Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Messages - Sbaka

Pages: [1] 2 3 ... 41
1
Le transport des enfants est souvent en effet la raison pour laquelle de fervents utilisateurs de tec deviennent des automobilistes contraints, même en ville. Je vois assez peu cette notion dans les débats pourtant elle me paraît essentielle.

2
J'ai appris quelque chose.  [:jap]


3
De toute façon le simple fait de choisir le jaune montre bien une méconnaissance complète de l'action de protestation sur le terrain,

C'est quoi la bonne couleur pour une jaquerie?

4
On est dans une époque maintenant où on veux tout voir en tout noir ou tout blanc sans demi mesure et c'est très dangereux.

Ça a toujours été comme ça, partout.

Au contraire on vit à l'époque où ce débat est à la télé, sur internet, où on a accès à toute l'information que l'on souhaite pour s'informer, pour peu que cela nous intéresse.

5
on peut s’insurger contre le style choisi tout en restant curieux sur les autres formes que prendra l’adaptation.

C'est fort comme terme "s'insurger". Comme "nauséabond". Disons que le choix des termes et la vivacité de la forme me font tiquer.

6
J'ai voté que je m'en fiche.  [:petrus]

En tant que fan lambda je suis moins gêné d'un gros changement de style quand l'oeuvre "repart à zéro". Par exemple le style de la légende du sanctuaire ne m'a pas du tout gêné, au contraire, dans le cadre d'un film qui se tient de bout en bout. Cela m'aurait plus gêné pour soul of gold qui est au milieu de trucs déjà bien identifiés graphiquement.
Mais je m'y serais fait quand même.
J'ai plus été gêné par le changement un peu dégueu entre Omega saison 1 et saison 2, que par le style Omega lui-même.
Pour saintia sho je ne sais pas trop de quoi ça parle mais le fait que cela se déroule en parallèle fait que je comprends le choix de coller au style d'il y a 30 ans...

Comme j'y connais rien, je ne remets pas en cause le fait que ce style "kurumaki" est un manque de respect envers l'autrice du manga, que celle-ci l'admette publiquement ou non.

Mais je trouve étrange d'un côté de monter au créneau contre les fans lambda à la mentalité de merde et le studio qui manque de respect de manière nauséabonde, tout en disant de l'autre côté qu'on va tout de même regarder le produit et participer à son potentiel succès, cautionnant de fait l'inacceptable et validant le présent et potentiels futurs comportements similaires envers l'autrice et autres auteurs...
Donc au final c'est grave ou c'est pas grave ?

7
20% des hommes de 50 ans et 13% des femmes de 50 ans n'ont pas d'enfant.

Donc si cela constitue une minorité de fait, cela représente beaucoup de monde quand même.

8

D'ailleurs le meilleurs descriptifs que je puisse faire de ce genre de personnes, c'est que c'était des pour qui la Science devenait telle une religion et qui du coup se comportaient comme des cons dès qu'on suivait pas leur "croyance".  [:aie]

-Sergorn

Qui sont de plus j'imagine des scientifiques aussi pointus que les lecteurs de Bible dont il est question dans les derniers posts du topic.

L'exemple récent des fausses études publiées sur de la sociologie ou plus vieux de la discussion sur les études prouvant l'impact de l'écriture inclusive montrant qu'il suffit d'un argument d'autorité pour consolider son opinion forgée par d'autres moyens, en général idéologiques.

C'est pour ça qu'il est inutile d'opposer des arguments rationnels dans ce genre de discussion d'ailleurs.

9
Et un juste milieu, non ? Pas possible ?

[...]

 Et l'autre problème, c'est qu'ils sont de plus en plus nombreux, puisqu'en fin de compte tout ceci n'est que la stricte application de techniques de communication dûment éprouvées.

Plus qu'un juste milieu, c'est souvent un mouvement de balancier qui s'opère car les populations sont souvent polarisées et divisées en deux, sur un axe dont les deux directions opposées semblent s'être déplacées par là, comme ce que l'on entendait pendant la campagne présidentielle : l'opposition droite gauche est devenue une opposition mondialistes localistes.
En fait je résumerais ton post par "c'est de la pratique politique classique"

10

Et comme le dit aussi Albé, on se dirige tout droit vers une atomisation de la société et pour pousser le truc à l'extrême, imaginons que ça vire à : "un individu = un particularisme = une communauté". Ben oui, quoi : nous sommes tous des individus distincts, tous différents, alors pourquoi pas ? A titre personnel, je n'ai aucune envie de ce genre de société-là, dont toute solidarité finira par disparaître au seul profit du bien-être individuel. J'invite chacun à lire (ou relire) Fanrenheit 451 à ce sujet, histoire d'imaginer à quoi certains extrêmes - dont le principal est de ne pas heurter quiconque dans ses particularités - peuvent mener si nous n'y prêtons pas attention...

C'est la direction, la société occidentale moderne est moulée dans ce modèle issu de l'universalisme individualiste. Ceux que l'on appelle les progressistes le défendent contre ceux que l'on appelle les populistes qui sont les nouveaux réactionnaires.

11
Cinéma/TV / Re : Rumeurs & blabla en tous genres...
« le: 26 septembre 2018 à 14:02:08 »
Bande annonce sortie.

Je retire ce que j'avais dit, ça va être un infect navet.

12
Discussions Générales / Re : Les audiences de la série (1986-1989)
« le: 05 septembre 2018 à 07:43:21 »
Pour mon cas personnel à l'époque, bien que français entouré de français (et pas seulement des enfants, le dessin animé était suivi par quelques adultes), l'impression est simplement que la montée des enjeux et de la tension est tellement longue, lente, pleine de souffrance pour arriver au sanctuaire, où des petits chevaliers doivent affronter ce qui a été (efficacement) présenté comme des demi dieux invincibles en moins de 12 heures, est tellement magnifique que derrière rien ne peut avoir le même goût.

À la fin ils ont tous résolu leur questionnement, à part la sœur de Seiya mais tout le monde s'en foutait à ce stade. L'histoire est finie.
Et puis en fait non. Ca fait "suite forcée" à la mode années 80. Déjà dans le premier épisode d'Asgard un de ces demi dieux invincibles se fait one-shoter comme un bleu, ce qui casse le "contrat moral" établi précédemment sur le fait qu'il n'y a pas plus fort qu'un gold (contrat moral qui sera fort peu subtilement rétabli par moult résurrections et astuces permettant de faire comprendre que les gold restent malgré tout les meilleurs, d'où la fameuse goldobranlette qui est moins le résultat de fans décérébrés que du scénario qui n'arrive pas à s'en détacher).
Beaucoup de gens dont moi ont eu l'attitude "ouais OK, on a vu le meilleur, maintenant ce sera moins bien".
Le fait que les bronzes restent bronze malgré avoir fait leur preuves et la mort des gold donnait aussi l'impression que ça allait tirer à la ligne sans fin (était-ce faux...).

Omega était à ce titre intéressant je trouve.

13
Merci pour les exemples qui permettent de bien distinguer les différences et ressemblances quand on y connait rien.

Du coup, je me dis, que quitte à faire un nouvel animé, ils auraient aussi bien pu choisir un style proche de l'auteur du manga que copiant celui du vieux dessin animé. Car en copiant le style du vieux dessin animé, en tant que "vieux" fan, je m'attendrais donc aussi aux mêmes musiques, au même rythme, à la même animation, au même type de scénario (je ne lis pas le manga je ne sais pas quelle est l'intrigue).

Or je me doute qu'on aura tout cela différent.

C'est pour cela d'ailleurs probablement que Omega m'a laissé un souvenir plus agréable que soul of gold, ce dernier tentant de copier, mais pas sur tous les plans, le vieil animé. Omega avait sur tous les plans une approche avec sa propre identité, c'était un tout cohérent. Soul of gold...

14
Discussions / Re : La cafet' [LIRE LE 1er POST !]
« le: 03 août 2018 à 18:55:46 »
Point d'insulte dans mon propos.

Le libraire, par son statut de libraire, est avant tout un commerçant, un entrepreneur. S'il ne réagit pas en commerçant, il sera un amoureux des livres au chômage, car comme tu le dis si bien, le métier est précaire.

Cela n'empêche évidemment pas la passion et je ne la nie même pas au gars de l'anecdote. Peut-être cette réaction lui coûte-elle même. Mais il doit faire tourner sa boutique.

15
C'est le topic de Iris ici, les suppositions sur mon curriculum vitae supposé n'ont rien à y faire.

Le libraire qui ne regarde que la couverture de son livre, réagit en marchand, et non en "amoureux des livres", ne t'en déplaise.

Ce que je veux dire à Iris par là, c'est que tu ne dois pas prendre sa réaction personnellement. Il ne dit pas "votre livre est de la merde, il ne mérite pas d'être lu" mais "de mon expérience de tenancier, il ne se vendra pas ici". Ce n'est ni contre toi ni contre ton livre. S'il avait le temps et les possibilités devant lui, son statut "d'amoureux des livres" lui aurait fait certainement lire avec plaisir. Mais sa réalité de marchand prévaut.

16
C'est plus le couple que la puissance qui va t'aider pour cela Bouloche.

La vitesse de pointe, le temps pour faire le 0 à 100, le nombre de chevaux et le temps au tour au Nur sont des arguments pour plaire aux adeptes de conduite sportive.

Et pour plaire aux adeptes de kikalapligrosse. La plupart des voitures de sport vendues ne voient jamais un circuit.

Une Mégane RS qui explose le record tire les ventes des autres modèles de Mégane poussives, car l'image positive rejaillit sur toute la gamme.

17
Marchand n'est pas une insulte.
Et travailler à la FNAC n'est pas indigne.

18
À mon avis, soit tu publies sur le net et te contentes de quelques retours comme tu as déjà eu, soit tu essayes de publier pro et là... Il faut les conseils d'un pro. Tu ne les trouveras pas sur Internet gratuitement.

Le libraire est pas un amoureux de la belle plume : c'est un marchand. Il sait ce qui se vend dans sa boutique et ce qui ne se vend pas.
Il faut que tu trouves dans quelle boutique ton produit se vendra.

Car en fait si tu veux être un auteur à succès il faut considérer ton livre non plus comme un écrit personnel mais comme un produit qui est mis à la vente dans une industrie. Et donc te soumettre aux règles de cette industrie.

19
Et c'est pas comme si c'était quelque chose qu'on n'entendait jamais des autres conducteurs,

Ben justement, sur ce topic comme dans la vie, tu sembles bien un cas à part. Ou alors on a des expériences de vie totalement différentes.

Les désagréments sont une chose, mais je te rappelle que moi je réagis sur "je m'endors à 80" qui est un peu différent des autres trucs que tu as rajouté comme l'ambiance de racket et autres.

C'est quelque chose que j'ai souvent lu sur internet par les mêmes qui considèrent qu'il faut 200ch minimum pour "doubler en toute sécurité".

Mais tu as précisé ne pas être de cette catégorie - je cite cela car cet argument n'est jamais accompagné de statistiques ou d'avis médicaux... Il fait partie généralement d'un tout pour essayer d'argumenter globalement sur la nécessité de relever les limitations.

Donc oui, de mon expérience personnelle tu es bien un cas isolé (rouler à 80 provoque de la fatigue).

Je ne mets pas en doute ta sincérité mais l'universalité de ton ressenti.

20
ça me fatigue, c'est une expérience personnelle et proclamer ça en "escroquerie intellectuelle" ne satisfait que tes convictions persos et ne change en rien ma réalité et mes ressentis.

L'escroquerie intellectuelle consistant à dire que rouler plus doucement est plus fatiguant réside justement dans la généralisation.

Si tu dis que c'est fatiguant, on comprend que c'est fatiguant comme se taper 800km pour aller en vacances ou bien 3 tours de Nurburgring en avantador. Donc que c'est fatiguant pour tout le monde. Et que remonter la vitesse de 80 à 90 serait alors limite une mesure de santé publique.

Mais, si le discours est uniquement centré sur ta personne, si tu dis que toi tu es fatigué et ça t'endort, et bien ça change la donne.
Toutefois je dirais que c'est très étrange, tu sembles très sensible, mais à force d'entraînement tu devrais arriver à rouler à 80 sans en être épuisé.

Mais tu comprendras qu'on ne fera pas une loi de remontée de 80 à 90 juste pour toi.

Citer
celui qui casque 3 fois 45 euros dans la semaine pour 3 excès de fou furieux à 86km/h, ne sera pas vraiment de ton avis et préfèrera que la société supporte de manière égale le coût vague et brumeusement ŕeparti d'un mort sur la route.

Un peu individualiste comme conception.

C'est pour ça que c'est pas ce mec qui décide, et vu la description que tu en fais, ça doit pas être un mal  [:lol]


 arrêter de pondre des bagnoles qui peuvent monter à 250 km/h (ça sert à rien et ça pollue, donc c'est complètement c*n). :o

Ce genre de voiture sert à faire des sorties circuit, et sinon elle servent tout simplement à frimer, à séduire, ... Mais le futur est aux voitures autonomes en fait, la vitesse sera optimisée.

21
L'argument de s'endormir au volant parce qu'on roule doucement est une escroquerie intellectuelle.
On dirait qu'on parle d'un conducteur de poid lourd qui traverse l'Europe de nuit ...
Si tu es fatigué au volant, il faut t'arrêter te reposer. Si tu n'es pas fatigué la faible vitesse du véhicule n'a aucune incidence sur ta fatigue.
Ce serait même le contraire, car plus on roule vite, plus il y a de stress et d'energie dépensée pour contrôler l'environnement qui défile à grande vitesse.



 [:lol] faire moins de morts sur les routes c'est un objectif (louable), mais il est secondaire, clairement. Le but 1er c'est remplir les caisses.

Ça tombe bien c'est le même.
Un mort sur la route coûte beaucoup à la collectivité (dépenses directes comme tout ce que le service public va dépenser pour les suites médicales et matérielles, et indirectes car ce sont souvent des jeunes qui ont plus coûté à la société que cotisé).

22
Cinéma/TV / Re : Re : Star Wars! NOOOOOOOOOOOOOOOO!!!!!!!!!!
« le: 14 juillet 2018 à 12:15:25 »

Donc voilà. Entre les intentions de l'auteur et la perception du public, il peut y avoir un gouffre.

Notre discussion le prouve bien.

Pour le tombeau des lucioles, intéressantes informations, cela me donne envie de le revoir.
Je l'avais vu apres que l'on me l'avait présenté comme un tire-larmes et au final je n'ai pas ressenti grand chose, avec tes explications cela aurait été sûrement différent.

23
Cinéma/TV / Re : Star Wars! NOOOOOOOOOOOOOOOO!!!!!!!!!!
« le: 13 juillet 2018 à 20:07:12 »
Tu n'as pas compris ce que je veux dire dans mon post.

, en tant que spectateur (et non pas seulement concernant les personnages)

Mais je conçois que ce soit pas clair.

En gros je ne pense pas que Lucas dans l'épisode 5 ait pensé le film comme, notamment : "je veux que les spectateurs réfléchissent au thème de l'échec".
Johnson je pense que oui.

Ce ne sont pas les échecs des personnages qui comptent mais la construction d'une thèse.

Après la discussion est allée par là, mais ce n'est pas ce qui m'attire dans le film. C'est l'émotion.

24
Cinéma/TV / Re : Star Wars! NOOOOOOOOOOOOOOOO!!!!!!!!!!
« le: 13 juillet 2018 à 18:37:03 »

J'ai juste regretté que Finn ou Rose ne meure pas, on aurait eu ce moment poignant que j'ai tant guetté et que je n'ai pas eu (la mort de Luke ne m'a pas bouleversé, on sait qu'il va devenir un Force ghost super puissant).

La mort de Finn aurait été très forte mais il aurait fallu, dans mon idée, que Rey soit à côté. Or dans ce film elle a déjà fort à faire et beaucoup de choses se sont passées à son niveau.
Comme ils ne se sont pas vus du film, cela n'aurait pas marché super.

Dans le 9 ça pourrait être ultime.
Mais j'y crois moyen...


Citer
Sinon, l'échec est bien l'un des thèmes principaux de TESB. Echec de la rébellion sur Hoth, échec de l'apprentissage de Luke sur Dagobah (échec lorsque Yoda teste sa patience avant de révéler qui il est, échec dans la grotte, échec à sortir l'X-Wing des marais "that is why you fail"), échec de Yoda et Obi-Wan à retenir Luke malgré leurs mises en garde, échec de Luke face à Vader, échec de Leia & cie à sauver Han à temps des griffes de Boba Fett, et même échec de Vader à rallier Luke à sa cause (la seule et unique chance qu'il avait de trouver un soutien assez puissant pour l'aider à renverser l'Empereur, d'où le Vader résigné de ROTJ).

Une des règles du scénariste c'est que le héros doit échouer avant de pouvoir réussir. Tu peux ainsi réaliser l'exercice que tu viens de faire avec n'importe quel film.

Le thème est à un autre niveau. Dans l'épisode 8 l'échec est un thème dans le sens où l'enjeu du film est, en tant que spectateur (et non pas seulement concernant les personnages) de se positionner philosophiquement par rapport à l'échec.
Donc je ne vais pas lister les échecs des uns et des autres mais les deux grandes narrations qui en parlent (la troisième, celle de Poe, est plutôt dédiée à l'apprentissage, comme Luke dans l'épisode 5 justement).

1.
Un arc entier (kanto bite) est conçu pour cela: l'objectif est très clair, très simple, assez decorrélé de l'arc principal, c'est quasiment un film dans le film. Et on est "choqué" du fait qu'il soit un échec. Il n'y a qu'à voir le nombre de gens offusqués de ce fait. En tant que spectateur on est invité à réfléchir à l'échec comme étape nécessaire de la vie.

2.
Luke a échoué dans son grand travail, celui qu'il devait réaliser entre les deux trilogies et en est traumatisé. Nous sommes invités en tant que spectateurs à nous positionner. Rey, Yoda, Luke, exposent leurs points de vue, et nous devons choisir.

Jusqu'à ce que tout le monde s'accorde sur la vision du metteur en scène, qui nous invite à épouser sa vision : l'échec est nécessaire à l'accomplissement. Très américain comme mentalité d'ailleurs.

25
Inutile d'un point de vue dramatique. Le personnage étant inintéressant et antipathique au possible, sa mort m'a laissé complètement indifférent. J'imagine que ce n'était pas là le but recherché.

Quand Obi-Wan se sacrifie pour permettre à Luke et ses potes de s'échapper, c'est émouvant parce qu'on a eu le temps de s'attacher au personnage, malgré un temps de présence somme toute assez restreint.

Quand Luke connait un échec traumatisant dans TESB, suite aux mauvais choix qu'il a faits de ne pas écouter Yoda et Obi-Wan, on est bouleversé pour lui parce qu'on s'est attaché à lui, malgré son côté gamin immature colérique et capricieux.

Quand Anakin se fait botter les fesses par Dooku, on le blâme pour son impulsivité, mais on ressent malgré tout de l'empathie pour lui parce qu'il vient de perdre sa mère, et que l'on sent bien qu'il est méprisé par l'ordre Jedi qui ne voit en lui qu'un pion et non pas un être humain avec ses failles, un être humain qui a un cruel besoin d'affection.

Pour Holdo, on a une espèce de rebus du Cinquième Elément avec un balai dans le cul, antipathique de bout en bout, et qui choisit de mourir héroïquement alors que l'on aurait pu aisément éviter d'en arriver à une telle extrémité. Et je suis censé être ému par sa mort ?

Evidemment que l'échec est le thème majeur du film, vu que c'est une redite dans les grandes lignes de TESB.

Je ne pense pas que le but du scénariste soit que nous soyons particulièrement tristes de la mort d'holdo. Elle a surtout pour but d'être un opposant dans l'évolution de Poe.

Sa mort sert dramatiquement comme péripétie supplémentaire avant le climax.

C'est la surprise et l'inattendu qui gouvernent ces passages. Ce qui est mis en scène, plutôt que la mort d'un personnage apprécié, c'est le bordel immense causé par l'action désespérée du dernier vaisseau rebelle.

C'est fait pour nourrir la montée en tension avant les vrais gros moments d'émotion que sont le (presque) sacrifice de Finn, le sauvetage du faucon et l'arrivée de Luke.

Chez moi, ça fonctionne parfaitement. Même si j'avais déjà vu le film, j'étais stressé quand Finn décidé de mourir, excité quand le faucon apparait, fasciné quand Luke sort le (très) grand jeu. Tout le build up précédent aide à ressentir ces émotions. D'ailleurs ils arrêtent l'humour beauffisime à ce moment. Le dernier truc lourd c'est le fer à repasser. Mais dès qu'on entre dans le dur, ce sont des traits d'humour plus fins, comme quand Luke s'epoussete l'épaule.


Par contre l'échec comme thème dans l'épisode 5, comme sergorn je trouve pas vraiment. C'est un épisode plus "tragique" car il finit mal mais je ne vois pas ce thème exploité particulièrement.

Pages: [1] 2 3 ... 41