Auteur Sujet: D'où vient votre passion ?  (Lu 1616 fois)

Hors ligne Telescopium

D'où vient votre passion ?
« le: 26 juillet 2020 à 03:18:24 »
En "réponse" au sujet sur la lassitude, puisqu'on ne se lasse que de ce qu'on a aimé, je vous propose de tenter d'expliquer pourquoi, comment vous avez développé une passion pour l'anime, le manga, les produits dérivés...

Je me lance, en reprenant des morceaux de ma présentation sur le forum.

Je suis d'un naturel assez curieux. Les sciences sont ma passion, ma formation aussi. Parmi elles, l'astronomie est quelque chose que j'ai toujours gardé au fond de moi, avec des périodes plus propices à une activité soutenue de ce côté et d'autres, moins. Je vois la mythologie comme un fondement de notre culture, qui permet de comprendre comment nous pensons et fonctionnons aujourd'hui, en plus d'être des histoires assez captivantes. L'architecture antique, notamment de la période classique grecque, avec les paysages méditerranéens qui l'accompagnent bien, attire mon regard depuis ma prime jeunesse, probablement car maman travaillait dans un de ces bâtiments publics qui s'en inspirent et ont une aura singulière. Enfin, les valeurs de chevalerie me plaisent. Il y avait donc déjà un gros terrain favorable, et pourtant je ne me suis intéressé à la série qu'il y a maintenant un peu plus d'un an. Je précise que je n'ai pas tellement connu le club Dorothée, compte tenu de mon âge et de ses horaires lors de sa diffusion. Les Chevaliers du Zodiaque, je connaissais ce nom, le fait qu'il y avait un personnage nommé Seiya, une princesse Athéna et que ça utilisait les constellations, notamment Pégase. Dragon Ball me parlait autant, c'est-à-dire assez peu, mais m'a toujours paru plus populaire que les CdZ parmi mes congénères. En revanche, je voyais et vois encore StS comme plus "sérieux" et moins "foutraque" que DB, ce qui me va personnellement très bien.

Comme je suis un jeune de ma génération, je traîne (moins maintenant) sur YouTube, qui fait des recommandations. L'une d'elles a été la série abrégée de State Alchemist. Mon amour du calembour, de la belle langue, a rencontré les CdZ, et out s'est mis en place. J'ai voulu creuser les références et ai, en réalité, déroulé une véritable pelote de laine pour comprendre les situations, les références de State et de la série d'origine. Les musiques, les dessins, l'ambiance m'ont captivé. J'ai découvert un filon à creuser. Pour me renseigner, j'ai lu les articles du blog de State, qui faisait mention de SSP. Finalement, je n'ai pu résister et suis passé de lecteur à contributeur du forum.

Un an plus tard, je me repasse moins en boucle CdZA, même si je l'apprécie toujours, que j'ai les répliques en tête et que je trouve encore des choses nouvelles dedans. J'ai essayé de lire et voir ce qui existe en VF mais, la faute au Covid et à ma vie quotidienne, ai été ralenti. Il me reste à voir environ la moitié de TLC anime et TLC Chronicles, la majeure partie de TLC, Soul of Gold et une très grande partie d'Omega. Je souhaite maîtriser ce qui existe avant de partir sur des projets de fan plus personnels. Pour ne pas trop me polluer, je ne lis quasiment pas de fanfics, juste les fans-BD.
En produits dérivés, j'ai l'agenda, les 3 Anime Heroes, les jeux PS3 et une MC de Shun (car il a un accessoire forcément intégré, je l'apprécie et il était disponible pas trop cher en occasion).

Ce qui va suivre serait plus pour le topic lassitude.
Ai-je été lassé ? Pas encore, et j'espère le plus tard possible. Toutefois, certains messages plus ou moins subliminaux ou maladresses dans la licence et certains délires de fans m'agacent, en tout cas me font tiquer. La contradiction régulière entre l'attitude des "fans" et ce que prône leur œuvre fétiche m'inquiète. Ce qui me guette le plus, c'est la répétition, la désillusion aussi en découvrant des "défauts" à une série ou des gens que j'admire. Ma crainte est également de vouloir faire beaucoup et de tomber de haut en constatant ce que je fais réellement. C'est pour cela que je crains de trouver, curiosité aidant, de trouver un nouveau "filon" qui entraînerait ma démobilisation de l'un au profit de l'autre et serait signe d'une certaine instabilité.
Et si ma relation avec ce hobby était analogue à une relation amoureuse ? Au fond, même si la flamme baisse, elle ne s'éteindra pas forcément car j'aurai le souvenir de tout ce que j'ai (bien) fait et pourquoi j'y suis venu. J'ai fini par connaître et accepter les défauts, en privilégiant les qualités et en ayant conscience que bien que ce ne soit pas un chef d’œuvre absolu, ça reste "mon_amour".

Et vous, comment s'est passée votre rencontre ?
« Modifié: 26 juillet 2020 à 03:21:29 par Telescopium »

Hors ligne Iris-Ardell

Re : D'où vient votre passion ?
« Réponse #1 le: 26 juillet 2020 à 08:49:34 »
J'ai connu Saint Seiya au Club Do. J'ai un souvenir assez net de moi voyant l’épisode où Hyoga "meurt" dans la maison de la Balance, avec ma mère qui regardait aussi. C'est l'épisode qui m'a marquée. Par contre, j'ignore si j'étais petite ou ado à ce moment. Lors des premières diffusions, j'avais neuf ans (si c'était bien en 1988) et je me rappelle que je me racontais des histoires en rapport avec Les chevaliers du Zodiaque lorsque j'étais couchée ou même dans mon bain. Je l'ai dit dans le topic lassitude, lorsque j'aime un support, j'ai tendance à avoir de l'inspiration. En plus, je suis depuis toujours fascinée par les histoires de dédoublements de la personnalité, les personnalités multiples etc. Le personnage de Saga ne pouvait donc que m'intéresser et c'est en partie grâce à lui que j'ai accroché autant. En partie car il y avait bien sûr tout le reste aussi : la musique, sublime ; les histoires de chevaliers liés aux constellations que je trouvais très intéressantes ; les notions de sacrifice et de dépassement de soi...

Puis il y a eu une interruption de quelques années. Jusqu'à ce sortent les OAV Sanctuaire Hadès... Là mon intérêt est revenu, je trouvais ça tellement beau, poignant, tragique... J'étais à fond. J'ai acheté, petit bout par petit bout, le Kurumanga, puis les premiers tome d'épisode G etc. J'ai commencé à écrire ma fanfic principale, c'était en 2009. Depuis j'en ai écris d'autres sur Saint Seiya.

J'étais sur l'ancien forum, le SSF il me semble. Je suis venue ici lorsqu'il a fermé et depuis je viens tous les jours. Comme dit sur le topic lassitude, j'apprécie beaucoup de vous lire. C'est un des forums où je suis le plus "active" et j'espère pouvoir continuer à m'amuser parmi vous, même si je suis loin d'être bavarde. Je voudrais enfin vous dire : merci d'être là, d'aimer la même chose que moi et de faire vivre ce forum.  [:jap]

Hors ligne Damien

  • Akala Yom Yom !
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 14888
  • Total likes: 690
  • Un film qui vieillit a-t-il des pellicules ?
    • Voir le profil
Re : D'où vient votre passion ?
« Réponse #2 le: 26 juillet 2020 à 10:30:09 »
D'abord Club Do' comme 90% des plus de 30 piges :o

Puis figurines (Noëls et anniversaires) : DM, Shun V2, Shiryu V2, Hyoga V2, Sorrento (je l'ai toujours mais sans boîte/flûte), Poseidon, Saga, Hagen, Shura et Milo. Il me semble que j'avais aussi un V1 mais je ne sais plus lequel (Shiryu ?). J'avais aussi l'album Panini (jeté par ma daronne, gros regret comme pour Cité d'Or, Cobra ou encore Dragno Ball qui étaient tous complets ou quasi complets)

Puis fun

Puis poubelle (j'ai tellement joué avec qu'à la fin, il manquait moults pièces et Saga n'avait plus de tête :o)

Puis oubli (autre chose à foutre/lire comme les premiers mangasses entre 1990 et 1995 comme la fin en jap de Dragon Ball via tomes et le Jump chez Junku)

Puis Revival/Tenkai avec mes premiers fofo

Puis Re-fun (achat de mites clausse comme God Athena et Myu)

Puis Okada/ND

Puis lassitude

D's©
Life is theater, theater is everywhere...

Hors ligne megrez alberich

Re : D'où vient votre passion ?
« Réponse #3 le: 26 juillet 2020 à 10:52:15 »
Pour ma part, j'ai vu les premiers épisodes des Galxian Wars lors de la toute première diffusion au Club Dorothée et je n'ai pas du tout accroché. Je trouvais ça moche et pas très intéressant, aussi j'ai arrêté de suivre la série au moment où la chaîne d'Andromède sent que quelqu'un tapi dans l'ombre les observe.

Je suis retombé par hasard sur la série quelques mois plus tard, et c'était l'épisode où Misty fait son apparition. Grand fan de Lady Oscar que je suis, j'ai craqué pour le Silver Saint et du coup j'ai donné une deuxième chance à l'animé. Ça m'a plu davantage et c'est vraiment à partir de la traversée du Sanctuaire que j'ai accroché pour de bon et que j'ai commencé à acheter des figurines vintage. Je suis devenu fan hardcore avec l'arc Asgard.
Les promesses d'un jour, d'un soir
Je les entends comme un psaume

Hors ligne Rincevent

  • Professeur de géographie insolite et cruelle
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 34222
  • Total likes: 2981
  • Président du CJDMP
    • Voir le profil
    • le Catablog
Re : Re : D'où vient votre passion ?
« Réponse #4 le: 26 juillet 2020 à 11:41:40 »
Il me semble qu'il y avait un vieux sujet similaire. Comme beaucoup l'animé a été le kif absolu : mythologie grecque, combats impitoyables, sensations épiques, armures qui brillent, etc.

Puis j'ai un peu oublié. Puis j'ai découvert les mangas chez Kana et ai acheté des fanzines en parlant. Puis une certaine nostalgie m'a poussé à chercher des infos en ligne et je suis tombé sur le premier  SSF et, par conséquent, le reste de la franchise. Et je continue à aimer les bases de la licence qui m'a fait vibrer, malgré les déceptions.

Dragno Ball qui étaient tous complets ou quasi complets)
Je connais pas Dragno Ball. C'est l'histoire d'un drag émasculé ? :o

Citer
Puis poubelle (j'ai tellement joué avec qu'à la fin, il manquait moults pièces et Saga n'avait plus de tête :o)
Tu es plus fort que Seiya. Et Archange va te bannir.
L'important n'est pas de savoir vers où on s'enfuit, mais de savoir ce qu'on fuit.

Hors ligne Alaiya

Re : D'où vient votre passion ?
« Réponse #5 le: 26 juillet 2020 à 14:35:59 »
Citation de: Damien
D'abord Club Do' comme 90% des plus de 30  40 piges
Fixed :o

Au goûter, devant le Club Do de 16H30, premier épisode, Seiya tranche l'oreille de Cassios (pour mémoire, la toute première diffusion et les tous premiers épisodes n'étaient pas censurés).

Tudieu.

C'est quoi ce dessin animé, on dirait du Versailles no Bara Lady Oscar ou du Albator, c'est aussi joli ?! J'aime ! *_*

... Ca a commencé comme ça. J'avais 12 ans. J'aimais déjà beaucoup les récits de la mythologie grecque donc j'ai aussi tout de suite accroché à l'univers et ensuite, comme beaucoup, je me suis intéressée à l'astronomie, j'ai acheté plein d'encyclopédies sur le sujet, j'étais devenue super calée XD

J'ai commencé à écrire mes premières "fanfictions" à la même époque (sauf qu'on ne savait pas que ça s'appelait comme ça, puisqu'il n'y avait pas encore internet  :D ).

J'ai continué à écrire 2/3 ans sur les CDZ, puis je suis passée à une autre passion pendant 6/7 ans, puis je suis revenue à StS quand j'étais étudiante, et que le net commençait à toquer à la porte. J'ai découvert qu'il y avait une suite à Poséidon à travers les traductions du manga faites par Nao(ki) à l'époque sur son site Cyber Namida. J'ai recommencé à écrire. Puis encore un arrêt de quelques années mais plus court (3 ans à peu près) et rebelote en 2003, quand un collègue m'a prêté les OAV du Junikyu. Depuis, je n'ai pas décroché, si ce n'est que je me suis éloignée de l'actu StS pour me recentrer sur ma déclinaison personnelle de cette univers.
« Modifié: 26 juillet 2020 à 14:44:09 par Alaiya »
http://archiveofourown.org/users/Alaiya

"When the fires, when the fires are consuming you
And your sacred stars won't be guiding you,
I've got blood, I've got blood - Blood on my name"

Hors ligne Chernabog

Re : Re : D'où vient votre passion ?
« Réponse #6 le: 26 juillet 2020 à 15:02:27 »


Au goûter, devant le Club Do de 16H30, premier épisode, Seiya tranche l'oreille de Cassios (pour mémoire, la toute première diffusion et les tous premiers épisodes n'étaient pas censurés).


Si si, certains épisodes étaient censurés dès la première diffusion, même si les coupes étaient assez rares à ce moment-là. Et le passage du "tranchage" d'oreille faisait partie de ces censures (il était en revanche laissé intact dans les flash-backs des épisodes 52 et 53).

http://scribe.seiya.free.fr/article/censure.htm

Hors ligne Jackstyle

Re : D'où vient votre passion ?
« Réponse #7 le: 26 juillet 2020 à 15:04:31 »
Je suis devenu fan dès le premier épisode diffusé en France, Saint Seiya c'est la synthèse de tout ce que j'aime. C'est vraiment ce qui m'a construit en tant qu'être humain d'un point de vu éthique et valeurs.

Le courage, l'abnégation, le don de soit, le manichéisme, tout ça fait que ce manga est bien plus qu'un simple produit culturel destiné à la jeunesse, c'est une sorte de Bible de tout ce qu'il faut savoir pour non pas éveiller son "septième sens" mais carrément son âme à la beauté des sentiments exacerbés, pour savoir trouver ce qui est juste et ce qui ne l'ait pas.

Qui sait? sans Saint Seiya je serais peut être devenu un gros beauf binaire fan de Super Cell ou Broly  [:trollface]

Merci M. Kurumada  :o

Hors ligne Samantha Rosenwood

Re : D'où vient votre passion ?
« Réponse #8 le: 26 juillet 2020 à 15:29:24 »
Ma passion vis-a-vis de la série, a commencé quand j'avais 13 et demi, en la découvrant pour la première fois dans le Club Do. Et c'est en reconnaissant la voix d'Eric Legrand en tant que voix de Seiya de Pégase, c'est difficile à expliquer, que la série a eut un sentiment de déjà-vu pour moi, alors que je la voyais pour la toute première fois.

Mais le véritable déclic est venue avec l'arrivée sur la scène de Shun, le Chevalier d'Androméde (un déclic similaire se produira plus tard avec Milo, chez les Chevaliers d'Or). Un vrai coup de cœur, il m'a tout simplement séduite avec sa profonde gentillesse et sa bienveillance naturelles. Il aura toujours ma préférence, et c'est toujours le cas aujourd'hui. Il est suivit de près par Seiya, avec sa personnalité très boule de flipper au grand cœur. Milo arrive derrière avec sa droiture, son intégrité, et sa capacité à reconnaître ses erreurs et à se remettre en question. Des valeurs sûres, avec lesquelles mon arrière-grand-père avait bien compris pourquoi je l'aimais beaucoup. Puis, le jour où Shun est mort des mains d'Aphrodite, je me suis littéralement effondrée. Je n'y croyais pas! Pas lui!

Ne comprenant pas mon chagrin, ma mère m'avait interdit de continuer à regarder la série. Tout ce qui faisait référence à la série était désormais interdit de séjour! Fort heureusement, j'ai eu le soutien de ma grand-mère pendant toutes ces années de brouille, parce qu'elle savait que je ne céderais pas, et ne que changerais pas d'avis sur la question non plus. Ça a finit par payer lors de notre voyage au Japon, en 2007. Le jour où je suis revenue d'Akihabara avec des soundtracks, ma mère m'a simplement dit que j'avais gagné. Que j'avais gagné son respect, en lui donnant la preuve que je ne changerais jamais d'avis! Aujourd'hui, on en rit, et on se demande comment nous avons pu nous brouiller de cette manière...pour une série qui fait ma joie et mon bonheur!

Niveau fanfics, alors adolescente, j'avais tapé sur ma machine à écrire, une première ébauche de la relation de Shun avec Jade, dont j'ignorais encore qu'elle s'avérerait plus tard être mon alter ego. Et puis aussi une courte histoire où Saori remplace Kyôkô à la Pension Des Mimosas, lors de son voyage de noces, je crois. Les deux textes sont aujourd'hui perdus, mais ils vivent dans ma mémoire.
« Modifié: 26 juillet 2020 à 15:47:49 par Samantha Rosenwood »
"Yanagi Ni Kazé" - Proverbe Japonais
"Un ami non éprouvé est comme une noix non cassée. On ne sait ce qu'elle renferme" - Proverbe Russe

Hors ligne Alaiya

Re : D'où vient votre passion ?
« Réponse #9 le: 26 juillet 2020 à 15:30:42 »
Citer
(il était en revanche laissé intact dans les flash-backs des épisodes 52 et 53).
Han ! C'est donc pour ça que j'ai toujours eu l'impression d'avoir vu cette scène ! Je ne comprenais pas pourquoi on disait qu'elle était coupée (la scène, pas l'oreille. Enfin l'oreille aussi. Bref, m'avez comprise XD) alors que dans mon esprit, je l'avais pourtant bien vue.

Merci pour la précision :-)
http://archiveofourown.org/users/Alaiya

"When the fires, when the fires are consuming you
And your sacred stars won't be guiding you,
I've got blood, I've got blood - Blood on my name"

Hors ligne Rincevent

  • Professeur de géographie insolite et cruelle
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 34222
  • Total likes: 2981
  • Président du CJDMP
    • Voir le profil
    • le Catablog
Re : Re : D'où vient votre passion ?
« Réponse #10 le: 26 juillet 2020 à 16:52:32 »
Au goûter, devant le Club Do de 16H30, premier épisode, Seiya tranche l'oreille de Cassios (pour mémoire, la toute première diffusion et les tous premiers épisodes n'étaient pas censurés).
Avec le bol de chocolat chaud et des céréales, pis des cracottes ou des crêpes.  [:crom]
L'épopée mythique accompagnée de miel pops ou de smacks. [:miam]
L'important n'est pas de savoir vers où on s'enfuit, mais de savoir ce qu'on fuit.

Hors ligne Alaiya

Re : Re : Re : D'où vient votre passion ?
« Réponse #11 le: 26 juillet 2020 à 17:07:08 »
Avec le bol de chocolat chaud et des céréales, pis des cracottes ou des crêpes.  [:crom]
L'épopée mythique accompagnée de miel pops ou de smacks. [:miam]
Hmmm... Moi c'était plutôt Délichoc (chocolat noir ou chocolat au lait), Papy Brossard, Petit Prince et autres joyeusetés. J'ai eu une phase cracotte/Nutella tout de même, maintenant  que j'y pense...  [:lol]
http://archiveofourown.org/users/Alaiya

"When the fires, when the fires are consuming you
And your sacred stars won't be guiding you,
I've got blood, I've got blood - Blood on my name"

En ligne Hypnos

  • Maréchal du spoil sauvage
  • Nanoteurs
  • Membre Héroïque
  • *
  • Messages: 12589
  • Total likes: 626
  • 2020 be like
    • Voir le profil
Re : Re : D'où vient votre passion ?
« Réponse #12 le: 26 juillet 2020 à 17:54:34 »
Le courage, l'abnégation, le don de soit, le manichéisme,

C'est pas forcément une vertu le manichéisme cependant.

Sinon bah personnellement, je suis quand même plus jeune que la plupart donc c'est mon oncle (qui lui a bientôt 40 ans en effet) qui m'a fait découvert ça (même si ça n'a pour sa part qu'été une passion d'adolescent) via ses figurines alors que je devais avoir environ 10 ans. Je me souviens avoir emprunté les cassettes des films à un loueur de cassettes (aïe) et ça a été mon premier contact avec l'animé, avant d'acheter la série (en DVD tout de même :)) même si c'était pas une version grandiose) et quelques SCM du temps où elles se trouvaient encore pour une quarantaine d'euros chez King Jouet.

Je m'étais jamais trop intéressé au Kurumanga, voire à n'importe quel manga et la japanimation avant environ 2011-2012, où j'ai tout découvert d'un coup, le Kurumanga, TLC manga et OAV, et j'ai fini par m'inscrire rapidement ici où j'ai pris Omega S1 dans la foulée, et je me suis mis à G. J'ai suivi d'assez près tout ce qui sortait pendant quelques années, en même temps de consommer pas mal d'autres mangas/animes, mais mon intérêt s'est un peu essouflé avec le bas de gamme des dernières productions (Omega S2, SoG, Saintia Shô anime... je n'ai même pas regardé KotZ car je sais que ça ne me plairait pas). Pour le coup je ne suis plus que les sorties françaises des mangas (sauf Next Dimension où il doit me manquer des tomes tant je trouve ça pas palpitant), et parfois je me spoile un peu ici "en live", histoire d'être raccord avec mon titre :D. De façon générale, je lis encore pas mal de mangas et regarde quelques animés mais des licences que je connais, je suis bien moins dans la découverte aujourd'hui que je n'ai pu l'être il y a encore 5 ans.

Mais mon amour de la série originale (et par extension, du Kurumanga, voire de TLC) demeure intact. J'ai toujours plaisir à revoir la série et le trait Araki-Himeno, et à écouter la musique de Yokoyama (dans les rues de Yokohama la nuit tombant pour une ambiance garantie :o).

(Beaucoup de parenthèses ma foi).
« Modifié: 26 juillet 2020 à 17:56:55 par Hypnos »
Knock, knock, Neo.

Hors ligne Sergorn

Re : D'où vient votre passion ?
« Réponse #13 le: 26 juillet 2020 à 20:27:14 »
J'ai regardé au Club Do.

J'étais super fan.

Et j'avais eu quelques figurines d'époque (la première Shiryû V2 que mon père avait eu au Noel de son boulot qui refilait des jouets pour les gamins des ouvriers, puis d'autres à divers anniversaires ou autre.

Puis après ce fut fini et je suis passé à DBZ même si la (re)sortie des films chez Manga Power a un peu ravivé la flamme, tout comme indirectement celle de Kojirô

Puis le manga chez Kana, Hadès et G ont suffit à raviver ça pour de bon. Et vu que ça fait vingt ans que dure ce revival aucune raison que ça s'éteigne à nouveau.

-Sergorn

Hors ligne Chrysos

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2111
  • Total likes: 103
  • Tu sais ce qu'on dit "beaux yeux, belles...."
    • Voir le profil
Re : D'où vient votre passion ?
« Réponse #14 le: 26 juillet 2020 à 20:45:18 »
Comme la plupart, j'ai découvert Saint Seiya au Club Do' en commençant par... l'épisode 2 [:aie]. Pour une raison oubliée [:what], j'ai loupé l'épisode 1. Bref, ça n'a pas été le coup de foudre immédiat mais peu s'en faut. C'est à partir du combat Seiya/Shiryu que j'ai pigé que cette série n'était pas comme les autres [:aloy]. Ce combat était un condensé de ce qui fera le charme inaltérable du DA : des combats épiques, stylés et poétiques, des références à d'anciennes légendes et des mythologies diverses et variées, des personnages classes qui te sortent de belles tirades sur fond de musiques tristes et des moments d'émotions comme on en fait plus [:mtears].

Même trente ans après, quand Shun-rei va demander à Seiya de sauver Shiryu et qu'il accepte sans hésiter, ça me remue les lacrymales [:onion tears]. Et dire que ce n'était que le début d'une longue série de moments déchirants [:dok]. En dépit de la toute la tristesse engendrée, c'était vraiment trop cool de découvrir ce genre de scène à un âge où on est encore en pleine construction [:jump].

Aucun autre DA n'a jamais réussi à détrôner Saint Seiya de son piédestal, pas même DBZ quand c'était censé être le must des musts. Non Seulement Saint Seiya a été une porte ouverte sur la japanime en général et  la mythologie, mais ça m'a permis de découvrir les forums et de rencontrer pas mal de gens sympas. Saint Seiya a beau être en perte de vitesse, ça me fait toujours plaisir de discourir sur les vieux épisodes avec des gens qui entretiennent la flamme. 
Le doré constituant l'individu le plus nocif et le plus difficile à éradiquer de tout Saint Seiya, on peut en déduire que la source d’inspiration première du manga était le staphylocoque.

Hors ligne Jackstyle

Re : Re : Re : D'où vient votre passion ?
« Réponse #15 le: 27 juillet 2020 à 02:02:01 »
C'est pas forcément une vertu le manichéisme cependant.



Là n'est pas la question, moi je ne parle pas de vertu mais de la religion créé par Mani et sa philosophie du Dualisme reprise par Aristote, Janus et tant d'autres. Rien à voir avec la vision réduite que nous en avons, nous occidentaux.

"Selon le manichéisme, la Lumière et les Ténèbres coexistaient sans jamais se mêler. Mais à la suite d'un événement catastrophique, les Ténèbres envahirent la Lumière. De ce conflit est né l'homme (naturel), son esprit appartient au royaume de la Lumière et son corps, appartient au royaume des Ténèbres — ce qui peut transformer la mort non plus en processus destructif mais en processus d'élévation suprême, de libération de l'esprit.

Selon le manichéisme, l'homme naturel est donc double. Il possède :

    un esprit appartenant au royaume de la Lumière — c'est la partie immortelle de l'homme
    un corps appartenant au royaume des Ténèbres — c'est la partie mortelle de l'homme. "

https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=&cad=rja&uact=8&ved=2ahUKEwi2z4SkjezqAhVbBGMBHSuACz4QFjABegQIARAB&url=https%3A%2F%2Ffr.wikipedia.org%2Fwiki%2FManich%25C3%25A9isme_(religion)&usg=AOvVaw3qaMfefuZ2YD9Z_ke_6gWo

Hors ligne Kasar

Re : D'où vient votre passion ?
« Réponse #16 le: 27 juillet 2020 à 07:44:48 »
Il y a forcément une part de moral dans la lumiére
et une part malveillante dans les tenebres..

aucune civilisation ne peut subsister sans une certaine forme de manichéisme(quelque soit le sens qu on puisse lui donner)sinon c est la porte au relativisme anarchique,on peut tuer,voler
bien sur ça existe déja,mais ce n est pas encouragé.

Saint seiya pose quand meme des bases cohérentes,on imagine mal seiya et toute sa bande tuant des enfants,s alliant au dieux des tenebres et prenant meme la place des chevaliers d or en devenant plus cruels qu eux..il n y aurait plus de logique.

Hors ligne Telescopium

Re : D'où vient votre passion ?
« Réponse #17 le: 27 juillet 2020 à 08:05:00 »
Il faut voir d'ailleurs dans quel état est Seiya quand il croit avoir tué Hilda !

Hors ligne sharivan

Re : D'où vient votre passion ?
« Réponse #18 le: 27 juillet 2020 à 11:57:38 »

Je vais être d'une originalité folle en disant que j'ai découvert l'animé au club Dorothée. :D
Je suis rapidement tombé fan des personnages, de l'univers, des valeurs prônées tout au long de la série. J'ai rapidement été touché par l'amitié qui unit les "bronze" où chacun n'hésite pas à sacrifier sa vie pour venir en aide aux autres. Mon premier souvenir intact provient du combat entre Shiryu et Dragon noir où je pensais vraiment que le bronze allait y passer. Je crois bien que ce fut mes premières larmes versées quand Dragon noir sauve Shiryu et lui annonce qu'il a voulu croire en l'amitié avant de mourir. :'(

Je crois que le point d'orgue fut la bataille contre les golds où chaque semaine j'attendais de voir à quoi aller ressembler le prochain gold et savoir enfin qui se cachait sous les traits du grand Pope.

Cela été la douche froide avec la saga Asgard, je n'aimais pas, je trouvais ça ennuyeux et déprimant de les voir évoluer sous la neige. Je n'avais pas suivi cette saga et laissait ça en fond en attendant le prochain animé. J'ai regardé à nouveau avec la saga Poséidon que j'ai trouvée excellente.

Je me souviens des débats endiablés pendant les récréations pour savoir quel était le gold le plus puissant. D'ailleurs, dans mon école et jusqu'au début du collège, Saint Seiya était très apprécié et nettement préféré à Dragon Ball puis la tendance s'est inversée quand est sorti Dragon Ball Z. Il me semble que Saint Seiya ne fut plus trop diffusé lorsque DBZ débarqua au Club Do.

J'étais retombé sur l'animé en 1994 dans l'émission Récré Kids sur TMC et j'aimais toujours autant mais je zappais toujours la saga Asgard. J'avais oublié Saint Seiya quand je suis tombé sur le tome 19 à la Fnac en 99. J'ai commencé à le feuilleter et me dire que l'on n'avait pas vu ça dans l'animé. J'ai fini par le lire entièrement et suis repassé le mois suivant pour lire le Tome 20 pour finalement acheter tous les tomes jusqu'au 28. Dans la foulée, j'avais acheté les premiers tomes et découvert qu'il y avait quelques différences avec l'animé et, qu'au final, j'avais une préférence pour le scénario du manga.

Au début des années 2000, un pote m'avait prêté la saga Asgard que j'ai découverte et littéralement adoré au point que c'est devenu la saga que je préfère avec la saga des Golds. Je suis un grand fan des GW et des golds. Après, il y a eu le revival avec Hadès et là je n'ai plus jamais quitté Saint Seiya.
« Modifié: 27 juillet 2020 à 15:07:08 par sharivan »
« Décidément, les temps comme les oeufs sont durs et la bêtise humaine n’a pas de limites »

Hors ligne Bougloucass

Re : D'où vient votre passion ?
« Réponse #19 le: 27 juillet 2020 à 15:04:31 »
Petit, des potes regardaient et surtout, j'avais une tante qui bouffait de la téloche non stop toute la journée (elle le fait encore, je trouve cela effrayant de laisser sa vie s'envoler comme ça), donc j'ai vu des bouts d'épisode à l'occasion mais je n'ai jamais été très téloche (pas du tout même)!!...
Donc, des potes regardaient et j'ai vu quelques épisodes et les films mais j'avais quand même du mal avec les voix françaises (même si je ne connaissais pas celles japonaises)!!...
En fait, j'ai réellement découvert SAINT SEIYA quand Kana a sorti le manga (j'en avais parcouru plein en version japonaise avant) : j'ai beaucoup aimé l'histoire et le style rétro des graphismes (sauf les gros culs que se tapent les persos de dos, typiquement Kurumada ce détail)... avec SAINT SEIYA, c'est génial car même la narration est rétro et le rythme est rapide, un combat contre un Gold Saint faisant au maximum une quarantaine de planches je pense et non pas 3 épisodes!!...

Après, EPISODE G : bonheur... même si construction du récit redondante dans les premiers tomes et épuisement visuel et intellectuel pour lire les vignettes!!...
L'univers SAINT SEIYA s'étoffait avec cette préquelle (pas vraiment de multivers à cette époque) et c'était le bonheur pour moi!!...

Ensuite, ND et TLC : Très déçu au départ d'avoir des versions alternatives du 18e siècle (puis le coup de génie de Shiori Teshirogi avec Kairos justifiant un multivers m'a bluffé), des clones pour TLC (mais c'est vite parti en lisant plus en détail cette histoire qui reste ma préférée dans le monde de SAINT SEIYA hors Kurumada) et une histoire nulle pour ND (en fait, c'est le premier tome qui n'est vraiment pas terrible -le summum étant le faux suspense sur le duel Dokho / Shion- car après j'adore!!...
Donc, du tout bon pour ces 18e siècles et Shiori Teshirogi qui montrait réellement qu'Athéna avait une armée à son service... et ND est vraiment cette suite que j'attendais du manga car j'ai trouvé le film TENKAI très léger scénaristiquement parlant :  un film, quoi... sauf qu'il s'insérait dans la chronologie cette fois et que son histoire était inachevée (Je suis d'ailleurs très content que ce ne soit plus la vraie suite de SAINT SEIYA car déjà y a pas de manga à part l'intro promotionnelle de Masami Kurumada et surtout comment terminer une telle oeuvre en trois films d'animation seulement?!...)!!...
Pour finir avec les 18e siècles, j'ai dévoré les ANECDOTES de TLC qui apportaient plein de choses à cet univers : Shiori Teshirogi a créé mes persos préférés de la licence, les sublimes Sage et Hakurei!!...

OMEGA : Bof, mais de toute façon je ne suis pas le public ciblé et ça m'a fait bizarre de voir les éléments apparaître (pour rapidement disparaître en fait) car ça faisait plus POKéMON que SAINT SEIYA et ça n'apportait rien!!...
J'ai eu quelques espoirs avec le manga car j'aimais le trait assez rétro de Beau et je me souviens qu'il avait réussi à rendre pas mal un épisode indigeste (celui avec Shun) mais ils ont assez rapidement été douchés car l'enchaînement des chapitres n'avait malheureusement ni queue ni tête et rendait le récit non suivable!!...
Au passage, refaire des Bronze exceptionnels comme héros n'allait pas selon moi à l'univers de SAINT SEIYA : on sait que ce qui arrive à Seiya et sa clique est unique!!...
Sans être adepte de la "goldo-branlette" comme écrit sur ce forum, ça ne me gêne pas de voir que les Gold Saints "brillent" : On sait de base que c'est l'élite de l'armée d'Athéna, c'est le postulat de départ de la licence et seuls Seiya et ses quatre demi-frères ont bouleversé cela!!...
Donc bon, OMEGA, pas pour moi au final (même si j'ai aimé le design de Pallas)!!...

SAINTIA SHÔ : Superbes dessins de la part d'une nana ayant bossé sur une adaptation en manga de l'U.C.de GUNDAM, beau C.V. déjà!!...
L'histoire me plaît beaucoup également (je la place dans la même ligne temporelle que celle de Masami Kurumada d'ailleurs) même si Eris est quand même moins belle que celle du film qui avait un visage extra large génial et une perruque fantastique (sans oublier ses couleurs)!!...
Je trouve cette idée de reprendre les idées d'un film (mon préféré en plus) pour les faire coller au manga de Kurumada fascinante, et j'aimerais bien que cette expérience soit renouvelée un jour!!...
C'est dommage que dernièrement le ryhtme de publication soit cassé et que des chapitres soient si courts...

EPISODE G ASSASSIN : Grande joie de voir un auteur revenir à SAINT SEIYA pour nous proposer la suite de sa précédente oeuvre!!...
Malgré les couleurs, j'ai régulièrement encore beaucoup de mal à comprendre ses vignettes!!...
Un récit qui ressemble un peu à du n'importe quoi au départ et qui fabrique sa cohérence par la suite... même si c'est très compliqué à suivre!!...

EPISODE G REQUIEM : Je suis super heureux pour Megumu Okada de pouvoir carrément réaliser une trilogie dans cet univers!!...
C'est intriguant et je pense que, vu l'auteur, ça va être très bien de toute façon!!...

TLC (D.A.) : vu quelques bouts d'épisodes : bien réalisé mais qu'est-ce que le sublime character design de Shiori Teshirogi a pris dans la gueule pour cette adaptation!!...

Film en images de synthèse : pas vu... et pas envie de le voir!!...

SOUL OF GOLD : pas vu... ça ne me dit rien de toute façon!!...

SAINTIA SHÔ (D.A.) : pas vu mais je trouvais sympathique l'idée de prendre le graphisme classique du D.A. original pour les fans et la cohérence (et les figurines au passage) de la série (pour ma part, je m'en fous vu que j'ai les manga)... maisil semblerait que ça s'avère être un fiasco total!!...

Série de Netflix : pas vue... et pas envie de la voir!!...

Pour la suite, je veux... une édition Kanzenban de TLC (ANECDOTES incluses), le retour de Shiori Teshirogi sur une nouvelle série SAINT SEIYA et un manga par un(e) nouvel(le) auteur(e)!!...
J'oublie l'essentiel : Que Masami Kurumada termine ses oeuvres inachevées pour enfin nous offrir énormément de chapitres de ND car il nous concocte quand même le grand final de cette saga, donc j'espère que ça fera plein de tomes (qui feront plein d'épisodes à adapter pour les fans d'animation)!!...





« Modifié: 27 juillet 2020 à 15:24:10 par Bougloucass »

Hors ligne Joan82

Re : D'où vient votre passion ?
« Réponse #20 le: 27 juillet 2020 à 18:29:29 »
J'ai également découvert l'animé lors de sa diffusion dans le club Dorothee. J'ai de suite accroché à l'animé qui proposait un univers vaste et de nombreux personnages intéressants. J'aime bien toutes les sagas sans exception même si certains filler sont dispensables. Je ne ratais aucune diffusion dans les années 90 jusqu'à ce que je tombe sur la saga Hades en manga puis la suite en animé. Les suites et spin-off sont de qualités variables mais j'adoré toujours antant le manga et l'animé de base.
Le coeur a ses raisons que la raison ne connaît pas.

Hors ligne Lathandre

Re : D'où vient votre passion ?
« Réponse #21 le: 27 juillet 2020 à 21:52:50 »
J'ai regardé d'un oeil en 1987 pendant la guerre galactique, c'était un fait que du catch avec des gars ayant des pouvoirs.

Mon intérêt s'est vraiment éveillé quand le phénix apparut à la fin du tournoi, j'ai crû revoir l'oiseau mythique de spécial strange ( fan des x-men de Dave Cockrum et John Byrne des années 70 début 80), surtout qu' Ikki avait un  pouvoir similaire au "simulacre de Jean Grey".

Le chevalier d'argent Mysti, le message de Marine, Est-elle vraiment la soeur de Seiya, l'éveil d'Athéna, cela venait à crescendo.

Les chevaliers d'or alors là, c'était la claque! Découvrir chaque mystérieux chevalier d'or c'était ouf! Chacun me semblait insurmontable pour les héros. J'ai très vite compris que les héros étaient aidé par Athéna. Aldebaran vend la mèche. L'ombre qui brise la concentration de Shaka. Mais comme le disait Mû, les chevaliers sont le pinacle de l'humanité et donc il me semblait évident que sur terre rien ne pouvait dépasser ces chevaliers. Si les héros arrivent à leur fin c'est grâce à un deus es machina. Niké et Athéna! L'avant dernier épisode du Sanctuaire était génial, même si on ne voit pas la galaxian explosion, le combat bourrin entre le phénix et Saga, pendant que Seiya se rampe pour atteindre le bouclier d'Athéna. Puis l'éclair de lucidité de Saga, il fait écrouler le temple sur le phénix et fonce pour achever Seiya. A noter, que la première fois que l'épisode au club do a lieu. On voit Saga rire mais pas la flèche disparaître. Il faut attendre la semaine suivante, pour voir la poitrine d'Athéna sans la flèche dans les bras de la licorne. J'ai espéré que les chevaliers d'or combattent Saga, mais c'est au héro de faire bobo au Mal.

Asgard, pas compris pourquoi les autres chevaliers d'or ne viennent pas venger Aldébaran avec les chevaliers de bronze. Un Mû ou le Scorpion auraient fait du grabuge dans les rangs d'Hilda. Il me semblait évident que les guerriers d'Asgard étaient plus faible que les chevaliers d'or. Seuls, Mîme et Sigfried pouvaient rivaliser avec les chevaliers d'or. Alberich dans un autre registre est un salopard digne d'un Dr Doom ou Loki et qui réussit à mettre 4 chevaliers en péril. Un de mes regret c'est qu'ils ont tué Bud de froid alors que c'est son pouvoir. J'aurai aimé qu'il épaule Hilda et qu'on le retrouve dans Soul of Gold. Car sans atteindre un niveau des chevaliers d'or, il aurait été plus fort que tous les guerriers divins de soul of golds. Mais quasi certain suite à son combat avec Ikky, il aurait aidé les chevaliers d'or.

Puis les généraux de Poséïdon, avec le premier épisode quand le dragon de mer balance son attaque, là j'ai à nouveau senti une personne digne d'un chevalier d'or, la dernière image on voit Shun et Seiya saignés de la tête, saignement qui n'est plus là quand ils se relèvent au début du deuxième épisode. Puis l'explication de ce que les chevaliers de bronzes doivent faire. La fin de l'épisode entre Ban et Seiya est du même acabit que le premier épisode. Ban arrive à arrêter un météore de pégase d'une main et son souffle divin est impressionnant, puis le 3ème épisode, le verdict les généraux sont moins puissants que les chevaliers d'or, seiya en atteignant le 7ème sens qui transforme son armure de bronze en or, avec abduction d'Aiolia ( on voit le chevalier du lion) signifiant que Seiya pendant cet instant atteint la puissance de feu du lion éclate le général. Même Kanon est un Saga au rabais dans l'histoire. Ce n'est qu'à la fin, lorsqu'il est en colère que sa puissance atteint le niveau de Saga, dixit Ikky. Sorento c'est un Mîme bis, et peut grâce à sa flute diminuer la puissance des autres: En gros, c'est un débuffeur. Dans le manga, il arrive à vaincre Aldebaran qui est sauvé par l'intervention de Saori.

J'ai acheté les mangas en version originale en 1991, pas trouvé les dessins de Kuru au top mais l'histoire se différenciait par rapport à l'anime et restait intéressante. Puis j'ai vu la saga d'Hadès et là la hip est monté en flèche, les attaques de Mu, le grand Pope Shion, le combat entre Shion et Dokho, Shaka et les rénégat! Athéna exclamation. Radamanthe et les chevaliers d'or; le Kekai qui explique leur défaite. Puis le Deus es machina n°2 Le sang d'Athéna sur leur armure expliquant que le Kekai n'a pas d'effet sur les bronzes. Eux qui atteignent le 7ème sens par a coup, réussissent à aller en enfer. Dommage, qu'on ne voit pas le parcourt  de Dokho , d'Athéna et Shaka dégommé quelques Spectres. Le secret de Shun, ne trouvez-vous pas étrange que depuis il est revenu des enfers, Shun n'a plus utilisé la tempête nébulaire. Le poisson l'a dit, son cosmos va au delà des chevaliers d'or- > un dieu> Hadès.


J'ai adoré le revival de 2002 hadès le sanctuaire en anime, moins aimé la première partie des enfers, la seconde j'ai bien aimé , Elysée bien aimé le rajout avec Hypnos mais le dernier épisode est un massacre.

Ouverture : j'ai aimé bien que lent. Mais il est évident qu'ils allaient ressusciter les chevaliers d'or pour aider les bronzes. Maintenant, Artémis et les olympiens ne semblaient pas s'en prendre à l'humanité mais à l'évidence punir Athéna d'avoir aimé un mortel et abandonnée sa charge de protecteur de la terre. Punir les chevaliers d'or d'avoir permis à des chevaliers de détruire le corps d'un de leur paires et tuer deux autre dieux. Le secret de Marine. Thomas, l'ange déchu. J'avais compris qu'Apollon rend amnésique Seiya, Athéna et les autres. Il ne détruit pas la terre, ni l'humanité bien que Seiya blesse le visage le dieu de la lumière.

Next Dimension: J'aime bien, même pas déçu des niveaux des bronzes car j'ai toujours compris qu'ils étaient aidés par Athéna ou Niké ou autres choses. Seul, Shiryui me parait sortir du lot. Hyoga n'a toujours pas évolué, le gars peut atteindre le zéro absolu doit protéger Athéna et hésite de balancer la sauce sur le prédécesseur de Camus qu'il connaît ni d'Adam et d'Eve. A nouveau  2 de leurs chevaliers d'or ont du intervenir, Shaka et Aiolos, malgré leur mort. Ah faudra m'expliquer comment Shaka peut être au nirvana et dans l'hyperdimension avec les armures d'or dont 5 sont sensé être détruites par Thanatos. Si les olympiens  déclarent la guerre au Sanctuaire ce sera bien du fait d' Athéna parce que rien ne prédestinait à cette guerre puisque les dieux n'ont pas attaqué la terre après la mort d'Hadès, qui je crois n'a pas eu lieu, puisque il se baladait avec son âme un peu partout. Idem pour Hypnos et Thanatos.
Il est évident que le Serpentaire n'est pas là pour tuer Athéna, surtout que ce n'est pas la sienne.

Saint Seiya Omega : Bien aimé à l'épisode 1, le 10 quand on voit Shun, le dragon, Hyoga. Personnages que j'ai bien aimé, c'est Europe, Mira, Amor, Harbinger, Fudo, Eden, dans un moindre niveau Egéon, Hypérion , Hypérion et Egéon.

Lost Canvas: bien aimé anime et manga.

Santia: Histoire de Milo du Scorpion .... J'ai lu les 12 tomes français et je suis toujours circonspect.

G: J'ai aimé mais du mal a lier cette histoire avec la trame principale de Kuru.

Ga: Ouaip, beau bordel! C'est suite à Next dimension, elle a réussi à créer un multiverse? C'est les guerres secrètes façon Okada? Pourquoi Zeus n'est pas intervenu plus tôt? Juste après la mort d'Hadès.

Attente : la suite de Next Dimension, ca fait 2 ans que j'attends cette suite. Si Kuru a un problème pour dessiner qu'il fasse le scénario et laisse Shiori dessiner. Il semble qu'elle a envie de redessiner su Saint Seiya, moi je suis pour.



   

   
 
« Modifié: 28 juillet 2020 à 21:11:47 par Lathandre »

Hors ligne Atavaka

Re : D'où vient votre passion ?
« Réponse #22 le: 31 juillet 2020 à 00:12:04 »
Je tenais à peine sur mes pattes quand la série était diffusée au club do, ma vraie découverte de Saint Seiya s'est faite grâce aux multiples rediffusions de la série sur des chaînes du câble et de la TNT, puis avec les OAV d'Hadès dans la foulée en version tipiak sur le net, qui a été ma première découverte d'un animé en VO.

Y'a pas mal de choses qui font que j'accroche autant à la licence Saint Seiya dans son ensemble, mais je dirai que le principal est tout ce qui touche à l'émotion, les musiques etc...

Niveau collection, je me limite aux parutions de la plupart des spin off, aux  séries parues en bluray, exception faite pour TLC que j'ai en DVD faute de mieux. Je n'ai jamais acheté de jouets estampillés Saint Seiya.

Hors ligne Samantha Rosenwood

Re : D'où vient votre passion ?
« Réponse #23 le: 31 juillet 2020 à 15:37:11 »
Je crois qu'acheter des objets dérivés de la série, relève surtout de l'affectif. Du moins, en ce qui me concerne. Et d'un autre côté, je suis très nipponne sur les bords. J'aime tout ce qui est kawaii et très coloré, mais il faut que cela soit beau et de qualité! Voire parfois utile, comme des porte-clés, par exemple. Je pense qu'on achète aussi selon nos préférences, ce qui nous fait envie. Je n'aime pas l'idée qu'on puisse acheter un objet dérivé pour mieux frimer auprès des copains, voire pour humilier quelqu'un. Je sais que cela fait très cour de récré, mais malheureusement, j'ai assisté à de telles scènes durant mon adolescence. C'est arrivé à une autre fan de Shun, que j'ai défendue. L'indélicate est devenue rouge écarlate, et a abandonné son trophée. J'ai eu droit à un très grand sourire et un merci.   
"Yanagi Ni Kazé" - Proverbe Japonais
"Un ami non éprouvé est comme une noix non cassée. On ne sait ce qu'elle renferme" - Proverbe Russe

Hors ligne Leon9000

Re : D'où vient votre passion ?
« Réponse #24 le: 04 août 2020 à 13:20:10 »
Et bien, pour ma part je dois remercier Internet pour mon engouement envers cette série.  [:aloy]

Je suis passé entre les mailles du Club Dorothée et je ne gardais que des souvenirs imprécis des quelques épisodes que j'avais vu à la télévision (le dernier épisode de Hyoga vs Milo (j'avais commencé par le meilleur décidément  [:aie] ) et la Maison du Sagittaire avec la flèche d'or tirée vers Seiya à la fin). Mais à une époque où quasiment tout était trouvable sur Dailymotion, durant les balbutiements d'Internet, je suis tombé sur l'intégralité de la série originelle en VF sur Daily et j'ai alors tout regardé d'une traite. (même si je suis quasiment certain d'avoir commencé directement par les chevaliers d'or à l'époque  [:fufufu] ).

C'est d'ailleurs le changement des voix VF pour la partie Junikyu Hadès qui m'a motivé à regarder Saint Seiya pour la première fois en VO.  :o

Et par la suite, l'actualité du Revival a quasiment été ininterrompue même si Lost Canvas et ses OAV ont joués un rôle assez important pour m'accrocher pour de bon à cette splendide saga.  [:crom]

Même si aujourd'hui, la lassitude se fait un peu sentir, comme déjà mentionné sur l'autre topic du même nom.  [:pfft]


Tags: