See likes

See likes given/taken


Posts you liked

Pages: 1 ... 55 56 [57]
Post info No. of Likes
Re : Questions/Réponses Je trouve aussi que les épisodes de la série de 86 passent très vite. On ne voit pas défiler les minutes. Sans nul doute grâce au rythme très bien maîtrisé.
19 septembre 2022 à 15:34:01
1
Re : Re : [Rerise of Poseidon] Tome 1 (chapitres 1 à ???)
Il sera narcoleptique  [:lol]
- Némésis ! Jamais je te ne laisserais la... ZZzzzz

- ... Merde elle est où ? On a changé d'ennemis ?

23 septembre 2022 à 12:08:10
1
Re : [KotZ] Battle for Sanctuary - Episode 9 (18 septembre, 22h, Crunchyroll) Franchement Fuu-chan, tu exagères, ce serait tellement plus drôle si, par exemple, à la fin du JuNiKyû, Milo glissait sur une peau de banane en lançant son SN contre Radhamante 🍌

Blague à part, encore une fois c'est pas l'humour le problème (si tant est que ce soit drôle) c'est le downgrade catastrophique en terme d'écriture...

24 septembre 2022 à 16:19:44
1
Re : Votre étoile protectrice Ah sympa comme truc. Bon, si j'ai bien tout rempli, je suis un guerrier divin [:jump]


26 septembre 2022 à 08:25:12
1
Re : Re : [Live action movie] Knights of the Zodiac (2023)

En espérant que ce soit plus proche de son travail sur LoS que sur KotZ  [:fufufu]

-Sergorn

Y'a de la musique dans KotZ?  [:trollface]

26 septembre 2022 à 08:28:10
1
Re : [KotZ] Battle for Sanctuary - Episode 10 (25 septembre, 22h, Crunchyroll) Effectivement c'est devenu un peu la norme depuis disons, une bonne dizaine d'année, d'éviter ou mettre en retrait le concept de leitmotiv et de thèmes récurrents au profit d'une musique jouant plus dans l'ambiance et là pour accompagner l'image sans se mettre.

Chacun son trip mais personnellement je trouve ça absolument affreux comme approche des OSTs, voire ça me déprime à quel point on trouve peu d'OST mémorables maintenant.

-Sergorn

26 septembre 2022 à 20:22:47
1
Re : Re : [KotZ] Battle for Sanctuary - Episode 10 (25 septembre, 22h, Crunchyroll)
Par contre, ICI, on a le bon dosage niveau humour. Cinq secondes grand max entre June et Kiki, c'est suffisant, et CA, ça rend les persos attachants.
Je plussoie.
Si on avait gagné un peu de temps avec l'humour en excès de l'épisode précédent, et placé une partie du flashback dans ce même épisode précédent, on aurait pu rallonger le combat de June, que j'ai trouvé sympa mais trop court et trop prévisible. C'était en plus sans le moindre sentiment de danger envers elle, très téléphoné comme si -- impression d'ailleurs clairement laissée à la fin -- il n'y avait même pas eu réellement d'ennemi derrière, mais réellement l'esprit de Daidalos ayant repoussé sa disparition pour donner un dernier coup de pouce à sa disciple.
Le combat étant fort court, il m'a laissé un net gout de trop peu et une impression de trop facile.

NB : je ne fais pas du tout, mais alors pas du tout partie des personnes espérant que June se joigne à Shun contre Aphrodite. Le symbole serait à mes yeux catastrophique : dans la 2ème partie du Juunikyu, où tout est plus dur et on perd la vie, ou quasi, bref où ça devient vraiment critique, il faut 2 nanas pour battre un Gold alors qu'un mec suffit. Rien que d'y penser j'ai envie de mordre mon clavier. Si c'est ça, autant effacer Shun de l'histoire dès le début et remplacer le perso d'Andromède par le Chaméléon, dans ce cas.  [:tsss]

Au niveau des musiques, je fais partie de la vieille école qui estime qu'elle est un élément essentiel du récit quand il est sous forme audiovisuelle, et qu'elle ne doit pas être une musique d'ascenseur ou de super marché. Pour moi, elle est l'une des "voix" de l'oeuvre.

Fuu-chan.

26 septembre 2022 à 20:49:44
1
Re : L'humour dans Saint Seiya Selon moi, le fait que l'humour ne soit pas très présent dans Saint Seiya vient du fait qu'on tend au récit de légende. Dans les codes du poème épique on a des personnages types, un langage simple et soutenu pour être accessible à tous, des exploits pour dompter les forces "du mal", et une bonne dose de morale (patriotique ou non). La psychologie individuelle, l'humour ou les allusions à la vie de tous les jours sont poussés au second plan. Cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas d'humour, il peut y en avoir par le biais de quelques personnages grotesques, par des moments qui prennent à rebrousse-poil les codes du genre (récemment j'ai lu une version courte de Perceval, on se facepalm toutes les trois pages), mais on va éviter l'humour qui va ne faire rire qu'une partie du public : l'important c'est que tout le monde suive, le sentiment d'un récit collectif.

Alors effectivement, surtout au début de l'histoire, on a pas mal d'humour venant de Seiya et du monde "profane", par exemple avec ces touristes qui sont effrayés par Seiya qui se relève de son premier vol plané du manga, mais je pense que c'est pour montrer le glissement d'un récit bien de notre époque à une légende.

Personnellement, je ne me plains pas de la présence d'humour, et surtout de psychologie, parce qu'un récit épique est quand même parfois bien aride. Cela dit, je soupçonne qu'une partie du public est surtout là pour le "cassage de gueule" et que tout ce qui se met en travers de leur intérêt et de leurs calculs pour savoir qui est le plus fort est vécu comme une insupportable intrusion. Bon, c'est leur problème.

28 septembre 2022 à 09:04:15
1
Re : L'humour dans Saint Seiya
L'humour dans Saint Seiya (au sens large, toutes les œuvres) ! Vous êtes pour ou contre ? Avec parcimonie ? Sans parcimonie ? C'est qui Parcimonie ?

Perso je n'ai rien contre, tant que c'est par touches. Disons qu'une série Saint Seiya foncièrement humoristique ne m'intéresserait pas a priori dans la mesure où ce qui m'a touché chez ces personnages, c'est toute cette douleur dont ils faisaient une force. Un Seiya ensanglanté qui ne cesse de se relever pour retrouver sa sœur, un Shiryu capable de se crever les yeux par amitié, un Hyoga fauché en pleine course car étouffé par ses sentiments, Shun qui considère davantage la vie de son ennemi que la sienne, Ikki qui se perd lui-même pour avoir voulu rendre la vie plus douce à son frère... C'est tout ça qui m'a accroché dans cette saga et qui m'a fait aimer ces personnages.

Et l'humour dans tout ça, je dirais que c'est un peu comme des respirations, des pauses. Et une bonne façon de découvrir autrement les personnages aussi. Comme ce moment où Saori sonne à la porte du studio de Seiya, et qu'il nous fait son grand ménage et finit son shampoing en 5 secondes chrono  [:lol] La séquence est rigolote, mais permet aussi de nous montrer en un instant que Seiya accorde plus d'importance à l'opinion de Saori qu'il ne veut bien l'avouer.

Donc un grand oui à l'humour dans Saint Seiya, mais justement dosé (ce que la série et le manga ont toujours su faire je pense), car la matière première pour moi, ça reste les émotions et les douleurs de ces héros qui les poussent à se transcender.

28 septembre 2022 à 11:01:57
1
Re : Re : L'humour dans Saint Seiya
en fait les Golds utilisent sûrement Twin Sals : c'est à peu près à mi-chemin du parcours, il y a des feuilles pour s'essuyer, et des fleurs pour couvrir les odeurs douteuses.  [:beuh]

Shaka n'est jamais à court de Lotus. [:pfft]

28 septembre 2022 à 22:17:29
1