Sondage

Quels sont vos films favoris ? (2 choix maximum)

Eris
36 (9%)
Asgard
83 (20.8%)
Abel
150 (37.6%)
Lucifer
16 (4%)
Tenkai
114 (28.6%)

Total des votants: 117

Auteur Sujet: Les films Saint Seiya  (Lu 47392 fois)

Hors ligne Chrysos

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2101
  • Total likes: 103
  • Tu sais ce qu'on dit "beaux yeux, belles...."
    • Voir le profil
Re : Re : Les films Saint Seiya
« Réponse #525 le: 26 janvier 2016 à 22:11:37 »
C'était déjà le cas à l'époque, dès la fin des années 80... Les combats des Golds entre eux dans Hadès étaient des simulacres, afin qu'ils ne perdent pas trop la face. Ceux vaincus par Rhadamanthe voyaient leurs te, il t'est désormais impossible d'enflammer ton cosmos".

Tout à fait d'accord, alors que cela fait suite à Albior qui, besoin scénaristique oblige, tenait la dragée haute à Milo. Y avait aussi Cassios et son mode gros câlin qui contenait un temps Aiolia, même chose pour Shun-rei et DM. Sans parler de Bud qui se paye le luxe de mettre à mal Shaka dans l'outside story, et à la loyale en plus.  En ce temps, les Golds n'étaient pas si infaillibles que ça.

Les Golds, jusqu'à Hadès, je le voyais plus avec un rôle de Sempai. Ils avaient tout des vieux briscards qui allaient se faire remplacer dans leur fonction par les bronzes, si d'aventure ceux-ci étaient promus. Enfin dans Poséidon, c'est l'impression que ça donne avec les armures qui se transforment et l'appui des trois dorées. Et, dans une certaine mesure, Okada dans Assassin, Abel, Hadès et Omega respectent ce postulat. Mais ça, c'était avant...
Le doré constituant l'individu le plus nocif et le plus difficile à éradiquer de tout Saint Seiya, on peut en déduire que la source d’inspiration première du manga était le staphylocoque.

Hors ligne Yuto

Re : Les films Saint Seiya
« Réponse #526 le: 26 janvier 2016 à 22:12:35 »
Ca aussi foiré pour les Golds dans la partie Hades qui périssent tous également. Enfin plus exactement ils se sacrifient après.
Cela dit, lorsque j'avais lu la traduction d'Archange sur le quatrième film Lucifer, ça m'avait remis un peu le contexte du réalisateur qui souhaitait plus que tout ne plus voir Saori prisonnière, un atout (que beaucoup je présume ici s'en moquent) du film que j'avais oublié pour ma part.

Hors ligne megrez alberich

Re : Les films Saint Seiya
« Réponse #527 le: 26 janvier 2016 à 22:18:03 »
Je dirais que vu la non-menace que représente l'armée d'Hadès, pas besoin des Silvers ou des 12 Golds. Les 5 Wonder Boys suffisent largement, on en a eu la preuve.

Mais si on en vient à comparer les films au pire de Kurumada, je ne suis pas certain que ça joue en leur faveur  [:petrus girl]
Les promesses d'un jour, d'un soir
Je les entends comme un psaume

Hors ligne Yuto

Re : Re : Les films Saint Seiya
« Réponse #528 le: 26 janvier 2016 à 22:18:52 »
Oui là dessus, tu as totalement raison. ^^;

Hors ligne Anubis

Re : Les films Saint Seiya
« Réponse #529 le: 26 janvier 2016 à 22:20:39 »
Un truc qui m'a toujours fait marrer(façons de parler), ce sont les dialogue entre Saori et Abel.
Je m’explique, Saori dénomine Abel comme étant son "grand frère" alors que mythologiquement parlant, Abel est le fils cadet de Métis.
Qui ne viendra jamais au monde puisque Zeus bouffe Métis alors enceinte d'Athéna, tout ça pour empêcher le second de naitre.A part ça j’apprécie bien ce film, surtout son doublage en VF que je trouve collector.
La différence entre le vrai fan et le faux-fan de Saint Seiya est la même que le bon chasseur et le mauvais chasseur  [:petrus jar]

Hors ligne Yuto

Re : Re : Les films Saint Seiya
« Réponse #530 le: 26 janvier 2016 à 22:25:26 »
J'ai plus l'impression qu'Abel est une création très libre de la Toei Animation, car ceux ci ne pouvant malheureusement pas se servir d’Apollon.
Enfin c'est ce que je pense ^^;

Hors ligne megrez alberich

Re : Les films Saint Seiya
« Réponse #531 le: 26 janvier 2016 à 22:27:51 »
En tout cas, ce qu'il faut laisser à Abel, c'est qu'il a sans doute, et de très loin, la meilleure ambiance jamais ressentie dans du Saint Seiya.

Argh, ces passages contemplatifs où il joue de la lyre !!!  [:onion tears]
Les promesses d'un jour, d'un soir
Je les entends comme un psaume

Hors ligne Chrysos

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2101
  • Total likes: 103
  • Tu sais ce qu'on dit "beaux yeux, belles...."
    • Voir le profil
Re : Re : Les films Saint Seiya
« Réponse #532 le: 26 janvier 2016 à 23:08:29 »
En tout cas, ce qu'il faut laisser à Abel, c'est qu'il a sans doute, et de très loin, la meilleure ambiance jamais ressentie dans du Saint Seiya.

Argh, ces passages contemplatifs où il joue de la lyre !!!  [:onion tears]

Ils sont quand même un peu paradoxaux, ces passages [:mouaisok]. Pour une fois, qu'on a du temps et des moyens en plus sur un film, la seule chose qu'on rajoute, ce sont des scènes où il ne se passe... rien [:aie]. Pas que ce soit inutile,  vu qu'effectivement ça crée une atmosphère unique, mais ça nuit au rythme. Tant qu'à faire, est-ce que ça n'aurait pas été mieux qu'on développe un peu plus ennemis et combats, plutôt que partir sur du lyrique?
Le doré constituant l'individu le plus nocif et le plus difficile à éradiquer de tout Saint Seiya, on peut en déduire que la source d’inspiration première du manga était le staphylocoque.

Hors ligne megrez alberich

Re : Les films Saint Seiya
« Réponse #533 le: 26 janvier 2016 à 23:20:20 »
Je suis d'accord que ces 35 ou 40 minutes supplémentaires auraient dû servir à étoffer les personnages et le scénario, mais bon, je prends ce qu'il y a à prendre.

En terme de mise en scène, d'ambiance, je reconnais bien volontiers qu'Abel est dans le haut du panier ;)
« Modifié: 26 janvier 2016 à 23:23:21 par megrez alberich »
Les promesses d'un jour, d'un soir
Je les entends comme un psaume

Hors ligne hugo

Re : Les films Saint Seiya
« Réponse #534 le: 27 janvier 2016 à 00:52:12 »
Ah mais on peut dire ça de la plupart des films, en fait.

Par exemple, tu aurais ajouté ne serait-ce que des bribes du passé de Geagwar/Yégueur dans le film 1, même 1 ou 2 plans fixes à l'extrême, ça aurait eu un chouïa plus d'impact quand Seiya parle de lui comme d'un Saint de légende.
- "Pourquoi rejetez-vous les ténèbres ?"
- "Nous ne les refusons pas. Nous vivons plongés dans les ténèbres. Et c'est pourquoi... Nous faisons briller nos lumières !"

Hors ligne megrez alberich

Re : Les films Saint Seiya
« Réponse #535 le: 27 janvier 2016 à 01:27:40 »
On ne m'ôtera pas de l'idée que c'est bien Jäger/Jaeger mal retranscrit phonétiquement  [:onion alone]

http://www.tripadvisor.jp/LocationPhotoDirectLink-g190454-d227175-i127801565-Hotel_Jager-Vienna.html

Mais oui, en savoir un peu plus sur le passé des Ghost Saints n'aurait pas fait de mal.

Les promesses d'un jour, d'un soir
Je les entends comme un psaume

Hors ligne Le Passant

Re : Re : Les films Saint Seiya
« Réponse #536 le: 27 janvier 2016 à 08:04:11 »
Un truc qui m'a toujours fait marrer(façons de parler), ce sont les dialogue entre Saori et Abel.
Je m’explique, Saori dénomine Abel comme étant son "grand frère" alors que mythologiquement parlant, Abel est le fils cadet de Métis.
Qui ne viendra jamais au monde puisque Zeus bouffe Métis alors enceinte d'Athéna, tout ça pour empêcher le second de naitre.
L'enfant hypothétique de Zeus n'a pas de nom. Pas la peine d'y coller celui d'Abel.

Hors ligne titi

Re : Re : Les films Saint Seiya
« Réponse #537 le: 27 janvier 2016 à 10:11:24 »
Cela dit, lorsque j'avais lu la traduction d'Archange sur le quatrième film Lucifer, ça m'avait remis un peu le contexte du réalisateur qui souhaitait plus que tout ne plus voir Saori prisonnière, un atout (que beaucoup je présume ici s'en moquent) du film que j'avais oublié pour ma part.

Tiens, c'est vrai que c'est interessant de voir Saori en première ligne comme dans Hadès.
Je me demande où en etait le manga à l'époque. J'imagine que Kuru s'est inspiré du Film Lucifer pour faire partir Saori en première ligne au Meikai.
Est ce que quelqu'un sait où est cette tradiction d'Archange sur le 4ème film ?

Hors ligne hugo

Re : Les films Saint Seiya
« Réponse #538 le: 27 janvier 2016 à 14:32:04 »
A la date de sortie du film (!= donc de sa date de conception), le manga en était au début d'Hadès (Rhadie qui calme DM et Aphro)
- "Pourquoi rejetez-vous les ténèbres ?"
- "Nous ne les refusons pas. Nous vivons plongés dans les ténèbres. Et c'est pourquoi... Nous faisons briller nos lumières !"

Hors ligne

Re : Les films Saint Seiya
« Réponse #539 le: 06 mars 2016 à 02:42:32 »
Allez, j'y vais moi aussi de mon classement, auquel je me suis permis d'inclure LoS.

1.Abel, pour sa qualité d'animation, son scénario, ses musiques, sa durée, certains combats (Saga vs Seiya, Atlas vs les Bronze 5) ; après, les Gold Cloths sont d'une fragilité trop cristalline et certains autres combats (gente Camus et Shura vs les Corona) sont torchés à la va-vite.

2.Eris, pour les Saints renégats (novateur pour l'époque), le choix desdits Saints (notamment Orion), l'idée d'une opposition avec une autre déesse et parce que c'est le premier ; sinon il est trop court et souffre de ce fait d'un problème de rythme.

3.Le Tenkai, parce que c'est une suite originale, pour sa première partie, très bonne, pour le fanboyisme SMisant (Shaina lattant Seiya avec ses talons aiguilles [:disko]) [:trollface] ; moins bien : la seconde partie est trop onirique, limite ennuyante par moments, les musiques sont fades, et je ne dirai rien sur la fin vu qu'il devait y avoir une suite.

4.Asgard, pour le dépaysement, les God Warriors et les musiques principalement ; God warriors qui sont torchés en un éclair, hormis Hyoga "hypnotisé", car le film est lui aussi trop court, et Dolbar peu charismatique, dont l'affrontement est limite trop long.

5.LoS, pour la qualité de l'animation, certaines idées novatrices (la fausse Athéna, Milosse, même si j'aime bien Milo, le relooking du Sanctuaire, plutôt bien fichu) ; côté négatif, certaines idées novatrices (la statue géante golem, la métamorphose de Saga, les masques sur les cloth, Seiya qui revêt la Cloth du Sagittaire version totem, le relooking des Gold Cloths, surchargées, l'assassin à dreadlocks du début, dont on ne sait si c'est un Bronze, un Silver ou bien Bob Marley ramené à la vie et ayant subi le Genro maoken), le déséquilibre entre les deux moitiés du film, le format de 1h30 trop court, les musiques plates et surtout, le massacre de DeathMask version Disney, une horreur tant pour les yeux que pour les oreilles [:homer1]

6. Lucifer, pour les musiques et le premier "Dieu" non mythologie grecque (concept repris dans Omega avec Mars) ; à part ça, comment dire... [:aie]
"Grand Pope, je sais tout !
_Quelle est la capitale de la Colombie ?
_Bogota !
_Mon Dieu ! C'est vrai, il sait tout !"

Hors ligne megrez alberich

Re : Re : Les films Saint Seiya
« Réponse #540 le: 07 mars 2016 à 22:12:04 »
1.Abel, pour sa qualité d'animation[...]

Chacun son point de vue, bien évidemment, et je respecte les opinions divergentes des miennes, mais je me demande vraiment ce l'animation d'Abel a de si extraordinaire  [:what]

Sérieux, si je voulais être mauvaise langue je dirais que globalement c'est à peine plus animé que le Meikai/Elysion [:aie]

Les promesses d'un jour, d'un soir
Je les entends comme un psaume

Hors ligne Yooshita

Re : Les films Saint Seiya
« Réponse #541 le: 07 mars 2016 à 23:26:09 »
C'est surtout superbement mis en scène et très bien accompagné musicalement, Abel.

Après cherchez pas de l'animation au sens propre du terme dans Saint Seiya, on a eu au mieux des pics de quelques secondes dans le Tenkai, les OAV de TLC et la saison 1 d'Omega, mais c'est loin d'être un standard sur la franchise STS en animé.  [:aie]

Hors ligne Sergorn

Re : Les films Saint Seiya
« Réponse #542 le: 08 mars 2016 à 00:25:54 »
Moi je note en tout cas que Abel t'a tellement traumatisé que dès que quelqu'un évoque la qualité technique faut que tu viennes nous dire que c'était mal animé.  [:trollface]

-Sergorn

Hors ligne megrez alberich

Re : Les films Saint Seiya
« Réponse #543 le: 08 mars 2016 à 00:53:22 »
C'est à moi que tu réponds, Serg' ? Ou a Yooshita ?

Non, parce que je veux bien qu'on adore Abel (de toute façon j'ai pas à dire aux gens ce qu'ils doivent aimer ou pas), je veux bien qu'on me vante ses dessins, sa musique, sa mise en scène, son onirisme, son ambiance, ou que l'on me dise que ça cristallise tout ce qui a fait le succès de StS (et je reconnais que, effectivement, on est dans le haut du panier d'un point de vue purement formel), mais qu'on encense son animation, euh....

Honnêtement, c'est de l'animation ultra limitée, saccadée, une succession de plans fixes ou de glissements de cellulos, pour quelques rares fulgurances. Ce qui, pour un film, est quand même dommage.

En cela, je rejoins Yooshita, la belle animation, c'est une denrée rare dans du StS.

Cela étant dit, pour ma part ça ne me gêne pas outre mesure, je ne demande pas de la full animation en permanence, je préfère un bon scénario. Si Abel était sorti davantage des sentiers battus, surtout avec un début aussi prometteur, crois bien que son animation sommaire n'aurait été qu'un détail insignifiant à mes yeux....
Les promesses d'un jour, d'un soir
Je les entends comme un psaume

Hors ligne sharivan

Re : Les films Saint Seiya
« Réponse #544 le: 08 mars 2016 à 11:39:47 »
Mon classement perso :
La guerre des dieux  9/10 : Originalité de l'histoire: Hyoga est enrôlé par les forces ennemies. Ce qui va donner lieu à un affrontement fratricide entre Hyoga et son ancien compagnon d'armes Shiryû. Ce combat est très réussi mais c'est vraiment les mélodies inoubliables de cet OAV qui m’ont marqué à jamais. Les symphonies de Seiji Yokohama : c'est de l'émotion pure, elles viennent d'un autre monde, d'un autre espace-temps... Comment ne pas rêver devant ces orchestrations poétiques d'une grande beauté?

Le story board aussi, c'est de l'émotion pure : le combat Shiryû/Hyoga, la destruction de la statue d'Odin, les paysages envoutants (montagnes, forêts...) le générique de fin magnifique... Inspiré de la petite histoire à la fin du volume 13 du manga, on ne retrouve donc pas les superbes guerriers divins de la série, à la psychologie complexe et torturée mais des types plutôt ambitieux et basiques.

Dommage, mais en 45 min, c'était difficile de faire mieux. Seul le personnage de Frey, pathétique (au sens noble du terme) et émouvant, possédant un véritable esprit chevaleresque et du sacrifice, arrive à nous être sympathique, au milieu d'un royaume d'Asgard, corrompu de toute part. Pour moi, le meilleur OAV de Saint Seiya. Et puis le premier générique de Saint Seiya: "Pegasus Fantasy" est excellent!

J’ai toujours éprouvé une profonde aversion pour la VF de saint seiya, ce n’est pas tellement pour l’adaptation calamiteuse qui dénature certains dialogues, les approximations ou les erreurs de traduction, non c’est parce que j’ai littéralement trois voix en horreur. Ce sont celles de Marc François, Virginie Ledieu et Henry Djanik donc quand il y a un film, on a la chance d’entendre d’autres comédiens que je trouve toujours meilleurs que les trois cités. Dans ce film, on a les excellents Emmanuel Curil et Jacques Richard. Par contre, la voix de Gilles Laurent n’est pas du tout adaptée à celle de Hyoga car entendre le chevalier du cygne avec la voix de Steeve Urkel est très déstabilisant.


Eris 6/10 : Je ne le trouve pas si mal que ça au final, bien sûr il ne casse pas trois pattes à un canard mais le chara design n’est pas trop mal et l’animation plutôt réussie. La façon dont Athéna se fait enlever est ridicule, la faisant vraiment passer pour une cruche. Les combats sont plutôt réussis mais trop vite expédiés, quel plaisir de voir Ikki se faire malmener par Jagger mais on est loin de la branlée qu’il se prend par Saga, Bud et Siegfried. Autre bon point, les armures qui remplissent leurs rôles et qui ne se détruisent pas comme du verre.

Abel 2/10 : Tout le monde a l’air de le trouver génial mais, personnellement, je l’ai toujours trouvé mauvais. Pourtant, le début laissait augurer quelque chose de bon, l’apparition du frère d’Athéna qui délaisse ses bronzes pour le rejoindre, le retour des golds mais j’ai vite déchanté quand j’ai vu la suite. Les incohérences effroyables du film comme l'armure du Verseau éclatée qui apparait flambant neuve à la fin. Camus et Shura sont utilisés de façon lamentable, ils amorcent un combat avec les corona saints qui doit durer 45 secondes et encore, d’accord ils sont puissants et sont trois contre deux mais mince, faîtes nous au moins un petit combat digne de ce nom. Aphrodite qui a une nouvelle fois un rôle pathétique, Ikki qui le bat comme si c’était Ichi du loup bah voyons…

Saga qui est à peine mieux loti que ses collègues, il malmène la loque Seiya qui en quelques secondes atteint la puissance de Thanathos en lui bousillant son armure d’or. Les corona saint qui définissent le mieux ce qu’est l’absence de charisme, je déteste leurs design et l’autre qui a une puissance monstrueuse mais qui attaque lâchement par derrière et son attaque qui doit atteindre la vitesse de mach 1. Et dire qu’Araki et Himeno ont délaissé la saga Asgard pour travailler sur cette daube.

Naturellement, la VF est catastrophique dans les dialogues mais j’ai bien aimé la voix de Thierry Bourdon sur Aphrodite, je trouve qu’elle lui va bien. J’ai beaucoup aimé le comédien qui double Abel, là aussi il est très bien choisi. Par contre, le comédien qui double Ikki, j’accroche pas du tout, on dirait la voix de Rambo et à chaque fois qu’Ikki intervient, j’ai l’impression qu’il va sortir ses armes et canarder tout le monde.

Lucifer 1/10 : Les Anges sont d’un ridicule rarement vu dans saint seiya et n'ont aucun charisme, la "mante religieuse" ne ressemble à rien, l'autre en rose non plus, le double cobra peut rentrer chez lui et Belzebuth est le seul à se démerder un peu. Punaise, on dirait des méchants sortis tout droit de la série Sailormoon.
Seules les musiques valent le détour. Graphiquement c'est correct, un peu en deçà des autres mais ce n'est pas non plus une calamité comme on peut voir dans certains épisodes de la série (le combat d'ikki contre les disciples de Shaka par exemple). Lucifer semble très puissant quand même, il démolit Ikki avec un doigt, dommage qu’il ne se batte pas... Dernier point : le scénario... Juste minable, Poséidon et Abel qui jouent la fine bouche avec Lucifer on y croit à mort aussi...

« Décidément, les temps comme les oeufs sont durs et la bêtise humaine n’a pas de limites »

Hors ligne

Re : Re : Re : Les films Saint Seiya
« Réponse #545 le: 09 mars 2016 à 00:27:27 »
Chacun son point de vue, bien évidemment, et je respecte les opinions divergentes des miennes, mais je me demande vraiment ce l'animation d'Abel a de si extraordinaire  [:what]

Sérieux, si je voulais être mauvaise langue je dirais que globalement c'est à peine plus animé que le Meikai/Elysion [:aie]

Il fallait comprendre pour l'époque, car certes ce n'est pas du Ghibli, mais comparé à la série, elle est de meilleure qualité (en même temps, encore heureux vu que c'est un film), et je dirais un peu supérieure à celles de Eris, Asgard et Lucifer (avis subjectif, je l'admets).
Après, c'est sûr que LoS, ou le Tenkai, avec des moyens techniques et financiers supérieurs, sont clairement au-dessus, mais ils bénéficient aussi de techniques plus modernes, surtout le premier cité.
"Grand Pope, je sais tout !
_Quelle est la capitale de la Colombie ?
_Bogota !
_Mon Dieu ! C'est vrai, il sait tout !"

Hors ligne Telescopium

Re : Les films Saint Seiya
« Réponse #546 le: 13 avril 2020 à 00:27:46 »
Le Tenkai ayant été diffusé sur Mangas ce soir, j'ai pu le découvrir, la chaîne étant en clair durant le confinement (je suis encore un jeune fan). Pour ne pas polluer plus le fil sur le DVD et éventuel BR à venir, voici mon avis sur le film.

Il est beau, avec des prises de risques graphiques calculées et dans l'ensemble réussie. Les amateurs de Yamauchi reconnaîtront sa patte, c'est certain. Les personnages féminins sont soignés, même si Marin a étrangement perdu son armure de l'Aigle ? Revers de la médaille : un taux de "plans fesses" assez élevé au passage... Les amateurs d'eau et de sable, ainsi que de duels lumière/ténèbres sont également servis.

Film effectivement contemplatif, ce n'est pas un enchaînement sans fin de combats s'éternisant, et j'aime autant (je fais partie de la tranche de fans qui s'ennuient devant les combats et préfère suivre la trame narrative :D). Le discours ne m'a pas dépaysé, il faut dire que j'ai lu et vu le chapitre Hadès avant de voir le film. Il y a des respirations dans les échanges, qui peuvent sembler un peu longs dans certains cas. Je n'ai pas eu le sentiment d'ennui que certains disent ressentir devant ce film.
Seiya est réellement pathétique au début, c'est très bien retranscrit.

On retrouve le style de Yokoyama à la musique, les thèmes autour d'Artémis sont ceux qui m'ont le plus captivé. A peu près tout ce qui tourne autour d'Artémis m'a plu en fait (dessin, voix, thèmes musicaux, décors, attitudes...).

Je n'ai pas entendu la VO (diffusion TV), j'avoue que la VF me surprend un peu. Bien que les personnages et toute l'ambiance soient plus mature que dans l'anime de 86, je trouve que les voix font âgées pour Seiya et Saori. Marin aussi a pris de l'âge. Shaina, qui se retrouvait avec une voix très jeune dans Asgard pour la différencier d'Hilda (également doublée par L. Crouzet) reprend sa voix tranchante des débuts. Il faudrait que je compare avec la VO pour voir si ça suit un choix artistique d'origine ou si c'est propre à la VF... Après, je garde à l'esprit que la VF a toujours "vieilli" les personnages, en cohérence avec l'adaptation française très "chevaleresque".

En parlant de voix, il y a un peu abus de pensées, bien pratiques pour faire des dialogues sans animation de lèvres. :D

Si Shun parvient à se faire "respecter" de son frère, les autres Bronzes sont assez peu présents. Ils servent d'accessoires à l'histoire de Seiya, dans la droite lignée d'Hadès. Marin est le personnage secondaire le plus intéressant, avec des émotions rares chez elles lors de ses retrouvailles avec Tôma. Elle apparaît plus humaine et moins machine de guerre impénétrable, notamment avec Seiya. Tôma est beau, intéressant dans ses relations avec Seiya, Marin et Artémis. Il est néanmoins victime du syndrome "bouclier humain", ça finit par être répétitif dans Saint Seiya. :D
Saori est encore une fois "fausse victime qui a en fait un plan pour prendre tout le monde par surprise", un peu comme dans Hadès encore.

La fin m'a paru expédiée (comme celle de, surprise, Hadès !). Apollon arrive brutalement, reste peu de temps et on arrive sans véritable transition à la scène de fin, elle-même peu animée. On sent que des réponses doivent venir dans une suite... Peut-être avec une éventuelle future adaptation animée de ND ? [:???]
Même le générique de fin ne donne rien d'autre à voir que le simple défilé de noms, à l'exception d'une dernière séquence où Seiya perd une Cloth et qui tombe comme un cheveu sur la soupe pour les raisons évoquées ci-dessus.

En résumé, intéressant mais dommage que la fin soit précipitée et qu'il n'y ait pas eu de suite. En note, je mettrais 15/20.

Hors ligne AngelSE7EN

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3879
  • Total likes: 332
  • Taurus Saint, Phoenix-Cygnus Boy & ICE SAINT Lover
    • Voir le profil
Re : Les films Saint Seiya
« Réponse #547 le: 13 avril 2020 à 00:39:31 »
Merci pour ton commentaire :)
L'ayant déjà vu en japonais et en espagnol, j'ai vu qu'il passait en VF ce dimanche et je voulais profiter de la diffusion en clair mais j'ai totalement oublié le moment venu, ne l'ayant pas enregistré :(

-EDIT- Il repasse le 19 avril à 22h25 sur la chaîne Mangas.
« Modifié: 13 avril 2020 à 00:46:55 par AngelSE7EN »
B_JABU-HYŌGA-Shun&IKKI/KATIA-Kyōko-Erda. S_SUIKYŌ-Orphée/MAYURA-Georg-Rigel-Æson. G_KANON-AIOLIA-CAMUS/Albafica-Rasgado>Ténéo-Ilias/Shijima-Izō. Ω_HARBINGER&PARADOX-TOKISADA, EUROPE, Pavlin>Yuna, Mycène>Éden, Kazuma>Sōma, Céleris. GW_SIEGFRIED&Sigmund-Mime-Frodi Ø_SORRENTE-ISACK/Pharaoh/Kagaho.

Hors ligne Jackstyle

Re : Les films Saint Seiya
« Réponse #548 le: 13 avril 2020 à 02:39:20 »
Meilleur film après Abel pour moi ce Tenkai, d'ailleurs il pompe presque tout au Film Abel, juste dommage que Shiryu et Hyoga soient relégué au second plan, j'ai trouvé ça idiot et aussi les Golds qui ne se libèrent pas ...à moins que c'était prévu pour la suite ?

Hors ligne Telescopium

Re : Re : Les films Saint Seiya
« Réponse #549 le: 13 avril 2020 à 03:20:17 »
Meilleur film après Abel pour moi ce Tenkai, d'ailleurs il pompe presque tout au Film Abel, juste dommage que Shiryu et Hyoga soient relégué au second plan, j'ai trouvé ça idiot et aussi les Golds qui ne se libèrent pas ...à moins que c'était prévu pour la suite ?

Pas encore vu Abel, il doit bientôt passer sur Mangas, il faut que j'en profite ! Je pourrai me faire un avis.

Shiryû et Hyôga se mangent leurs attaques, servent de béquille morale à Seiya, qui les renforce en échange pour qu'ils l'aident à passer et... c'est tout ! Ils n'existent pas beaucoup dans ce film. Clairement, ce n'est pas ou plus leur histoire qui est considérée comme intéressante. Là encore, c'est la suite d'Hadès... Dans ND, ils ont un rôle finalement plus important pour le moment (Seiya étant, à l'inverse, toujours cloué dans son fauteuil). Shiryû a même droit à un chapitre sur sa vie "rêvée" (ou cauchemardée). Shun et Ikki ne sont guère plus avantagés. On doit autant voir Ichi et Jabu accompagnant Shaina... Pour le dire plus simplement, la liste des personnages vus suffisamment longtemps se résume à Seiya, Saori et sa soeur Artémis, Marin et son frère Icare/Tôma plus son groupe d'Anges. Même Apollon n'est vu qu'un court instant à la toute fin.

Pour les Golds, hormis l'explication de leur enfermement où on les voit à poil (eux aussi, ce film est un camp naturiste [:lol]) et le pilier, qui est presque un personnage et qui pleure les fameuses larmes de sang, ils sont remarquablement absents. Je ne trouve pas cela forcément mal, surtout quand on voit le peu de temps déjà alloué aux autres Bronzes principaux, qui sont tout de même les personnages principaux de Saint Seiya. Il semble effectivement que leur retour devait se faire dans une suite, qui a été annulée.

Tags: