Auteur Sujet: The Orville  (Lu 216 fois)

En ligne Sergorn

The Orville
« le: 31 octobre 2017 à 21:07:15 »
Parce qu'elle le vaut bien.



Voici un topic officiel pour la série "The Orville", dernière création du prolifique Seth McFarlane qu'on connait surtout pour ses créations animées comme Family Guy et American Guy et qui compte les aventures du vaisseau spatial "Orville" dont Seth McFarlane incarne le Capitaine, Ed Mercer.



Si les premiers trailers de la série tendaient à appuyer un côté parodique amenant beaucoup à surnommer la série à venir "Galaxy Quest the Series" et que beaucoup annonçaient une catastrophe devant les premières critique "professionnelles" qui démontaient la série (et continuent par ailleurs), la série se présente au final avant tout comme une véritable lettre d'amour à Star Trek dont par ailleurs plusieurs représentants participent à la série (Brannon Braga producteur depuis TNG et co-créateur d'Enteprise étant notamment l'un des producteurs de la série)

Loin d'une parodie, on est en faite plus devant une version "décontractée" de Star Trek, qui évoquerait particulièrement une sorte de Star Trek TNG, mais où les personnages tiendrait plus de MASH et avec des références à la Pop Culture façon Buffy. Des touches d'humour souvent présentes donc, mais qui ne sont pas le cœur du récit. Mais ce qui surprend c'est surtout la qualité d'écriture avec un traitement souvent intéressant et intelligent de thématiques très actuelles sous couvert de SF, que ce soit par exemple autour du changement de sexe dans le troisième épisode, ou dans le dernier épisode sur l'importance et la dérive des réseaux sociaux et de la vindicte d'internet (si si !), le tout dans des traitements qui évoquent tour à tour Star Trek TNG ou Star Trek TOS, mais aussi d'autres classiques de SF comme Twilight Zone ou Outer Limits et qui évite les réponses simples et bateaux : non content de poser des questions intelligentes, on préfère laisser le spectateur y réfléchir.

Du coup ? C'est une excellente série donc (avec une très bonne réalisation technique qui plus est), et si tous les épisodes n'atteignent pas des sommet offrent au minimum un bon divertissement et aussi des guest stars surprenantes. Du coup la réaction public a été très positive et les audiences sont bonnes laissant espérer une saison 2 prochaine.

A voir absolument par les amateurs de SF donc, et évidemment par les fans du Star Trek "classique".

-Sergorn
« Modifié: 31 octobre 2017 à 21:09:58 par Sergorn »

Hors ligne ArayashikiAlaya

Re : The Orville
« Réponse #1 le: 02 novembre 2017 à 19:00:48 »
Vus les premiers épisodes : sur la forme ça m'a fait penser à Mash : de la bouffonnerie avec des bras cassés pour pouvoir traiter de manière intelligente des thèmes graves sans tomber dans le pathos.
Sur le scénar, un mixte réussi entre star trek et twillight zone : pour l'instant je suis enchanté avec un gros plus pour l’épisode sur les dérives d'internet.
Understanding is a three-edged sword : your side, their side, and the truth.

Hors ligne Fuu-chan

Re : The Orville
« Réponse #2 le: 12 janvier 2018 à 22:48:59 »
Vu la saison.
Heureusement que j'ai attendu de tout avoir avant de visionner, sinon j'aurais sans doute droppé au 3, et ça aurait été dommage. C'est vraiment un retour aux sources de TOS, avec la naïveté et le "mais oui ça finira bien". Je me demande ce que ça donne pour quelqu'un qui n'a jamais vu TOS. Peut-être regardent-ils pour "l'humour Mc Farlane"...  [:gerb] (et encore, il paraît qu'il se tient bien dans la série par rapport à ce qu'il commet d'habitude)

J'ai eu du mal avec la première moitié, et puis après ça a fini par aller mieux, et surtout je me suis attachée aux persos. Mais ça pousse l'humour gros gras qui tache et flaire trop loin pour moi. Je veux bien des persos cools qui se prennent pas au sérieux, mais y a des limites, et des situations où ça finit par gaver tellement c'est ridicule et improbable qu'un perso réagisse comme ça (mention spéciale au navigateur roux). J'espère qu'ils arriveront à mieux doser dans la prochaine saison, que je puisse rigoler quand ça se prête, et ne plus avoir envie de massacrer les persos quand ils déconnent alors que c'est complètement débile de le faire et rendent les scènes absurdes et ridicules, alors que ce serait très bien sans.

Fuu-chan
« Modifié: 12 janvier 2018 à 22:50:44 par Fuu-chan »
And tho' we are not now that strength which in old days / Moved earth and heaven; that which we are, we are
One equal temper of heroic hearts / Made weak by time and fate, but strong in will
To strive, to seek, to find, and not to yield - B5/Tennyson
--Into that Aquamarine Sky: https://goo.gl/VQdFpb

Tags: