Auteur Sujet: Les audiences de la série (1986-1989)  (Lu 2789 fois)

Hors ligne Sergorn

Re : Les audiences de la série (1986-1989)
« Réponse #50 le: 05 septembre 2018 à 21:05:34 »
Y a surement le facteur vacances d'été qui a dû jouer un peu.

-Sergorn

Hors ligne Atavaka

Re : Les audiences de la série (1986-1989)
« Réponse #51 le: 05 septembre 2018 à 21:13:43 »
Le plus gros pic d'audience de la série c'était donc l'épisode 49 (excellent épisode au demeurant), mais j'aurais plus imaginé à cette place, le premier épisode, le 57 (Ikki vs Shaka), un des épisodes larmoyants sur la confrontation Hyoga vs Camus, ou encore le 72 (climax de l'arc du Sanctuaire).

Le fanboyisme/fangirlisme Shiryu avait atteint son paroxysme. [:pfft]

Hors ligne chevkraken

Re : Les audiences de la série (1986-1989)
« Réponse #52 le: 05 septembre 2018 à 21:24:23 »
Pour les chutes d'audiences avec Asgard, il faut aussi prendre en compte que le manga galerait aussi a garder son public, Poseidon a été mal reçu même en manga (c'est pas pour rien que Kurumada a ramené les Gold pour Hades) et le manga lui même a été annulé prematurement car il n'était plus assez populaire.

Il est fortement possible que l'anime ait souffert de cette baisse de popularité(et que ce soit même dû à son annulation, la prod voyant que non seulement ils allaient devoir aller en filler, mais en filler pour arriver à un truc qui ne marche pas)
bien que ce soit surprenant, j'ai davantage touché à Korra qu'à Bayonetta, le fait que j'ai Korra dans mon lit le soir avant de dormir et Bayonetta non doit jouer.

Hors ligne megrez alberich

Re : Re : Les audiences de la série (1986-1989)
« Réponse #53 le: 05 septembre 2018 à 21:58:24 »
le manga lui même a été annulé prematurement car il n'était plus assez populaire.

Ce n'est pas du tout ce qu'affirme Kurumada.
チンチンを掻くな!!

Hors ligne Sergorn

Re : Les audiences de la série (1986-1989)
« Réponse #54 le: 05 septembre 2018 à 22:26:48 »
Le manga annulé prématurément est une légende urbaine, répandu par des fans, et toujours les mêmes par ailleurs...

A dix tomes de la fin alors qu'il débutait Hadès il a dit à son éditeur que Hadès serait son dernier arc et qu'il arrêterait au Tome 28.

Saint Seiya était d'ailleurs tellement "peu" populaire, que la Shueisha à placé exprès l'ultime chapitre de la série dans son nouveau magazine histoire d'être sûr de vendre son premier numéro !

-Sergorn

Hors ligne Wild Pegasus

Re : Re : Les audiences de la série (1986-1989)
« Réponse #55 le: 05 septembre 2018 à 23:01:01 »
Le plus gros pic d'audience de la série c'était donc l'épisode 49 (excellent épisode au demeurant), mais j'aurais plus imaginé à cette place, le premier épisode, le 57 (Ikki vs Shaka), un des épisodes larmoyants sur la confrontation Hyoga vs Camus, ou encore le 72 (climax de l'arc du Sanctuaire).

Le fanboyisme/fangirlisme Shiryu avait atteint son paroxysme. [:pfft]
Qui est lié au 48 (marrant d'ailleurs vu que c'est l'épisode qui fournit un gros résumé de tout ce qui s'est passé jusqu'à présent). Car si l'épisode d'avant était mauvais ou pas intéressant tu vas moins avoir envie de regarder le suivant. Donc si un episode a une bonne audience c'est que le précédent avait fait le job pour te donner envie de le regarder et inversement (je crois très peu au cas de figure ou quelqu'un va appeler ses potes pendant l'épisode pour leur dire de regarder tant c'est bien).
« Modifié: 05 septembre 2018 à 23:32:55 par Wild Pegasus »
- Ne change pas cette signature jusqu'à ce qu'il soit révélé que c'est Tenma qui est dans le fauteuil roulant et non Seiya -

Hors ligne Seiya Wright

Re : Re : Re : Les audiences de la série (1986-1989)
« Réponse #56 le: 05 septembre 2018 à 23:37:25 »
Qui est lié au 48. Car si l'épisode d'avant était mauvais ou pas intéressant tu vas moins avoir envie de regarder le suivant. Donc si un episode a une bonne audience c'est que le précédent avait fait le job pour te donner envie de le regarder et inversement (je crois très peu au cas de figure ou quelqu'un va appeler ses potes pendant l'épisode pour leur dire de regarder tant c'est bien).

Oui c'est vrai, bien vu. D'ailleurs, en regardant rapidos, on constate que quelques uns des gros pics d'audience sont précédés justement d'un moment fort façon Shiryu, comme pour le 49. Ce qui n'est guère surprenant tant le perso a le don de se foutre dans des situations de combat inextricables, très bonnes pour le suspense et pour l'effet "mais que va-t-il se passer ???  [:homer1][:dawa].

Côté chutes significatives, y a des choses vraiment curieuses en revanche, qui doivent largement trouver une explication ailleurs que dans l'absence d'effet locomotive d'un épisode antérieur. Par exemple, l'épisode 41 durant lequel Athéna se prend la flèche aurait dû scotcher tout le monde au poste TV la fois suivante... et pourtant l'épisode 42 décroche de trois points d'audience  [:aie] Là clairement, comme disait Sergorn, y a un effet vacances d'été
« Modifié: 05 septembre 2018 à 23:40:54 par Seiya Wright »

Hors ligne Wild Pegasus

Re : Les audiences de la série (1986-1989)
« Réponse #57 le: 05 septembre 2018 à 23:40:19 »
Ils se sont dit "Oh non Saori est morte ! J'arrête de regarder !"  [:petrus jar]
- Ne change pas cette signature jusqu'à ce qu'il soit révélé que c'est Tenma qui est dans le fauteuil roulant et non Seiya -

Hors ligne Seiya Wright

Re : Les audiences de la série (1986-1989)
« Réponse #58 le: 05 septembre 2018 à 23:41:27 »
Ptain  [:lol]  [:lol]   [:lol]

Hors ligne chevkraken

Re : Re : Les audiences de la série (1986-1989)
« Réponse #59 le: 06 septembre 2018 à 05:31:18 »
Le manga annulé prématurément est une légende urbaine, répandu par des fans, et toujours les mêmes par ailleurs...

A dix tomes de la fin alors qu'il débutait Hadès il a dit à son éditeur que Hadès serait son dernier arc et qu'il arrêterait au Tome 28.

Saint Seiya était d'ailleurs tellement "peu" populaire, que la Shueisha à placé exprès l'ultime chapitre de la série dans son nouveau magazine histoire d'être sûr de vendre son premier numéro !

-Sergorn

Mais alors, pourquoi l'arc hades est si rushé, avec plein de spectre ne tenant qu'une page? Kurumada en avait ras le bol?

Et ce n'est pas que de la legende urbaine, je ne retrouve plus les chiffre, mais je me ralle que dès 1989, Saint seiya avait subit une chute de popularité des les classement du jamp assez comparable à celle de Bleach plus tard
« Modifié: 06 septembre 2018 à 05:47:13 par chevkraken »
bien que ce soit surprenant, j'ai davantage touché à Korra qu'à Bayonetta, le fait que j'ai Korra dans mon lit le soir avant de dormir et Bayonetta non doit jouer.

Hors ligne Kentaro

Re : Les audiences de la série (1986-1989)
« Réponse #60 le: 06 septembre 2018 à 08:02:56 »
En 88 / 89, Saint Seiya fait toujours partie du top 08 du magazine.
C'est vraiment dans cette dernière années, qu'il entre dans le ventre mou du Jump, pour finir par être placer, 18 chapitres avant la fin, vers la fin du tableau,? Et son chapitre ultime se trouve même exactement à la dernière place (ce qui pourrait être pris comme un flop, où comme le même cas de HxH qui était traîné en fond de magazine et pour "obliger" le lecteur de tourner toutes les pages des autres séries pour arriver jusqu'à lui) .

Classement Jump année 90
http://www.biwa.ne.jp/~starman/

EDIT :

Reprise de mon post maintenant que bonhomme est à l'école  :D


Après, pour Saint Seiya, c'est bien possible qu'il est engagé moins d'engouement dans le magazine sachant que sur ces dernière années sont arrivée le début de la fameuse "période en or" du magazine avec Dragon Ball qui entre dans sa période "Z", Racaille Blue, Dragon quest, Bastard, Jojo's adventure, City Hunter, Video Girl Ai, Yū Yū Hakusho et Slam Dunk sur le tard (pour les plus connues).

Pour la fatigue, il y avait bien une interview où il expliqué que Saint Seiya l’épuisé complètement et de ce fait avait préféré arrêter.
« Modifié: 06 septembre 2018 à 09:05:58 par Kentaro »
"Mourir serait une solution facile, mais je n'abandonnerais pas !" [dixit Hyoga]

Hors ligne Sergorn

Re : Re : Re : Les audiences de la série (1986-1989)
« Réponse #61 le: 06 septembre 2018 à 09:05:02 »
Kurumada en avait ras le bol?

C'est exactement ça, particulièrement du fait que les armures devenait de plus en plus nombreuses (Les Spectres ne sont pas développés mais niveau quantité on est très très loin des six généraux de Poseidon) et surtout de plus en plus complexe à dessiner. Ce n'est pas pour rien si par la suite il a fini par simplifier de plus en plus ses designs d'armure dans ses mangas et à chaque fois après la fin de StS quand on lui demander s'il reprendrait la suite, il évoquait justement le problème des armures en disant que c'est pour ça qu'il était pas pressé de s'y remettre et que s'il s'y remettait un jour ce serait à la fin de sa carrière car il faudrait qu'il se donne à fond.

Puis bon, Kurumada n'a jamais été du genre à faire la langue de bois sur ses succès et échec personnels, donc si StS c'était arrêté par manque de succès à l'époque, il le dirait tout simplement.

-Sergorn

Hors ligne black dragon

Re : Re : Les audiences de la série (1986-1989)
« Réponse #62 le: 06 septembre 2018 à 09:46:21 »
Le plus gros pic d'audience de la série c'était donc l'épisode 49 (excellent épisode au demeurant), mais j'aurais plus imaginé à cette place, le premier épisode, le 57 (Ikki vs Shaka), un des épisodes larmoyants sur la confrontation Hyoga vs Camus, ou encore le 72 (climax de l'arc du Sanctuaire).
Pour le 57, certes c'est un épisode exceptionnel en qualité... mais tu ne peux pas savoir qu'un épisode est exceptionnel avant de l'avoir vu :)
Malgré tout, sans être un record, le 57 est quand même déjà très très haut. J'imagine que le 56 avec le début du combat contre Shaka avait déjà plu, et qu'en plus la preview avec les dessins d'Araki devaient motiver le spectateur à regarder la suite. Et bon, les gens qui lisaient le manga pouvaient aussi avoir envie de regarder ces épisodes car ils pensaient que c'était les dernières fois qu'on voyait Ikki dans l'anime (je pense pas que la publication avait déjà atteint le moment de son retour contre Saga).
Après, oui, intuitivement j'aurais imaginé des chiffres plus haut pour la conclusion de l'arc et les épisodes 71 à 73. A ce moment-là, la fin de l'histoire était néanmoins connue par ceux qui suivaient la publication du manga et/ou par ceux qui s'étaient fait spoilés par ceux qui lisaient le manga, peut-être que ça jouait un peu sur l'excitation  [:fufufu] Mais même sans être à des niveaux records pour la série, c'est très très stable sur la fin de la saga, signe d'un intérêt constant.

Sinon, la chute aux enfers pendant Asgard est vraiment spectaculaire quand on regarde bien, le point bas est à 5.4%, soit la moitié de ce que faisait la série à la fin de la bataille du Sanctuaire. Certes c'est en plein mois d'août alors que la fin de la bataille était en avril, mais globalement le mois d'août 88 fait 40% de moins que le mois d'août 87, donc ça fait vraiment mal. Ca se redresse quand même un peu pour la fin de la saga : comme ce sont vraiment de très vilaines courbes, ça serait étonnant que les gens de production soient restés à les regarder en se tournant les pouces, peut-être qu'un important effort de promotion a été fait à ce moment-là pour essayer de relancer la machine ?
Alcoholics don't run in my family.
They stumble around, breaking stuff.

Hors ligne AZB

Re : Re : Re : Les audiences de la série (1986-1989)
« Réponse #63 le: 06 septembre 2018 à 09:53:30 »
car ils pensaient que c'était les dernières fois qu'on voyait Ikki dans l'anime (je pense pas que la publication avait déjà atteint le moment de son retour contre Saga).

En effet, c'était un peu avant: l'épisode 57 a été diffusé le 5 décembre 1987, et le dernier chapitre du manga prépublié à ce moment-là ( le 1er décembre, chap. 101 ), c'était la mort d'Aphrodite.
Rule number one: AZB is always right.
Rule number two: nothing else matters because AZB is always right
:o

Hors ligne sharivan

Re : Les audiences de la série (1986-1989)
« Réponse #64 le: 06 septembre 2018 à 10:56:03 »
Le site "Planète jeunesse" explique que l'une des raisons du désintérêt de "Saint Seiya" est la programmation de la série des "Samourai de l'éternel" qui fut diffusée du 30 avril 1988 au 4 mars 1989.
« Décidément, les temps comme les oeufs sont durs et la bêtise humaine n’a pas de limites »

Hors ligne J-CF

Re : Les audiences de la série (1986-1989)
« Réponse #65 le: 06 septembre 2018 à 11:04:12 »
Le pb de l'arc Asgard n'est-il pas totalement indépendant de sa qualité, mais au contraire lié à sa nature même de filler? Je peux comprendre la frustration de voir la série se déconnecter du manga...
KURU, casse pas ta pipe avant de finir ND!

Hors ligne Ouv

Re : Les audiences de la série (1986-1989)
« Réponse #66 le: 06 septembre 2018 à 12:46:40 »
J'aime beaucoup Asgard et Poseidon, mais, comme l'ont souligné d'autres membre du forum, un de leurs gros défaut est que les personnages principaux ont fini leur évolution et qu'ils ne leur arrivent pas grand chose de passionnant à titre personnel.

Si la saga Poseidon mets (un peu) les héros à l'honneur en montrant qu'ils sont devenus les égaux des golds, et que Shiryu et Hyoga se débarrassent de leurs points faibles, la saga Asgard, elle, fait indirectement du mal à :

- Seiya, qui devient juste un mec qui oublie toute stratégie pour se relever sans cesse.
- Shun qui se fait deux fois sauver par son frère.
- Hyoga, toujours aussi pleurnichard.
- Shiryu qui manque complètement de compassion vis à vis de Fenrir et qui enlève encore son armure (Même si j'adore son combat contre Alberich, le cliché est quand même là).
- Saori, toujours aussi useless.
- Les golds useless.
- Seul Ikki sort grandi de la saga Asgard, vu l'utilisation thérapeutique de son illusion et son intégration dans le groupe.

Et si je me souviens bien, à la même époque, sortaient les films, qui enfonçaient encore davantage le clou (Sauf pour Seiya dans Abel et Hyoga dans Lucifer).
« Modifié: 06 septembre 2018 à 12:58:44 par Ouv »
"If you want to call it pretty, we're made of star dust - or nuclear waste, depending upon your analysis" Hitchens

Hors ligne Sergorn

Re : Les audiences de la série (1986-1989)
« Réponse #67 le: 06 septembre 2018 à 13:18:17 »
Le problème de Asgard c'est que malgré ses indéniables qualité, il souffre du symptôme usuel de arcs fillers.

A savoir qu'il faut maintenir le statu quo pour le préserver jusqu'à Poseidon.

Du coup on est devant des héros qui donnent l'impression d'avoir limite régressé, oublié comment fonctionne le septième sens, et s'en prennent plein la gueule avant d'y revenir sans pour autant se donner à fond (sinon ils auraient des armures dorée) ni donner l'impression s'en prendre tant... vu que leurs armures ne prennent pas à un pet'.

Auquel on rajoute la caractérisation des héros toujours caricaturale dans les scénarios imaginés par la TOEI.

Du coup ça a quand même un peu un effet négatif sur le tout, mais bon c'est symptomatique des arcs fillers (cf Bleach où Ichigo ne sait plus sortir son Bankai dans l'arc Bount), même sans ils ont des qualité le statut quo les empêche d'aller au bout du potentiel. Et je pense que Asgard ne fait pas exception.

-Sergorn

Hors ligne Cici

Re : Les audiences de la série (1986-1989)
« Réponse #68 le: 06 septembre 2018 à 13:21:30 »
Je pense qu’à l’epoque Asgard a dû lasser un peu à cause des longueurs de certains épisodes... alors que de nos jours (étant plus âgé) on savoures.
La question que je me pose est: est-ce que la moyenne de 7,7 est elle mauvaise ?
Pour comparer il faudrait connaître la moyenne que faisaient les autres séries diffusées à cette époque ?
Cici

Hors ligne Atavaka

Re : Les audiences de la série (1986-1989)
« Réponse #69 le: 06 septembre 2018 à 13:50:52 »
Je pense qu'il y a une grosse confusion sur les bronze five maitrisant le 7ème sens et égalant les golds à ce niveau de l'histoire. Ils sont effectivement capables d'égaler les golds et d'atteindre le 7ème sens, mais seulement dans des circonstances extrêmes et en mettant leur vie en jeu, ils n'ont pas une maitrise constante du niveau d'un gold. Ils sont tout au mieux de bons silvers, donc leur performance à Asgard est loin d'être honteuse.

Je dirai même que l'arc Asgard leur a justement permis de peaufiner leurs acquis de la bataille du Sanctuaire, ce qui justifie d'autant mieux leur puissance durant l'arc Popo que dans le manga.

Hors ligne black dragon

Re : Re : Les audiences de la série (1986-1989)
« Réponse #70 le: 06 septembre 2018 à 14:05:14 »
J'aime beaucoup Asgard et Poseidon, mais, comme l'ont souligné d'autres membre du forum, un de leurs gros défaut est que les personnages principaux ont fini leur évolution et qu'ils ne leur arrivent pas grand chose de passionnant à titre personnel.
...
Et si je me souviens bien, à la même époque, sortaient les films, qui enfonçaient encore davantage le clou (Sauf pour Seiya dans Abel et Hyoga dans Lucifer).
Ca rejoint ce que je disais sur mon sentiment que la fin de la Bataille de Sanctuaire est la fin de l'âge d'or de la série.
Tu passes d'une période où tu avais l'illusion que tout pouvait arriver, à une période où tu as la certitude que presque plus rien n'arrivera.
Avant tu avais le frisson de l'inconnu, après tu as une formule qu'on applique pour rappeler la période dorée (et oui, les Japonais avaient les films en même temps, alors que nous les avons eu plus tard, ce qui devait contribuer à rendre les choses vraiment répétitives)...
Comme le dit Sergorn, le fait qu'Asgard était un filler, et que les japonais en étaient conscients contrairement à nous, a sans doute accéléré la lassitude que perso j'ai commencé à vraiment ressentir avec Poséidon.
Alcoholics don't run in my family.
They stumble around, breaking stuff.

Hors ligne Seiya Wright

Re : Re : Re : Les audiences de la série (1986-1989)
« Réponse #71 le: 06 septembre 2018 à 14:18:58 »
Je dirai même que l'arc Asgard leur a justement permis de peaufiner leurs acquis de la bataille du Sanctuaire, ce qui justifie d'autant mieux leur puissance durant l'arc Popo que dans le manga.

Je pense la même chose. Asgard a ce mérite de crédibiliser beaucoup ce qui se passe, d'un point de vue martial, durant Poséidon. Les bronze l'emportent relativement facilement face aux généraux, qui sont pourtant des guerriers très puissants. Ca passe beaucoup mieux avec Asgard et ses périlleux combats en préambule, afin que Seiya et ses potes puissent parfaire l'usage des nouveaux pouvoirs qu'ils se sont découverts dans les douze maisons.


Comme le dit Sergorn, le fait qu'Asgard était un filler, et que les japonais en étaient conscients contrairement à nous, a sans doute accéléré la lassitude que perso j'ai commencé à vraiment ressentir avec Poséidon.

Le souci aussi, du point de vue japonais, c'est que le statut d'arc filler, déjà acquis, il est souligné au marqueur noir avec encadrement de guirlandes électriques dès le premier épisode et l'attaque de Poséidon sur Hilda. Quand tu sais par le manga que le véritable ennemi vient du fond des océans, et que tu constates au bout de cinq minutes de visionnage que l'histoire inédite qu'on te propose, elle est provoquée par ledit ennemi du fond des mers (ou que tu le supputes très très fort), probablement que ça aide pas à oublier les coutures de l'histoire de transition. Supposition hein. Pour nous, tout ça était invisible, et tant mieux au fond, ça a permis de savourer l'arc pour ce qu'il était, et pas pour sa pertinence dans l'intrigue globale.
« Modifié: 06 septembre 2018 à 14:31:26 par Seiya Wright »

Hors ligne black dragon

Re : Re : Re : Re : Les audiences de la série (1986-1989)
« Réponse #72 le: 06 septembre 2018 à 14:28:58 »
Pour nous, tout ça était invisible, et tant mieux au fond, ça a permis de savourer l'arc pour ce qu'il était, et pas pour sa pertinence dans l'intrigue globale.
Dans les choses qui ont fait que nous avions de meilleures chances d'apprécier cette saga que les japonais, il y a aussi le fait que nous n'avions pas le générique original qui spoilait entre autre l'existence de Bud :)
(De façon plus générale, mais là c'est vrai pour toute la série et pas seulement Asgard, je préfère largement avoir découvert la série en tant que petit français, avec la censure et les traductions parfois foireuses, qu'en tant que petit japonais avec les previews et les titres des épisodes qui spoilaient presque tout... sans compter bien sûr la simple existence du manga qui était inconnu en France.)
Alcoholics don't run in my family.
They stumble around, breaking stuff.

Hors ligne chevkraken

Re : Re : Les audiences de la série (1986-1989)
« Réponse #73 le: 06 septembre 2018 à 19:28:43 »
Je pense qu’à l’epoque Asgard a dû lasser un peu à cause des longueurs de certains épisodes... alors que de nos jours (étant plus âgé) on savoures.
La question que je me pose est: est-ce que la moyenne de 7,7 est elle mauvaise ?
Pour comparer il faudrait connaître la moyenne que faisaient les autres séries diffusées à cette époque ?
Si je me trompe, en 1997, Dragonball GT a été deprogrammé car 14% d'audience, c'était trop bas (DBZ tournait à 20% en moyenne)
bien que ce soit surprenant, j'ai davantage touché à Korra qu'à Bayonetta, le fait que j'ai Korra dans mon lit le soir avant de dormir et Bayonetta non doit jouer.

Hors ligne Wild Pegasus

Re : Les audiences de la série (1986-1989)
« Réponse #74 le: 06 septembre 2018 à 19:30:22 »
Dans les choses qui ont fait que nous avions de meilleures chances d'apprécier cette saga que les japonais, il y a aussi le fait que nous n'avions pas le générique original qui spoilait entre autre l'existence de Bud :)

Oui et non pour Bud, c'est un spoil parce que tu connais l'existence de Bud et que tu le vois ainsi mais en cours de diffusion ça aurait très bien pu être une attaque spéciale de Syd se dédoublant ou juste de la stylisation de générique. J'attends toujours le Siegfried vs Seiya en Odin Robe.
- Ne change pas cette signature jusqu'à ce qu'il soit révélé que c'est Tenma qui est dans le fauteuil roulant et non Seiya -

Tags: