En dehors de Saint Seiya > Discussions

La cafet' [LIRE LE 1er POST !]

<< < (1424/1453) > >>

Rincevent:
Alors, es-tu prêt à passer au binôme chaussettes-sandales si cher aux populations germaniques ? :o

Damien:
JAMAY. Ils adorent ça ici et ça me flingue toujours autant :o

D's©

Volcano:
C'est dingue comment, à partir de l'histoire du U2 abattu en 1960 et celle du Cessna qui s'est posé près du Kremlin en 1987, on en arrive à "un avion espion US s'est posé sur la Place Rouge"... [:aie]



Et à 5:55, c'est tellement ça, sa description ! [:lol]

ShiroiRyu:
Bon ben voilà, c'est décidé.
Quitte à le rappeler aux parents, dans deux ans, on partira.
La raison à cela ?
Un des deux ascenseurs était réparé à 9H30.
J'ai été faire une course (pour tenter de finir le contrat d'immersion pour mon libraire (qui était pas là (le patron)).
Je suis revenu à 11H30 et devinez quoi ? L'ascenseur était à nouveau en panne. (Donc même pas 2H)
Mes parents vont être à la retraite, j'ai un paternel cardiaque et on habite au septième étage.
Mosellis, ses enfoirés, ne permettent pas qu'on déménage plus bas (genre rez-de-chaussée, 1er étage) et sont en mode "Soyez déjà contents que vous ayez un toit.").
Mon père, revenu des vacances, était à bout de souffle en montant les sept étages avec le chien hier à pied.
On va pas prendre le risque de le faire claquer parce que ce sont des putains de guignols.
J'aiderais au déménagement du mieux que je peux, si la boîte de mon père ferme avant sa retraite,  ça sera encore plus facile de partir mais clairement, on reste plus dans ce trou à rats. -_-
Oui, ça sera sûrement pas plus vert ailleurs mais plus on s'éloigne d'ici, mieux je vais me porter.

Nicodémüs:
Je suis actuellement à Londres pour quelques jours et je dois dire que leur façon de gérer les transports est... particulière. [:aie]

On se plaint de la France, mais en fait, je trouve qu'on gère finalement beaucoup mieux.

Aujourd'hui, comme il faisait beau, je me suis dit que j'allais visiter un des nombreux jardins de la ville. Me voilà partie en métro, à la cool (tout ouvre à 10h, donc pas la peine de se presser) sauf qu'arriver à mon dernier changement : BIM ! En fait, il y a des travaux pour les quatre prochains jours, mais on n'a prévenu personne, on a juste collé des affiches en papier au niveau des correspondances.

... Ok. Bon, je retourne sur mes pas pour récupérer l'espèce de ligne de cable car qui fait le même trajet que le métro en question. Sauf qu'arrivée à la gare, plein de travaux partout et point d'overground (comme ils l'appellent, par opposition à l'underground). J'interpelle une employée en charge de renseigner les gens et... elle n'était pas au courant que la ligne en question était fermée pour travaux aujourd'hui. [:sweat]

Du coup, elle regarde sur son téléphone et m'envoie sur une autre ligne qui aboutit sur le même cul-de-sac que le premier. En désespoir de cause, je me dit : "Prends donc un bus, y'en a bien un qui va arriver pas loin". Me voilà donc embarquée dans un bus à impérial pour débouler de l'autre côté de la Tamise. Mais finalement, comme je voyais pas le bout du chemin et que ça se terminait plus ou moins sur une nationale ou je ne sais quelle grande artère, j'ai fait demi-tour pour reprendre un bus et retourner en ville.

Sauf que voilà, il se trouve qu'aujourd'hui, Chelsea affrontait West Ham à domicile. Donc, au lieu d'avoir un bus tous les quart d'heure, les chauffeurs attendaient les instructions. Au final, on n'a pas attendu tant que ça mais on a fait quatre stations et au moment de repasser la Tamise : "Oui, en raison d'un changement de chauffeur, nous devons patienter quelques instants." Ok. Pas de souci. Je m'en fiche, je suis tout devant à l'étage, c'est trop bien. Quelques minutes plus tard : "Oui, alors en fait, le bus n'ira pas plus loin." Et le chauffeur d'expliquer aux passagers que son remplaçant n'arrivera pas avant une heure. UNE HEURE.  [:lol]

Bref, je traverse le pont à pied, tourne un peu pour trouver le bus qui retourne au centre-ville et j'attends. J'attends un long moment avant qu'un autre bus arrive (pas celui espéré, mais comme il va au centre-ville aussi, je prends) et monte dedans. Pour me retrouver tout derrière avec un groupe de pimbêches de la haute. Et là, comme on repassait devant le stade, ça a été un bordel sans nom. On commence par nous annoncer que le bus est dévié (pour où ? va savoir), puis qu'il s'arrête là. Ah non, il continue en fait, mais on ne sait toujours pas pour où. Et on continue à rouler au pifomètre, à la vitesse d'un escargot.

C'est bien simple, je suis partie de l'hôtel à 10h, je suis revenue à plus de 15h, pour un trajet qui, je pense, en temps normal, doit prendre grosso merdo 1h. [:aie]

Mais, je n'ai rien payé, je ne me suis pas pris la flotte et j'ai pu tester les bus à impérial (qui sont des bus tout ce qu'il y a de plus banals, en fin de compte, à part qu'il y a un étage).  :D

Navigation

[0] Index des messages

[#] Page suivante

[*] Page précédente

Utiliser la version classique