Auteur Sujet: Prêt joueur un ?  (Lu 1443 fois)

Hors ligne Weldar

Re : Prêt joueur un ?
« Réponse #25 le: 31 mars 2018 à 18:50:02 »
Je ne trouve pas spécialement que l'intérêt du film se limite à une recherche d'easter egg pour flâter l'égo du spectacteur.
Il y a bien entendu ce plaisir d'en trouver, presque en accord avec le pitch du film (en soi, le spectateur est aussi un joueur), mais ils ne servent qu'à illustrer la particularité de cet univers où chacun peut être ce qu'il veut.

En reprenant Fred/Seb, ils reprochent par exemple dans l'utilisation des "références" sans qu'on aille plus loin que ça en citant "pourquoi Tracer d'Overwatch n'utilise pas son pouvoir de bond dans le temps?". J'ai envie de dire que... logiquement, Tracer est, dans le film, juste l'avatar virtuel d'un joueur qui n'a pas forcément un item sur lui pour faire un bond dans le temps (même si j'ai en souvenir d'une courte seconde où le personnage le fait, mais passons...), ce qui fait toujours sens avec cette image du fantasme accompli des êtres humains.

Le scénario est très convenu, mais je ne trouve pas ses thèmes inintéressants pour autant. J'aime bien le concept du fantasme accompli par l'utilisation du virtuel (en gros, qu'on retrouve avec Aesh ou Parzival), et je peux aussi essayer d'extrapoler de façon  [:petrus hand] sur le méchant (pourtant très caricatural):
Spoiler (click to show/hide)

Enfin, comme dit précédement, je trouve injuste de limiter le film à un bête "recherche à easter egg", il n'a peut-être pas la profondeur légitime du roman, mais il raconte quelque chose qui n'est pas forcément si plat que ça au second degré, je pense entre autre à Spielberg qui se projette à travers les personnages de Parzival et surtout Halliday.

Hors ligne Sbaka

Re : Prêt joueur un ?
« Réponse #26 le: 31 mars 2018 à 19:15:50 »
Vu aujourd'hui.

Je l'ai trouvé très sympa !!  [:onion tears]

Dans le marasme émotionnel des films modernes celui-ci est au dessus du lot.

Techniquement parlant c'est tellement au-dessus des bouses actuelles, que ça en est presque honteux de penser au carton pâte et au ridicule de ce que sont devenus les films de super héros.
C'est visuellement original, et c'est tellement rare que rien que cela mérite d'aller le voir, mais à la différence de Valérian on a des personnages et des enjeux, clairs et identifiables, des énigmes intéressantes.

Le fait de faire une histoire qui confonde virtuel et réel avec une telle clarté de mise en scène me paraît hallucinant.
Les héros sont cools, bien écrits, on a envie qu'ils s'en sortent. C'est bien foutu. Tout s'emboite parfaitement. Enfin une histoire complète qui n'est pas faite pour préparer à des suites.


Je vois seulement deux remarques à faire.

1. Le début est narré par le héros extradiegetiquement et cela laisse en dehors du film en empêchant l'immersion. Je ne comprends pas trop l'intérêt vu que tout ce qui est dit pourrait être montré sans souci, c'est d'ailleurs presque le cas. Cela retarde l'effet de sympathie pour le héros.
Heureusement cela passe vite et on peut rentrer dans l'histoire et les héros sont attachants, certains persos secondaires aussi et leur arc narratif est complet. On rit et on pleure, on se demande même s'ils vont s'en sortir ! Donc ce serait presque parfait sauf que...

2. Il n'y a pas de violence.
Spielberg a manifestement été obligé depuis quelques années de se moderniser et pour moi le remplacement des pistolets par des talkie walkie dans E.T. en est le symbole.
Ici c'est pareil, on a des références à des films des années 80 où la violence était omniprésente et son absence ici saute ainsi aux yeux.

Le seul point qui me paraît ultra audacieux à ce titre et donc nuance cette critique, c'est le passage hommage à shining. Bon par contre pour celui qui n'a pas vu shining ça doit être un peu WTF.
Mais le passage où
Spoiler (click to show/hide)

est mal géré. À la rigueur il aurait du le faire sauter.

Concernant les références geek enfin, je n'ai pas de commentaire particulier, si ce n'est que le passage
Spoiler (click to show/hide)
est un climax parfait dans le morceau de bravoure du film, qui est OUFISSIME surtout comparé aux batailles insipides de ces dernières années genre l'aéroport dans civil war.

Mais le propos du film est : cessez d'être des gros geeks, sortez de chez vous et partagez avec des êtres humains. Donc au final, se repasser le film pour essayer d'en relever toutes les références, serait prouver qu'on ne l'a pas compris !
Bien joué Spielberg  [:jap]

Hors ligne Bouloche Le Foufounet

Re : Prêt joueur un ?
« Réponse #27 le: 01 avril 2018 à 11:23:53 »
Vu le film hier soir :

Spoiler (click to show/hide)

En résumé, j'ai passé un très bon moment !
Tout problème a sa solution qui pose problème...

Hors ligne Maeva

Re : Prêt joueur un ?
« Réponse #28 le: 01 avril 2018 à 12:14:08 »
Vu hier,
Moi j'ai adoré  :D un gros guilty pleasure ! ok y'a des clichés dans l'histoire, mais le fun que dégage le film rattrape franchement le tout. Certains passages s’enchainent par contre un brin trop vite et manquent de fluidité (y aura t-il une version longue en DVD/BR ?) mais dans l'ensemble il y'a vraiment du bon esprit. Techniquement c'est ouf, j'arrivais tellement plus à suivre des fois, je le reverrai en faisant des pauses sur images, j'ai raté trop de refs
Spoiler (click to show/hide)

Sinon le gros moment ou je suis parti sur un fou rire  [:lol]
Spoiler (click to show/hide)

et autre passage super
Spoiler (click to show/hide)


J'ai très envie de lire le livre maintenant !

Hors ligne Sergorn

Re : Re : Prêt joueur un ?
« Réponse #29 le: 03 avril 2018 à 13:25:23 »
Ma foi, vu hier (sans connaître le bouquin) et c'était très bieng. Les personnages manquent un peu de relief mais son malgré tout très attachant donc ça compense.

Seul bémol :

Spoiler (click to show/hide)

Je ne trouve pas spécialement que l'intérêt du film se limite à une recherche d'easter egg pour flâter l'égo du spectacteur.

Je trouve même que le recherche d'easter egg c'est sympa 2 minutes, mais on en fait vite le tour. L'intérêt du film au final c'est tout le reste. Tu vires le reste, le film est naze. Tu vires les easter eggs, le film reste toujours aussi fun.

-Sergorn

En ligne megrez alberich

Re : Re : Re : Prêt joueur un ?
« Réponse #30 le: 03 avril 2018 à 17:41:46 »
Seul bémol :

Spoiler (click to show/hide)


Spoiler (click to show/hide)
チンチンを掻くな!!

Hors ligne black dragon

Re : Prêt joueur un ?
« Réponse #31 le: 05 avril 2018 à 09:11:06 »
Vu aussi, et vraiment très très mitigé.
Quelque scènes sortent un peu du lot (la récupération de la deuxième clé par exemple), mais l'intrigue et les personnages sont tellement convenus et sans surprise que c'est dur de se sentir impliqué. C'est vraiment très plat, à aucun moment je n'ai eu l'impression qu'il y avait une idée ou une inspiration un peu marquante pour donner du relief.
J'ai pas trop compris non plus à quoi servaient les 2 persos qui se rajoutent au trio de héros comme des cheveux sur la soupe.
Et visuellement, j'ai trouvé ça assez décevant. L'esthétique des persos et de l'univers est finalement assez froide et terne à mon goût, et même si tout le principe est que c'est un jeu vidéo, les scènes d'action de grande ampleur ressemblent à une espèce de grande mélasse numérique pas très lisible.
Pourtant vu les références du film et étant quelqu'un qui a rebranché une Atari 2600 il y a quelques jours à peine, j'étais a priori vraiment le public cible, mais ça ne me laissera presque aucun souvenirs.
Alcoholics don't run in my family.
They stumble around, breaking stuff.

Hors ligne chevkraken

Re : Prêt joueur un ?
« Réponse #32 le: 05 avril 2018 à 20:55:12 »
Pour moi plus que les reférences, la force du film c'est sa réa ultra maitrisée c'est celle de nous offrir un film d'aventure d'une bande de potes très année 80, avec un putain de feeling du genre ET ou les Goonies.

Le genre de truc que les film des année 2010(voir 2000) ne savent plus faire (mais qu'on retrouve dans certaines séries)

Alors oui, le scenario est classique et convenu(ce qui ne veut pas dire mauvais), mais les film cultes de notre jeunesse n'étaient pas plus complexe.

bien que ce soit surprenant, j'ai davantage touché à Korra qu'à Bayonetta, le fait que j'ai Korra dans mon lit le soir avant de dormir et Bayonetta non doit jouer.

Hors ligne black dragon

Re : Re : Prêt joueur un ?
« Réponse #33 le: 06 avril 2018 à 10:34:48 »
Alors oui, le scenario est classique et convenu(ce qui ne veut pas dire mauvais), mais les film cultes de notre jeunesse n'étaient pas plus complexe.
Pour moi ça va au-delà du convenu, c'est surtout plat, sans étincelle.
Si on parle des films cultes de notre jeunesse, on peut comparer à Retour vers le Futur par exemple, qui est en plus largement référencé ici. RvlF n'était pas complexe non plus en effet, mais à tous les niveaux, que ce soit le charisme du héros, les personnalités des personnages secondaires, la gestion des rebondissements, les antagonistes, notre implication dans les enjeux de l'histoire, je trouve que ce film en est à 1000 lieux. Pour un film qui cite autant de choses du passé, c'est quoi la réplique marquante dans ce film qu'on citera dans 20 ans ?

Après, je vois que beaucoup de gens ont l'air d'apprécier, donc c'est peut-être moi qui ne suis pas arrivé à rentrer dedans. Et objectivement c'est très bien réalisé, ça reste du Spielberg, il n'y a rien de honteux, ça ne va juste à mon sens jamais au-delà de la recette appliquée bien scolairement et sans génie.
Alcoholics don't run in my family.
They stumble around, breaking stuff.

Hors ligne Sbaka

Re : Prêt joueur un ?
« Réponse #34 le: 06 avril 2018 à 22:08:02 »
Mais parce qu'on est plus dans les années 80.

Les Goonies ont plus aux gamins de l'époque parce que le film était aussi vulgaire qu'irrévérencieux. Aujourd'hui se moquer du petit gros de la bande avec la danse du bouffi bouffon ou mettre en avant un personnage comme synock handicapé physique et mental est impensable.

Je rappelle que Spielberg a remplacé les pistolets de ET par des talkie walkie.

Même dans retour vers le futur il y a des choses qui ne passeraient plus, comme les terroristes, l'inceste, le machisme.

Hors ligne Weldar

Re : Prêt joueur un ?
« Réponse #35 le: 06 avril 2018 à 22:24:48 »
Pour les bêtes haters du film qui ne voit qu'un simple film à easter egg.  :o




... analyse que je partage.

En ligne megrez alberich

Re : Prêt joueur un ?
« Réponse #36 le: 07 avril 2018 à 01:02:09 »
Mouais. Je ne suis pas convaincu par les arguments. Le gros défaut du film, pour moi, ce sont les personnages pas assez développés qui deviennent potes quasiment tout de suite (passée à la trappe, la rivalité) et la résolution des énigmes qui est un peu trop bâclée à mon goût. Sans parler d'Art3mis qui craque assez vite pour Parzival alors que dans le bouquin elle coupe tout contact avec lui et le bloque carrément une fois qu'il lui a avoué ses sentiments. Et il ne découvre son vrai visage que tout à la fin.

Spoiler (click to show/hide)

Quant aux nombreuses références, la plupart d'entres elles proviennent directement du livre. Donc le coup du "han, Spielberg, ce génie ! Toute la symbolique de mecha-Godzilla, vulgaire copie industrielle et démoniaque d'une véritable icone de la culture geek !", ouais mais nan, désolé, ça vient du livre.

Et le coup de "Spielberg dénonce",  euh... on parle quand même du gars qui a fait du vénal John Hammond, un pourri sans scrupules obsédé et motivé uniquement par le fric chez Crichton ("mon parc sera réservé aux enfants du monde entier... Enfin, uniquement aux enfants riches, cela va de soi !") un gentil papy Brossard un peu farfelu complètement dépassé par les événements dans le film ::)
« Modifié: 07 avril 2018 à 06:06:20 par megrez alberich »
チンチンを掻くな!!

Hors ligne Weldar

Re : Prêt joueur un ?
« Réponse #37 le: 07 avril 2018 à 12:53:01 »
Il ne faut pas oublier que la problématique de sa vidéo était sur "RPO, juste un simple film à fan service?" en expliquant le sens de l'utilisation de ces images dans l'univers du film, bien entendu issu du roman, mais bon, ce n'est pas la question.  :o

Hors ligne Wolgy

  • Holy Emperor of Ultimate Muscle
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1143
  • Total likes: 230
  • Go ! Go ! Muscle !
    • Voir le profil
Re : Prêt joueur un ?
« Réponse #38 le: 07 avril 2018 à 15:55:40 »
Après on peut argumenter que Spielberg a choisi Ready Player One justement parce qu'il jugeait que le roman se rapprochait de sa philosophie, tout en y introduisant d'autres références qui ont un certain sens pour lui.

Sinon à part ça, même si j'apprécie MJ, je ne suis pas partisan de ramener la vidéo/critique d'un autre sur ce genre de topics, autant apporter son propre avis que celui d'acteurs extérieurs au forum. :o
Roleplayer Saint Seiya

Hors ligne chevkraken

Re : Prêt joueur un ?
« Réponse #39 le: 07 avril 2018 à 19:55:04 »
Perso, j'apprecie très rarement MJ, mais là c'est une des quelques video où il dit exactement ce qu'il faut.

Mais parce qu'on est plus dans les années 80.

Les Goonies ont plus aux gamins de l'époque parce que le film était aussi vulgaire qu'irrévérencieux. Aujourd'hui se moquer du petit gros de la bande avec la danse du bouffi bouffon ou mettre en avant un personnage comme synock handicapé physique et mental est impensable.

Je rappelle que Spielberg a remplacé les pistolets de ET par des talkie walkie.

Même dans retour vers le futur il y a des choses qui ne passeraient plus, comme les terroristes, l'inceste, le machisme.
Alors déjà, si j'ai adoré les goonies étant gosse c'est pas pour le vulgaire mais bel et bien car c'était de l'aventure avec un grand A avec des persos de mon age a qui je pouvait m'identifier, avec des pirates, des pièges, des gadgets, des persos très sympa, des méchant cool, des bonnes réplique.

Et pour le reste, tu trouve vraiment positif qu'on ai plus la liberté de faire un film comme les goonies ou retour vers le futur à cause de la pression des SJW et que les grandes boites sont trop contente de les écouter?

bien que ce soit surprenant, j'ai davantage touché à Korra qu'à Bayonetta, le fait que j'ai Korra dans mon lit le soir avant de dormir et Bayonetta non doit jouer.

Hors ligne Sergorn

Re : Re : Prêt joueur un ?
« Réponse #40 le: 07 avril 2018 à 20:39:08 »
Après on peut argumenter que Spielberg a choisi Ready Player One justement parce qu'il jugeait que le roman se rapprochait de sa philosophie, tout en y introduisant d'autres références qui ont un certain sens pour lui.

C'est même certain. Spielberg ne s'est jamais contenté de retranscrire bêtement une oeuvre qu'il adaptait : à chaque fois il la repense à travers son propre prisme, offrant sa propre vision d'auteur de l'oeuvre adaptée. Du coup ça peut parfois pas mal différer de l'oeuvre originale mais ça n'en fait à mon sens que des films plus intéressants. J'ai toujours du mal avec les arguments type "C'est pas comme le livre", comme si suivre l'oeuvre originale à la lettre offrirait forcément un meilleur résultat.

-Sergor

En ligne megrez alberich

Re : Prêt joueur un ?
« Réponse #41 le: 07 avril 2018 à 20:47:12 »
Non, parfois le film est mieux que le livre, parfois c'est l'inverse. Et forcément, quand tu lis le bouquin avant de voir le film, tu as des attentes et donc un risque d'être déçu.

C'est mon cas avec RPO. Et puis bon, faut arrêter l'hypocrisie 5 minutes. On aurait le droit de critiquer Peter Jackson à cause des nombreuses libertés prises pour la trilogie de TLOTR et encore plus pour celle du Hobbit, ici-même on râle pour l'arc Sanctuaire de StS qui s'écarte trop souvent du manga voire fait du OOC pour certains persos, mais on n'aurait pas le droit de critiquer RPO pour les mêmes raisons, bikoz Steven Spielberg ?

Et justement, les persos du film sont moins développés, et donc moins intéressants que dans le livre.
« Modifié: 07 avril 2018 à 20:49:24 par megrez alberich »
チンチンを掻くな!!

Hors ligne Sergorn

Re : Prêt joueur un ?
« Réponse #42 le: 07 avril 2018 à 20:52:57 »
On aurait le droit de critiquer Peter Jackson à cause des nombreuses ibertés prises pour la trilogie de TLOTR et encore plus pour celle du Hobbit

Ah mais justement : si je faisais pas la part des choses entre oeuvre originale et films, je détesterais le SdA de Peter Jackson.  [:aloy]

-Sergorn


En ligne megrez alberich

Re : Prêt joueur un ?
« Réponse #43 le: 07 avril 2018 à 20:59:04 »
Bah oui, et c'est logique d'avoir un parti pris subjectif quand on connait le matériau source qui a servi de base à l'adaptation. Et c'est pour cette raison que tu n'aimes pas le Pope Ares de l'anime (moi non, plus, d'ailleurs)  [:aloy]
チンチンを掻くな!!

Hors ligne Sergorn

Re : Prêt joueur un ?
« Réponse #44 le: 07 avril 2018 à 21:18:12 »
Ah non justement, si je n'aime pas la partie Sanctuaire en tant qu'adaptation c'est aussi, voire surtout, parce que tout est très mal écrit et développé et incohérent. Trahir l'oeuvre originale n'est pas un soucis en soi si on offre un résultat de qualité (cf la première adaptation de Fullmetal Alchemist par exemple, ou les OAVs de Lodoss), trahir pour faire de la merde c'est un autre problème. Mais je ne tiendrais pas rigueur à une adaptation différente si elle est de qualité, même si je peux préféré l'oeuvre originale. Par contre quand c'est différent ET mauvais là c'est autre chose.

Disons que ce qui me gène dans ce genre d'argumentation c'est que bien souvent ça se résume à "C'est différent DONC c'est mauvais" sans vraiment aller plus loin dans les qualité et défauts du film.

-Sergorn

En ligne megrez alberich

Re : Prêt joueur un ?
« Réponse #45 le: 07 avril 2018 à 21:28:47 »
Voilà. Tu ses parfaitement résumé mon ressenti vis à vis de RPO en film : les personnages sont mal écrits et leurs relations et comportements  profondément incohérents. Et ça m'a gâché le film plus que toute autre modification par rapport au livre.
チンチンを掻くな!!

Hors ligne Chrysos

Re : Re : Prêt joueur un ?
« Réponse #46 le: 07 avril 2018 à 23:07:22 »
Pour les bêtes haters du film qui ne voit qu'un simple film à easter egg.  :o




... analyse que je partage.

Bonne vidéo, mais elle tend juste à prouver que Spielberg est un geek de ciné et de SF, ce qu'on savait déjà. Et ce n'est pas parce qu'il joue à Call of Duty et autres que ça fait de lui un passionné de jeux vidéos. Ready Player One, à la différence d'un Last Action Hero, d'un Roger Rabbit ou des mondes de Ralf, n'est pas un "documentaire" sur une certaine forme de culture. Autant sur la partie geek touchant au ciné, Spielberg se débrouille bien, autant il a l'air de très très mal maitriser ce qui à trait au jeu vidéo, tant les références sont survolées à la va-vite.
Le doré constituant l'individu le plus nocif et le plus difficile à éradiquer de tout Saint Seiya, on peut en déduire que la source d’inspiration première du manga était le staphylocoque.

Hors ligne Sergorn

Re : Re : Prêt joueur un ?
« Réponse #47 le: 07 avril 2018 à 23:13:10 »
Voilà. Tu ses parfaitement résumé mon ressenti vis à vis de RPO en film : les personnages sont mal écrits et leurs relations et comportements  profondément incohérents. Et ça m'a gâché le film plus que toute autre modification par rapport au livre.

Et c'est un ressenti tout à fait légitime.  [:jap]

-Sergorn

Hors ligne Chrysos

Re : Prêt joueur un ?
« Réponse #48 le: 07 avril 2018 à 23:37:04 »
N'empêche, en relisant les avis de ce topic et tous ceux qui circulent sur internet, faut bien se rendre à l'évidence personne n'attendait la même chose de Ready Player One.

Entre ceux qui espéraient une adaptation digne de ce nom du bouquin, ceux qui cherchaient un docu mise-en-abime sur une culture, ceux qui priaient pour retrouver l'ambiance des films pour enfants des années 80, ceux qui voulaient juste voir le dernier Spielberg et ceux qui justement ne s'attendaient à rien de spécial, pas étonnant que le film fasse autant débat. C'est peut-être bien cette profusion d'avis opposés qui le rendra culte, finalement. Cela signifie qu'il y avait quand même quelque-chose à creuser. 
Le doré constituant l'individu le plus nocif et le plus difficile à éradiquer de tout Saint Seiya, on peut en déduire que la source d’inspiration première du manga était le staphylocoque.

Hors ligne Sbaka

Re : Re : Prêt joueur un ?
« Réponse #49 le: 08 avril 2018 à 01:26:21 »
Alors déjà, si j'ai adoré les goonies étant gosse c'est pas pour le vulgaire mais bel et bien car c'était de l'aventure avec un grand A avec des persos de mon age a qui je pouvait m'identifier, avec des pirates, des pièges, des gadgets, des persos très sympa, des méchant cool, des bonnes réplique.

Et pour le reste, tu trouve vraiment positif qu'on ai plus la liberté de faire un film comme les goonies ou retour vers le futur à cause de la pression des SJW et que les grandes boites sont trop contente de les écouter?

Des films d'aventure il y en avait des tonnes, mais celui-là avait ce ton, très irrévérencieux qui était le petit plus qui l'a rendu culte. C'est comme les crados ou les gremlins, c'était une époque où on faisait du un peu crade, un peu dégueu, parfois vulgos, avec des gros mots.

Aujourd'hui ce n'est plus le cas, mais je ne pense pas que cela aie à voir avec les "SJW". Le politically correct date de bien avant.
Je pense que le gros des films pour gamins s'est déplacé des films live aux films en 3D, à partir de l'époque Toy Story. Or en dessin animé il y a une retenue, c'est plus lisse par définition. Un personnage de méchant ne peut pas, en 3D, être aussi "moche", plein de boutons, de rides et de cheveux gras, de barbe dégueu et de bave comme ceux des Goonies. Il est forcément lisse comme le rendu 3D. Du coup mettre de la vulgarité serait un gros décalage. Je pense que cela a dû aseptiser toute la production pour les enfants / jeunes ados. Le seul film qui m'ait fait penser au style des années 80 c'était super 8 mais il était très gentillet, les garçons et filles très propres sur eux. Idem pour strangers things.


Et justement, les persos du film sont moins développés, et donc moins intéressants que dans le livre.

Pardon mais cette remarque n'est pas pertinente.
Déjà ce n'est pas parce qu'ils sont moins développés, qu'ils sont mal développés.
Ensuite il faut voir ce qu'est le support. Un livre offre naturellement un développement de personnage plus important. Un film offre en général une intrigue ramassée. Un film est plus proche d'une pièce de théatre et son unité de temps/lieu/action que d'un livre qui s'étire dans la longueur d'une phrase ou de centaines de pages avec une structure qui peut être totalement différente. Un livre est fait pour être lu en plusieurs fois, pour que le lecteur reprenne sa lecture après un ou plusieurs jours de pause, alors qu'un film est fait pour être ingurgité d'une traite.

Certains livres sont très cinématographiques en ce sens qu'ils ont l'air d'être un scénario de film, et donc leur adaptation ciné est très simple, mais ce n'est pas le cas nominal.

On a le même cas avec les gens qui disent que le film CDZ legend of sanctuary est une trahison du dessin animé. Ces gens n'ont pas compris que dans cetta adaptation, le protagoniste est seiya, les autres shun, shiriu et hyoga sont des perso secondaires (donc aux intrigues et histoires pauvres). C'est fait exprès. C'est ce qui rend ce film digeste, contrairement aux anciens films dessins animés qui étaient, il faut le reconnaître, mal mis en scène.

Dans le cas d'espèce le personnage principal de RP1 est le garçon, et sont développement est bien fait. Il est présenté correctement, ses désirs et besoins sont clairs, l'objet de sa quête aussi, il est rendu sympathique.
Les autres persos sont comme shun, shiriu et hyoga dans legend of sanctuary : des persos secondaires. Il n'y a que la fille, comme objet de la quête "intérieure" du héros (décrocher son coeur) qui est un peu plus développée. Je regrette mais la structure du film est bonne et les persos à ce titre sont bien faits.
Peut-être que dans le livre "h" et les deux autres sont plus développés, mais c'est un livre, c'est pas le même support.

Ce n'est pas l'adaptation que tu aurais aimé, mais au final le film est bon.

Tags: