Auteur Sujet: Actualités: désastres, drames de la vie courante et passions politiques  (Lu 103901 fois)

Hors ligne Pulsion73

Enieme page "gilets jaunes" (sont-ce encore des gilets jaunes ?):  je pense qu'aucune cause, aussi juste soit elle (....à l'origine du moins), ne peut justifier autant de violence,  de haine, de barbarie et de casse.
Je ne comprends pas non plus que des gilets jaunes "pacifistes" pourtant théoriquement plus nombreux que les extrémistes et casseurs ne s'opposent pas plus que cela concrètement à ces actes INADMISSIBLES, ils laissent faire, ils observent, ils filment, prennent des photos. Peu réagissent en tout cas.
Heureusement,  certains choisissent encore de manifester avec les meilleures intentions. Et aujourd'hui,  notamment ceux qui se bougent pour le climat comme le faisait remarqué @Hypnos. Voilà,  c'est juste un point de vue. Peut être est il un brin réducteur.
« Modifié: 16 mars 2019 à 20:53:43 par Pulsion73 »
"Monsieur le Comte voudrait savoir si l'assassin prendra aussi du café"

Hors ligne Rincevent

Non, c'est loin d'être réducteur. Au contraire c'est même très mesuré.
L'important n'est pas de savoir vers où on s'enfuit, mais de savoir ce qu'on fuit.

En ligne Le Passant

Actualités: désastres, drames de la vie courante et passions politiques
« Réponse #3152 le: 16 mars 2019 à 20:53:53 »
Mais « c’est pas de notre faute », tout va bien donc.
J'ai pas du tout suivi la journée, qui à part ailleurs été très agréable et donc j'ai pas du tout regardé les infos, mais ils ont vraiment dit ça ?

Hors ligne Hypnos

  • Maréchal du spoil sauvage
  • Nanoteurs
  • Membre Héroïque
  • *
  • Messages: 12273
  • Total likes: 573
  • 2019 be like
    • Voir le profil
Bien sûr. Que ce soit des personnes interviewées ou des abrutis sur les réseaux sociaux, les réactions vont de « c’est pas les nôtres, mais on comprend (et on laisse faire donc) » à « ce sont les policiers qui ont mis le feu et saccagé les boutiques » (ça c’est le joker passe-partout).
Knock, knock, Neo.

Hors ligne Pulsion73

Beaucoup n'assument pas les conséquences de leurs actes. Comme un jour sans fin, pas de lendemain donc pas de conséquence à assumer. Des gilets jaunes qui n'interviennent pas quand il le faudrait cautionnement les agissements hallucinants de ces messagers du chaos.
"Monsieur le Comte voudrait savoir si l'assassin prendra aussi du café"

Hors ligne Rincevent

Non là c'est un peu facile. Honnêtement moi si je me retrouvais au milieu d'une manif qui dégénère, en y ayant participé ou non, mon premier réflexe serait certainement de me barrer. Pas d'affronter des individus violents à ce point-là. Les manifestants lambda ne sont pas là pour risquer leurs vies, surtout s'ils viennent en famille et / ou qu'ils n'ont pas le format pour ça (trop vieux, trop frêle, trop jeune).
L'important n'est pas de savoir vers où on s'enfuit, mais de savoir ce qu'on fuit.

En ligne 4evaheroesf

Perso, je leur demande pas d'intervenir physiquement mais ils peuvent au moins aider les forces de l'ordre en filmant ou en décrivant les criminels et ce qui s'est passé.
Si les manifestants pacifiques ne prennent même pas la peine de faire ça, ce sont juste des c*** à mes yeux.

Hors ligne Rincevent

Certes. Mais vu les réactions de meute je pense qu'ils prendraient cher s'ils faisaient ça et que les autres manifestants (même non violents) s'en rendaient compte. Enfin je pense.
L'important n'est pas de savoir vers où on s'enfuit, mais de savoir ce qu'on fuit.

Hors ligne Pulsion73

Vaut mieux se barrer que filmer du coup. Bien sûr le but n'est pas de mettre sa vie en danger mais si possible plutôt que de filmer tranquillement des voitures en train de cramer ou des vitrines brisées,   réagir autant que posible en groupe face à ça,  sans jouer le jeu de ces casseurs ou extrémistes. Dans l'absolu,  il vaut mieux éviter d'assister à cela.
« Modifié: 16 mars 2019 à 21:25:00 par Pulsion73 »
"Monsieur le Comte voudrait savoir si l'assassin prendra aussi du café"

Hors ligne Volcano

Certes. Mais vu les réactions de meute je pense qu'ils prendraient cher s'ils faisaient ça et que les autres manifestants (même non violents) s'en rendaient compte. Enfin je pense.
Sans parler du fait qu'ils se prendraient peut-être quelques coups de matraques de la part des policiers avant qu'on les écoute. [:aie]
Ne réveillez pas le volcan qui dort...

Les humains n'ont jamais pu résister à la tentation d'utiliser une nouvelle arme.
Michael Liberty

Hors ligne Rincevent

Oui aussi. Vu l'ambiance la réaction risque plutôt d'être "kesstuveux toi ? Matraque !". [:aie]

Vaut mieux se barrer que filmer du coup. Bien sûr le but n'est pas de mettre sa vie en danger mais si possible plutôt que de filmer tranquillement des voitures en train de cramer ou des vitrines brisées,   réagir autant que posible en groupe face à ça,  sans jouer le jeu de ces casseurs ou extrémistes. Dans l'absolu,  il vaut mieux éviter d'assister à cela.
Ah tu parlais des filmeurs. Oui alors là malheureusement je pense que c'est dans l'air du temps. Faut montrer qu'on y était, qu'on a vu quelque chose. Et tout de suite le poste sur les réseaux sociaux parce que ça fait quelque chose à raconter. Évidemment que c'est débile au possible mais dans cette ère de nombrilisme exacerbé ça ne m'étonne pas.

EDIT : dans le même genre mais ailleurs, ne pas manifester dans un pays étranger où la démocratie bat de l'aile. Forcément le pouvoir y sera moins gentil qu'en France, hein. [:petrus] [:haha pfff]
https://www.lemonde.fr/m-le-mag/article/2019/03/15/un-etudiant-etranger-redoute-l-acharnement-du-regime-orban_5436660_4500055.html
« Modifié: 16 mars 2019 à 21:31:13 par Rincevent »
L'important n'est pas de savoir vers où on s'enfuit, mais de savoir ce qu'on fuit.

Hors ligne Hypnos

  • Maréchal du spoil sauvage
  • Nanoteurs
  • Membre Héroïque
  • *
  • Messages: 12273
  • Total likes: 573
  • 2019 be like
    • Voir le profil
J'ai pas du tout suivi la journée, qui à part ailleurs été très agréable et donc j'ai pas du tout regardé les infos, mais ils ont vraiment dit ça ?

Et je complète avec cet article du coup https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/03/16/il-n-y-a-que-quand-ca-casse-qu-on-est-entendu-recit-d-une-journee-de-violences-des-gilets-jaunes-a-paris_5437197_3224.html

(Mais bon comme le reste hein lEs MeDiAs NoUs MaNiPuLeNt [:moule_bite]).
« Modifié: 16 mars 2019 à 23:26:40 par Hypnos »
Knock, knock, Neo.

En ligne Spadeas

Tiens j'ai jamais vraiment réagis ici, mais pour rebondir, je crois que le comble de la connerie, c'est celle passé au journal fière d'avoir piqué une serviette au "fouquet's", parce qu’elle pourra montrer qu'elle a mis les pieds là bas, bon totalement en ruine et qui mettras surement ces salariés au chômage technique et feras perdre quelques postes peut être, mais bon elle pourras toujours être fière de montrer qu'elle est contre ceux qu'elle envie les méchants riches, à défauts d'être fière de participer à mettre des gens dans la même misère qu'elle.
Bon il y a aussi ce gilet jaune qui m'a énerver quand je l'ai entendu, ce plaindre que les flics n’arrêtent pas les casseurs avant qu'ils cassent...

Je peux comprendre qu'on veuille plus de justice sociale, sortir de la misère ect, mais au bout d'un moment, tu te demande si certains savent vraiment pourquoi ils manifestent. J'avais discuté avec certains partisans des gilets jaune au sujet de l'ISF, je me renseignais au fur et à mesure ne connaissant pas trop bien le sujet, mais en me renseignant comme ça, j'avais l'impression qu'en face il n'en savait pas plus que moi au début du débat (donc quasiment 1% de connaissance sur le sujet quoi...), c'est ce qui fait peur, les gens réclament des choses, mais sans savoir ce qu'elles sont ou ce que ça impliquent... Il faudrait vraiment que le mouvement ce remettent aussi en cause, mais ça, ça semble trop leur demander.
Je m'applique volontiers à penser aux choses auxquelles je pense que les autres ne penseront pas.

Hors ligne Iridium

Tiens j'ai jamais vraiment réagis ici, mais pour rebondir, je crois que le comble de la connerie, c'est celle passé au journal fière d'avoir piqué une serviette au "fouquet's", parce qu’elle pourra montrer qu'elle a mis les pieds là bas, bon totalement en ruine et qui mettras surement ces salariés au chômage technique et feras perdre quelques postes peut être, mais bon elle pourras toujours être fière de montrer qu'elle est contre ceux qu'elle envie les méchants riches, à défauts d'être fière de participer à mettre des gens dans la même misère qu'elle.
Bon il y a aussi ce gilet jaune qui m'a énerver quand je l'ai entendu, ce plaindre que les flics n’arrêtent pas les casseurs avant qu'ils cassent...

Citer
Alors, une joie frénétique éclata, comme si, à la place du trône, un avenir de bonheur illimité avait paru ; et le peuple, moins par vengeance que pour affirmer sa possession, brisa, lacéra les glaces et les rideaux, les lustres, les flambeaux, les tables, les chaises, les tabourets, tous les meubles, jusqu’à des albums de dessins, jusqu’à des corbeilles de tapisserie. Puisqu’on était victorieux, ne fallait‑il pas s’amuser ! La canaille s’affubla ironiquement de dentelles et de cachemires. Des crépines d’or s’enroulèrent aux manches des blouses, des chapeaux à plumes d’autruche ornaient la tête des forgerons, des rubans de la Légion d’honneur firent des ceintures aux prostituées. Chacun satisfaisait son caprice ; les uns dansaient, d’autres buvaient. Dans la chambre de la reine, une femme lustrait ses bandeaux avec de la pommade ; derrière un paravent, deux amateurs jouaient aux cartes ; Hussonnet montra à Frédéric un individu qui fumait son brûle‑gueule accoudé sur un balcon ; et le délire redoublait son tintamarre continu des porcelaines brisées et des morceaux de cristal qui sonnaient, en rebondissant, comme des lames d’harmonica.


Les temps changent, mais pas les gens.
"A canelé eaten at night has a slightly bitter, gentle taste"

Hors ligne Rincevent

Et les gens ont l'air d'accepter ça, trouvant même que faut casser pour avoir quelque chose... eh ben c'est pas près de s'arrêter si c'est vraiment le cas.
L'important n'est pas de savoir vers où on s'enfuit, mais de savoir ce qu'on fuit.

En ligne Spadeas

(Mais bon comme le reste hein lEs MeDiAs NoUs MaNiPuLeNt [:moule_bite]).

Tiens juste pour réagir sur ça encore une fois, je trouve assez amusant que ceux qui crachent sur les médias comme ça, croient à coter tous ce qu'ils lisent sur le net (le nombre de fake news que je vois passé dans mes fils d'actu, posté par d'anciens insoumis notamment). Il n'y a pas plus mouton que celui qui ce prend pour un loup, quand il a de la laine sur le dos.

Edit : Et pour répondre au mage, c'est justement ça que je trouve paradoxale dans certains discours. On ne croit plus au politique, le grand débats c'est que de l’esbroufe, mais on essayent de ce faire entendre en geuelant et cassant, par ceux en qui on ne croient plus et qui ne nous écouterons pas, c'est le serpent qui ce mords la queue à ce rythme...
« Modifié: 16 mars 2019 à 23:11:01 par Spadeas »
Je m'applique volontiers à penser aux choses auxquelles je pense que les autres ne penseront pas.

Hors ligne Rincevent

Ça recoupe ce que j'avais lu dans le bouquin Psychologie de la connerie : pourquoi les gens ne croient-ils plus aux médias classiques mais gobent tout ce qui vient des réseaux sociaux ? Parce que ceux-ci leurs apportent des cercles de gens pensant exactement comme eux, qui les confortent dans leurs idées et donc permettant aux idioties de circuler plus facilement puisque la confiance est plus forte envers les gens de qui on se sent proche. De plus et contrairement à la période de la guerre froide, par exemple, la désinformation ne prend plus la forme de propagande (on essaie de convaincre qu'un mensonge est vrai) mais... de l'indifférence (ça n'a aucune importance si c'est vrai ou pas, l'important c'est d'où ça vient et si sa diffusion peut m'apporter une petite aura perso c'est pas plus mal).
L'important n'est pas de savoir vers où on s'enfuit, mais de savoir ce qu'on fuit.

En ligne Le Passant

Et je complète avec cette article du coup https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/03/16/il-n-y-a-que-quand-ca-casse-qu-on-est-entendu-recit-d-une-journee-de-violences-des-gilets-jaunes-a-paris_5437197_3224.html

(Mais bon comme le reste hein lEs MeDiAs NoUs MaNiPuLeNt [:moule_bite]).
Merci.
Citer
Le piège, ce sont ces voitures en flamme et ces premières boutiques vandalisées qui aimantent les télévisions et les manifestants. Les pavés volent, les pilleurs pillent et la majorité des « gilets jaunes » regardent faire, sans s’opposer aux black blocs venus pour casser. « Je suis contre la violence, mais la violence d’Etat me donne la rage », raconte une manifestante. « Et puis, il n’y a que comme cela que les médias et Macron nous entendent », croit un autre.
*Soupir*

Quand les Black Blocks ont ravagé le quartier du Port du Rhin à Strasbourg et incendié un hôtel (occupé), une école, une pharmacie, un poste de douane vide, ils ont osé dire que c'était la police...sauf le poste de douane, parce que vous comprenez, c'est l'Etat, donc une cible légitime. Et des centaines de gens encore maintenant sont convaincus, parce quelques pseudos "journalistes de terrain" l'ont répété continuellement, que les manifestants n'étaient pas responsables de ça. Ni de la tentative de meurtre de militaires, d'ailleurs, alors qu'on les voit très bien sur les vidéos.
Mais comme d'habitude, la réponse était : "oui mais c'est eux qui ont commencé".

edit :
Citer
A l’arrière, les autres manifestants se chauffent au soleil, prennent des selfies devant les vitres brisées, se servent éventuellement dans les boutiques éventrées. Les premières semaines du mouvement, il y avait toujours des manifestants pour protester contre les pilleurs. Cette fois, rien. « Ca fait 18 semaines qu’ils nous écoutent pas !, explique John, un animateur de 28 ans qui a fait la route depuis Nancy. Les Blackblock avant ils faisaient peur à tout le monde, maintenant on trouve que c’est un plus. C’est eux qui font avancer les choses, nous on est trop pacifistes ».
J'ai pas d'insultes assez passe-partout pour être postée ici à ce sujet, mais bordel, les gens, réveillez-vous...
« Modifié: 16 mars 2019 à 23:27:23 par Le Passant »

Hors ligne Max

C'est moi où les algériens sont quand même moins cons, et eux dieu sait qu'ils ont des raisons de manifester qui ne sont pas comparables à ce qu'on a chez nous depuis quelques mois ? Ou alors ce sont les journalistes qui ont chaussé leurs lunettes roses, ça ça reste possible.
J'en chialerais !

Hors ligne Rincevent

Non non, a priori ils sont moins cons. Pour le moment, en tous cas, laissons la porte ouverte à diverses possibilités. :o
« Modifié: 17 mars 2019 à 00:03:39 par Rincevent »
L'important n'est pas de savoir vers où on s'enfuit, mais de savoir ce qu'on fuit.

En ligne Le Passant

Je trouve désespérant que tant de gens, dans ces interviews, reprennent bêtement des expressions toutes faites scandées par l'extrême-gauche au lieu de donner leur propre opinion.
Citer
Ils sont nombreux à dire la même chose. « On a pris conscience qu’il n’y a que quand ça casse qu’on est entendu... Et encore même quand on casse tout on nous entend pas », assure Johnny, 37 ans, directeur de centre de loisirs dans les Ardennes : « Il faut que Macron se rende compte que maintenant, il est cuit ». Isabelle 60 ans, venue de l’Essonne, se tient un peu en retrait, mais elle avoue : « Si j’étais plus jeune, j’irais à l’affrontement. C’est la violence d’Etat la première violence, celle qui donne la rage ».
Ah oui c'est vrai..."on des milliards ! DES MILLIARDS !" ::)

edit :
Citer
Ana, 33 ans, une factrice venue de Toulouse est plus directe encore: « C’est génial que ça casse, parce que la bourgeoisie est tellement à l’abri dans sa bulle, qu’il faut qu’elle ait peur physiquement, pour sa sécurité, pour qu’ils lâchent. Après j’aurais été contente qu’on ait pas besoin de ça pour obtenir le Ric [Référendum d’initiative citoyenne] et le reste mais ça ne marche pas ».
Elle faut la foutre aux fers tout de suite, en tant qu'agent de l'Etat elle doit perdre immédiatement son statut, son salaire, sa retraite et tout le reste.
« Modifié: 16 mars 2019 à 23:32:18 par Le Passant »

En ligne Spadeas

Tiens en parlant des médias et gilets jaune, ça me rappelle que par chez moi, par deux fois le journal n'a pas été distribué parce que des mecs ce réclament des gilets jaune, avait bloqué l’imprimerie, parce qu’un article parlant des gilets jaune leur avait pas plus. Je dit quand même bravo au mecs qui on eu l'idée pour ce faire entendre, de couper un moyens de s’exprimer et de passer pour des cons, plutôt que s'expliquer dans le journal... Ah mais non c'est vraie, les médias nous manipules  [:aie]
Je m'applique volontiers à penser aux choses auxquelles je pense que les autres ne penseront pas.

Hors ligne Sergorn



Plus sérieusement le mouvement des Gilets Jaunes c'est simple : c'est de la merde. Oui il avait une légitimité à la base avec de vraie questions et de vraies problèmes, mais maintenant il est devenu toxique de A à Z et n'importe qui d'un minimum sensé devrait refuser de rester associé à cela.

Histoire de faire un comparatif bien moisi : c'est le GamerGate des mouvements sociaux.

-Sergorn

Hors ligne Iridium

Ça recoupe ce que j'avais lu dans le bouquin Psychologie de la connerie : pourquoi les gens ne croient-ils plus aux médias classiques mais gobent tout ce qui vient des réseaux sociaux ? Parce que ceux-ci leurs apportent des cercles de gens pensant exactement comme eux, qui les confortent dans leurs idées et donc permettant aux idioties de circuler plus facilement puisque la confiance est plus forte envers les gens de qui on se sent proche. De plus et contrairement à la période de la guerre froide, par exemple, la désinformation ne prend plus la forme de propagande (on essaie de convaincre qu'un mensonge est vrai) mais... de l'indifférence (ça n'a aucune importance si c'est vrai ou pas, l'important c'est d'où ça vient et si sa diffusion peut m'apporter une petite aura perso c'est pas plus mal).

Pour citer le personnage qui me sert d'avatar :

Citer
Les gens ont un désir inhérent de connaître la vérité.
Ceci, ou bien ils veulent croire que ce qu'ils savent est la vérité.
En d'autres termes, la vérité en elle-même est secondaire.


"A canelé eaten at night has a slightly bitter, gentle taste"

Hors ligne ShiroiRyu

D'ailleurs, dans une vidéo, vous savez les manifestants pacifiques et neutres qui laissent le groupe de casseurs, etc ...
Tu entends une femme qui hurle "ALLEZ LES GARS !"
En clair, ouais, les manifestants se dédouanent des actes des casseurs mais les motivent aussi pour certains...

Tags: