Auteur Sujet: Atlas de la Carène  (Lu 1171 fois)

Hors ligne Archange

Atlas de la Carène
« le: 10 juin 2009 à 16:08:52 »
Atlas de la Carène
Burning Corona

Postez ici vos remarques, améliorations ou corrections concernant l'article sur "Atlas de la Carène" et ceux sur ses techniques.

Hors ligne Alain

Re : Atlas de la Carène
« Réponse #1 le: 17 janvier 2014 à 04:15:36 »
Bio faite. :o
Un gros wouf de soulagement.

"Teshirogi s'est totalement imprégnée de l'univers de Saint Seiya, maintenant ce monde est le sien, et même Kurumada n'y est plus qu'un visiteur !"

Hors ligne Yuto

Re : Re : Atlas de la Carène
« Réponse #2 le: 17 janvier 2014 à 13:45:27 »
Je n'aime pas du tout le constat global, il est clairement évident que Shiryû livre une attaque puissante et certainement pas sous le signe de l'épuisement. Bien que Seiya soit épuisé, le film souligne que le Pegasus Ryu Sei Ken qui marchait contre Saga ne fonctionne pas face à Atlas. Qu'on ne soit pas d'accord avec les critères de force établis par le film de Yoshiyuki Suga, soit ... Mais il est évident que les bronzes n'auraient jamais pu vaincre Atlas sans les Gold Cloth. Cela me semble acquit.
« Modifié: 02 septembre 2014 à 10:02:02 par Yuto »
Mon petit compte rendu sur Pegasus Symphony :
http://sharnalk.com/pegasus-symphonie-palais-congres/

Hors ligne Alain

Re : Atlas de la Carène
« Réponse #3 le: 17 janvier 2014 à 14:00:18 »
Ouf, heureusement que ce ne soit pas moi qui ai écrit les constats de Bérénice et d'Atlas.

Ton point de vue est intéressant, Yuto. Je serais d'avis que l'on demande l'avis d'autres membres avant de changer ou pas les constats.
Un gros wouf de soulagement.

"Teshirogi s'est totalement imprégnée de l'univers de Saint Seiya, maintenant ce monde est le sien, et même Kurumada n'y est plus qu'un visiteur !"

Hors ligne Vincent, sans pseudo

Re : Atlas de la Carène
« Réponse #4 le: 17 janvier 2014 à 18:33:15 »
Pareil, je ne vois pas l'intérêt de vouloir relativiser la supériorité d'Atlas, à part pour ménager les fans de Saga qui en comparaison passe effectivement pour un nase. Les héros fatigués, ils le sont toujours à la fin de chaque bataille. Atlas un grosbill assumé, point à la ligne.

Hors ligne Alain

Re : Atlas de la Carène
« Réponse #5 le: 18 janvier 2014 à 14:54:32 »
Changement du constat global donc au vue de l'unanimité générale. :o
Un gros wouf de soulagement.

"Teshirogi s'est totalement imprégnée de l'univers de Saint Seiya, maintenant ce monde est le sien, et même Kurumada n'y est plus qu'un visiteur !"

Hors ligne Yuto

Re : Atlas de la Carène
« Réponse #6 le: 18 janvier 2014 à 20:55:36 »
Pour ma part, si je puis me permettre une nouvelle fois ...

Atlas fait parti d'une thématique qui deviendra récurent à travers Beelzebub et Thanatos, puisqu'il affronte les bronzes un à un avec facilité déconcertante (ce n'était pas tout à fait le cas pour Jaguar). Ce personnage protégeant le big boss étant le dernier rempart (terme souvent employé sur les communautés) sera repris dans le manga lui même.

Ironiquement Atlas est vaincu par 3 Gold Saint, alors que les Corona Saint étaient à 3 contre 2 Gold Saint. D'ailleurs en parlant de ça, il déploie le Burning Corona 3 fois sur Seiya, et use de cette même technique pour se protéger également 3 fois (la dernière étant de trop) et affronte Seiya dans 3 lieux différents.

Par ailleurs les sclères des Corona Saint ne sont pas blanches, et Berenice à des oreilles pointues, ce qui tend à dire que ce ne sont pas tout à fait des humains. Sinon, Akira Kamiya à tout fait pour jouer Atlas d'une manière très différente de Siegfried, qu'il interprétait en parallèle lors de la sortie du film.

Et pour presque cité la Moeru, je rajouterai que le Burning Corona est visuellement une des belles attaques sur ce qui a été fait dans les années 90.
« Modifié: 18 janvier 2014 à 21:30:39 par Yuto »
Mon petit compte rendu sur Pegasus Symphony :
http://sharnalk.com/pegasus-symphonie-palais-congres/

Hors ligne Alain

Re : Atlas de la Carène
« Réponse #7 le: 18 janvier 2014 à 21:07:16 »
Fichtre, tu devrais faire les fiches. [:lol] Tes idées sont intéressantes. Je les note. :o
Un gros wouf de soulagement.

"Teshirogi s'est totalement imprégnée de l'univers de Saint Seiya, maintenant ce monde est le sien, et même Kurumada n'y est plus qu'un visiteur !"

Hors ligne Yuto

Re : Atlas de la Carène
« Réponse #8 le: 18 janvier 2014 à 21:22:26 »
J'en fais déjà des fiches (mais sur le Wikia de Dragon Ball). J'ai édité.
Bon courage Alain en tout cas.
« Modifié: 18 janvier 2014 à 21:26:03 par Yuto »
Mon petit compte rendu sur Pegasus Symphony :
http://sharnalk.com/pegasus-symphonie-palais-congres/

Hors ligne Vincent, sans pseudo

Re : Atlas de la Carène
« Réponse #9 le: 18 janvier 2014 à 21:51:16 »
Pour le Burning Corona, on pourrait préciser qu'elle a trois effets successifs sur le corps de sa pauvre victime : déformation, explosion avec rayons lumineux, et "soulèvement" (je ne sais pas comment le dire : le corps est soulevé du sol quelques instants façon décollage de fusée). Je sais, pas facile de décrire tout ça.

Hors ligne Yuto

Re : Atlas de la Carène
« Réponse #10 le: 18 janvier 2014 à 22:05:49 »
Oui c'est difficile à décrire en effet. C'est l'une des rares attaques à avoir cet effet kiss cool (pour ne pas dire la seule de de mémoire).
Mon petit compte rendu sur Pegasus Symphony :
http://sharnalk.com/pegasus-symphonie-palais-congres/

Tags: