 à 12:17:09 »
J'en reviens à l'instant... et je suis hyper déçu. J'aurais peut-être apprécié davantage si je n'avais pas lu -et adoré- le livre, mais en l'état c'est une adaptation décevante...

 
Spoiler (click to show/hide)

En lisant ton avis, je me demande si je dois être heureux ou triste de ne pas avoir lu le bouquin avant de voir le film [:fufufu]. Cela doit être le cas pour chaque adaptation d'un bouquin (cf les réactions des fans d'Harry Potter le livre à chaque nouveau film), mais le fait qu'en étant vierge de toutes influences, je maintiens que Ready Player One est un film fun, du moment que tu n'y cherches rien d'autre qu'un bon divertissement. En moins sombre, c'est du même acabit qu'un Avalon ou un eXistenZ, l'immersion dans le jeu-dans-le-film est très bien faite et c'est tout ce que j'en demandais.
Le doré constituant l'individu le plus nocif et le plus difficile à éradiquer de tout Saint Seiya, on peut en déduire que la source d’inspiration première du manga était le staphylocoque.

Hors ligne Mysthe

  • Âme incunable
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 16101
  • Total likes: 765
  • La virilité c'est faire preuve de gentillesse©Kuru
    • Voir le profil
    • Parfois j'écris...
Re : Prêt joueur un ?
« Réponse #17 le: 30 mars 2018 à 12:38:53 »
Par contre tu m'inquiètes encore plus sur la qualité du film, tu en sors, tu ne parles pas du film, tu ne parles que des références. Tu n'es pas le seul à faire ça, hein, tous ceux qui ont vu le film ne font que ça. Ce n'est pas le premier film avec plein de références, mais je n'avais jamais vu ça, les gens qui en oublient l'histoire pour les références, et je trouve ça très mauvais pour la qualité du film-même.
Président du fan-club de Shun.
Je soutiens le couple Hyôga / Shun !  Ikki boy. Adorateur de Sorrento.
J'ai craqué, je rejoins le camp de Poséidon... ^^ Gloire à l'océan !
Merci de ne pas présumer de ce que je peux penser... Je suis loin d'être si simpliste...
http://www.fanfiction.net/~mysthe

Hors ligne Weldar

Re : Prêt joueur un ?
« Réponse #18 le: 30 mars 2018 à 13:20:48 »

Blizzard a payé combien pour que Tracer apparaisse autant de fois?


Vu le film, et c'était...



... pas trop mal.
Je ne connaissais pas du tout le livre avant de voir le film, et comme toujours, je pars du principe qu'on reste dans une adaptation imaginée par le réalisateur, et étant neutre, Spielberg livre un très bon divertissement très "old school" (à savoir du 80's/90's) dont on retrouve difficillement cette naïeveté et ce talent dans la réalisation de nos jours. Je pense beaucoup à l'introduction dans le bidonville à la DA très originale avec ce plan séquence qui me donne le sentiment d'oscillé entre émerveillement, aventure et effroi, où on voit le protagoniste traversait son quartier dont chaque image en dit long sur le rôle du jeu OASIS chez ses habitants, sans en faire un discours.

Si je ne suis pas toujours fan du chara-design des avatar virtuels du protagoniste principal et d'Art3mis qui donnent une image un peu kikoo (image qui est loin d'être anodine dans le fond vu que ça reflète pas mal une mentalité d'utilisateurs des avatars en cherchant à devenir quelqu'un d'autre et d'idéalisé, hah), il y a honnêtement rien à dire sur l'aspect visuel et de la réalisation du film, Spielberg livre un excellent travail en donnant un ton homogène aux différents univers entremêlés sans que ce soit dénaturé.
Je suis plutôt surpris qu'au niveau des références, je m'attendais à des cameos plus ou moins exagérés pour faire plaisir aux fans, mais j'ai trouvé honnêtement le "fan service" plutôt bien délué, évoquant surtout du cinéma populaire, dont l'une des étapes dans le film nous plonge dans un décors auquel je me serais vraiment attendu à voir:
Spoiler (click to show/hide)

Les références aux jeux vidéos sont plutôt discrètes, même si le "Minecraft World" balancé dès le début était peut-être le "cameo" qui m'a un peu dérangé, trop commercial. Comme il a été dit, on a plus un concentré de liens "pop culture", dont le plus mis en avant reste le cinéma, dont le compositeur du film, Alan Silvestri, a pu se faire plaisir en rebalançant des notes de Back to the Future vu les apparitions des films de Robert Zemeckis. On a même parfois des références plus obscures, voir intelectuelles, comme de parler d'une adaptation d'un roman qui n'a pas plu à son auteur originel ou de citer la création d'un jeu vidéo sur la toute fin du film en balançant une anecdote de développement.

Bref, un film qui mérite d'être visionné plusieurs fois pour recenser les nombreux "easter egg".
Quant à l'histoire, si elle est cohérente dans ce qu'elle raconte, même si on nage parfois dans du bon sentiment à la Spielberg mais avec des thématiques qui me plaisent bien évoquant un peu des délires récurents dans le cyberpunk (la différence entre une représentation virtuelle de soi et le réel). Je regrette peut-être quelques décisions d'écritures sur certains personnages qui étaient soit facile, soit aurait dû être moins conventionnel.
Spoiler (click to show/hide)
après le film reste très intense dans ce qu'il raconte. Je peux comprendre parfois la décision de ne pas trop en dire pour pas que ça devienne pas trop lourd sur 2h20 de film (avec crédits). Je n'ai pas été spécialement gêné sur le coup, même si en lisant megrez alberich, je veux bien croire que le roman donne beaucoup plus de substances aux personnages... ce qui est toujours le cas quand on compare le roman et son adaptation cinématographique.
Par contre, le seul point qui m'a vraiment gêné, c'était...
Spoiler (click to show/hide)

Hormis ces petits détails, on a un méchant à "l'ancienne" à la fois idiot et détestable, dont je trouve amusante...
Spoiler (click to show/hide)
... et surtout, le gros thème du film que j'ai ressenti, c'est une presque autobiographie sur Steven Spielberg lui-même. Thème central du film qui m'a bien plu pour voir le parallèle fait entre le créateur du jeu OASIS et la vie personnelle de Spielberg (on retrouve même l'idée que Spielberg a été en couple très tardivement).
J'ai bien aimé le court rôle de Simon Pegg, dont j'imaginais au début...
Spoiler (click to show/hide)



On peut être déçu que le film fasse pauvre en "contenu" et détails par rapport au roman, et malgré des facilités d'écritures (l'équipe de chercheurs du méchant business man qui est à la ramasse face à un jeune fan, certes un "fan hardcore", par exemple...), je trouve le film propre sur ce qu'il raconte et offre un excellent divertissement qui peut se passer à mon sens d'être un film uniquement pour faire "plaisir aux geeks à coup de cameos".
« Modifié: 30 mars 2018 à 13:24:59 par Weldar »

En ligne megrez alberich

Re : Prêt joueur un ?
« Réponse #19 le: 30 mars 2018 à 14:19:21 »
Spoiler (click to show/hide)
« Modifié: 30 mars 2018 à 14:46:02 par megrez alberich »
チンチンを掻くな!!

Hors ligne Chrysos

Re : Re : Prêt joueur un ?
« Réponse #20 le: 30 mars 2018 à 15:25:42 »
Pas eu le temps de lire le pavé de Weldar, qui a l'air fort intéressant, mais en réponse à ceci :


Par contre tu m'inquiètes encore plus sur la qualité du film, tu en sors, tu ne parles pas du film, tu ne parles que des références. Tu n'es pas le seul à faire ça, hein, tous ceux qui ont vu le film ne font que ça. Ce n'est pas le premier film avec plein de références, mais je n'avais jamais vu ça, les gens qui en oublient l'histoire pour les références, et je trouve ça très mauvais pour la qualité du film-même.


Peut-être simplement qu'il n'y a rien de bien ou au moins de particulier à dire sur le film, l'histoire ou les personnages. C'est d'un tel classicisme que les gens préfèrent se concentrer sur le seul élément vraiment jouissif: les références.

En terme de comparaison cinématographique, Ready Player One est comme le vieux film City Hunter, avec Jackie Chan. Tout amateur de ce cher Nikki Larson te dirait que ce film est une trahison du manga d'origine: l'histoire ne se passe plus au Japon, Les trois-quart des personnages ont disparus en route, Jachie Chan n'a pas le physique du héros et fait du Kung-fu au lieu de se servir d'un flingue et j'en passe. Pourtant, pour le non-puriste, le film a réussi à rester culte parce que:

- C'est un Jackie Chan donc c'est drôle et pas prise de tête
- Y a deux trois éléments du manga quand même, histoire de se raccrocher aux branches
- Il y a cette super séquence totalement hors sujet qui parodie Street Fighter 2.

Ready Player one, c'est pareil. Spielberg a visiblement viré tous les trucs du livre qui ne sonnait pas assez Spielberg (héros non associés, par exemple), en a gardé deux trois pour rester dans les clous et s'est tapé un pur délire de fan-boy avec :

Spoiler (click to show/hide)

Ready Player one, c'est typiquement le genre de film qui va très vite se retrouver morcelé sur Youtube et autres et dans les commentaires tu auras: "je n'ai jamais pris le temps de voir le film, mais j'adore cette séquence !"
Le doré constituant l'individu le plus nocif et le plus difficile à éradiquer de tout Saint Seiya, on peut en déduire que la source d’inspiration première du manga était le staphylocoque.

Hors ligne Weldar

Re : Re : Prêt joueur un ?
« Réponse #21 le: 30 mars 2018 à 23:09:45 »
Spoiler (click to show/hide)

Pour le coup, l'histoire de la tante dans le roman...
Spoiler (click to show/hide)



En ligne megrez alberich

Re : Prêt joueur un ?
« Réponse #22 le: 31 mars 2018 à 00:14:34 »
Honnêtement, ça fait un an que j'ai lu le livre et je ne me souviens pas de tous les détails.

Spoiler (click to show/hide)
« Modifié: 31 mars 2018 à 00:52:22 par megrez alberich »
チンチンを掻くな!!

Hors ligne Chrysos

Re : Prêt joueur un ?
« Réponse #23 le: 31 mars 2018 à 08:15:46 »
Pour les curieux, l'avis du Joueur du Grenier  sur le film :

https://www.youtube.com/watch?v=VD_U6APTSeg


Pour une fois, c'est Fred qui défend le film [:fufufu]. Mais les deux soulèvent un point pertinent sur la profusion de références:

Spoiler (click to show/hide)

Un détail qui n'a rien à voir, mais qui m'est revenu après coup, est-ce un hasard si l'histoire se passe en 2045 ? Si on respecte la "loi des trente ans" de Retour de vers le futur, on a une belle suite logique: 1955 la rencontre des parents de Marty, 1985 création de la Delorean, 2015 le futur de Marty et 2045 utilisation de la Delorean virtuelle comme "monture" dans la quête des trois clefs. Y  a-t-il une date officielle d'affichée dans le roman ? 
« Modifié: 31 mars 2018 à 08:35:24 par Chrysos »
Le doré constituant l'individu le plus nocif et le plus difficile à éradiquer de tout Saint Seiya, on peut en déduire que la source d’inspiration première du manga était le staphylocoque.

En ligne megrez alberich

Re : Prêt joueur un ?
« Réponse #24 le: 31 mars 2018 à 16:14:37 »
Je suis assez d'accord avec cette critique, le film prend des allures d'un "où est Charlie ?" géant, et les références semblent gratuites, d'une part, se limitant à du fanservice, et sont un peu trop modernes pour certaines, d'autre part.

L'auteur du livre à 46 ans, les 70s et 80s c'est toute sa jeunesse et c'est son amour et sa nostalgie pour cette période dorée de son enfance et adolescence qu'il a retranscrits dans le livre, en faisant de Halliday lui aussi un kid des 70s.

En outre, et comme c'est abordé dans la critique, les artefacts du passé semblent avoir perdu leurs particularités propres et sont donc interchangeables. Or, dans le livre justement, se transformer en Ultraman confère à son utilisateur tous les pouvoirs du super héros japonais.

Le message de fin aussi, qui se résume à "le virtuel, c'est bien, mais la vrai vie c'est mieux aussi pas d'accès à Oasis deux fois par semaine", ça fait un peu père la morale et c'est surtout passer à côté d'un point important du bouquin : l'Oasis, c'est en grande partie la vraie vie. Les universités sont virtuelles, la plupart des boulots (pour ceux qui ont la chance d'en avoir un, le pic de chômage est tellement élevé qu'il faut postuler 5 ans pour décrocher un job chez Mc Do) également. Du coup, sans accès à Oasis, plein de gens ne pourront ni étudier ni bosser.

Bref, j'ai l'impression que Spielberg et les scénaristes sont passés complètement à côté de la moelle du livre et ont juste livré un divertissement léger qui se limite à cumuler les références et à les balancer à la tronche du spectateur.
« Modifié: 31 mars 2018 à 16:17:21 par megrez alberich »
チンチンを掻くな!!

Tags: