Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Messages - The Endoktrinator

Pages: [1] 2 3 ... 64
2
Bon, la découverte de Macross est (à peu près) achevée. Après un an ou deux à avoir pu regarder de manière certes disparate les animés, je ne suis pas mécontent. J'ai beaucoup apprécié, moins aimé, détesté, m'être ennuyé, etc. C'est aussi une grosse étape vu qu'il s'agit d'un des grands univers d'animés à robot géant.
Mais trêve de blabla et repassons tout en revue.

Super Dimensional Fortress Macross (1982).

La rencontre aurait très pu s'arrêter au bout de quelques épisodes honnêtement. Première image : c'est moche. Bordel, on est en 1982 et il y a déjà Cobra, Harlock SSX, je ne sais pas où en était Gundam mais je pense qu'il y a eu de l'amélioration, etc. Ce qui m'a permis de tenir ? Les personnages. J'arrive à supporter Hikaru Ichigo et Lynn Minmay. Les deux personnages arrivent à leur parcours à un concours de circonstances. En fait, c'est drôle mais toute l'intrigue se déroule avec du hasard, notamment le premier épisode avec un gros vaisseau qui tire sur les vaisseaux alien et où on pourrait rajouter une scène avec un pilote en mode "oups, pas fait exprès".
Autre réflexe : "ben, elles sont où les chansons ?". Il faut attendre dix épisodes pour que cet aspect se mette en place, et encore, timidement. Fort heureusement, j'ai l'occasion d'apprécier quelques personnages. Outre les deux déjà évoqués, il faut signaler Misa Hayasé qui doit être à mon avis le meilleur personnage de la série, Britaï, un ennemi droit dans ses bottes et Roy Focker, qui va beaucoup contribuer à l'équilibre de l'intrigue. Parce que bon sang, que scénar! C'est bien en place, y a rien qui dépasse sauf peut-être à la fin, les personnages finissent par avoir quelque chose à dire. L'enjeu entre les humains et les zentradi et les interprétations qu'ils donnent de leur origine est ultra-intéressante.

Par contre, juste un truc : qu'est ce qui lui a pris d'inventer Kaifun ? Sérieux, je ne comprend pas ce personnage. Il est con comme une huître, a un caractère de merde, n'est presque jamais en place. J'ai envie de l'étrangler, l'égorger, li écraser les tibias avant de le jeter dans une fosse aux piranhas à qui on aurait injecté du Venin (le truc que prend Bane) avant de hacher les restes en petits morceaux pour servir à Hannibal et... Ouf, ouf. Excusez moi.

HUM.

Ah, et l'épisode 23 est d'une laideur confondante. Bon sang, animation, dessin, etc. Une catastrophe. Et pour une intrigue rushée à mort même si ça s'améliorera.

Pour la suite, excellent malgré quelques déceptions (notamment l'épisode du cauchemar, un vulgaire recap). Les derniers épisodes étaient à la fois nécessaires et un peu trop longs. Je reconnais effectivement que terminer sur une victoire aurait été trop facile. Mais je pense qu'un ou deux épisodes auraient pu sauter. Cela permet au moins à Kaifun d'être un (tout petit) peu plus sympathique. Et bien sûr, Hayasé, Ichigo, Max et Minamy seront les vainqueurs. Et encore, je n'étais pas prêt à ce qui allait suivre deux ans plus tard...

SDF Macross : Do You Remember Love? (1984).

OH.

PU-TAIN.

La méga-grosse claque dans ma tronche. Deux heures absolument magistrales qui devront hélas disqualifier toutes les autres exploitations de l'univers Macross et ce jusqu'à aujourd'hui. Voilà ce que j'attends d'un film d'animation japonaise basée sur une licence TV ou autre : une compacité extrême, un réalisateur qui se lance dans le projet pour faire date dans l'histoire, une direction artistique totalement hors de portée pour la concurrence, un concept de base défiguré au lance flammes. Shôji Kawamori passe sans transition d'une série réduite et pas terrible sur la forme à un film presque sans aucun défaut et amené à faire date.

La première séquence annonce la couleur : univers plus sombre, brut, travaillé. On voit Britaï et Exedore analyser les objets terriens. Ils ont leur propre langage et leur design n'a plus rien à voir avec celui de la série. On regrettera un peu l'effacement de Quanzim mais c'est un point de détail. Et ça se déroule : grand vaisseau super détaillé, sa ville intérieure est dessinée et animée sous toutes coutures. Le cadre et les valeurs de plan en font un espace à la fois infini et restreint. Quelle extase lorsque le vaisseau se transforme et que l'alerte retentit. De même que la scène où Hikaru emmène Minmay dans l'espace. De même, Kaifun est pour notre plus grande joie reléguée au second plan au profit de Focker.
Ce sera encore plus génial lors des scènes sur Terre. Merde quoi, je n'ai toujours pas regardé les films Harlock SSX ni Cobra, mais ces scènes... CE DÉCOR !!!!!!! Et c'est sorti un an avant L’œuf de L'Ange et en même temps que Nausicaa. Les paysages dévastés, l'intérieur de la salle du trône de Boddle Zer, la reine des Meltradi... Ah mais... mais... Et surtout, c'est Misa Hayasé plus belle que jamais, débarrassé de sa première coiffure affreuse.
Spoiler (click to show/hide)
Revenons sur les Zentradi aussi. La rencontre entre Max et Milia est d'autant plus superbe : coup de foudre alors que la géante pourrait le regarder comme un insecte. Enluminée, elle s'ouvre tout d'un coup à un pilote émérite. De même, la lutte entre les Zentradi et les Meltradi est unique, annonçant certaines séries futures comme Vandread par exemple.

Et que dire de la bataille finale au son d'une chanson de Minmay, une des seules qui m'ait accrochée en entier ? Rien. Je vous laisse admirer :

Spoiler (click to show/hide)

Spoiler (click to show/hide)

Spoiler (click to show/hide)

L'affaire Harmony Gold est d'autant plus inadmissible qu'une sortie au Grand Rex aurait été des plus appréciables. Mais le temps viendra. Après, certes, Akira est passé depuis et a foutu une bombe atomique dans le milieu des mangas et dessins animés. Le reste de la production de Shoji Kawamori sera consitué de haut et de bas. Mais malgré leurs qualités et à cause de leurs défauts, ils n'arriveront jamais à se hisser au bloc originel. Trop compact, trop abouti. Pour ma part, ce film a pulvérisé mon compteur animation et je le verrai un jour en grand écran.

Ah mais putain...

Macross Flashback 2012 (1987).

Une demi-heure pour prolonger les deux heures étourdissantes qui précèdent semble ne pas être une mauvaise idée. Dommage que le court-métrage comporte assez peu de desig inédit et que Hikaru en pâtisse un peu. Sympa, sans plus donc.

Macross Plus (1994).

Des OAVs maintenant. Bon, là, c'est clair, on peut dire que Akira et L'Oeuf de l'Ange sont passés depuis. Je soupçonne même Kawamori d'avoir rencontré les créateurs de la série Evangelion et discuté à Oshii alors en plein travail préparatoire sur Ghost in the Shell. Quant à l'aspect mature soit-disant mis en avant, cela m'a un peu agacé.

Bon, l'intro de l'OAV est certes superbe : deux mecs volent, un chant, point barre. Et quel chant.



Problème : pourquoi ce titre ? Quel rapport avec le Macross ? Celui ci n'apparaissant qu'à la fin et juste en guise de décorum. Pourquoi Plus ?

Le reste sera une suite d'idées plombantes comme il en il devait en avoir pas mal à l'époque. A part encore une fois une direction artistique aux oignions (une constante dans toutes les œuvres estampillées Macross), Sharon Apple et la première apparition de l'image du savant fou. Parce que bon, adulte = personnage broyant du noir *symbolique religieuse (la chanson plus haut, la manière de piloter le Ghost) /plan large à foison (sublimes plans de Sharon Apple), ça commence à bien faire. Le film est complètement inutile à part la fin.

Macross 7 (1995).

Forcément quand on fait quelque chose d'assez sombre dans un univers, on va être tenté de faire l'opposé absolu. Et bon sang que c'est le cas. Série TV de 49 épisodes, un groupe pétardant, chansons omniprésentes, etc.
Avec une des pires têtes à claque de toute l'histoire de la japanimation. Je pèse chacune des lettres au gramme près. Je n'ai même pas de mots pour décrire cet espèce de Syd Barrett en néon et binocles jopliniennes. Tiens, je viens de le faire.
Sur le fond, on creuse un peu la protoculture. Max, Exodore et Milia reviennent très en forme et les Protodevilns s'en tirent pas trop mal. Pour le reste, on étire le truc, on accumule les fautes de gout et je ne parle même pas du fil rouge avec des bouquets de fleur.

Tout ça pour dire que les années 90 pour Macross ce n'est vraiment pas ça.

Macross Zero (2002).

Un retour aux affaires pour Shoji Kawamori qui parvient à rééquilibrer les choses. Conçue comme un préquel (on découvre les débuts de Roy Focker), cette série d'OAVs va permettre de creuser sensiblement les origines de l'univers Macross.

Un nouveau triangle de personnages : Mao, Sara et Leon vont se tailler la part du lion avec une bonne intrigue. Juste une réserve, le style un peu bizarre ou certains personnages sont... comment dire... je ne vois pas trop comment l'expliquer mais en tout cas, des fois, ça tique. Kawamori va alors installer une figure récurrente : un scientifique timbré qui va jouer à Frankenstein et foutre la merde. Le dernier OAV est dantesque et on nous délivre la dernière chanson correcte : Ankra.

Macross Frontier et Macross Delta (2007-2016) :

C'est la dégringolade. Si Kawamori a affirmé que Misa, Hikaru et Minamy ne seraient pas réutilisés, il ne se gène pas pour faire des clones. Soyons clairs : Alto et Hayaté ne parviennent pas à faire oublier Hikaru. Ranka, Sheryl et Freyja y parviennent un peu pour Minmay, idem pour Mirage par rapport à Misa. Catherine est complètement sur la touche. Des capitaines de vaisseaux, disons qu'Ernesto marque le fait que ce soit visiblement un Zentradi comme capitaine. Jeffrey rappelle un peu Global, sans plus... A retenir Ozma pour Frontier et Borger dans Delta.

Côté histoire, on nous ressert Zero avec une couche de SDFM par dessus. Aussi bien le côté maxi-bestof de Frontier que les Walkures sont de bonnes idées desservies par la direction artistiques qui, si elle reste de bonne facture (Windermer parvient à convaincre), est plombée par l'esthétique autour des chanteuses, juste innommable. Les chansons nous n'en parlerons pas, par politesse.

D'autant plus dommage car sur le fond, certaines idées pourraient être réutilisées : le fait que la Protocuture se soit perdurée quelque part, les intrigues autour de l'armée toujours aussi aux fraises (une constante, là aussi). A retenir le personnage mystère de Lady M et un twist en fin de série pour Macross Delta, qui a l'avantage comme les autres qui suivront Plus, de justifier son titre. On retiendra aussi Kaname et s'amusera de Bogue, dont la seule différence avec Quanzim est... physique.

Sinon, je n'ai pas regardé Macross II, un film Macross 7, Macross Frontier le premier film et Macross Delta, le film. Ce sera peut-être ou peut-être pas ?

Quel avenir ? Pas mal de questions en suspens : qui est Lady M ? L'Armée de Supervision s'en est-elle mêlée ? Reverra-t-on Megaroad-01 ? Que cachent ces mystérieux sous-espaces ? Existe-t-il d'autres planètes abritant des reste de la Protoculture voir LA Protoculture elle-même ? L'armée va-t-elle enfin cesser de se couvrir de ridicule ? Peut-on espérer écouter autre chose que de la j-pop sans saveur ?

En tout cas, voir un univers évitant habilement le piège de la comédie musicale et proposer toujours au moins un très bon personnage par série m'a fait un grand bien.


Fin de transmission.


3
Le scénariste du dernier 4 Fantastiques en date aurait dit que non vu que si on les met dans un monde avec déjà plein de super-pouvoirs, qu'est ce qu'ils auraient de fantastique par rapport aux autres.


4
Musique / Re : Le legendaire sujet "Vous ecoutez quoi en ce moment"!
« le: 31 juillet 2018 à 18:09:38 »

5
Musique / Re : Musiques d'animes
« le: 16 juillet 2018 à 12:49:44 »
Des OST, j'en ai. Plein. Et de plusieurs pays même.



MON dessin animé hors Looney Toons (surtout Titi et Grosminet) : déjanté, rythmé, rigolard. Ma bagnole préférée était la DingoLimousine. Le thème d'intro me fait toujours quelque chose. Ainsi que le reste de la musique. De la récup à mort (entendu dans un épisode de Scooby Doo) mais bon.



Animé moyen, mais super thème. Tom Jones que j'adorais sur Opération Tonnerre.



Le climax du film. Je commence un peu à comprendre ceux qui réclament à corps et à cri le Batman de Bruce Timm dans le DCEU. C'est vrai qu'il tapait large à un point. Après, comment condenser ça en deux heures trente et sur une période restreinte...



Transitons vers l'Europe. Je trouve que cet animé a de bonnes pistes, dont celle du haut et celle du bas :



Et là, un truc dont j'ai parfois eu envie de parler :



Vous savez quoi ? Je crois profondément que le compositeur a rencontré John Williams, a profité d'un moment d'absence de ce dernier et a regardé des ébauches pour Star Wars pour s'en servir comme base. Toutes les autres pistes sont trouvables. C'est troublant.



Bon, il y a bien sûr le générique d'intro des Cités d'Or, Ulysses 31. Passons directement au pays du Soleil Levant, si vous le voulez bien.




C'est toute la bande originale mais je vous conseille de passer à 3;22 de la vidéo. Ce titre est vraiment super, je trouve. Il a allié image et son car dans le film, ça commence comme un déroulé, un conte d'autrefois. Enfin, à ce que j'ai pu voir.



J'ai été sublimé en l'écoutant, de même que le générique de 78. Une invitation au voyage et à l'aventure comme je l'ai lu dans La Cité et les Astres de Clarke.



En fait, vous savez quoi ? Je devrais carrément m'arrêter là mais bon... J'en reparlerai dans le topic consacré à cet animé.




Bon oui hein. Allez, je sais. Une de mes pistes préférées.



C'te basse...

https://youtu.be/pLxi1t4iEkc?list=PLFC7776F0C2183335

Pareil aussi. La musique à faire écouter quand on parle d'un méchant vraiment dangereux.



Du lourd, je crois bien que c'est mon manga préféré.



On y a tous cru, au début, n'est-ce pas ? D'ailleurs, avec cette piste, il y avait de quoi.




Autre préféré. Une armée en marche.




Des fois, on peut se dire que Yokoyama peut prendre sa retraite.

PS : Je n'ai pas pu rajouter Nausicaa Requiem car pas pu trouver dans sa version originale.

6
Cinéma/TV / Re : Star Wars! NOOOOOOOOOOOOOOOO!!!!!!!!!!
« le: 14 juillet 2018 à 11:26:46 »
Pareil pour Apocalypse Now, qu'on présente comme un chef d’œuvre de métaphysique, voyage initiatique d'un militaire perdu dans un monde devenu fou, blablabla.

Francis Ford Coppola dans le documentaire "Au Cœur des Ténèbres : l'Apocalypse d'un Metteur en Scène" (1991) ;

"Je ne me situe pas vraiment dans la tradition de Max Ophuls ni même de David Lean avec ce film. En réalité, cela s’inscrit plus dans la tradition d'Irwin Allen (NB : réalisateur entre autres de la Tour Infernale). En effet, j'ai fait d'Apocalypse Now un film racoleur, violent, sensoramique, frissonnant, drôle, vulgaire, excessif et spectaculaire parce que je voulais que les gens aillent le voir."

Peut-être que le mieux serait de faire semblant d'être raccord avec les attentions du public et, l'air de rien, de faire quelque chose d'incroyable et  créatif. Même quand on cherche à détourner des attentions, on s'y conforme.


7
Manga / anime / Re : Dragon Ball
« le: 11 juillet 2018 à 21:50:55 »
Fondamentalement, ils ne sont même pas obligés de changer son look et sa "personnalité". Juste le moment où il apparait.

Pour ma part, mon cerveau vient de prendre des vacances et j'en ai foutu partout. L'image où ce mastodonte encaisse un Kamehameha en passant comme dans du beurre m'a marqué, comme il a marqué d'autres. Voyons ce qu'ils vont faire avec autant de contraintes : méchant qui est une brique, apparait très loin dans la continuité, toujours pas de quoi justifier le titre "Dragon Ball" et plein de personnages à gérer (il y sera, Paragus ?).

8
Cinéma/TV / Re : Star Wars! NOOOOOOOOOOOOOOOO!!!!!!!!!!
« le: 10 juillet 2018 à 09:52:30 »
Driiiiiiiiing... Driiiiiiiiiiiiiing...

"Allo ?

_ Georgie ?

_ Oh Francis !! Comment ça va ?

- Comme *hips* ci comme ça.

_ Ne me dis pas que tu as encore prolongé une cuvée.

_ Oh hé, le temps où je me disais que ça me permettrait d'oublier le cinéma, c'est fini. Et toi ? Pas trop déçu que ton bébé ne soit plus bon qu'à vendre des jouets ? Par la boite de ce connard de Waltie ?

_ Je t'en prie, tu ne vas pas recommencer. Bon, qu'est ce que tu veux ?

_ Ben, je vais peut-être faire un dernier film.

_ Ah ? Bon... moi aussi, peut-être. Mais pas la suite de THX 1138.

_ Ahlàlà... Qu'est ce que je ne donnerais pas pour que la Force existe.

_Ahah t'es con. Bon, tu nous le présenteras un peu. Et puis si t'a besoin d'aide...

_ Ok, à plus.

_ Salut."

*clonk*

9
http://www.nicovideo.jp/watch/sm29539933

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUMMMMMMMMMMMMMMMMMMMGGGGGGGGGNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNN.

10
Cinéma/TV / Re : La saga Jurassic Park
« le: 25 juin 2018 à 20:51:19 »
Je n'ose pas vous imaginer devant Les Dents de La Mer, Duel ou Piranhas.

11
La Fin du Monde en direct live, partie 3 :

http://www.nicovideo.jp/watch/sm12396493

Oui, la partie 1 c'était De Futura, et la 2, Spoon. Wouf, ce modulateur qui arrache tout !


12
Citer
The Endoktrinator : le: 18 mars 2017 à 15:25:10 : Cela vient de Spotify mais j'y tenais :

https://play.spotify.com/track/0MzCimGYxNdDA7JDxlMcrz

Une litanie dont je ne me lasse pas : parvenir à ne pas ennuyer alors que le morceau de base ne dure que trois minutes.

le: 20 mars 2017 à 12:46:17 » Bouloche : Impossible à écouter sans compte Spotify...

C'était quoi ?

The Endoktrinator : 20 mars 2017 à 13:16:23 : "Spoon", un morceau du groupe allemand Can. Mais cette version n'est disponible que là-dessus ou sur le double CD Tago Mago 40th anniversary.

le: 10 avril 2017 à 21:14:19 : Ah, j'ai trouvé un bout. Pas terrible niveau son mas bon...


@Damien @Bouloche Le Foufounet @cacaman @BigFire @Rhadeanos @l_ecureuil @Max @Pfedac @Sergorn @paladin shura @Le Passant @Oiseau Vermillon @Alaiya

BON...

En fait, j'ai pu retrouver un lien direct sur ce morceau. Trois mois que je n'y ai plus pensé mais là hop. Attention c'est méga chiant à charger mais rien que les trois premières minutes sont amplement suffisantes pour laisser deviner sur quels rivages (furieux) on se dirige.

http://www.nicovideo.jp/watch/sm16787500

No Limits.


13
Cinéma/TV / Re : Prêt joueur un ?
« le: 12 juin 2018 à 20:36:58 »
Alors, je l'ai vu. Cela fait un mois, il me semble.

Spoiler (click to show/hide)

14


Coulis de lave sonore à la française et son assaisonnement rythmique martelé.


15
En fait, ce n'est pas que le trait d'Okada qui fait bordel : c'est du trop plein. Mais expression et dynamisme, on est top.


16
Cinéma/TV / Re : Star Wars! NOOOOOOOOOOOOOOOO!!!!!!!!!!
« le: 01 juin 2018 à 11:15:56 »
Vu le niveau de certains papiers, je ne suis pas persuadé qu'il faille les prendre au sérieux. Le public lui a plutôt fait un triomphe.

17
Cinéma/TV / Re : Rumeurs & blabla en tous genres...
« le: 31 mai 2018 à 21:19:28 »
https://www.youtube.com/watch?time_continue=79&v=HzGHq-Wdv2g

Que tout le monde stoppe ce qu'il fait le 4 juillet. N'importe quel prétexte. Le Dieu suprême nous rend de nouveau visite.

18


Monstrueux.




19
Cinéma/TV / Re : Star Wars! NOOOOOOOOOOOOOOOO!!!!!!!!!!
« le: 30 mai 2018 à 18:23:19 »
On va attendre que tu ais vu THX1138 avant de se prononcer.

20
Cinéma/TV / Re : Star Wars! NOOOOOOOOOOOOOOOO!!!!!!!!!!
« le: 29 mai 2018 à 21:55:38 »
Citer
J'ai dû mal à le voir le "message militant" dans les derniers Star Wars, à moins que caster des femmes ou des minorités dans des rôles principaux suffisent à en faire un truc militant.  [:what]

Faut croire oui.

Citer
"Pendant l’opus tout entier la rébellion est en fuite, c’est même le leitmotiv du film : courage fuyons ! D’ailleurs Leïa n’hésite pas à engueuler et dégrader le bon Poe Dameron après que celui-ci ait désobéi et décidé d’attaquer (avec succès pourtant) le cuirassé de Canady. Pauvre Poe qui voit d’ailleurs le commandement lui passer sous le nez lorsque Leïa est hospitalisée, au profit d’une bourgeoise-styliste-pacifiste-bobo aux cheveux violets, jolie humiliation pour le meilleur pilote de la résistance…. D’ailleurs ça y va gaiement dans le white washing et le man bashing, décidément comme je le signalais plus haut, ce film colle bien à son époque. Voyons qui sont les héros du film : une naine asiatique, une géante stormtrooper, un noir, une jeune fille orpheline (victime de cette méchante société patriarcale on imagine), un vieil ermite aigri et sa sœur ménopausée, une grande féministe haut placée qui rabroue les mecs, un bronzé guatémaltèque / cubain issu des minorités visibles, exit les mâles blancs de 30-50 ans dragueurs et déconneurs au grand cœur comme Han Solo, le seul qui correspond à ce cadre c’est le hacker joué par Bénécio Del Torro et c’est une ordure. C’est Delphine Ernotte qui va adorer ce casting !

Entre la naine asiatique qui empêche Finn de se sacrifier pour détruire le canon bélier (le seul résultat c’est que c’est toi qui est morte, et sans avoir rien détruit du tout, couillonne !), la bourgeoise hautaine qui ne fait que vilipender la bravoure et l’impulsivité de ces salaud de mâles alpha qui ne réfléchissent qu’avec leur burnes, on dirait que le scénario a été écrit par Isabelle Alonso.
On notera aussi le puissant Chewbacca qui ne peut résister et devient vegan pour ne pas choquer les petites créatures autochtones, ça doit être une idée signée Aymeric Caron on imagine."

Le reste ici et pendant cinq pages si vous avez l'estomac accroché : https://www.spirit-of-metal.com/discussions/fr/Le-dernier-film-que-vous-avez-vu-en-salle-(9)/54856/40

21
Cinéma/TV / Re : Star Wars! NOOOOOOOOOOOOOOOO!!!!!!!!!!
« le: 29 mai 2018 à 18:32:57 »
J'ai remarqué ça dans le peu de science fiction que je lis/regarde. Il faut TOUJOURS qu'il y ait un terrien (ou du moins un être vivant humanoïde) comme héros ou rôle conséquent. Cela existe, un héros qui ne ressemble même pas de loin à nous ?

22
Cinéma/TV / Re : Star Wars! NOOOOOOOOOOOOOOOO!!!!!!!!!!
« le: 29 mai 2018 à 18:25:02 »
Puis au moins, ils sont cash. C'est bon à prendre tant l'hypocrisie est ce qui désespère le plus dans le milieu.

23
Cinéma/TV / Re : Star Wars! NOOOOOOOOOOOOOOOO!!!!!!!!!!
« le: 29 mai 2018 à 18:10:32 »
Tu veux dire, n'aiment plus Star Wars. Cela voudrait dire qu'ils auraient semblant d'aimer depuis 1977 ?

24
Musique / Re : PURE FUCKING METÔÔÔÔLE
« le: 28 mai 2018 à 20:57:56 »
https://www.facebook.com/NoiseRecordsLebt/videos/912347972288054/

Ils pensaient se faire sur le cadavre comme des vautours mais maintenant qu'il remarche et reprend des couleurs, ils se convertissent en bande de rats.

Leur filerai pas le blé direct, mais curieux de voir à quoi ça ressemble. En attendant, essayez les jeunes de BVoight Kampff, et c'est bien d'chez nous.

25
Discussions Générales / Re : [ND] Next Dimension - Tome 13
« le: 25 mai 2018 à 10:22:09 »
Je me demande si on ne place pas le seuil de tolérance à différents endroits vis-à-vis des idées de Kurumada, notamment la fameuse Kuruscience. L'histoire des points vitaux était raccord avec les constellations (le sang empoisonné de Seiya, Hyoga vs Milo, Shiryu vs Krishna), par exemple.

Quant à l'intrusion d'Asgard dans la discussion, HS mais dans le cas où cela ne le serait pas, j'ai l'impression qu'on veut Tolkien alors que Saint Seiya ne peut guère dépasser Robert E. Howard.

Pages: [1] 2 3 ... 64