See likes

See likes given/taken


Your posts liked by others

Pages: [1] 2 3
Post info No. of Likes
Re : [Soul of Gold] Episode 5 Ah ha. Non, non, non, non, non, non, non. Et oui, mais non, non, non, non, non, non, non. Non.

Oh non, série surchargée de fanservice qui ne donne même pas envie d'en savoir plus mais juste de prier pour que la fin arrive et que tout le monde ait acheté les myth cloth et les Blu Ray tout en ayant continué de se dire que c'est mieux ou pas qu'Oméga, tu ne peux pas faire ça.

Non, tu ne peux pas faire ramener les Bronzes pour meubler, même en tant qu'illusion.

Oh et puis merde, je ne vais même pas chercher à savoir comment elle a atterri. Je vais regarder un truc utile.

05 juin 2015 à 17:17:30
1
Re : Rumeurs & blabla en tous genres... http://www.liberation.fr/culture/2015/06/11/l-acteur-christopher-lee-est-mort_1327476

R.I.P au meilleur interprète de Dracula.


11 juin 2015 à 15:15:26
1
Re : [Episode G.A.] Tome 05 (chapitres 28 à ??)
Vous n'avez pas envie de savoir :o .


Si. Le monde le doit.

02 septembre 2015 à 12:29:43
1
Re : Les couleurs des Bronze Saints Blanc car ils sont épris de justice.


07 décembre 2015 à 16:54:15
1
Re : PURE FUCKING METÔÔÔÔLE Ah, j'ai enfin pu faire un achat prévu de longue date. Et ça y est : j'ai les trois albums de Sortilège.

Autant j'avais un peu peur de la qualité du disque vu que la pochette avait un peu morflé (le disquaire avait consenti à remplacer la pochette plastique tellement elle était ravagée), mais ça passe bien.

Les titres ? Tous très bons. A part la baisse de régime avec "Bourreau", tout le reste fonctionne et constitue même des tueries. C'est énergie ET rapide ET bon ET mélodique. Non, vraiment, les 18 minutes défilent grâce à "Amazone" (putain, ce refrain de taré) et l'éponyme. Le plus épique je dirais que c'est "Galdiateur". Non vraiment, dès ce Maxi, le groupe voulait frapper fort et ça s'entend.

Et vu que j'ai reçu Suprématie (réédité par No Remorse records avec La Terreur), le Heavy français va continuer de tourner.


05 janvier 2016 à 09:04:28
1
Re : PURE FUCKING METÔÔÔÔLE Toujours dans le Heavy un peu moins connu dans les années 80.

Heavy Load - Death or Glory (1982).

Au début, je pensais avoir affaire à une antiquité ratée déterrée par quelques archéologues encore plus sourds que Tournesol. Fort heureusement, il n'en est rien. Parce que ça déboule dès le premier titre : riff vraiment épique, grosse basse et deux à trois chanteurs qui combinent leurs voix pour de très bons refrains. D'ailleurs, ils sont assez bons : c'est eux qui accrochent le plus, en plus de la mélodie ("Might for Right", "Something New", "Bleeding Streets", "Take Me Away", "Traveller"). Après, ça pêche au niveau du son, on dirait qu'ils ont joué les prises à l'extérieur du studio et poussé les micros à fond.
Leurs autres disques sont en demi-teinte : le premier album (sorti en 1978) est mauvais, l'EP est assez bon et le troisième est moyen. Bref, c'est une petite pépite suédoise (ben oui, il y avait d'autres groupes que Thor ou Bathory).

Tenez, deux titres du groupe :





Satan - Court in the Act (1983).

Là, c'est New Wave of British Heavy Metal. Un peu tardif mais bien speed, du riff qui tue. Ça a donné envie à des groupes comme Savage Grace, Omen, Pariah et autres Blitzkrieg de s'y mettre et de faire du speed. Bref, genre de groupe à la Diamond Head : un peu culte sauf qu'il n'y a aucun artiste reconnu pour écouter et dire que c'était en fait super influent (genre Hetfield avec Diamond Head).
Le reste de la carrière est pas terrible, et je ne connais pas les disques de leur come-back.



Cirith Ungol - Paradise Lost (1991).

Avant, je pensais qu'on ne pouvait pas trouver plus culte que Manilla Road ou nos groupes de Heavy bien d'chez nous. Force est de constater que non. Venu de Californie, le groupe n'a pas gardé le soleil et la légèreté de l’État américain : c'est lourd, poussiéreux. Formé en 1970, le groupe était tenu par Robert Garven (le batteur) et Tim Baker (le chanteur qui est arrivé plus tard) qui ne jurent que par les hardos 70's à fantasy et fumette (Deep Purple, Lucifer's Friend, Flower Travelling Band, etc.).
Contrairement à Manowar qui a adopté l'univers de Conan, Cirith Ungol s'est tourné vers Elric. Mais c'est moins fort, moins bien composé et moins bien produit. Du moins pour les deux premiers albums. Pochette kitschouille, son pourri (sur King of the Dead, la toccata sonne comme une version Jeux-Vidéos), chanteur qui donne l'impression de Rob Halford mordu à l'entre jambes par un piège à loups. Perso, j'ai jeté mon dévolu sur leur dernier album paru en 1991 et dont seul le batteur détient les droits. Il continue de bouder à cause du label qui s'en est trop mêlé. Oui mais bon, c'est mieux que ce qu'ils font eux-même.
Avec enfin un gros son, avec enfin des vrais riffs, avec enfin un peu de mélodies, avec enfin un vrai côté épique. Pas le préféré des fans, mais à mon sens, le mieux foutu.

Voilà  quelques titres du groupe :









Culte donc... mouais. Des bons albums, mais de là à en faire des groupes géniaux et LE MONDE DOIT SAVOIR... Bof. En tout cas, il y avait de très bons disques si on creuse un peu plus.


17 janvier 2016 à 21:07:57
1
Re : Projets Saint Seiya : conjectures et fantasmes plus ou moins avérés/aléatoires La deuxième aussi, d'autant que ça serait cohérent avec le cadre du Shônen, montrant des héros suivant une certaine voie.

Car au delà du fait que ce soit des Golds, des Silvers, des Bronze, des Platines, des Monopoly ou chaipakwâ, ben faudra avant tout un enjeu et des personnages. Bref, on n'en a pas assez des Golds, on en a assez des personnages pas intéressants quand ils ne sont pas détestables.


12 février 2016 à 21:56:29
1
Re : [Episode G.A.] Tome 07 (chapitres 44 à ??) Ah ben voilà, je peux compléter la lecture, et c'est sacrément efficace.

Avec la traduction, ça fait double ration pour les fangirls. C'est vrai que DM est bien représenté là.

Okada RLZ.

25 février 2016 à 11:25:26
1
Re : Twitter, Facebook... Les nouveaux outils de communication des créateurs de SS J'adore cette uniformité de couleur pour le coup. Genbu dans ce ton-là cela m'aurait encore plus enthousiasmé dans l'animé.

Quelle ardeur.

10 avril 2016 à 20:45:36
1
Re : Soirées ciné =) Ce soir c'était Dalton Trumbo. Une séance à 8 personnes dans une salle à 100 places.

Alors un peu d'histoire (pas le synopsis). Dalton Trumbo était un scénariste à qui l'ont doit le script de nombreux films à Hollywood. Il accéda à la reconnaissance grâce à Vacances Romaines, Les Clameurs se sont tues et surtout Spartacus. Mais pour son adhésion au Parti Communiste américain, il fut un des hommes les plus haïs des USA. Trahison, vendu à la nation, vermine rouge. Lui, neuf puis des milliers d'autres allaient être traduits en justice, bafoués, jetés en prison voir poussés à la mort. Parce qu'ils pensaient autrement que les idées reçues en vogue. Les Communistes détruisent la démocratie et ils mangent les enfants (selon une source française de 1982, certains n'allaient même pas à la messe), disait-on. Heureusement, Kirk Douglas et Otto Preminger vont venir à sa rescousse.

Ce film est donc basé sur cette histoire. C'était très bien : les acteurs sont tous excellents, la ressemblance des acteurs avec les personnages historiques est très troublante (Kirk Douglas, Kennedy, Trumbo lui-même). Les alliés sont touchants, les ennemis sont suaves d’antipathie et d'hypocrisie. Celle qui joue le rôle d'Hedda Hopper est convaincante en femme si empoisonnante, on la verrait bien en Madga Goebbels, presque.

Niveau réalisation, il y a juste ce qu'il faut, et tout sonne juste. C'est vraiment très bien fait. C'est une histoire de cinéma, et je vous encourage à aller le voir.

En plus, Trumbo a continué à écrire, puis a enfin réalisé un film en 1970 après une rencontre au sommet avec Luis Bunuel. Il adopte son propre roman, Johnny Got His Gun, un bouquin racontant l'histoire d'un soldat mutilé à la guerre de 14-18. Il a perdu l'usage de ses cinq sens, reste la conscience. A côté, on débat : abréger ses souffrances ou obéir à l'impératif de la vie ? Grand Prix du Jury à Cannes, film acclamé par la critique et (presque) le public. Ovationné pat Bunuel (qui devait le réaliser) et Jean Renoir.

15 mai 2016 à 21:42:21
2