See likes

See likes given/taken


Posts you liked

Pages: 1 ... 11 12 [13]
Post info No. of Likes
Re : Saint Seiya - Episode Zero (Préquelle Kurumanga) Les zones d'ombres volontaires font également partie du récit : ne pas révéler certaines choses sert précisément à faire grandir le mystère et à créer le mythe.

Je ne suis pas certain que la politique du "on veut absolument TOUT savoir" soit très pertinente ou nécessaire.

23 janvier 2018 à 10:06:10
1
Re : Re : Saint Seiya - Episode Zero (Préquelle Kurumanga)
Si Kuru avait tant voulu que ça le montrer balancer des Kamehamehas, il l'aurait ramené dans Hadès - Sanctuaire.

Ah tiens, il l'a pas fait  [:delarue1]
Pour Seiya, mon frère.  [:wesh]

Spoiler (click to show/hide)

27 janvier 2018 à 03:14:13
1
Re : Saint Seiya ~ Saintia Sho ~ Anime On voit bien qui vont être les stars et qui vont être les figurantes. [:petrus jar]
16 février 2018 à 16:01:14
1
Re : Saint Seiya Saintia Sho VF - Tome 10 : 08/02/2018 A t'écouter il n'aurait pas fallu que les Bronze participent à la Guerre Sainte de 1990.

-Sergorn

17 février 2018 à 14:05:37
1
Re : Saint Seiya Saintia Sho VF - Tome 10 : 08/02/2018 Donc à partir du moment où elles savent se battre, on peut les mettre dans une histoire et une aventure où elles doivent se battre face à une menace. CQFD.

-Sergorn

18 février 2018 à 10:26:55
1
Re : Dragon Ball Le titre du dernier épisode m'évoque tout simplement une pause [:petrus]

Spoiler (click to show/hide)

25 février 2018 à 11:51:17
1
Re : Actualités: désastres, drames de la vie courante et passions politiques
Enfin une prise de position forte et qui va dans le bon sens. :o

Foutue dictature française qui étouffe la vérité vraie... [:pfff]

28 mai 2018 à 09:37:06
1
Re : Re : Actualités: désastres, drames de la vie courante et passions politiques
Perso, j'appelle pas ça un fait divers à partir du moment où ça concerne directement le fonctionnement de notre institution.
Voilà. Pis ça sert à rien de réclamer du chiffre aux institutions de sécurité si à côté on se permet d'ignorer ses propres lois et, ce faisant, de nuire à l'image déjà pas très bien dorée qu'ont ces institutions chez une partie de la population. Bref, quand on fait campagne en battant le vilain candidat corrompu-magouilleur, on évite de magouiller après pour des proches qui ne savent pas se tenir. [:haha pfff]

Nous sommes tous conscients qu'il y a toujours eu des dossiers sur l'Elysée, et qu'il y en aura toujours (pour ceux qu'on laisse faire surface), celui-ci ne m'émeut guère plus que les autres. Ce que je trouve vraiment regrettable, c'est que tout cela est devenu une normalité, comme si les dirigeant avaient une autorisation tacite de faire comme bon leur semble puisqu'il n'y aura pas de conséquence, à mon avis, autre qu'une tape sur les doigts des protagonistes cette fois encore. Rien ne se fera à chaud, mais plutôt quand cette histoire s'essoufflera (ou qu'une autre la remplacera), afin que tout puisse passer sans qu'on s'en aperçoive trop, ou du moins sans qu'on y porte un  intérêt capable d'empêcher le pauvre "pschitt" final qui permettra de clore le dossier sans faire de vague.
Je vais m'auto-quoter.
Citer
Voilà, c'est une question de marge de tolérance. La tienne est beaucoup plus grande que la mienne, moi qui considère que s'habituer aux infractions des puissants c'est leur donner carte blanche. De la résignation on passe à la tolérance puis à l'acceptation. Et acceptable, ceci n'est pas.
http://forum.saintseiyapedia.com/index.php/topic,3628.msg691480.html#msg691480
Bref, je suis franchement partisan de tanner le cul et la gueule du moindre représentant de l'élite qui fait plus d'un pas de côté, parce qu'étonnamment ils prennent vite goût aux privilèges et aux passe-droits. Et comme nous on ne veut pas qu'ils s'y habituent (enfin logiquement, hein, ou alors c'est qu'on espère bénéficier un jour d'un des dits passe-droits) eh bien il ne faut rien leur laisser passer et leur coller une laisse dans le fondement si nécessaire. :o

24 juillet 2018 à 21:04:34
1
Re : Conneries du net ^^ Déconnez pas, ce n’est pas de l’actu, mais c’est vraiment ce que je pense aussi après avoir vu la photo de Macron. [:aie]

Spoiler (click to show/hide)

01 octobre 2018 à 18:43:22
1
Actualités: désastres, drames de la vie courante et passions politiques
Hélas, pour un SJW une œuvre de fiction doit, j'imagine, être militante et aller dans un sens progressiste. Sinon c'est rétrograde, voyons.

Dans les œuvres de fiction, tu inclus les études sociologiques issues d'universités gangrénées par le syndrome SJW, ou pas? [:petrus jar]

https://www.marianne.net/societe/de-la-culture-du-viol-chez-les-chiens-l-incroyable-canular-qui-met-nu-la-folie-identitaire

Citer
Des chercheurs ont réussi à faire publier dans plusieurs revues de référence aux Etats-Unis des essais aux thèses absolument délirantes, prônant par exemple le développement de l'usage anal de sex-toys chez les hommes pour lutter contre la transphobie et faire progresser le féminisme.

Quand un homme se masturbe en pensant à une femme sans lui avoir demandé son consentement, c'est une agression sexuelle. Il existe une culture systémique du viol chez les chiens. L'astronomie est une science sexiste et pro-occidentale qui doit être remplacée par une astrologie indigène et queer. Ces thèses vous semblent loufoques, invraisemblables ? Elles le sont. Elles ont néanmoins été considérées avec le plus grand sérieux, et parfois même publiées, par des revues académiques de premier plan aux Etats-Unis, victimes de l'un des canulars universitaires les plus ambitieux jamais mis en œuvre…

(...)

Et même : "Les éducateurs devraient discriminer selon l'identité et calculer le statut de leurs étudiants en fonction de leurs privilèges (...), pénalisant les plus privilégiés en refusant d'écouter leurs contributions, ridiculisant leurs efforts, en parlant plus fort qu'eux et en les forçant à s'asseoir enchaînés sur le sol" ! Toutes ces contributions n'ont reçu que des critiques de forme de la part des revues universitaires auxquelles ils ont été adressés. Celle proposant d'enchaîner des étudiants sur le sol a même été applaudie comme "une forte contribution à la littérature foisonnante s'attaquant à l'injustice épistémique dans la salle de classe".

(...)

D'autres faux essais universitaires ont été finalement rejetés après examen par des universitaires. Mais cela ne les a pas toujours empêché de recevoir des commentaires chaleureux de la part de chercheurs chargés de les évaluer, qui ont parfois même poussé l'absurde encore plus loin. Ainsi, dans un mémoire consacré à la masturbation, les auteurs du canular écrivent que "quand un homme se masturbe en privé en fantasmant sur une femme sans qu'elle lui ait donné sa permission (...), il commet une violence métasexuelle contre elle". Dans son évaluation, la première contributrice de Sociological Theory encourage nos chercheurs à aller plus loin encore dans cette théorie : "Je pense à d'autres scénarios où les hommes pourraient transformer en arme leur non-connaissance de manière très tangible. Par exemple, la déclaration ambiguë 'Je pense à toi tout le temps', dite de manière impromptue à une femme par un homme, est particulièrement insidieuse, étant donné le contexte structurel de violence métasexuelle dans le monde".

(...)

et pour finir, le point Godwin obligatoire :

Citer
Le clou de cette fanfaronnade a été apporté par un essai présenté au magazine Sociology of Race and Ethnicity, où nos trublions prétendent "examiner de manière critique la blanchité ('whiteness, ndlr) depuis la blanchité". Pour cela, ils ont ni plus ni moins sélectionné - sans le dire - des extraits de Mein Kampf, l'infâme pamphlet antisémite d'Adolf Hitler, en y remplaçant le mot "Juifs" par "Blancs". Le paper a été rejeté mais cela ne l'a pas empêché de recevoir au préalable les éloges de plusieurs pairs universitaires. "Cet article a le potentiel pour être une contribution puissante et particulière à la littérature traitant des mécanismes qui renforcent l'adhésion blanche à des perspectives suprémacistes blanches, et au processus par lequel des individus peuvent atteindre des niveaux plus profonds de conscience sociale et raciale", écrit ainsi un chercheur enthousiaste, qui n'objecte que "des révisions concernant la précision, la clarté, l'expression d'assertions et des exemples concrets" et complimente ainsi sans le savoir une resucée de Mein Kampf.


La source d'origine
https://areomagazine.com/2018/10/02/academic-grievance-studies-and-the-corruption-of-scholarship/

Citer
Part III: Why Did We Do This?

Because we’re racist, sexist, bigoted, misogynistic, homophobic, transphobic, transhysterical, anthropocentric, problematic, privileged, bullying, far right-wing, cishetero straight white males (and one white female who was demonstrating her internalized misogyny and overwhelming need for male approval) who wanted to enable bigotry, preserve our privilege, and take the side of hate

 [:delarue1] [:onion laule]

06 octobre 2018 à 12:36:42
1