Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Messages - ThanaTwinGod

Pages: [1] 2 3 ... 249
1
Discussions Générales / Re : Saint Seiya : 20 ans de Revival !
« le: 27 septembre 2022 à 21:25:49 »
Ce "Revival" est une sorte de montagnes russes, tant on a oscillé entre le très bon et le très mauvais.

Episode G : J'ai eu du mal au début, puis j'ai appris à aimer l'histoire, excellente dans l'ensemble. Les chevaliers d'or surboostés et bénéficiant d'apports considérables de puissance en plus de leur puissance de base déjà fabuleuse, se battent contre des titans surpuissants dont Okada a eu l'intelligence de diminuer nettement la puissance en mettant au cœur de l'intrigue la divinité primordiale Pontos. Il y avait un souci de maintenir des rapports de puissance judicieux par rapport au Kurumanga. Les combats sont dantesques, la mythologie grecque est présente. Dommage que la fin ait été un peu balancée...

Episode GA et Requiem: J'y ai jeté un coup d’œil rapide: c'est trop délirant à mon gout.

Tenkai : Film magnifique, avec une réflexion intéressante sur les hommes et les dieux, de très beaux décors, de très belles musiques. L'apparition d'Appolon est incroyable, très majestueuse, et aurait pu faire office de base de lancement pour découvrir les autres Olympiens. Dommage que ce soit resté à ce stade...

OAVs Hades : Les treize premiers, nonobstant de bien gros défauts d'animation, furent très appréciables. Les suivants furent moins reluisants, avec tout de même un sursaut d'orgueil sur la deuxième partie du Meikai. Animation médiocre et plate adaptation d'une fin de Kurumanga pourtant elle aussi très médiocre (heureusement que la partie Thanatos sauve les meubles).

The Lost Canvas manga: : Bonne histoire dans l'ensemble, armée d'Hades enfin au niveau, rythme non linéaire, thématique intéressante sur la peinture, Juges des enfers impressionnants, nouveaux spectres de qualité, dieux jumeaux dignes de ce nom, intrigue avec Kairos, chevalier d'or bien mis en avant. Dommage que Teshi soit partie en cacahuètes sur la fin, même si une relecture récente du manga m'a donné une impression de bien meilleure cohérence qu'il y a une dizaine d'années.

TLC Chronicles : Certaines furent très intéressantes, en particulier celles d'Aspros (et la mise en avant des Berserkers), Deuteros et Asmita. D'autres furent ridicules, comme celle de Degel. Dommage également que Teshi ait à ce point voulu faire des Golds des héros, annihilant leur identité première pour en faire des sortes de "bronze five" chromés or...

The Lost Canvas Animé : Très bons épisodes dans l'ensemble, ce qui s'est fait de mieux depuis 20 ans en matière de série animée sur la licence. On pourra cependant regretter l'absence de musique émouvante. Lorsqu'ils sont sortis, j'ai vraiment été heureux de voir que du Saint Seiya de haut vol avait encore voix au chapitre après les OAVs plus que douteux des parties Meikai et Elysion.

ND:  Quelques bonnes choses, un bon départ. Mais Kuru a fini par parodier son œuvre d'origine pour en faire une sorte de méga bouffonnerie XXL. Un Tenkai pour les pauvres, une parodie de LC, le tout dans une intrigue dimensionnelle délirante. Quinze ans après, point de dieux de l'Olympe, point de Chronos (ou si peu), et un Hadès spectateur. Certains chevaliers d'or sont à la limite du grotesque, en particulier ceux du Cancer et du Sagittaire. Reste le Serpentaire qui sauve les meubles.

Omega S1 : Redite assez moyenne de la série d'origine. L'ensemble est joliment dessiné et bien animé. Certains combats et certains épisodes valent le détour, les musiques sont à la hauteur de celles de l'animé d'origine. Mais je n'ai guère apprécié la faiblesse de Mars, la défaite express d'Abzu, certains chevaliers d'or foirés (ce pauvre chevalier du Cancer). Le chevalier des poissons est énorme et vaut le détour à lui tout seul. Avec du recul, il y a bien des choses sympathiques à en garder.

Omega S2 : Rien ne tient la route. Rapports de force grotesques, sous animation, épisodes parfois insoutenables de laideur, combats en dents de scie, bouillie de diverses mythologies sans quoi que ce soit de vraiment cohérent. Dommage, les Rois Célestes étaient prometteurs, certains épisodes sont bons, quelques combats valent le re-visionnage, et les musiques restent magnifiques. Mais le fait que cette saison soit à ce point hétérogène d'un point de vue technique et parte dans tous les sens au niveau du scénario et des rapports de force, cela nous donne une série dans l'ensemble assez nauséeuse. Une bouillie peu ragoutante.

Soul Of Gold : En dépit de quelques fulgurances, comme Aiolia face à Loki, la plupart des épisodes furent vraiment réalisés à la truelle et au ciment. Bien moches, mal animés, voilà ce que l'on en retient. Résurrection grossière des chevaliers d'or, Asgard tourné en ridicule.  Et le délire des douze armures d'or divines. Avait-on besoin d'une telle orgie de puissance (de surcroit si mal retranscrite)? Mais il fallait bien vendre de nouveaux jouets.

Legend Of Sanctuary : J'avais bien descendu le film à sa sortie. Pourtant, huit ans après, je trouve que le film est une perle technique. La partie Deathmask complètement ridicule et la fin grotesque avec Saga s'effacent finalement devant certains très bons combats et devant la qualité technique de la chose. L'erreur fut à l'époque de comparer le film à la série de 86. Donc aujourd'hui j'en ai une vision bien meilleure qu'aux premiers visionnages.

Santia Sho manga : Je n'ai jamais accroché.

Santia Sho animé : Une véritable horreur technique. Tout çà pour ressortir des chevaliers d'or surexploités (et surtout très mal exploités). Shaka peut envoyer cette tâche dans les six autres mondes!

Dark Wing : Je n'ai pas vraiment regardé la chose. Le postulat de départ ne me branche pas.

Knight Of The Zodiac Saison 1 : Après plusieurs séries graphiquement épouvantables, KoTZ relevait le niveau grâce à son style novateur sur un animé Saint Seiya. Hélas, la partie avec les chevaliers mécaniques ainsi que la médiocrité des combats rendent cette saison assez décevante.

Knight Of The Zodiac Saison 2 Techniquement jolie, bien animée, avec des armures splendides. Ce qui s'est fait de mieux depuis longtemps sur Saint Seiya en matière d'animation. Hélas, les combats sont loin d'égaler ceux de la série de 86. Mais voilà une série qui, sans être mémorable, ne nous donne pas envie de nous percer les yeux!

Bref, un Revival très hétérogène. Trop de chevaliers d'or dans l'ensemble, des thématiques trop exploitées.
J'aurais aimé avoir une suite au Tenkai, les saisons 3 et 4 de LC, ainsi qu'une adaptation CG de l'épisode G.

La licence est vivante mais a bien souvent pris la mauvaise direction de mon point de vue.



2
Épisode vu.

Pas désagréable, mais plutôt sans âme.
Techniquement de bonne facture, assez joli, mais avec des attaques auxquelles il manque vraiment beaucoup de punch...
Les musiques sont insipides. Là où la musique donnait une toute autre dimension aux combats dans l'animé de 86, on ne ressent ici rien de chez rien. C'est plat.

La première partie de l'épisode est un peu longue, on a juste envie que cette sous-intrigue en finisse le plus rapidement possible.

L'arrivée dans la maison de la Vierge est travaillée, mais ce paysage des Alpes n'est pas vraiment en rapport avec ce que fait ressortir le chevalier de cette maison...

Shaka en impose, il fait le boulot.
Ça manque quand même pas mal de punch, et cette absence de musique fait mal aux oreilles...

Épisode qui n'est donc pas désagréable à suivre, mais comme dit par GSA, çà n'arrive pas à la cheville des combats de l'animé de 86.
C'est correctement travaillé mais vraiment sans âme. Comme dans tous les épisodes, on passe d'une maison à l'autre sans que l'on soit transporté en quoi que ce soit.

Nippon ni mauvais.

3
Soit Milo a volé de son Temple soit il a ouvert un portail magique comme Camus :D

Ce qui est fort regrettable.

Tant qu'à faire dans l'originalité, mieux vaut corriger les incohérences passées que d'en ajouter de nouvelles.

 [:jap]

4
Dans la lignée de l'épisode numéro 8.

Techniquement bon, visuellement très agréable à suivre.
On continue à être surpris, après des années d'abominations visuelles.

En ce qui concerne le contenu de cet épisode, c'est encore très moyen.
On pourra apprécier la nouveauté et le fait que Star Hill soit un endroit très difficile d'accès, même pour les chevaliers d'or.
Les combats de Mu contre Mu et de Aldebaran contre Aldebaran ne sont pas mauvais en soi, loin s'en faut. Ils sont même bien sympa à suivre.
Mais je pense que cette partie Star Hill placée à cet instant de la montée des marches pulvérise complètement la course contre-la-montre des chevaliers de bronze.
Le plus dommageable est d'avoir eu des combats contre Camus et Deathmask complètement torchés. Certains se réjouissaient avec un aplomb assez sidérant de voir les premières maisons défiler à un rythme supersonique en mettant en avant la fantasmatique lenteur de la série de 86...Qu'ont-ils à dire en ce qui concerne les épisodes 8 et 9? J'espère au moins que Shaka ne sera pas torpillé en un épisode.

La partie squelettes est très lourde, longue, sans intérêt.

J'aurais pu voter "bof" comme la semaine dernière. Mais la qualité graphique combinée à des duels intéressants du Bélier et du taureau contre leurs doubles respectifs m'incitent à voter "nippon ni mauvais".
Avec beaucoup d'indulgence.

5
Épisode assez moyen.

Le point positif est encore une fois l'aspect technique.
Belles armures, çà bouge bien.
C'est agréable à suivre.

Pour le contenu, l'ensemble est très moyen.
Même si le combat Aiolia vs Milo est intéressant à suivre, on se demande ce que çà vient faire là à ce stade, plus encore comment Milo a débarqué chez le Lion sans croiser les chevaliers de bronze.
Au lieu de faire des améliorations sur les erreurs du manga et de l'animé de 86, ils en remettent une couche niveau incohérence.

La partie squelettes est chiante au possible.
Quel massacre au niveau du rythme, en pleine guerre contre les chevaliers d'or...
Si cela provient de Shaka qui s'adonne à de troublantes illusions, çà pourrait passer. Sinon c'est une sacrée perte de temps.

J'ai été assez positif avec cette série depuis le début de la saison, mais cette fois-ci je vote "bof" en raison d'un contenu douteux.

6
Sport / Re : Elucubrations tennistiques
« le: 17 septembre 2022 à 00:03:38 »
Quelle bien triste nouvelle.

Le plus élégant de tous les joueurs de tennis tire sa révérence.
Un joueur unique.

Au delà des débats stratosphériquement débiles sur le GOAT, Federer sera à jamais l'incarnation de ce sport.
Un style de jeu inimitable.

Chapeau l'artiste!   [:jap]

7
Épisode vu.

C'est dans l'ensemble assez correct.

C'est surtout d'un point de vue technique que cette saison s'en sort très bien, compensant l'aspect très limité du fond de la chose.
Les armures sont un régal pour les yeux, c'est joli. Et çà bouge, on en croirait presque que ce n 'est pas du Saint Seiya.  [:trollface]
Les attaques sont agréables à regarder, le LP de tonton Aiolia est visuellement bien réussi même si çà manque largement de punch. On est à des années-lumière de la sensation de violence lors du même combat mis en scène dans la série de 86: des rayons par milliers qui découpent progressivement Seiya et lui font traverser les piliers les uns après les autres. Il faut être honnête, KoTZ, nonobstant ses qualités, met en scène une montée des marches durant laquelle on a l'impression que les héros prennent cinquante fois moins cher que jadis... C'est mou, en fait. Je n'irai pas jusqu'à dire qu'ils participent à un Escape Game, mais on aurait voulu qu'ils morflent un peu plus.

Sur le fond, rien à signaler sur le combat Seiya vs Aiolia. L'ensemble se tient même si on est très loin de ce que prenait Seiya "en 86" face au lion majestueux.
La scène du sacrifice de Cassios est violente, ce qui est un bon point. Mais la musique est fade et là encore la comparaison avec 86 ne donne pas l'avantage à 2022.
Le schéma des sentiments mutuels ressortait bien mieux lors de l'animé.

Le passage avec Saga est en revanche bien sympa. C'est Saga quoi!

La scène avec les trois soldats est pathétique, elle n'a bien évidemment rien à faire là.

J'ai hésité entre "nippon ni mauvais" et "satisfaisant".
J'ai choisi la seconde option, avec beaucoup d'indulgence. La forme visuellement très agréable de la chose compense le fond mou et peu émouvant d'une montée des marches loin de valoir l'ancienne.
Mais que çà fait du bien de regarder du Saint Seiya techniquement constant et expurgé des abominations visuelles des précédentes "productions" sur la licence!!

8
Episode vu.

Techniquement toujours aussi propre: superbes plans, belle ambiance d'ensemble. Ca bouge bien, la mise en scène est plutôt sympa.
Quant aux armures, c'est du bonbon à la fraise. Elles sont splendides!

Toutefois, les combats manquent de punch. Ça manque clairement d'impact. C'est très clair avec Aiolia et ses coups; hélas cet épisode ne soutient pas la comparaison avec son "alter ego" de 86, où l'on sentait Seiya à l'agonie à chaque impact surpuissant du LB ou du LP de tonton Aiolia.
Ceci dit, le dernier LP lancé par Aiolia dans cet épisode, que Seiya arrive à esquiver, est vraiment bien foutu; c'est magnifique pour les yeux.

Deathmask a été torpillé rapidement, je n'ai pas vraiment ressenti l'adversité censée être imposée par un chevalier d'or.
C'est en çà que l'animé de 86 était intelligent, faire trainer les choses renforçait pas mal l'impression de combats acharnés sur fond de contre-la-montre.
Là, les maisons sont torpillés en deux ou trois coups de chaussons.
L'ambiance dans le puits des âmes est bien rendue, les libérations de cosmo également, mais je regrette que le combat n'ait pas été un peu rallongé.

Le retour sur le combat entre Aiolia et Shaka était de très bonne facture: l'idée des capes est vraiment bien pensée.
Quant au Pope, il en impose, avec ses pouvoirs de paralysie et son Genro Mao Ken.
Rien de bien étonnant à ce que ce personnage dégage autant de classe de sensation de puissance, car après tout
Spoiler (click to show/hide)
.

Bref, du bon dans l'ensemble.
C'est techniquement de très bonne facture; sur le fond, çà va vite, trop vite...



9
Épisode vu.

Toujours aussi agréable sur le plan visuel.
Beaux plans, magnifiques armures. Ca bouge bien.

En revanche niveau attaques c'était très moyen, en deçà des quatre épisodes précédents.

Sur le contenu, on ne ressent pas grand chose.
C'est très plat, je ne ressens pas le quart de ce qu'il y avait dans la série de 86.
Les temples s'enchainent sans que l'on s'en rende vraiment compte, il faudra sans doute enchainer les épisodes d'un coup pour se faire un autre avis.
La bande-son est consternante.

C'est correct, sans plus.
La qualité technique fait que je suis plutôt positif sur cette série, même si les deux premiers épisodes laissaient augurer de quelque chose de bien plus prenant que çà.

EDIT: une très vilaine faute de conjugaison...

10
Oui, et que la qualité soit présente.

Avec la BD à venir et une saison 2 de KoTZ pour le moment convenable, on va dire que la licence, ou du moins sa poursuite, remonterait dans mon estime.

11
J'osais pas le dire vu que ça va raler, j'espère toujours qu'ils soient exploités [:bave]

C'est comme les dieux de l'Olympe, çà fait 20 ans qu'on en parle et qu'on les attend!   [:lol]


     [:trollface]

 [:lol]

Tout sauf ce style de Berserker (bien que je sois fan de Saga).

Disons les Berserkers vus dans le Gaiden de Deuteros; çà c'était de l'adversaire de grande qualité!

12
Surpris par cette annonce.

J'espère que les Goldos seront laissés de côté et que l'on aura une nouvelle menace, du style Ares et ses Berserkers!!   [:jump] [:jump] [:jump]

A éviter absolument, si l'auteur de ce futur manga traine dans le coin pour s'imprégner de la vérité vraie du grand TTG:

1)Pas de nouveaux Golds!

2)Pas de résurrection des Golds déjà connus!

3)Pas d'armures divines, que ce soient des armures d'or ou des Scales!

4)Pas de boucles temporelles!

5)Pas d'autres Panthéon que celui grec!

6)Pas de chevaliers de bronze secondaires comme protagonistes.

Monsieur l'auteur et ceux qui vont avec, surprenez nous!!




13
 [:lol]

Oui, des fois que çà trainerait en longueur!  [:aie]

14
Plus que l'enterrer, il veut surtout pousser Hyôga à se surpasser. Ce combat est avant tout la dernière leçon de Camus à son disciple : "maître Camus, vous avez sacrifié votre vie pour me montrer la voie du zéro absolu. Merci pour tout, mon maître, et adieu".

C'est vrai, et il le fait de manière assez implacable.
Les larmes de l'épisode 47 sont donc une anomalie pour ce personnage dont la dernière leçon (et la certitude d'y laisser la vie) dans l'épisode 67 se fait sans fioriture émotionnelle.

Au passage, Henri Djanik est parfait dans l'épisode 67.



 

15
C'est ça et ce qui est marrant c'est qu'en plus in-universe leurs combats sont censés plus ou moins durer une heure  [:lol] Du coup ils foutent quoi pendant tout ce temps dans KOTZ? 5 minutes de combat qu'on voit en entier et 55 minutes de course dans les marches ?  [:lol] Au moins la durée de la traversée des 12 maisons dure bien grosso modo 12-13h en temps réel dans l'anime de 86 en prenant en compte les ellipses de Mu qui est censé réparer pendant une heure leurs amures comme ce qui est supposé se passer in-universe. Si tu démarres au bon moment et que tu fais un marathon, le soleil va se coucher au même moment et faire nuit quand il fera nuit chez eux. Ca c'est de l'immersion  :o [:lol]

Encore quand c'est Captain Tsubasa et que les 2 dernières minutes à jouer durent 3 épisodes je veux bien mais là texto les combats durent une heure, "oh mais c'est pas bien d'avoir 2 épisodes par Gold c'est trop long, il y a moins d'action dans le manga et ça va plus vite au but alors faut que ça aille aussi rapidement dans l'anime."

Exactement.
Je ne sais pas combien de temps durent les combats (et seulement les combats, pas les flashbacks)  de l'animé de 86 mis bout à bout, mais çà donne une impression de longueur en phase avec la traversée de douze heures.
En prenant en compte tous les à-côtés, on ne peut certainement pas dire que l'arc Sanctuaire de 86 soit trop long, loin s'en faut.

J'ai beau avoir une appréciation globalement positive sur KoTZ S2, mais çà va vite, beaucoup beaucoup trop vite!

Un tel rythme pourrait être cohérent avec l'arc Meikai où les trois simulacres de combats pourraient être adjugés vendus en deux épisodes, mais pour l'arc Sanctuaire c'est clairement trop rapide.
D'où mon postulat de ce matin: bien que dans l'absolu les flaskbacks soient sympas, ils réduisent la bataille des douze maisons à sa plus simple expression.

16


@ThanaTwinGod

Ce qui fait justement dire à Isaac que malgré tous ses grands discours sur le fait de rester impassible et de garder son sang-froid en toute circonstance, Camus était incapable de mettre en pratique ses propres conseils  [:aloy]

Ce qui fait le charme de la scène.
Durant le deuxième combat, Camus veut enterrer son disciple et l'animé nous montre un Verseau résolu à affronter froidement Hyoga.

Sauf que l'anime en fait trop car Hyoga, il le connais pas.

Peu importe, dans l'animé Hyoga est le disciple de son disciple, le Verseau fait mention de ce dernier juste avant d'enterrer le cygne.
Les larmes qu'il n'arrive pas à retenir devant la tragique destinée de ses disciples, en dépit de ses principes, sont justement une chute brutale émouvante par rapport à tout ce qu'il a professé tout au long du combat.
Personnellement çà me retourne à chaque fois!
KoTZ, nonobstant ses qualités indéniables, est d'une froideur effrayante sur ce combat en comparaison de ce que nous proposa jadis l'animé de 86.


17
Camus n'est pas une pleureuse dans le manga ni dans l'animé, du moins pas plus que nombre de personnages qui y vont également de leurs larmes.

Les larmes de Camus lorsqu'il emprisonne Hyoga sont justement émouvantes du fait que le Verseau a fait la leçon à son disciple (ou au disciple de son disciple) durant tout le combat.

Dans l'animé, ces larmes sont complétement inattendues et arrivent lorsque la musique légendaire atteint son climax, ce qui donne l'une des meilleures scènes de tout l'animé.
Ne pas aimer cette scène, j'ose l'affirmation, c'est ne pas aimer Saint Seiya!  :o :o :o

18
Pour ma part, je trouve que cette saison 2 KoTZ se laisse regarder sans déplaisir.
C'est techniquement bien mieux que nombre d'horreurs produites ces dernières années.
Je trouve que KoTZ S2 ne mérite absolument pas les critiques acerbes sur certains sites...

Inversement, je trouve que bon nombre de gens ici essaient de défendre les inévitables largesses de KoTZ S2 en rabaissant de manière assez hallucinante l'arc Sanctuaire de 86 qui est pourtant ce qui a fait la légende de Saint Seiya.
Parler par exemple des combats trop longs de la série de 86 est un non sens total.
Que l'on regarde en détails les combats entre Camus et Hyoga: je serais incapable d'enlever quoi que ce soit à ces deux mythiques épisodes.

19


Que le combat contre DM dans la série de 86 est trop long ? Facile de tirer la conclusions qui nous fait le plus plaisir hein.

Non, non et non!
Le combat en tant que tel n'est pas trop long dans la série de 86.
Il est juste étiré et rallongé par des flaskbacks que les réalisateurs pouvaient alors se permettre de faire étant donné le nombre d'épisodes à disposition à l'époque.
Là, ce sera l'exact contraire: même le quart des flashbacks de l'animé de 86 risque de réduite le combat entre le Cancer et le Dragon à sa plus simple expression, c'est le moins que l'on puisse dire!!

DM dans le manga original c'est 57 pages.

Imaginer qu'il faut 3 episodes pour adapter 57 pages c'est être mauvais adaptateur :))

Une chose à réaliser quand même c'est que les adaptations longues de manga shonen adoptaient sciemment des rythmes super lents non par soucis d'adaptation, mais simplement car ça permettait de rajouter des épisodes et donc de retarder le moment où on rattraperait le manga original.

C'était pas du tout une qualité.

Donc effectivement la conclusion à tirer c'est que c'était trop long en 86.  [:aloy]

-Sergorn

La série de 86 souffre de défauts indéniables, tout comme KoTZ a des qualités indéniables que je rappelle lors de chacun de mes commentaires.
Mais dire que les combats de 86 sont trop longs est largement exagéré. Trois épisodes pour Shaka rendent une confrontation mémorable dans laquelle nous pouvions nous fondre et à laquelle nous pouvions nous attacher. Rien de trop long à mon goût.

Et en admettant que 10% de la série de 86 soit largement superflue, il y a un juste milieu entre des épisodes qui s'étirent en longueur et le combat entre Camus et Magnus que l'on a à peine le temps de voir commencer. Là pour le coup les combats vont à la vitesse de la lumière...

Ma conclusion, c'est qu'aussi sympathiques soient les flachbacks vus dans KoTZ, cela se fait au détriment de combats qui en deviennent irrémédiablement trop courts et trop vite expédiés.
C'est la raison pour laquelle j'estime que l'on ne peut se permettre un flashback de 15 minutes si un unique et malheureux épisode se concentre sur le combat contre tonton Deathsmask.



20
Moi j'en raffole, que ce soit surtout dans Asgard ou The Lost Canvas


Je n'ai rien contre, loin s'en faut.
Celui avec Aldebaran dans l'épisode 2 était remarquable.

Celui de l'épisode 4 avec Shaun n'est pas mauvais en soi, mais je regrette un peu la longueur des flashbacks des épisodes 3 et 4 par rapport à la vitesse à laquelle les combats sont expédiés.
Je rappelle qu'on risque d'avoir 12 malheureux épisodes pour cet arc Sanctuaire.
Là où tout l'intérêt de l'arc Gémeaux dans la série de 86 résidait dans la mise en place du combat et de l'aspect mystérieux du chevalier des Gémeaux, on a quand même quelque chose de trop rapide ici à mon goût.

Je crois que tu n'as pas compris.

Hugo veut dire que les trois épisodes contiennent des trucs OSEF et que le meilleur n'a pas besoin de trois épisodes pour être mis en scène et même développé. Si on enlève le résumé de l'intrigue et les flashback, il reste facile moins de la moitié des trois épisodes. A peine un et demi. Donc 13 minutes de baston, trois de flashback et le reste de "meanwhile", ça devrait passer.

Oui, j'entends bien.
Justement, avec une telle quantité d'épisodes dans l'animé de 86, ils pouvaient se permettre de faire trainer les choses en longueur quitte à mettre des choses effectivement "OSEF".
Là, avec un seul épisode, je pense qu'un flashback de quinze minutes réduira le combat contre le Cancer (et l'intensité dramatique qui va avec) à sa plus simple expression. A moins de faire déborder ce combat sur le sixième épisode (déjà!)...

21
Perso je pense l'inverse. Depuis le temps qu'on entends dire qu'on en as marre de la goldobranlette, maintenant que la série se concentre sur nos protagonistes, faudrait remettre les golds sur le devant de la scène  [:aie]

Ce n'est pas une question de goldobranlette.
Il s'agit de la montée des marches, centrée sur les combats entre les chevaliers d'or et ceux de bronze.
Donc faire des flashbacks trop longs peut-être problématiques étant donné le peu d'épisodes prévus.

Vous vous rappelez que le kurumanga ET le DA d'origine intègrent précisément du flash-back Shiryû/Shunrei dans l'arc de la maison du Cancer, non ? [:lol]

Et l'un des trois épisodes de cet arc se faisait même bouffer par un gros résumé de l'intrigue depuis le début de la série [:lol] [:lol]

Mais vous pouvez continuer à vous plaindre, bien sûr [:bave]

Tu viens de le rappeler: il y avait trois épisodes pour l'arc Cancer, là où il risque de n'y en avoir qu'un seul dans cette série...
Les conclusions s'imposent quand même d'elles-mêmes, non?  [:lol]

22
Ah mais les backstories ne constituent en rien un point faible ni un problème de manière générale.
Le problème vient du fait qu'ici elles se glissent un peu à rallonge dans une suite très restreinte d'épisodes...

On pourra me dire que les combats de l'animé de 86 sont trop longs, qu'ici on colle au plus prêt au rythme du manga.
Je rétorque à cela que la force de l'animé de 86 était justement de rallonger les combats et de mettre du suspens et de l'émotion. Nous étions justement au cœur des combats, chaque adversaire étant mis en avant comme il se doit.
Sérieusement, quoi que l'on pense des différences entre le kurumanga et l'animé de 86, le combat entre Hyoga et Camus est dans la présente série vraiment trop court et indéniablement trop plat.

23
Épisode vu.

C'est techniquement toujours aussi propre; même appréciation que pour les épisodes précédents: cela fait du bien d'avoir une série bien foutue avec des graphismes de qualité, du mouvement et un peu de mise en scène recherchée. Ce n'est pas non plus extraordinaire, mais le rendu est cent fois supérieur à ce que l'on avait sur les dernières séries (Omega S2, SoG, Santia Sho). C'est même bien plus agréable à regarder que le Meikai et Elysion.

Les attaques sont vraiment bien travaillées: Another Dimension, Thunder Wave, Aurora Execution.
Rien à redire.

Sur le contenu, j'ai trouvé çà moyen: trop de flashbacks sur Shaun alors que le rythme est déjà hyper soutenu.
On ne ressent pas grand chose; le combat Camus Vs Hyoga ne soutient bien évidemment pas la comparaison avec l'épisode 47 de l'ancienne série. Le manque d'émotion est criant, c'est aussi plat que l'électrocardiogramme d'une brosse à dents. Musique insipide, scène finale beaucoup trop rapide.

Scénaristiquement, très bonne idée de ne rien dévoiler en ce qui concerne le lien entre le Pope et le plus puissant des chevaliers d'or.
Spoiler (click to show/hide)
Mais rien ne tient la route concernant Camus, Wild Pegasus a très bien détaillé la dimension bancale de la chose.
Mention spéciale au coup du portail allant de la Sibérie au Sanctuaire. Certes il y avait ce genre d'incohérence et de facilité dans la série de 86, et non des moindres (Cassios, Marine, Ikki) ainsi que dans d'illustres séries réalisées par la suite (Ikelos, Hadès, Hypnos et Thanatos dans The Lost Canvas), mais ce n'est pas une raison. L'accent aurait pu être mis sur l'aspect forteresse du Sanctuaire, il n'en est rien hélas. C'est Open Bar apparemment.

J'espère que le combat mettant en avant Deathmask sera de qualité, avec un épisode qui se concentrera sur le Gold du Cancer plutôt que sur un flashback de dix-huit minutes centré sur Shunrei aux cinq pics!

Ensemble convenable donc, vraiment bon d'un point de vue technique mais moyen sur le contenu.

24
De toute façon on ne sait absolument pas si on aura une adaptation de la partie Hades.


25
En effet.

Pour le coup, l'animé Saintia Sho avait magistralement mis en scène l'arrivée d'Aphrodite devant les chevaliers de bronze.

Ici, c'est plat de chez plat.

Pages: [1] 2 3 ... 249