Auteur Sujet: Studio Ghibli  (Lu 11178 fois)

Hors ligne Vincent, sans pseudo

Re : Re : Studio Ghibli
« Réponse #150 le: 08 octobre 2014 à 14:19:54 »
Une exposition consacrée aux dessins du studio Ghibli http://www.artludique.com/ghibli.html a lieu en ce moment sur Paris.
Titre de la page web : "Art Ludique - Le Musée - EXPOSITION MARVEL"
Euh... lol.

Hors ligne Damien

  • Seigneur du Stupre
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 12351
  • Total likes: 503
  • Un film qui vieillit a-t-il des pellicules ?
    • Voir le profil
Re : Studio Ghibli
« Réponse #151 le: 08 octobre 2014 à 14:21:20 »
Ah ? Tu dois avoir un problème d'affichage car je ne vois rien de tel.

D's©
Life is theater, theater is everywhere...

Hors ligne Mysthe

  • Âme incunable
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 16097
  • Total likes: 765
  • La virilité c'est faire preuve de gentillesse©Kuru
    • Voir le profil
    • Parfois j'écris...
Re : Studio Ghibli
« Réponse #152 le: 08 octobre 2014 à 14:22:25 »
Ils n'ont juste pas mis à jour un petit paramètre quand on passe la souris sur le haut de l'onglet, ce n'est pas bien grave (leur précédente expo était Marvel ;) ).
Président du fan-club de Shun.
Je soutiens le couple Hyôga / Shun !  Ikki boy. Adorateur de Sorrento.
J'ai craqué, je rejoins le camp de Poséidon... ^^ Gloire à l'océan !
Merci de ne pas présumer de ce que je peux penser... Je suis loin d'être si simpliste...
http://www.fanfiction.net/~mysthe

Hors ligne Vincent, sans pseudo

Re : Re : Studio Ghibli
« Réponse #153 le: 08 octobre 2014 à 14:55:15 »
Ah ? Tu dois avoir un problème d'affichage car je ne vois rien de tel.
Non, non :
<title>Art Ludique - Le Musée - EXPOSITION MARVEL</title>

Ils n'ont juste pas mis à jour un petit paramètre quand on passe la souris sur le haut de l'onglet, ce n'est pas bien grave (leur précédente expo était Marvel
Je sais bien, je l'ai faite. Mais c'est drôle quand même.

Hors ligne Benji

Re : Studio Ghibli
« Réponse #154 le: 08 octobre 2014 à 14:57:00 »
Tu va chercher un peu loin Vincent. [:lol]
"I find it’s actually easier to be misunderstood"

Hors ligne Vincent, sans pseudo

Re : Re : Studio Ghibli
« Réponse #155 le: 08 octobre 2014 à 15:54:01 »
Tu va chercher un peu loin Vincent.
Je crois que tu n'as pas compris, ce titre, il s'affiche sur le navigateur, on l'a sous les yeux (là j'ai juste montré le code source). 'fin bref, j'en ai parlé bien plus longtemps que ça le mérite.

Hors ligne megrez alberich

Re : Studio Ghibli
« Réponse #156 le: 17 janvier 2015 à 02:39:04 »
Pendant que certains profitaient de l'avant-première de LoS, je suis allé voir Souvenirs de Marnie, le dernier Ghibli en date, et sans doute le dernier Ghibli tout court  :'(

J'aurais tant aimé pouvoir en dire du bien, et me dire que le studio baissait le rideau sur un ultime chef-d'oeuvre. En plus, ayant beaucoup aimé Arrietty, malgré ses défauts et bien que ça soit un Ghibli "mineur", je partais plutôt confiant.

Dire que je fus déçu est un doux euphémisme. En fait, je me suis terriblement ennuyé, encore plus que pendant Le Vent Se Lève, qui m'avait plongé dans une longue torpeur (chose que je n'avais, jusqu'alors, JAMAIS ressentie pour une œuvre de Ghibli/Miyazaki).

Techniquement, c'est parfait. Rarement je n'ai vu un tel soin et une telle minutie apportées aux dessins, et aux décors en particulier. Je pense même que c'est la plus belle œuvre Ghibli que j'aie vue à ce jour.

Mais pour le fond, c'est une autre histoire. Le "secret" de Marnie est facilement prévisible, d'une part, et d'autre part, je n'ai pas réussi à m'attacher une seule seconde au personnage d'Anna, ni à ressentir la moindre sympathie ou empathie à son égard. L'émotion, ou plutôt le pathos devrais-je dire, tant tout est fait pour faire vibrer la corde sensible chez le spectateur, n'arrive que tout à la fin, dans les dernières minutes. Mais c'est déjà trop tard. J'ai cessé depuis longtemps de m'intéresser au sort d'Anna, et c'est d'une profonde lassitude que suis contraint de suivre ses pérégrinations en ayant hâte que le film s'achève.

C'est bien simple, je n'ai pas arrêté de regarder ma montre au bout d'à peine 1/2 heure. Pire encore, j'ai même envoyé en pleine séance un texto à un pote, chose que je n'avais jamais faite de ma vie dans un cinéma, pour lui dire à quel point je me faisais chier !  [:chiyo1]

Quand je pense à Princesse Kaguya, qui m'a transporté de bout en bout malgré sa durée (plus de 2h00), c'est avec amertume que je pense aux derniers films de Miyazaki et du studio, qui n'auront pas réussi à me faire vibrer une ultime fois. Une page se tourne... I expected them to go out with a bang, not a whimper.

En ligne Sergorn

Re : Studio Ghibli
« Réponse #157 le: 17 janvier 2015 à 03:13:57 »
et sans doute le dernier Ghibli tout court  :'(

Le coup de Ghibli qui arrête de produire des films à jamais, ça n'avait pas été démenti/démontré que c'était essentiellement une extrapolation teinté de catastrophisme des médias occidentaux et que c'est pas du tout comme ça que l'avaient compris les Japonais ?  [:what]

Edit : me disait bien

La fin de Ghibli c'est de la news mal rapportée hein :o

Suzuki parlait juste de dissoudre le département de production actuel. Ca ne veut pas dire que c'est terminé, il est plus probable qu'il s'agisse d'une restructuration ou d'un retour à un mode de production employant beaucoup de freelancers/sous traitance plutot que des employés a temps plein comme maintenant. D'ailleurs Ronja préfigure ca avec la plupart du travail de prod délégué à Polygon (qui a aussi produit la CG de Sidonia entre autres). D'ailleurs aucun site de news normal/mainstream japonais ne rapporte ça, pourtant on pourrait etre sur que ca ferait les gros titres.

-Sergorn
« Modifié: 17 janvier 2015 à 03:23:44 par Sergorn »

Hors ligne megrez alberich

Re : Studio Ghibli
« Réponse #158 le: 17 janvier 2015 à 16:53:36 »
Possible, pour ça que j'ai marqué "sans doute". Mais même si le studio continue, c'est la fin d'une époque, sans Miyazaki et Takahata aux commandes. Enfin, c'est surtout Takahata la grosse perte en ce qui me concerne, le seul qui savait encore me surprendre et m'émerveiller.

Hors ligne Benji

"I find it’s actually easier to be misunderstood"

Hors ligne Damien

  • Seigneur du Stupre
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 12351
  • Total likes: 503
  • Un film qui vieillit a-t-il des pellicules ?
    • Voir le profil
Re : Studio Ghibli
« Réponse #160 le: 16 juin 2015 à 11:44:21 »
Naissance d'un studio

Mmmm, le début d'une concurrence ? [:fufufu]

D's©
Life is theater, theater is everywhere...

Hors ligne Damien

  • Seigneur du Stupre
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 12351
  • Total likes: 503
  • Un film qui vieillit a-t-il des pellicules ?
    • Voir le profil
Life is theater, theater is everywhere...

Hors ligne chevkraken

Re : Studio Ghibli
« Réponse #162 le: 03 septembre 2016 à 20:33:41 »
Ouais enfin, faut pas oublier que la tortue rouge est né de l'insistance de Miyasaki. De Wit n'était pas vraiment un film produit par Wild Bunch avant que le chef de Wild Bunch lui dise que Ghibli serait de la partie.

Et le réalisateur de Ghibli qui voulait à tout prix que Ghibli fasse un film avec De Wit, c'était Miyasaki pas un autre.

Pas surprenant qu'il regrette que le film ne se soit pas fait à l'époque où il bossait encore.
bien que ce soit surprenant, j'ai davantage touché à Korra qu'à Bayonetta, le fait que j'ai Korra dans mon lit le soir avant de dormir et Bayonetta non doit jouer.

Hors ligne Eilyn

Re : Studio Ghibli
« Réponse #163 le: 22 octobre 2017 à 20:25:50 »
Pour les fans de Ghibli, la boutique éphémère vendant des produits dérivés du Studio revient à Paris  :

Du 21 octobre au 3 décembre 2017
Ouvert 7 jours sur 7
Horaires : lundi de 14h à 19h, du mardi au vendredi de 11h à 19h, samedi de 11h à 20h et dimanche de 14h à 19h
70, rue Notre-Dame de Nazareth (3e - Paris)


Sources : http://hitek.fr/actualite/boutique-ephemere-univers-ghibli-rouvre-ce-weekend_14331
"Comunque vada Πάντα ῥεῖ ... And singing in the rain ! "

Hors ligne Damien

  • Seigneur du Stupre
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 12351
  • Total likes: 503
  • Un film qui vieillit a-t-il des pellicules ?
    • Voir le profil
Re : Studio Ghibli
« Réponse #164 le: 06 février 2018 à 17:16:15 »
Life is theater, theater is everywhere...

Hors ligne sharivan

Re : Studio Ghibli
« Réponse #165 le: 09 février 2018 à 12:24:50 »

Tout ça m'a redonné envie de revoir les oeuvres de Miyazaki et de voir celles que je n'ai pas encore visionnées.J'ai découvert Miyazaki au début des années 2000 avec l'excellent Princesse Mononoké,
j'ai vraiment été époustouflé par la qualité de cette oeuvre. Les thèmes abordés y sont tellement variés, universels et poussés qu'il n'y à rien à dire, juste à déguster.
De la grande aventure d'une pureté qui transperce les personnages autant que son message mythologique en faveur de la nature accompagné d'une musique toujours aussi mythique de Joe Hisaichi.
Je n'ai plus trop de souvenirs de Chihiro, Porco Rosso qui me semble est doublé par Jean Reno dans la VF, Nausicaa, je n'ai qu'un seul visionnage de ces oeuvres mais il commence à dater. 
J'avais adoré aussi le Château de Cagliostro, faudrait vraiment que je me penche à nouveau sur Miyazaki, j'ai appris qu'il avait réalisé certains épisodes de l'animé Sherlock,
que de souvenirs et ce générique français.

A ce jour, je n'ai malheuresement vu qu'une seule oeuvre de Takahata et quelle oeuvre ! Le tombeau des lucioles, je ne savais pas que l'on pouvait faire pire que l'animé princesse
Sarah en terme d'horreur, de cruauté et de tristesse.
L'oeuvre à l'heure actuelle qui m'a fait le plus pleurer, j'ai mis quatre jours à m'en remettre.
« Décidément, les temps comme les oeufs sont durs et la bêtise humaine n’a pas de limites »

Hors ligne Damien

  • Seigneur du Stupre
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 12351
  • Total likes: 503
  • Un film qui vieillit a-t-il des pellicules ?
    • Voir le profil
Re : Studio Ghibli
« Réponse #166 le: 09 février 2018 à 12:54:26 »
Porco Rosso possède la meilleure VF pour un Ghibli, IMHO.

D's©
Life is theater, theater is everywhere...

Hors ligne pippoletsu

Re : Studio Ghibli
« Réponse #167 le: 09 février 2018 à 14:17:40 »
Une histoire de cochon, ça ne pouvait que te plaire  [:kred]
L'amitié entre les peuples

Hors ligne megrez alberich

Re : Studio Ghibli
« Réponse #168 le: 14 juillet 2018 à 17:33:44 »
@Iris-Ardell

@Sbaka

Voilà quelques extraits à propos du Tombeau des Lucioles (sources : interview Animage) :

According to director Isao Takahata, this movie wasn't intended to be an anti-war film. It was actually meant to guilt-trip Japanese delinquents of the time by saying, "your parents went through all this, and THIS is how you thank them?"

Selon le réalisateur Isao Takahata, il ne s'agissait pas de faire un film anti-guerre. Son but était en fait de faire culpabiliser les délinquants juvéniles japonais de l'époque en leur disant : "voilà ce que vos parents ont enduré, et c'est comme ça que vous les remerciez ?"

The post war years of 1979 to 1993 saw a steep rise in crime rates of juveniles, simultaneously followed by a dramatic increase in juvenile arrests. And it is this troubled generation of Japanese delinquents which was the target audience of Grave of the Fireflies. The desire to rein the youth is expressed in Takahata’s comments; “Just like today’s junior high students, a 14-year-old looks unemotional or grumpy.”

Entre 1979 et 1993, la délinquance juvénile a augmenté de façon significative, ainsi que le nombre d'arrestations de mineurs. Et c'est cette génération d'adolescents japonais perturbés qui est le public cible du Tombeau des Lucioles. Le désir de recadrer les jeunes se ressent dans les propos de Takahata : "tout comme les collégiens d'aujourd'hui, cet ado de 14 ans semble totalement impassible ou toujours ronchon".

Takahata: When he (Seita) is insulted by his aunt, he isn’t stoic but withdraws and goes away to do other things. He doesn’t endure it. I think Seita’s feelings, those kind of feelings, are better understood by today’s children. It’s my generation that thinks he has to endure it. Today’s children have the phrase: “It pisses me off”*. They base their decisions on whether something is pleasant or not. That way of being and Seita’s activities have something in common. It’s not only the children…I think the times are becoming that way, as well.

Lorsqu'il (Seita) se fait rabrouer par sa tante, il ne reste pas stoïque. Il préfère se retirer et aller voir ailleurs, plutôt que d'avoir à subir ça. Je pense que les sentiments de Seita sont mieux compris par les jeunes d'aujourd'hui. Ce sont les gens de ma génération qui estiment qu'il devrait encaisser les réflexions de sa tante. Les jeunes d'aujourd'hui utilisent l'expression "fait chier !". Ils basent leurs décisions uniquement en fonction de ce qu'ils trouvent agréable ou non. Cette façon d'être et le comportement de Seita ont quelque chose en commun. Et ça ne concerne pas que les jeunes... les temps aussi sont comme ça, je trouve.

Nosaka: The main character is rather spoiled for a wartime child. In that sense, I think today’s children would become just like him if they were put into the same situation.

Le personnage principal est plutôt gâté pourri, pour un enfant en temps de guerre. Je pense que les jeunes d'aujourd'hui se comporteraient exactement comme lui s'ils se retrouvaient dans la même situation.
« Modifié: 14 juillet 2018 à 22:21:23 par megrez alberich »

Hors ligne Iris-Ardell

Re : Studio Ghibli
« Réponse #169 le: 14 juillet 2018 à 18:52:11 »
Merci @megrez alberich

Du coup la prochaine fois que je le regarderai, j’essaierai de voir les choses autrement et de déceler où Seita est un enfant pourri gâté. Moi, tout ce que j'en avais retenu, de façon sans doute superficielle, c'était "mon dieu les pauvres n'enfants qui meurent de faim, et Seita obligé de brûler le corps de sa petite sœur, et de mettre les cendre dans la boite de bonbons (ce dernier détail est  [:sweat] )..."  :'(  Mais ce ne sera pas pour tout de suite parce que la dernière fois que je l'ai vu, il y a quelques années, j'ai chialé comme c'est pas permis...  [:onion sweat] En fait ce n'était pas la première fois que je le voyais, mais justement, de savoir ce qui allait se passer, que ces gosses étaient condamnés, ben même les passages neutres, j'y allais de ma petite larme. Enfin quand je dis petite...  [:fufufu]

Mais comme dit, la prochaine fois que j'aurai le courage de re-re-regarder, je tâcherai de réfléchir aux visions des auteur/réalisateur au lieu d'être sans arrêt dans l'émotionnel.

Ceci dit, je conçois tout à fait que ce soit une critique envers les jeunes qui n'ont pas connu la guerre et qui n'ont aucun respect, et veulent tout tout de suite quitte à être délinquants.

En ligne Sergorn

Re : Studio Ghibli
« Réponse #170 le: 14 juillet 2018 à 19:30:03 »
C'est assez flou dans ma mémoire mais je me souviens effectivement de propos de Takahata allant dans ce sens quand il avait présenté le film en avant première à Grenoble.  [:jap]

-Sergorn

Hors ligne megrez alberich

Re : Studio Ghibli
« Réponse #171 le: 14 juillet 2018 à 21:55:15 »
@Iris-Ardell

Seita est un enfant gâté dans le sens où il n'a jamais manqué de rien. Etant fils de militaire, lui et sa famille sont privilégiés et ont accès aux meilleures denrées, même les plus rares (comme le beurre), contrairement au reste de la population.

Lorsque sa tante les recueille, il s'attend à vivre comme chez ses parents et refuse de comprendre que d'1) tout le monde doit participer à l'effort de guerre, et de 2) tout le monde doit faire des sacrifices et se serrer la ceinture.

Au lieu de se rendre utile, il préfère aller se balader au bord de mer, s'amuser avec Setsuko, etc. Et quand sa tante le rappelle à l'ordre, il fait la gueule.

Idem pour la bouffe. Il s'attend à sa ration quotidienne de riz blanc comme si c'était un dû, mais ne fait rien pour la mériter. Là aussi il boude quand sa tante lui rappelle la dure réalité de la situation, il laisse Setsuko la traiter à demi-mots de voleuse, et il fait ensuite sa popote dans son coin tout en laissant sa vaisselle sale dans l'évier, si bien que sa tante est obligée de passer derrière eux pour nettoyer.

Et quand il en a marre de se faire sermonner, souvent à raison même si la tante n'y met pas les formes, il agit encore sur un coup de tête et décide de partir vivre avec sa sœur dans un bunker abandonné, scellant ainsi leur destin à tous les deux. Tout ça parce que monsieur Seita n'accepte pas qu'on lui dise ce qu'il doit faire.

À noter que dans la nouvelle, la tante est plus vicieuse que dans le film. Il est dit qu'elle s'amuse à distribuer aux voisins une partie des provisions rapportées par Seita, mais uniquement pour se faire bien voir et passer pour quelqu'un de généreux, ce qu'elle n'est pas. Ce trait de personnalité a été gommé dans le film, afin de rendre ses remontrances à l'égard des enfants plus légitimes.
« Modifié: 14 juillet 2018 à 22:23:53 par megrez alberich »

Hors ligne Iris-Ardell

Re : Studio Ghibli
« Réponse #172 le: 14 juillet 2018 à 22:55:38 »
D'accord... je comprends mieux.  [:jap]

Hors ligne megrez alberich

Re : Studio Ghibli
« Réponse #173 le: 15 juillet 2018 à 01:17:02 »
Je t'en prie  [:jap]

C'est intéressant de revoir ce film en connaissant les vraies intentions de Takahata. Ainsi, le plan final où Seita tourne la tête et fixe le spectateur droit dans les yeux, beaucoup l'ont interprété comme le regard accusateur d'un enfant victime de la cruauté et de l'indifférence des adultes, un appel pour dire "plus jamais ça !".

Sauf que ce regard sans complaisance veut en fait dire "alors, bande de p'tits branleurs, vous allez arrêter de faire les cons ?"

Quant à Akiyuki Nosaka, il a avoué en interview qu'il était nettement moins attentionné envers sa demi-soeur que ne l'est Seita avec Setsuko. Il a admis que sa sœur l'énervait à pleurer sans arrêt et à réclamer sans cesse à manger. Et lorsqu'il trouvait finalement de la nourriture, il avait beau se promettre de la donner à sa sœur, il finissait toujours par craquer et tout garder pour lui. Il a ajouté que le plaisir qu'il éprouvait à manger faisait rapidement place à une culpabilité encore plus grande, mais c'était plus fort que lui. Et lorsque sa sœur est finalement morte de malnutrition, il a avoué qu'à sa plus grande honte, il s'est senti débarrassé d'un fardeau. C'est pour ça qu'il a essayé de se "racheter" entre guillemets en présentant Seita sous un jour plus favorable, en faisant de lui le grand frère dévoué qu'il aurait aimé être.

Et il a longtemps été contre toute adaptation, parce qu'il estimait qu'il n'avait aucun message à transmettre aux générations futures. Ce récit semi-autobiographique, il l'a écrit pour lui, comme exutoire pour soulager sa conscience. Il a changé d'avis quand Takahata l'a contacté et lui a fait part de ses préoccupations quant à l'attitude égoïste de la jeunesse japonaise des années 80, et les deux hommes se sont dit que ces jeunes à la dérive auraient bien besoin d'une piqûre de rappel.

Quelque part, je dois admettre que ça a changé ma perception de l'oeuvre, et pas forcément en bien. Le film croule sous les récompenses, il est érigé au rang de chef-d'oeuvre à travers le monde, présenté comme le plus beau message contre la guerre et l'enfance sacrifiée, un plaidoyer universel d'un profond humanisme... Ou au contraire, ses détracteurs disent que c'est un outil de propagande honteux, qui présente les Japonais comme de pauvres victimes innocentes en occultant sciemment toutes les horreurs qu'ils ont commises et leur acharnement à poursuivre la guerre coûte que coûte.

Or, ce film est bien un outil de propagande, mais pas celui que l'on croit. Il représente la volonté de deux hommes de manipuler les spectateurs en les prenant par les sentiments, en leur brisant le cœur pour leur dire "les jeunes d'aujourd'hui sont des petits cons ingrats qui ne respectent rien ni personne, ils devraient plutôt réaliser la chance qu'ils ont de vivre à notre époque".

Je peux comprendre les motivations de Takahata et Nosaka, mais je trouve leur façon de procéder un brin douteuse. Ça n'entache en rien la beauté intrinsèque du film, entendons-nous bien, ni l'immense respect que j'ai pour Takahata, mais quelque part ce n'est pas très honnête [:mouaisok]

Mais là encore, je me place d'un point de vue purement occidental. Le Tombeau des Lucioles, comme toutes les productions nippones de l'époque, n'était pas destiné au marché international mais bel et bien à un public exclusivement japonais.
« Modifié: 15 juillet 2018 à 03:16:05 par megrez alberich »

Hors ligne Iris-Ardell

Re : Studio Ghibli
« Réponse #174 le: 15 juillet 2018 à 09:05:00 »
Le pire c'est que j'ai l'édition collector, avec la nouvelle. Mais je ne sais plus si je l'ai lue (shame on me) ou alors si je l'ai fait, c'était il y a longtemps et je ne m'en souviens plus...  [:onion sweat]  En tout cas, je n'avais jamais cherché à comprendre les réelles motivations de l'auteur et du réalisateur (mais je crois me souvenir que j'avais lu quelque part que c'était un récit semi-autobiographique en effet)... Moi, tout ce que je voyais, c'était un film profondément émouvant, avec deux pauvres orphelins crevant de faim dans l'horreur de la guerre, peu importe que ce soit au Japon ou ailleurs.

Ca me donne envie de lire (ou de relire) cette nouvelle...  [:fufufu]

Mais le Tombeau des Lucioles, même si ce n'est pas exactement ce que voulaient dire auteur et réalisateur, pour ma part je verrai toujours l'enfance sacrifiée et ce film me tirera toujours des larmes je crois. Cependant, maintenant, je saurai ce qu'il en est vraiment.

Tags: