En dehors de Saint Seiya > Discussions

Nature, environnement et jardinage (le coin de verdure du fofo)

(1/205) > >>

Rincevent:
Je me suis dit qu'un sujet comme ça pouvait peut-être intéresser du monde et ne pas trop parasiter ceux de l'actualité (normalement plus consacré à l'économie et la politique), sciences ou animaux. Mais bon si la modération considère qu'il fait doublon, qu'elle n'hésite pas à le faire sauter. Bref, un sujet pour partager des infos récentes ou non, discuter, se lamenter ou, éventuellement se réjouir.

Donc pour commencer, une série de reportages à venir sur les lieux les plus pollués du monde :
https://www.lemonde.fr/contaminations/video/2018/08/31/contaminations-j-ai-vu-combien-la-terre-est-petite-et-malmenee_5348614_5347501.html

Et un article sur l'efficacité des espaces marins dont la protection est un peu théorique :
http://www.liberation.fr/planete/2018/08/31/aires-marines-protegees-les-vrais-chiffres_1675488

Nicodémüs:
Si je devais conseiller un très bon reportage, à la fois instructif et percutant, je citerai : les requins de la colère.

Rien à voir avec un quelconque film d'horreur à sensation, il s'agit ni plus ni moins que d'un reportage qui remet le requin à sa juste place dans notre écosystème (sachant que sa présence a un impact au-delà des aires marines), mais surtout qui dévoile notamment jusqu'à quel point cet animal (qui fait moins de victime chaque année que les moustiques ou les noix de coco) s'en prend plein la mouille quel que soit l'endroit sur la planète, et souvent pour des raisons traditionnels (soupe d'ailerons de requin en Asie) ou par un simple délit de sale gueule (dixit ce vendeur de ceinture en peau de requin : "on s'en fout, c'est méchant un requin"). C'est aussi l'occasion de revoir un peu sa façon de s'alimenter (à bas, le thon Petit Navire ! :o ).

Bref, le constat n'a rien d'optimiste mais je l'ai trouvé intéressant tout de même.

Rincevent:
Il y a une bd en deux tomes qui évoque ça (sans s'attarder dessus non plus, c'est pas le sujet) : La pès rekin de Stéphane Presle, chez Futuropolis.

Rincevent:
Cette année on a récolé moins d'un kilo de cassis, par contre le pied de framboisier qu'une collègue m'avait filé l'année dernière a fait quatre rejets, qui contre toute attente n'ont pas grillé malgré la canicule et se mettent à me donner des fruits. J'ai dû m'en faire presque une vingtaine en quelques jours. [:bave] [:onion tears] Je préfère ça aux fraises, qui de toute façon n'ont jamais poussé, donc c'est tout bénef. [:miam]

Rincevent:

--- Citation de: Alaiya le 18 septembre 2018 à 17:19:05 ---@Rincevent  : l'article sur les malformations aurait eu sa place dans ton topic environnement ;-) Je serais curieuse de connaître le nom du village en question, ainsi que des deux autres spots identifiés, histoire d'aller jeter un coup d'oeil sur les bases de données qui vont bien...

--- Fin de citation ---
@Alaiya : Muh, je pensais qu'il n'intéressait personne et aussi ce qui m'a le plus frappé c'est le côté financement de la santé. Mais effectivement, ça semble être un problème de santé lié à des soucis environnementaux.
Le rapport de Remera (attention, y a des photos de nourrissons atteints d'agénésie, ça peut être choquant) se trouve ici. Pages 9 à 12 on a deux cartes qui localisent les cas, et un paragraphe qui nous dit que :

--- Citer ---L’intuition du départ est confirmée par les résultats obtenus sur SaTScan avec un cluster détecté comprenant 67 communes réparties dans un cercle approximativement centré sur la commune de Druillat, de 17.66km de rayon, pour la période allant de 2009 et 2014.
--- Fin de citation ---

Cet article évoque aussi le cas.

--- Citer ---Mais pour Santé publique France, «les investigations ont été faites. Aucune cause commune à ces différents cas d’agénésies n’a pu être établie ».
Pourtant, selon le rapport du Remera, s’agis­sant des cas dans l’Ain, «l’hypothèse la plus proba­ble serait celle d’une exposition à un tératogène commun à ces six mères, peut­être une substance utilisée en agriculture ou en médecine vétéri­naire». «Ce sont des hypothèses qui restent bien sûr à vérifier», précise Mme Amar. Fait troublant, plusieurs cas de malformations de veaux (nés avec des agénésies de côtes et de queue), nés dans l’épicentre du cluster humain de l’Ain, ont été notés au cours de ces années.
--- Fin de citation ---

Navigation

[0] Index des messages

[#] Page suivante

Utiliser la version classique