Auteur Sujet: Soirées ciné =)  (Lu 353862 fois)

Hors ligne Volcano

Re : Re : Soirées ciné =)
« Réponse #3275 le: 06 avril 2024 à 21:28:41 »

Oui mais la Guilde n'est même pas présente dans le film.  [:aie]


Ils ne sont pas mentionnés explicitement mais ils sont quand même là. Ils ont le monopole des voyages interstellaires donc ni l'Empereur ni les Grandes Maisons n'ont pu venir sur Arrakis à la fin du film sans la Guilde. Mais leur absence à l'écran est aussi un point qui me chagrine et que j'ai oublié de préciser plus haut. :o
Ne réveillez pas le volcan qui dort...

Les mythes et les mensonges sécurisants sont bien plus faciles à trouver et à accepter.
L'Empereur-Dieu de Dune

©Frank Herbert

Hors ligne Sergorn

Re : Soirées ciné =)
« Réponse #3276 le: 06 avril 2024 à 21:35:38 »
Oui c'est bien leur absence à l'écran le soucis, car leur présence à ce moment final illustre bien que dans l'absolu même l'Empereur n'est rien face à la Guilde. Et Paul renverse le statut quo ("Celui qui peut détruire un chose est maître de cette chose")

Et là on en revient à ce que je disais que la continuité entre les deux films car le premier film avait justement introduit la Guilde. C'est donc bizarre de ne pas le retrouver par la suite.

Mais je dois déjà l'avoir dit plus haut, mais je pense qu'avoir du tourner Dune en deux temps à nui au film et à sa construction et que certains choix d'adaptations auraient été plus logique si Villeneuve avait pu faire toute l'adaption d'une traite (je doute que l'Empereur aurait été absent du premier film dans ce cas par exemple).

Enfin y a aussi les choses qui ont été tournées et pas utilisée : tu parlais de Thufir plus haut mais on sait justement que son acteur a tourné pour le second film, mais a été entièrement coupé au montage.

-Sergorn

Hors ligne black dragon

Re : Re : Soirées ciné =)
« Réponse #3277 le: 08 avril 2024 à 16:02:24 »
Puis bon la fin de Dune, même si Paul pressent l'horreur à venir, et quand même sensé être relativement positive jusqu'à ce que tu vois ce qu'il en est en commençant Dune Messiah, là ça met un peu le chariot avant les boeufs (mais peut être que Villeneuve compte réduire le temps entre les deux livres, ce qui donnerait plus de sens à ce final).
J'avais lu que Herbert avait écrit le Messie de Dune essentiellement parce qu'il était frustré que beaucoup n'aient pas compris que le livre finissait mal.
Alcoholics don't run in my family.
They stumble around, breaking stuff.

Hors ligne Sergorn

Re : Soirées ciné =)
« Réponse #3278 le: 09 avril 2024 à 00:47:04 »
Je ne sais pas pour la perception de la fin de Dune à la sortie du livre, mais par contre Herbert avait déjà écrit une partie de Dune Messiah ET de Children of Dune avant la sortie du premier livre donc je doute que ça ai pu influencé la direction du second chapitre.

Il a toujours vu sa trilogie (*) comme une fugue, dont Dune Messiah serait l'opposé de la "mélodie héroïque" qu'était Dune. En bref une deconstruction comme on dirait maintenant. :D

Et pour le coup même si le choix de Villeneuve n'est pas mauvais en soi, je trouve qu'une deconstruction fonctionne mieux quand le chapitre précédent te laisse avec de l'espoir. En effet le livre pose tous les éléments à venir et Paul lui même pressent le Jihad à venir et les morts que ça entraînera en son nom car la ferveur envers lui a dépassé ce qu'il voulait : mais comme tu suis son cheminement tu vas avoir tendance à prendre parti pour lui et sa victoire sur le Harkonnen et l'Empereur. Et comme tu sais que c'est pas un mauvais bougre tu espère qu'il pourra empêcher le pire.

Et tu arrives à Dune Messiah et tu déchantes (sur ce plan l'enchaînement entre la fin de la mini série et la première scène de Children of Dune avec les Fremens déchanté sur une planète lointaine eux même victime de la guerre et ce père qui tient son fils aveuglé le suppliant de ne pas le condamner à mort alors que son père maudit le nom de celui qui était son Messie est parfait).

La avec la vision de Villeneuve de finir sur Paul qui devient de facto un encalé (ce qu'au fond il n'est jamais vraiment malgré tout dans les livres) envoyant ses Fremens tuer les infidèles dans la galaxie je trouve que ça manque de nuance et subtilité. C'est dommage.

(*) Note que c'est pour ça que Villeneuve m'irrite tout particulièrement dès qu'il nous explique qu'il nous fait une trilogie qui se conclut avec Dune Messiah et boucle l'histoire de Paul, car c'est n'avoir rien compris à la vision de Herbert où Children of Dune est indissociable de Dune Messiah en plus d'être un mensonge.

Spoiler: SPOIL Children of Dune (click to show/hide)

Mais bon à le lire je n'ai pas trop de doute que Villeneuve fait parti de cette vieille génération de fans de Dune qui n'aime vraiment que le premier lire, accepté le second et trouve que ça par en couille en troisième :o

Après voilà sa vision en elle même n'est pas mauvaise mais ne saura jamais pleinement me convaincre.

-Sergorn
« Modifié: 09 avril 2024 à 18:51:24 par Sergorn »

Hors ligne Le Passant

Re : Soirées ciné =)
« Réponse #3279 le: 17 avril 2024 à 20:42:25 »
Je suis allé voir Civil War après le boulot. Eh ben j'ai trouvé le film excellent. Il est froid et cruel, sec et amer, ne s'embarrasse pas de pathos et ne fait d'exposition. Les acteurs sont bons, les images jolies (certains plans sont suerbes), l'ambiance sonore adaptée.

Ambiance sonore donc, parce qu'il y a peu de musique, du moins peu qui ne soient pas une sorte d'illustration d'un road trip plutôt cool. En terme de son et de visuel, ça m'a beaucoup fait penser à The Last of Us (jeu, pas vu la série), avec ce côté post-apo relativement tranquille et bucolique, sans les zombies donc. Mais on est sur la même vibe road trip villes en ruine/nature/c'est cool d'être tous ensemble/oups.

Il y a peu de contexte dans le film : guerre civile, au moins trois factions (peut-être plus mais ça n'a aucune importance), on distille de temps en temps une infos en plus à mesure qu'on avance. Ca tombe bien, les persos sont journalistes et ont donc tendance à faire référence à des événements passés. Ca s'intègre bien, c'est discret et efficace.

Les persos sont sympas, mais abandonnez tout espoir d'avoir de l'empathie pour eux. Le film est, à mon sens, conçu pour qu'on en est aucune.  Du moins qu'elle soit rapidement oubliée ou contrebalancée. Et c'est bien le sens du film, c'est dit texto par un perso : les journalistes s'occupent d'eux-mêmes, pas des autres. Rapporter des infos c'est bien, mais pourquoi ? La gloire. Le frisson. L'orgueil. Ils passent leurs temps à tisser des liens, mais ceux-ci sont tout aussi vite défaits. La mise en scène est extrêmement claire là-dessus.
Spoiler (click to show/hide)

Le film est avare en informations mais ça ajoute pour moi un sel indéniable : le début du film dit, par les mots d'un personnages, que tous dictateurs (Kadhafi, Ceausescu) finissent de la même façon : décevante. On en conclue que le Président est un méchant. Mais au fil du film, on a quasiment plus d'infos sur qui est qui. One voit que des soldats qui se tirent dessus, sans qu'on donne la moindre informations sur le pourquoi du comment. On a bien un moment de pure xénophobie mais...on a absolument aucun moyen de savoir qui le commet. Le film, et là j'en suis content, ne se vautre pas dans le conflit ethnique. Ca aurait été facile, mais il n'y a rien dans le film pour dire que ce serait la cause du conflit : il y a même une scène qui montre exactement que ça n'a visiblement rien à voir. J'ai même quelqu'un dans la salle qui a eu un hoquet de surprise, ça devait être un militant progressiste.  [:lol] Je n'ai pas détecté de manichéisme du tout, il n'y a que des militants, des victimes, des gens loyaux (mais à qui...), des gens qui regardent de loin et des vautours.

Bref, beaucoup apprécié ce Civil War.

Hors ligne Cedde

  • Okada fanboy
  • Modos_SSP
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 13928
  • Total likes: 2624
  • Spectre de la blague tueuse
    • Voir le profil
Re : Soirées ciné =)
« Réponse #3280 le: 24 avril 2024 à 12:00:51 »
Godzilla X Kong

Un pur divertissement décomplexé. Vous êtes amateur de combats de (très) gros monstres et de destruction pr0n ? Ce film est fait pour vous. J'ai passé un excellent moment. À noter qu'il s'agit essentiellement d'un film Kong.

Civil War

Le road trip de reporters de guerre dans une Amérique qui a sombré dans une terrible guerre civile. Un film froid, dur et cruel extrêmement bien filmé. Vous n'en ressortirez pas indemnes. J'ai adoré.
"Il faut prendre soin de toujours maintenir son cœur en paix, car c'est sur l'onde sans vagues que se dessinent les reflets." Proverbe des îles Ryûkyû.

"Et toi, quelle constellation veux-tu manger ?"

Hors ligne Byaku

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 8060
  • Total likes: 881
  • D'outre tombe ou d'outre mer, tu reviens à la mer
    • Voir le profil
Re : Re : Soirées ciné =)
« Réponse #3281 le: 24 avril 2024 à 12:56:19 »
Godzilla X Kong

Un pur divertissement décomplexé. Vous êtes amateur de combats de (très) gros monstres et de destruction pr0n ? Ce film est fait pour vous. J'ai passé un excellent moment. À noter qu'il s'agit essentiellement d'un film Kong.





Parfaitement résumé  [:pfft]
Le Saigneur s'ignore Seigneur et le cygne n'y aurait pu s'ignorer...

Hors ligne The Endoktrinator

Re : Soirées ciné =)
« Réponse #3282 le: 06 mai 2024 à 00:46:19 »
Quelques films, anciens comme nouveaux.

Sarolta Szabó & Tibor Bánóczki - Sky Dôme 2123 (2024).

Pitch : 2123. Budapest. La Terre est invivable en dehors des cités-dômes où tout le monde crève à 50 ans. Une femme veut mourir, n'arrivant pas à surmonter le deuil. Son mari ne l'entend pas de cette oreille et entreprend un périple clandestin pour la détourner de l'issue fatale.

Petit film d'animation de Science Fiction sympathique sur l'écologie, le deuil, la science toute-puissante, blablabla. Ce n'est pas aussi super que Mars Express, mais ça restait bien géré. Pas habitué aux animations différentes dans ce film : modélisation 3D et animation des personnages style "aquarelle".

René Laloux - Les Maîtres de l'Univers (1982).

Pitch : Un vaisseau spatial doit rester en contact en permanence avec un garçon isolé dans une forêt sur une planète. De coups tordus en environnement hostile, la troupe d'infortune va devoir se serrer les coudes et se dépêcher de tirer l'enfant d'affaire.

J'ai un problème avec les films de Laloux : c'est magnifiquement bien dessiné (Moebius, quand même), l'ambiance est très bien travaillée... mais il n'y a pas de direction d'acteurs et le rythme est MÉGA-LENT. Très décevant de voir ces beaux dessins pauvrement animés (équipe hongroise et restreinte). Reste des moments saisissants comme l'entité de l'Unité et les anges sans visages. La fin est un peu en queue de poisson, mais qu'importe. On retrouve l'audace de la SF française de l'époque.

Jean-Jacques Annaud - Le Nom de la Rose (1986).

Pitch : Guillaume de Baskerville doit rejoindre une abbaye bénédictine pour assister à une rencontre entre les papes d'Avignon et les franciscains. Une série de morts violentes ensanglantent les lieux et Baskerville et son disciple Admos ont du mal à s'imposer pour faire toute la lumière, si on puits dire.

Ce charmant Annaud a pu se faire des copains : James Horner à la musique et Ron Perlman au casting. On les retrouve avec entre-autres Sean Connery et Michael Lonsdale. Le tout pour, parfois, une ambiance des plus spectrales, hantées, sinistres. Et pour ça, on dit merci qui ? James Horner, bien sûr. Le thème finit sur une note un peu trop épique (le Ré), mais le début est sublime. La photographie est toujours plus obscure et trouble au fur et à mesure, l'intrigue fait monter la pression. C'est un rattrapage que je ne regrette pas. A voir si je lis un jour le livre.

Alexandru Belc - Radio Metronom (2023).

Pitch : Une lycéenne désœuvrée de Bucarest semble vivre un chagrin d'amour. Ceci va passer au second plan lorsqu'un soir, en écoutant une radio clandestine ouverte sur les pays de l'Ouest, elle et ses camarades se font serrer par d'autres "camarades"... ceux de la Securitate. La nuit va être plus longue que prévue...

Mon film du moment. Je l'avais raté l'an dernier au cinéma, mais là, je saisis la proie et ne la lâche plus. A côté de ce film, toutes les représentations d'un régime totalitaire semblent caricaturales. La jeunesse étouffe dans la Roumanie de Ceaucescu, et vit sous une chape de plombs culpabilisante, faite d'humiliations et de lâchetés. La seule violence physique suffit largement, pour le coup*. Une découverte pour qui veut s'intéresser à la période communiste de ce pays.

*
Spoiler (click to show/hide)

David Schickele - Bushman (1971).

Pitch : 1968. Un Nigérian arrive en Californie alors que la guerre fait rage au Vietnam et au Biafra, et que Markin Luther King Jr. vient d'être assassiné. Risquant de se faire expulser, il erre dans l’État de l'Ouest en train de partir en vrille.

Entre ça et un reportage français des 70's sur les trans, je me demande quel sujet de société me fait dire qu'on vit au XXI° siècle. Ici, ça parle d'échange culturel, de problème sociaux. Aucune des personnes ne va convaincre Gabriel, ballotant entre militants hésitants, hippies débiles ou encore immigrants perdus aussi. Et il sera victime de la violence de l'époque à son tour.

J'ai raté le début, mais pas grave. J'ai pu entendre un dialogue représentatif du ressentiment de l'époque : "C'est terrible. J'étais à l'école avec eux tous, certains ont trouvé un travail, ont fondé une famille. Mais les meilleurs ont fini en prison, c'était ceux qui avaient vraiment quelque chose à dire".

Alex Garland - Civil War (2024).

Pitch : C'est la guerre aux États-Unis : non-contents d'avoir fait sécession, la Californie et le Texas unissent leurs forces pour attaquer le pouvoir fédéral. Au milieu de ce chaos, trois reporters revenus de tout et une apprentie imprévue vont sillonner leur pays... et peut-être ne pas en revenir.

Je n'étais pas transporté au premier visionnage, alors je me suis dit qu'un second allait me faire changer d'avis, que peut-être, un élément m'a échappé et qu'en fait, les choix de Garland ce qu'il y a de plus pertinent sur-NOPE. C'est toujours aussi mauvais. Je l'ai même encore plus détesté, c'est dire.

Garland, que j'avais adoré en scénariste sur 28 Jours Plus Tard et en réalisateur sur Ex Machina, propose de traiter le journalisme de guerre sur fond d'une seconde guerre civile américaine. Ce film nous fait la superbe démonstration du fameux proverbe : "courir après deux lièvres, c'est le risque de ne rien attraper".
Le réalisateur s'épand en interview sur le manque de communication, l'incapacité des gens à entendre un point de vue différent, trop ancrés dans leur opinion. Je veux bien... mais ne PAS avoir de point de vue du tout... ce n'est pas une alternative. On a donc un film qui s'appelle Civil War... mais qui refuse de parler de la guerre civile. En présentant chaque piste possible comme des facilités, le film donne l'impression de ne pas vouloir se mouiller*. A l'image de la ville "tranquille" que les personnages principaux découvrent. On n'impose rien, soit. On n'explique rien, soit. On ne raconte rien, non.
Et puis, non seulement le volet sur la guerre civile n'est pas intéressant, mais celui sur le journalisme non plus n'est pas intéressant. Souvenons-nous de UnderFire ou Network, c'était quand même autre chose. De personnages trop clichés pour le contexte en situations prévisibles, le manque d'ambitions est flagrant. Et l'aspect road-movie vire en enfilade de clip-shows peu fluide, à la direction artistique presque vide, à la réalisation qui ne valait pas le coup de sortir en salles, et aux choix de chansons pas toujours justes (Dream Baby Dream ?).

* Je ne demande pas non plus un pamphlet partisan à la Peter Watkins (encore que lui disait quand même des choses osées), mais au moins... traiter le sujet. En plus de ça, il est persuadé de sensibiliser le spectateur sur l'importance du journalisme... pour finalement ne rien en faire. Si ce n'est, en lieu et place d'un film sur la guerre civile, un remake blockbusterien de Les Hommes du Président. Regardez 1883, The Second Civil War ou même Dawn of the Dead, c'est quand même autre chose.

Jessica Hauser - Club Zero (2023).

Pitch : Des adolescents mal dans leur peau pensent trouver du réconfort dans un cours nouvellement créé dans leur école privée. La professeure parvient à endormir la méfiance de tout le monde, bien servie par l'approche superficielle de l'éducation, la manque de communication des parents et une actualité des plus sinistres. Parfait pour camoufler une secte aux croyances dont le dénominateur commun semble être un étrange culte de la Mort.

C'est nettement mieux. Ici, la situation de lieu floue est nettement plus assumée, propice à un monde désincarné à l'extrême. L'ambiance et le travail des enjeux est plus intéressant. C'est exactement ce qui se passe quand quelqu'un pose les bonnes questions, mais les argumente faussement et au final apporte les pires réponses.

Spoiler (click to show/hide)


Bref, ça fait un moment que je n'avais pas vu autant de films en un si court laps de temps. Woof.
Shit still Happens, so deal with it - psychanalysm

Hors ligne Chrysos

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2831
  • Total likes: 593
  • Tu sais ce qu'on dit "beaux yeux, belles...."
    • Voir le profil
Re : Soirées ciné =)
« Réponse #3283 le: 12 mai 2024 à 10:09:53 »
Vu The Fall Guy, l'adaptation de la vieille série avec l'homme qui tombe à pic, l'homme qui vient de loin...

Spoiler (click to show/hide)
« Modifié: 12 mai 2024 à 10:14:25 par Chrysos »
Le doré constituant l'individu le plus nocif et le plus difficile à éradiquer de tout Saint Seiya, on peut en déduire que la source d’inspiration première du manga était le staphylocoque.

Hors ligne sharivan

Re : Re : Soirées ciné =)
« Réponse #3284 le: 13 mai 2024 à 14:05:37 »
Vu The Fall Guy, l'adaptation de la vieille série avec l'homme qui tombe à pic, l'homme qui vient de loin...
Je suis allé le voir hier soir avec mon fils. Nous avons bien aimé.
Spoiler (click to show/hide)
"Décidément, les temps comme les œufs sont durs et la bêtise humaine n’a pas de limites"

Hors ligne Chrysos

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2831
  • Total likes: 593
  • Tu sais ce qu'on dit "beaux yeux, belles...."
    • Voir le profil
Re : Soirées ciné =)
« Réponse #3285 le: 14 mai 2024 à 13:36:00 »
Spoiler (click to show/hide)
« Modifié: 14 mai 2024 à 13:43:05 par Chrysos »
Le doré constituant l'individu le plus nocif et le plus difficile à éradiquer de tout Saint Seiya, on peut en déduire que la source d’inspiration première du manga était le staphylocoque.

Hors ligne sharivan

Re : Re : Soirées ciné =)
« Réponse #3286 le: 15 mai 2024 à 10:34:55 »
Spoiler (click to show/hide)
Spoiler (click to show/hide)
"Décidément, les temps comme les œufs sont durs et la bêtise humaine n’a pas de limites"

Hors ligne Pulsion73

Re : Soirées ciné =)
« Réponse #3287 le: 19 mai 2024 à 11:49:40 »
Sharivan, tu m'as donné envie de voir le film dis donc.  :D
Dans la série , Lee Majors était doublé pour tout ( gros plans mis à part  :D) ou faisait tout de même quelques cascades ?
« Modifié: 19 mai 2024 à 18:40:43 par Pulsion73 »
"La bave des crapauds n'atteint pas le vol de l'Epervier "

Hors ligne sharivan

Re : Re : Soirées ciné =)
« Réponse #3288 le: 19 mai 2024 à 12:29:33 »
Sharivan, tu m'as donné envie de voir le films dis donc.  :D
Dans la série , Lee Majors était doublé pour tout ( gros plans mis à part  :D) ou faisait tout de même quelques cascades ?
J'ai très peu de souvenirs de cette série. Elle a beaucoup moins marqué que des séries comme "K2000" ou "Supercopter" pour ne citer que ces deux là. Pour avoir revu quelques épisodes de "l'homme qui valait trois milliards", il était assez souvent doublé alors qu'il était plus jeune. C'est vrai que sur les séries de cette époque, tu grilles assez facilement les doublures. :D
"Décidément, les temps comme les œufs sont durs et la bêtise humaine n’a pas de limites"

Hors ligne Chrysos

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2831
  • Total likes: 593
  • Tu sais ce qu'on dit "beaux yeux, belles...."
    • Voir le profil
Re : Soirées ciné =)
« Réponse #3289 le: 23 mai 2024 à 08:32:50 »
J'ai très peu de souvenirs de cette série. Elle a beaucoup moins marqué que des séries comme "K2000" ou "Supercopter" pour ne citer que ces deux là. Pour avoir revu quelques épisodes de "l'homme qui valait trois milliards", il était assez souvent doublé alors qu'il était plus jeune. C'est vrai que sur les séries de cette époque, tu grilles assez facilement les doublures. :D

C'était effectivement souvent des cascadeurs qui se tapaient le boulot de l'ombre. ce qui est un comble pour une série comme the Fall guy qui était sensée les mettre en valeur. Dans un épisode avec David Carradine en guest star jouant  les pilotes de courses...



... j'ai le souvenir qu'on voit clairement un cascadeur moustachu à la place de Carradine.. Pourquoi se casser la tête à prendre des mecs ressemblants [:aie]?
Le doré constituant l'individu le plus nocif et le plus difficile à éradiquer de tout Saint Seiya, on peut en déduire que la source d’inspiration première du manga était le staphylocoque.

Hors ligne l_ecureuil

Re : Soirées ciné =)
« Réponse #3290 le: 24 mai 2024 à 07:08:30 »
Beetlejuice revient !


Hors ligne Poseidon

Re : Soirées ciné =)
« Réponse #3291 le: 24 mai 2024 à 10:45:37 »
Pas convaincu...

D'abord, quoi qu'ils en disent, OUI, on voit totalement que Michael Keaton a vieilli. Maquillage ou pas. Même s'ils répètent à chaque occasion que non.



Ensuite, l'ambiance y est, ok. Mais étant un film sur "la mort, les morts, le monde des morts" etc... 
Puisque "Papi" (Charles Deetz donc), comme dit Lydia à sa fille, est mort, VU LE SUJET DU FILM, pourquoi n'est-il pas là?

Je sais que c'est pour des raisons de scandales/justice/etc que Jeffrey Jones n'est pas au casting,
mais faire un film rempli de morts et de fantômes, sans la présence du mort au début du film, ça fait con, non?  [:fufufu]
Est-ce vous le Maître des clés?

Hors ligne sharivan

Re : Re : Soirées ciné =)
« Réponse #3292 le: 24 mai 2024 à 11:44:27 »
C'était effectivement souvent des cascadeurs qui se tapaient le boulot de l'ombre. ce qui est un comble pour une série comme the Fall guy qui était sensée les mettre en valeur.
Il aurait peut-être été judicieux de proposer le rôle à un cascadeur, malheureusement, cela reste des personnes de l'ombre alors qu'elle contribue grandement à la réussite d'une œuvre. Pour une série qui les mettait en valeur, c'était peut-être l'occasion de faire ça.

... j'ai le souvenir qu'on voit clairement un cascadeur moustachu à la place de Carradine.. Pourquoi se casser la tête à prendre des mecs ressemblants [:aie] ?
Dans Knight Rider, on voir clairement la doublure de David Hasselhoff, c'est un peu compliqué car l'acteur est très grand et mince, ce n'est pas forcément évident de trouver des cascadeurs avec le même gabarit mais au moins ils prenaient des gars qui lui ressemblaient un peu. :D


Quant à la suite de Beetlejuice, je ne sais pas trop quoi penser des suites qui arrivent des années après. J'adore le premier qui est un véritable chef-d'œuvre mais avait-il besoin d'une suite ?
"Décidément, les temps comme les œufs sont durs et la bêtise humaine n’a pas de limites"

Hors ligne Sergorn

Re : Soirées ciné =)
« Réponse #3293 le: 24 mai 2024 à 11:59:36 »
Faut pas oublier aussi que ces séries étaient faites pour voir sur des petits écrans avec une image flou et granuleuse, faisant que ce genre de détail se remarquaient beaucoup moins que sur une technologie moderne.

-Sergorn

Hors ligne sharivan

Re : Re : Soirées ciné =)
« Réponse #3294 le: 24 mai 2024 à 14:30:13 »
Faut pas oublier aussi que ces séries étaient faites pour voir sur des petits écrans avec une image flou et granuleuse, faisant que ce genre de détail se remarquaient beaucoup moins que sur une technologie moderne.
Tout à fait ! Remarquer ces détails avec la technologie de l'époque relève de l'exploit.
"Décidément, les temps comme les œufs sont durs et la bêtise humaine n’a pas de limites"

Hors ligne Alain

Re : Soirées ciné =)
« Réponse #3295 le: 24 mai 2024 à 22:58:49 »
J'ai vu Furiosa hier soir.

Pour la première fois  j'ai testé la 4dx. Je me suis cru au rodéo.

J'ai plutôt bien aimé le film. L'esthétique est bien léchée et le rythme est meilleur que celui de Fury Road.

J'ai un peu de mal avec l'actrice principale que je trouve inexpressive au possible. Je préfère Charlize Theron qui apportait plus d'humanité à Furiosa.

Les scènes d'action sont bien emplies de knacky balls.
Un gros wouf de soulagement.

"Teshirogi s'est totalement imprégnée de l'univers de Saint Seiya, maintenant ce monde est le sien, et même Kurumada n'y est plus qu'un visiteur !"

Tags: