Auteur Sujet: Actualités: désastres, drames de la vie courante et passions politiques  (Lu 20448 fois)

Hors ligne Telescopium

Re : Actualités: désastres, drames de la vie courante et passions politiques
« Réponse #1075 le: 18 octobre 2020 à 02:25:21 »
A voir la photo de l'article, je crois reconnaître le campus de la fac de lettres/sciences humaines. Ce n'est pas à côté de la Bourse du travail et encore moins de la mairie ou de la préfecture. Cela peut indiquer un mouvement partant du milieu universitaire (étudiants, enseignants, personnel). De ce que j'en sais, ce ne serait pas complètement surprenant vu le contexte local.

Hors ligne Mysthe

  • Âme incunable
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 16867
  • Total likes: 44
  • La virilité c'est faire preuve de gentillesse©Kuru
    • Voir le profil
    • Parfois j'écris...
C'est normal d'être lassé par toute cette bêtise crasse.
Les polythéismes étant désormais à peu près éliminés du jeu mis à part l'hindouisme (qui compte beaucoup de tarés enclins à tuer moults musulmans, intouchables ou populations tribales), le poids des monothéismes, du bouddhisme fait que ce genre de cohabitation est de plus en plus difficile.

Le bouddhisme est polythéiste et très syncrétique.

Sinon hélas on paie un gros laisser-aller sur l’islamisme radical contre lequel personne ne veut rien faire car sinon on est islamophobe et qui ouvre une voie d’or à Le Pen.

Et purée le ministère qui prétend avoir fait quelque chose. ::)
Président du fan-club de Shun.
Je soutiens le couple Hyôga / Shun !  Ikki boy. Adorateur de Sorrento.
J'ai craqué, je rejoins le camp de Poséidon... ^^ Gloire à l'océan !
Merci de ne pas présumer de ce que je peux penser... Je suis loin d'être si simpliste...
http://www.fanfiction.net/~mysthe

Hors ligne ArayashikiAlaya

Re : Actualités: désastres, drames de la vie courante et passions politiques
« Réponse #1077 le: 18 octobre 2020 à 10:38:47 »
Non le bouddhisme est un athéisme reconnaissant des formes de consience plus élevé"es mais tout aussi mortelles que les êtres humains.
(et comme le shivaïsme qui a persécuté" le bouddhisme jusqu'à le faire disparître d'Inde, le bouddhisme a parfois eu son lot de crimes quand il a eu le pouvoir.) Le raccourci, monothéisme = méchants intolérants contre les gentils monothéistes date de Michelet, mais il est assez peu pertinent sur le plan historique, le problème se situe du côté de l'absence de frontières entre le politique et le religieux, dans les religions d'état ou les lois religieuses fontt fonction de lois civiles : et c'est là que la bât blesse, dans tous les pays sunnites la frontière polico religieuse n'existe pas, et elle n'existe plus depuis peu chez les shiites, contraiment à ce qui s'est passé partout en Europe à partir du XVIIe siècle (sauf au Royaume Unis avec les conséquences qu'on conaît sur la mentalité américaine). Du coup, sans contrôle de l'état la pratique muslmane devient anarchique quand elle est déracinée. Paradoxalement, imposer un consistoire à l'islam, avec validation des mosquées par l'éat,  serait tout à fait conforme à la mentalité musulmane, tout en réglant le problème de la radicalisation liée aux mosquées "sauvages"
Understanding is a three-edged sword : your side, their side, and the truth.

En ligne Rincevent

  • Professeur de géographie insolite et cruelle
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 33696
  • Total likes: 2888
  • Président du CJDMP
    • Voir le profil
    • le Catablog
Re : Actualités: désastres, drames de la vie courante et passions politiques
« Réponse #1078 le: 18 octobre 2020 à 13:10:41 »
Le bouddhisme reconnaît des divinités préexistantes, même étrangères mais ne les vénère qu'après un processus d'absorption qui prend plus ou moins de temps. Il y a effectivement moins de récits d'agressivité envers d'autres religions (du moins à ma connaissance vu que je ne maîtrise pas l'histoire de toute l'Asie) mais il y en a : culte du Kalachakra (un brûlot antimusulman) ou, bien plus proche de nous, les crimes dont on été victimes les Rohingyas. Par contre, dès qu'on descend au niveau interne au bouddhisme, oui on a pu assister à beaucoup plus de violences sectaires entre diverses écoles. Et ce quel que soit le pays : le Tibet c'était la fête du slip, la Corée en a eu, la Chine et le Japon aussi me semble-t-il, etc.
L'important n'est pas de savoir vers où on s'enfuit, mais de savoir ce qu'on fuit.

Hors ligne Nicodémüs

Je ne vous cache pas que cette histoire m'a un peu secoué

Hier, nous avons fêté la crémaillère d'une amie (on était 4 et on est tous partis avant 18h30, donc RAS) et le compagnon de mon autre amie est professeur d'Histoire-Géo. La veille, il donnait le même type de cours à ses élèves (mais avec une autre caricature) que le professeur assassiné et oui, il a passé une très mauvaise nuit. On a réussi à lui changer les idées par quelques jeux de société, mais inutile de préciser que l'ambiance n'est pas au beau fixe pour lui.

En fait, cette situation découle de plusieurs problèmes qui ne sont pas forcément simples à régler parce qu'ils existent depuis trop longtemps maintenant.

Le premier problème vient des religions (et je dis bien "des") qui, si à la base rassemblent et rassurent les gens, et permettent d'accoucher de choses très belles (une cathédrale ou une mosquée, c'est quand même un peu classe quand c'est bien fait ; plus toutes les sculptures, les peintures, les vitraux, les chants que ça a permis de générer), deviennent dangereuses à partir de l'instant où les prêcheurs se servent des textes (corrigés selon leur bon vouloir) et de la foi de leurs ouailles à des fins beaucoup plus vindicatives ("à bas les mécréants qui ne veulent pas suivre la voie d'Allah") ou qui mettent en danger la santé mentale ou physique des individus, croyants ou non ("un embryon est un être humain, avorter est un meurtre (et OSEF qu'il soit le fruit d'un viol, d'un inceste ou qu'il soit voué à devenir une forme vaguement humaine que sa mère mettra au monde mort-né)").

Le second problème vient d'un gros choc culturel lié en partie à des religions qui n'ont pas tout à fait les mêmes principes. Plusieurs l'ont déjà dit ici, aucun chrétien/catho/luthérien/etc. ne viendra planter une balle dans la caboche d'un dessinateur parce qu'il aura caricaturé Dieu ou Jésus (pas en France, en tout cas). Y'aura bien quelques grenouilles de bénitiers qui vont "hurler" au scandale avec leurs voisines de palier, mais les autres vont se contenter de hausser les épaules et poursuivre leur petite vie tranquille. La France est un pays laïc où les expressions de foi collective sont très rares, par rapport à d'autres pays comme l'Italie, l'Espagne ou les Etats-Unis (même si beaucoup de nos jours fériés ou de nos vacances empruntent au culte chrétien, les athées en profitent tout autant et les croyants s'en cognent complètement). On sait qu'il y a des gens croyants, on en connaît tous, mais la croyance des uns ne vient pas écraser les orteils de ceux des athées. Or, ce n'est pas un comportement auquel les musulmans sont habitués (de toute évidence) et notre capacité de rire de tout ou presque (à nous Français) leur reste manifestement en travers de la gorge dès que nous lorgnons du côté de leur religion. Dans le cours que notre ami a fait vendredi, la caricature représentait Dieu et Yahvé (désolée si je ne mets pas le "h" au bon endroit) encourageant Allah à venir les rejoindre pour se faire caricaturer, Allah étant dissimulé derrière un paravent. Eh bien, ses élèves musulmans ont été outrés. Alors qu'on ne voyait même pas Allah. A partir de là, on comprend mieux pourquoi ça coince autant...

Et enfin, le dernière problème, c'est qu'effectivement, on dorlote tellement nos chérubins et on les laisse tellement s'enfoncer dans le monde merveilleux des Snapchat, Instagram, Tik-tok et autres joyeusetés qui les détournent de la dureté du monde réel, que dès qu'ils se coupent avec une enveloppe, ils sont à l'article de la mort. J'ai vu de mes propres yeux une adolescente de 14 ans limite en PLS parce qu'elle s'était coupée le doigt avec un carton, et sa copine la soutenait dans sa terrible souffrance jusqu'à l'arrivée des secours (la standardiste avec un bête pansement). Je peux vous assurer que c'est moi qui me suis tapé tout le déménagement des cartons ensuite, parce qu'il n'était plus question qu'elles fassent quoi que ce soit (attendez, elle avait frôlé la mort, il faut du temps pour s'en remettre... ::) ). Je me suis clairement dit que si une troisième guerre mondiale se déclenchait, on pouvait tout de suite abdiquer vu les effectifs de bons-à-rien douillets et incultes qu'on allait devoir recruter. A force de leur distribuer des gommettes, de les encourager dans leurs c*nneries en leur mettant la moyenne en vert (parce que le rouge, c'est agressif et qu'il ne faut pas qu'ils aient en-dessous de 10 sinon ils menacent de se jeter par la fenêtre) et de leur faire croire qu'on peut gagner sa vie en faisant du rien, ils arrivent nécessairement dans le monde du travail avec l'esprit de gamins de 5 ans : ils surfent plus sur leur Smartphone que dans leur boîte mail, ils se mettent en arrêt dès qu'on leur demande de bosser plus de six heures par jour (5 jours par semaine) et ils s'offusquent dès qu'on leur dit de mettre des majuscules au début de leurs phrases.   

Je ne sais pas ce qu'il est possible de faire (surtout qu'on a aussi une planète à la dérive à sauver à côté de ça), mais un bon gros coup de pied dans la fourmilière serait sûrement le bienvenu. :o   
« Modifié: 18 octobre 2020 à 13:23:43 par Nicodémüs »
L'Epervier réussit là où les pirates !

Hors ligne Alaiya

Re : Actualités: désastres, drames de la vie courante et passions politiques
« Réponse #1080 le: 18 octobre 2020 à 13:56:14 »
Citation de: Nicod'
A force de leur distribuer des gommettes, de les encourager dans leurs c*nneries en leur mettant la moyenne en vert (parce que le rouge, c'est agressif et qu'il ne faut pas qu'ils aient en-dessous de 10 sinon ils menacent de se jeter par la fenêtre) et de leur faire croire qu'on peut gagner sa vie en faisant du rien, ils arrivent nécessairement dans le monde du travail avec l'esprit de gamins de 5 ans : ils surfent plus sur leur Smartphone que dans leur boîte mail, ils se mettent en arrêt dès qu'on leur demande de bosser plus de six heures par jour (5 jours par semaine) et ils s'offusquent dès qu'on leur dit de mettre des majuscules au début de leurs phrases.   


Dans mes bras !

On a les mêmes !
http://archiveofourown.org/users/Alaiya

"When the fires, when the fires are consuming you
And your sacred stars won't be guiding you,
I've got blood, I've got blood - Blood on my name"

Hors ligne Masque de Mort du Cancer

Et enfin, le dernière problème, c'est qu'effectivement, on dorlote tellement nos chérubins et on les laisse tellement s'enfoncer dans le monde merveilleux des Snapchat, Instagram, Tik-tok et autres joyeusetés qui les détournent de la dureté du monde réel, que dès qu'ils se coupent avec une enveloppe, ils sont à l'article de la mort. J'ai vu de mes propres yeux une adolescente de 14 ans limite en PLS parce qu'elle s'était coupée le doigt avec un carton, et sa copine la soutenait dans sa terrible souffrance jusqu'à l'arrivée des secours (la standardiste avec un bête pansement).
C'est ce que je pensais il y a plus de 10 ans de cela : on met des ados du 21° siècle dans les tranchées, en pleine guerre 14-18, s'ils ne meurent pas d'une balle ennemie, je ne leur donne même pas une semaine à vivre tellement ce sont des chochottes.

Citer
Je ne sais pas ce qu'il est possible de faire (surtout qu'on a aussi une planète à la dérive à sauver à côté de ça), mais un bon gros coup de pied dans la fourmilière serait sûrement le bienvenu. :o
Comme disait Bernanos :

"Les générations actuelles sont les plus médiocres que la France ait jamais connues. Mais chaque jour qui passe les décime, l’heure viendra où elles rempliront les cimetières, et je me demande si elles seront seulement capables d’engraisser, mortes, une terre qu’elles n’ont pas su défendre vivantes. La France doit tenir jusque-là.

J’écris ces lignes sans haine et sans mépris pour ces condamnés. Il faut qu’elles disparaissent pour que disparaissent avec elles les mensonges mortels qui ont hideusement proliféré sur leur médiocrité."

Et il a écrit ça il y a plus de 70 ans. Je me demande ce qu'il dirait s'il voyait nos jeunes de maintenant  ::)
« Modifié: 18 octobre 2020 à 15:01:07 par Masque de Mort du Cancer »
« Égalité homme-femme ? On en reparlera quand y'aura des choses lourdes à porter !"  » - OSS117

Hors ligne Le Passant

Re : Actualités: désastres, drames de la vie courante et passions politiques
« Réponse #1082 le: 18 octobre 2020 à 14:02:36 »
Et j'ai les mêmes chez les étudiants. Pas tous bien sûr, mais une proportion non négligeable qui 1) n'ont plus les reflexes de vie en société (genre Bonjour, Merci Au revoir) 2) sont immédiatement frustrés quand tu leur dit non, que ce soit justifié ou pas et sont capables de se barrer en te claquant la porte parce que tu as refusé d'accéder à leur demande (non acceptable) 3) te répondent quand tu leur fais une réflexion (fondée), avec dérision et sarcasme si possible.

Par contre si tu refuses de leur donner le document qu'ils ont besoin pour hier (alors que ça fait trois mois que tu attends qu'ils complètent leur foutu dossier), tu brises leur vie. Il y a aussi un problème d'éducation (et ça n'a rien à voir avec la religion pour le coup), quand tu constates que les parents, quand tu les as au bout du fil ou en face de toi, te méprisent instinctivement et font tout pour retourner la moindre de tes phrases à leur avantage et tourner en dérision le moindre argument, parce que tu GÊNES leur rejeton chéri. J'ai été verbalement agressé à plusieurs reprises par des individus comme ça, contre qui tu ne peux pas te défendre (parce qu'ils auront toujours gain de cause), et ça m'a foutu un sacré coup. Mais avec des parents comme ça, qui veulent aider/sauver leurs gamins parce que ces derniers sont infoutus de se sortir les doigts, ça ne m'étonne pas. Ca me désole, mais ça ne m'étonne pas.

edit :
Citer
Dans le cours que notre ami a fait vendredi, la caricature représentait Dieu et Yahvé (désolée si je ne mets pas le "h" au bon endroit) encourageant Allah à venir les rejoindre pour se faire caricaturer, Allah étant dissimulé derrière un paravent. Eh bien, ses élèves musulmans ont été outrés. Alors qu'on ne voyait même pas Allah. A partir de là, on comprend mieux pourquoi ça coince autant...
A ce niveau c'est juste une incompatibilité culturelle. Je ne vois même pas comment on peut être gêné par ça, il n'y a rien d'agressif et on ne le voit pas représenté, donc ce n'est même pas contraire à leur religion. Ils sont juste formés dès le plus jeune à âge à être "chokay", quoi, même quand il n'y a aucune raison.
« Modifié: 18 octobre 2020 à 14:12:18 par Le Passant »

Hors ligne Alaiya

Re : Actualités: désastres, drames de la vie courante et passions politiques
« Réponse #1083 le: 18 octobre 2020 à 14:16:47 »
Et dans le monde professionnel, on est chaque jour un peu plus obligé de faire avec et d'adapter son comportement et son discours pour ne pas se les aliéner. Conséquence : je suis dans l'auto-censure permanente pour m'empêcher de leur dire les choses telles que je les vois et je les pense. Je m'oblige à un exercice intellectuel quotidien qui consiste à me répéter "ce n'est pas la même génération, ils ne voient pas les choses comme toi, essaye de les comprendre".

En boucle. C'est le seul moyen que j'ai trouvé pour gratter le fond de mes réserves de bienveillance.

ll y a des jours où ça va, parce que, bon, au global ils sont plutôt de bonne volonté (si, quand même), mais il y a des jours où j'ai l'impression qu'ils n'ont pas du tout intégré le fait qu'ils ne sont plus étudiants, mais dans le monde du travail.

Et pour certains, le confinement n'a pas aidé parce qu'ils venaient à peine de commencer à bosser et paf, ils se sont retrouvés chez eux, en télétravail. Malgré tous les efforts de chacun à distance, un jeune a besoin d'encadrement "physique", d'avoir un référent sous la main et là, c'était compliqué, d'autant que je pense qu'ils n'osaient pas déranger. Cette période, rajoutée à tout ce qu'on a pu lire sur les réseaux sociaux à l'époque en mode "reconsidérer son existence" /  "repenser son avenir professionnel" / "changer de vie" sachant qu'ils passent leur vie dessus, ça n'a pas aidé à leur mettre du plomb dans la cervelle.
Il y en a un qui m'a quand même dit qu'il préférait rester en chômage partiel (donc à n'être pas payé à 100 %) plutôt que d'être officiellement intégré dans les plannings pour travailler afin de filer un coup de main pour l'archivage. A 24 ans.

Moi :

EDIT : en fait, on parle beaucoup de quête de sens dans le travail, ce que je comprends tout à fait et j'y suis très sensible d'ailleurs, mais au fond, je me demande si c'est vraiment ça, le problème. Parfois, je m'interroge : pourquoi avoir fait un bac+5 si c'est pour faire un boulot en mode "alimentaire" ? Ca sert à quoi ? La curiosité technique, l'envie de découvrir et de comprendre des choses par soi-même, d'améliorer une méthode de travail, sont des denrées de plus en plus rares. Comme nous, et d'autres avant nous, beaucoup ont fait des études par défaut, ou sans vraiment savoir pourquoi. Ca, d'accord. Mais t'y es, t'y es, quoi. Fais au moins en sorte de ne pas avoir perdu 5 ans de ta vie pour rien !
« Modifié: 18 octobre 2020 à 14:23:50 par Alaiya »
http://archiveofourown.org/users/Alaiya

"When the fires, when the fires are consuming you
And your sacred stars won't be guiding you,
I've got blood, I've got blood - Blood on my name"

Hors ligne Moïra

Re : Actualités: désastres, drames de la vie courante et passions politiques
« Réponse #1084 le: 18 octobre 2020 à 14:24:21 »
C'est ce que je pensais il y a plus de 10 ans de cela : on met des ados du 21° siècle dans les tranchées, en pleine guerre 14-18, s'ils ne meurent pas d'une balle ennemie, je ne leur donne même pas une semaine à vivre tellement ce sont des chochottes.
Éduqués comme ils le sont aux blockbusters et biberonnés au "m'as-tu-vu", je ne leur donne pas une journée avant qu'ils ne foncent sur l'ennemi en mode Leeroy Jenkins, persuadés d'être invulnérables et qu'il leur suffit d'apparaître pour obtenir la victoire.
@Alaiya : tout à fait d'accord sur les effets négatifs du confinement. Les miens ont un mal fou à se remettre au travail ("M'dame, c'est normal qu'on ait plusieurs interros le même jour ?" "Oui, c'est normal, vous êtes en 3e") et certains ne savent même plus lire une consigne, encore moins l'appliquer.
Beaucoup considèrent également que agir et s'investir, ça se limite à retweeter le dernier envoi indigné apparaissant dans le top 5.
"J'ai prouvé qu'on pouvait être efféminé et botter des culs."

En ligne Rincevent

  • Professeur de géographie insolite et cruelle
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 33696
  • Total likes: 2888
  • Président du CJDMP
    • Voir le profil
    • le Catablog
Re : Actualités: désastres, drames de la vie courante et passions politiques
« Réponse #1085 le: 18 octobre 2020 à 14:25:33 »
Pardon mais... est-ce qu'on a encore envie de faire l'effort de ne pas se les aliéner, vu qu'ils ne font pas l'effort de comprendre ce qu'on leur dit ?
L'important n'est pas de savoir vers où on s'enfuit, mais de savoir ce qu'on fuit.

Hors ligne Moïra

Pardon mais... est-ce qu'on a encore envie de faire l'effort de ne pas se les aliéner, vu qu'ils ne font pas l'effort de comprendre ce qu'on leur dit ?
Parfois, on n'a pas trop le choix, pour que la classe puisse continuer à fonctionner, pour qu'un gamin ne te cogne pas dessus, ou ne cherche pas à te décapiter, étant donné que quoi que tu fasses, ta hiérarchie te donnera tort devant les mômes et les parents. Mais si ton titre de "professeur de géographie" n'est pas un simple clin d'œil à ta passion pour le monde de Pratchett, tu dois aussi bien le savoir que moi (ou alors être un très grand chanceux).
« Modifié: 18 octobre 2020 à 14:33:42 par Moïra »
"J'ai prouvé qu'on pouvait être efféminé et botter des culs."

Hors ligne Alaiya

Pardon mais... est-ce qu'on a encore envie de faire l'effort de ne pas se les aliéner, vu qu'ils ne font pas l'effort de comprendre ce qu'on leur dit ?
Ben le problème, c'est qu'on en a besoin !  [:lol] Dans une équipe, il est nécessaire que tout le monde rame dans le même sens et au même rythme si on veut avance bon train et que tout se passe bien. Or, chaque individu est différent et si je veux qu'il ou elle prenne sa place sur le banc de nage, j'ai plutôt intérêt à trouver les leviers de sa motivation et donc à m'adapter à la personne plutôt que l'inverse. Surtout concernant un junior dont on sait bien qu'il ne s'adapte pas au monde :o C'est le monde qui doit s'adapter à lui :o
Et j'ai besoin de juniors. Donc, compromis, compromis, compromis.
Citer

Beaucoup considèrent également que agir et s'investir, ça se limite à retweeter le dernier envoi indigné apparaissant dans le top 5.
Enseignant, de nos jours, ce n'est plus un boulot, c'est un sacerdoce. Chapeau bas à toi et à tes collègues, je ne sais pas comment vous faites.
Et sinon, oui, ils retweettent et participent par la même occasion aux lynchages. C'est tellement rigolo. Et tellement facile.
Agir et s'investir pour un monde meilleur, plus bienveillant et plus inclusif, ça passe aussi, surtout et d'abord par adopter un comportement en accord avec ses propres valeurs (pour ceux qui en ont des vraies). Et cela n'inclut pas le jugement et la délation. Ce n'est pas ça, avoir un bon comportement. Hurler avec ou plus fort que la meute, non plus. Partant du principe que c'est une génération tout entière qui se sent concernée par ces sujets, si chacun d'entre eux se comportaient de façon exemplaire, le monde changerait sans qu'il y ait besoin de s'insulter et de se cracher à la gueule sous prétexte de militantisme à deux balles.
« Modifié: 18 octobre 2020 à 14:37:38 par Alaiya »
http://archiveofourown.org/users/Alaiya

"When the fires, when the fires are consuming you
And your sacred stars won't be guiding you,
I've got blood, I've got blood - Blood on my name"

En ligne Rincevent

  • Professeur de géographie insolite et cruelle
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 33696
  • Total likes: 2888
  • Président du CJDMP
    • Voir le profil
    • le Catablog
Re : Actualités: désastres, drames de la vie courante et passions politiques
« Réponse #1088 le: 18 octobre 2020 à 14:39:30 »
Tsss, les boulets... espérons que l'âge les rendra un peu moins con.

Mais si ton titre de "professeur de géographie" n'est pas un simple clin d'œil à ta passion pour le monde de Pratchett
C'est un titre fictif, aussi bien irl qu'in universe. [:aie]

Citer
tu dois aussi bien le savoir que moi (ou alors être un très grand chanceux).
Je suis chanceux. Et n'ai jamais eu à supporter des gamins immatures. Et je ne crois pas que je ferai dans la diplomatie. :o
L'important n'est pas de savoir vers où on s'enfuit, mais de savoir ce qu'on fuit.

Hors ligne Sergorn

Re : Actualités: désastres, drames de la vie courante et passions politiques
« Réponse #1089 le: 18 octobre 2020 à 14:42:58 »
Après l'exemple de la guerre franchement : je pense qu'on en mènerait pas large non plus et nos parents non plus (bon mon père l'avait fait la guerre mais il était de la génération des grand parents de mes camarades de glaces  [:aie]).

On juste né d'une génération d'après guerre qui n'a aucune guerre et que la paix, et pas même un service militaire pour tout ceux d'entre nous qui ont moins de 40 ans. Donc mouais je pense qu'on nous fout dans les tranchées on se chie dessus aussi.  [:aie]

-Sergorn

Hors ligne Moïra

Après l'exemple de la guerre franchement : je pense qu'on en mènerait pas large non plus et nos parents non plus (bon mon père l'avait fait la guerre mais il était de la génération des grand parents de mes camarades de glaces  [:aie]).

On juste né d'une génération d'après guerre qui n'a aucune guerre et que la paix, et pas même un service militaire pour tout ceux d'entre nous qui ont moins de 40 ans. Donc mouais je pense qu'on nous fout dans les tranchées on se chie dessus aussi.  [:aie]

-Sergorn
Les soldats qui ont vécu la guerre se sont aussi "chié dessus", il suffit de lire leurs lettres pour se rendre compte du vécu (programme d'histoire de 3e). La différence est qu'ils n'avaient pas vraiment d'autre choix, c'était ça ou risquer le peloton d'exécution pour mutinerie (donc le résultat était à peu près le même). Un peu de censure et de propagande par-dessus, et on construit une image d'héroïsme absolu qui n'est qu'une des nombreuses facettes de la réalité.
Spoiler (click to show/hide)
Je pense que si nous-mêmes ou quiconque n'ayant pas vécu une guerre en vivait une, nous aurions les chocottes (normal), certains disjoncteraient, d'autres tiendraient le coup puis feraient un stress post-traumatique, et d'autres tiendraient le coup tant bien que mal. C'est juste que nous prendre la réalité de la guerre en pleine poire, ça fera mal à tout le monde (rien qu'entendre deux gamins de 12 ans qui vous racontent le meurtre de leur père et de leur oncle lors d'un massacre inter-ethnique qu'ils ont vu de leurs yeux étant petits, ça fait quelque chose...)
"J'ai prouvé qu'on pouvait être efféminé et botter des culs."

Hors ligne ArayashikiAlaya

Le bouddhisme reconnaît des divinités préexistantes, même étrangères mais ne les vénère qu'après un processus d'absorption qui prend plus ou moins de temps. Il y a effectivement moins de récits d'agressivité envers d'autres religions (du moins à ma connaissance vu que je ne maîtrise pas l'histoire de toute l'Asie) mais il y en a : culte du Kalachakra (un brûlot antimusulman) ou, bien plus proche de nous, les crimes dont on été victimes les Rohingyas. Par contre, dès qu'on descend au niveau interne au bouddhisme, oui on a pu assister à beaucoup plus de violences sectaires entre diverses écoles. Et ce quel que soit le pays : le Tibet c'était la fête du slip, la Corée en a eu, la Chine et le Japon aussi me semble-t-il, etc.
Divinités mais pas Dieux: tout est transitoire : les "dieux" eux mêmes sont mortels, tandis que les divités sont plutôt absorbées comme "bodhisattva", c'est à dire futurs bouddhas, concepts on ne peut plus éloigné de notre concept de dieu (aisni la plupart des bouddhistes ont intégré Jésus comme un bodhisattva prêchant la compassion universelle)
Understanding is a three-edged sword : your side, their side, and the truth.

En ligne Rincevent

  • Professeur de géographie insolite et cruelle
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 33696
  • Total likes: 2888
  • Président du CJDMP
    • Voir le profil
    • le Catablog
les "dieux" eux mêmes sont mortels, tandis que les divités sont plutôt absorbées comme "bodhisattva"
Pas forcément, quoique ça dépend certainement des pays, mais le bouddhisme peut reconnaître quantités de catégories de divinités mondaines ou semi-mondaines qui peuvent être utilisées pour des rituels agressifs et sectaires, au point d'être régulièrement dénoncés comme n'étant pas bouddhistes. Il y a beaucoup de confusion sur ce qui différencie les uns des autres.
L'important n'est pas de savoir vers où on s'enfuit, mais de savoir ce qu'on fuit.

Hors ligne Masque de Mort du Cancer

Après l'exemple de la guerre franchement : je pense qu'on en mènerait pas large non plus et nos parents non plus (bon mon père l'avait fait la guerre mais il était de la génération des grand parents de mes camarades de glaces  [:aie]).
Je suis d'accord. Ce que je voulais dire par là ce que nous ne pourrions pas supporter, physiquement et psychologiquement, ne serait-ce qu'un dixième (et je suis généreux) ce qu'ont supporté nos aïeux durant cette guerre : les tranchées, la boue, l'odeur de la charogne, les intempéries, l'inconfort, les bruits des explosions, etc. et ce durant des mois entiers (avec quand même des permissions, histoire de souffler un peu).
« Égalité homme-femme ? On en reparlera quand y'aura des choses lourdes à porter !"  » - OSS117

Hors ligne ArayashikiAlaya

Pas forcément, quoique ça dépend certainement des pays, mais le bouddhisme peut reconnaître quantités de catégories de divinités mondaines ou semi-mondaines qui peuvent être utilisées pour des rituels agressifs et sectaires, au point d'être régulièrement dénoncés comme n'étant pas bouddhistes. Il y a beaucoup de confusion sur ce qui différencie les uns des autres.
Dans le petit véhicule c'est inconcevable, dans le grand véhicule, il s'agit en fait soit des visages terrifiants des bodhisattva, soit de divinités, converties au bouddhisme (shiva devient mahakala) mais bien mortelles, quoi que leur longévité soit sans commune mesure avec la nôtre. Evidemment vu de l'occident, tout ceci est bien déroutant, et les "occidentalisation" du bouddhisme colportés par les seventies ont la vie dure
Je suis un peu plus spécialisé sur cette question qu'en sciences politiques, mais je vais tout de même citer wikipedia ;)

Citer
Les dévas
Ils font partie de la cosmogonie bouddhiste, des êtres imparfaits qui vivent dans des environnements célestes. La vie d’un déva (voir aussi Deva (Bouddhisme)) est donc ainsi soumise au saṃsāra dans cette perception et ne serait pas un "dieu" au sens commun du terme.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Notions_de_dieu_et_de_divinité_dans_le_bouddhisme
« Modifié: 18 octobre 2020 à 21:06:42 par ArayashikiAlaya »
Understanding is a three-edged sword : your side, their side, and the truth.

Hors ligne Moïra

Je suis d'accord. Ce que je voulais dire par là ce que nous ne pourrions pas supporter, physiquement et psychologiquement, ne serait-ce qu'un dixième (et je suis généreux) ce qu'ont supporté nos aïeux durant cette guerre : les tranchées, la boue, l'odeur de la charogne, les intempéries, l'inconfort, les bruits des explosions, etc. et ce durant des mois entiers (avec quand même des permissions, histoire de souffler un peu).
Difficile à dire : il n'y a qu'en y étant confronté qu'on pourrait le savoir. Il est indéniable que nous en baverions, sans doute plus que nos aïeux car beaucoup étaient plus endurcis par leurs conditions de vie, mais on ne sait jamais de quoi on est capable quand il s'agit de survivre. Même  des enfants de riches qui avaient vécu les pieds dans le coton ont réussi à tenir le coup dans les tranchées ou dans les camps de concentration.
« Modifié: 18 octobre 2020 à 21:20:26 par Moïra »
"J'ai prouvé qu'on pouvait être efféminé et botter des culs."

Hors ligne Mysthe

  • Âme incunable
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 16867
  • Total likes: 44
  • La virilité c'est faire preuve de gentillesse©Kuru
    • Voir le profil
    • Parfois j'écris...
Re : Actualités: désastres, drames de la vie courante et passions politiques
« Réponse #1096 le: 18 octobre 2020 à 21:54:02 »
Oh le bouddhisme a son lot de massacres comme toutes les religions.

Par contre Ara, ça se voit cruellement que tu vois majoritairement le bouddhisme sous l'aspect Petit Véhicule qui est le seul populaire en Occident. Les gens célèbrent dieux (qui sont en général considérés comme des avatars des deux suivants), boddhisattvas et bouddhas, les prient, les fêtent, il y a le grand bouddha de l'avenir qui est limite un dieu omniscient... Ce n'est vraiment pas athée (et j'ai assez rencontré d'asiatiques très vexés par la vision occidentale sur leur religion).
Président du fan-club de Shun.
Je soutiens le couple Hyôga / Shun !  Ikki boy. Adorateur de Sorrento.
J'ai craqué, je rejoins le camp de Poséidon... ^^ Gloire à l'océan !
Merci de ne pas présumer de ce que je peux penser... Je suis loin d'être si simpliste...
http://www.fanfiction.net/~mysthe

En ligne Rincevent

  • Professeur de géographie insolite et cruelle
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 33696
  • Total likes: 2888
  • Président du CJDMP
    • Voir le profil
    • le Catablog
Re : Actualités: désastres, drames de la vie courante et passions politiques
« Réponse #1097 le: 18 octobre 2020 à 22:32:45 »
Je vous ai répondu à tous les deux sur la question, dans le sujet sur la religion, dans le jardin. :o
L'important n'est pas de savoir vers où on s'enfuit, mais de savoir ce qu'on fuit.

Hors ligne ArayashikiAlaya

Oh le bouddhisme a son lot de massacres comme toutes les religions.

Par contre Ara, ça se voit cruellement que tu vois majoritairement le bouddhisme sous l'aspect Petit Véhicule qui est le seul populaire en Occident. Les gens célèbrent dieux (qui sont en général considérés comme des avatars des deux suivants), boddhisattvas et bouddhas, les prient, les fêtent, il y a le grand bouddha de l'avenir qui est limite un dieu omniscient... Ce n'est vraiment pas athée (et j'ai assez rencontré d'asiatiques très vexés par la vision occidentale sur leur religion).
je suis juste diplomé sur le vijnavada, ou Yogacara si tu préfères je suis ravi d'apprendre que c'est une école du petit véhicule :)
Je vois surtout que tu abordes les choses sous l'angle de la pratique populaire, aet non sous l'angle des textes fondateurs, ce qui peut tut à fait se justifier; mais n'opublions pas que le peuple dans toute religion est surtout là pour s'abrutir dans les rituels et offrir un grand maximum d'offrandes aux prêtres...
Understanding is a three-edged sword : your side, their side, and the truth.

Hors ligne Telescopium

Re : Actualités: désastres, drames de la vie courante et passions politiques
« Réponse #1099 le: 19 octobre 2020 à 01:45:52 »
Fin du ZEvent à plus de 5,7 M€ pour Amnesty International.
https://twitter.com/EmmanuelMacron/status/1317964944709718018

Tags: